La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marguerite Steinheil - In memoriam... Félix Faure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

FELIX FAURE A-T'IL ETE PUNI PAR DIEU ?
OUI
29%
 29% [ 2 ]
NON
71%
 71% [ 5 ]
Total des votes : 7
 

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Marguerite Steinheil - In memoriam... Félix Faure   Lun 16 Fév 2009 - 16:14

Il y a aujourd'hui 110 ans disparaissait à la fleur de l'âge Félix Faure, un des plus illustres Présidents de la III° République Crying or Very sad
Il fut victime d'un cas de vampirisme un peu particulier, pour une fois fort correctement documenté dans Wikipédia... pig . Je vous invite donc à aller y jeter un oeil, sauf à ceux qui connaissent déjà la fin de l'histoire
Laughing
A noter qu'il devait avoir une certaine estime pour MM. Deibler Père & Fils,
car en 4 ans de mandat, la " bécane " fonctionna 28 fois.
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite Steinheil - In memoriam... Félix Faure   Lun 16 Fév 2009 - 17:32

Ah, combien de condamnés à mort auraient volontiers accepté de mourir par pipette.Laughing
Je me suis toujours demandé pourquoi ce Président avait une station de métro à son nom, dans le XVème ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite Steinheil - In memoriam... Félix Faure   Lun 16 Fév 2009 - 18:02

mercattore a écrit:
Ah, combien de condamnés à mort auraient volontiers accepté de mourir par pipette.Laughing
Je me suis toujours demandé pourquoi ce Président avait une station de métro à son nom, dans le XVème ?
Cher Mercattore !
La station de métro du XV° est ainsi nommée à cause de l'avenue Félix Faure...Par contre, pourquoi une avenue Félix Faure ? Pourquoi pas, au fait !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite Steinheil - In memoriam... Félix Faure   Lun 16 Fév 2009 - 18:15

Oui, bien sûr mais quels mérites a-t-il eu par rapport à d'autres présidents ?
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 62
Localisation : Paris
Emploi : journaliste indépendant
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Epectase   Lun 16 Fév 2009 - 22:31

mercattore a écrit:
Oui, bien sûr mais quels mérites a-t-il eu par rapport à d'autres présidents ?

Cette dame eût mérité une place , un square, une avenue dans sa ville natale de Saint claude, perle du Jura !

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/vifdusujet/fiche.php?diffusion_id=27687

Pour aborder la question , dans une perspective christologique...

Epectase est de nos jours plus connu dans le sens de “mort durant l’orgasme”, indiqué entre autres par le dictionnaire Robert.

Cette définition “contemporaine” est purement accidentelle suite au décès en 1974 du cardinal français Jean Daniélou, académicien entre autre, dans des circonstances embarrassantes pour l’Église catholique romaine : son corps s’est trouvé chez une prostituée. L’Église publiait un communiqué indiquant que c’est « dans l’épectase de l’Apôtre qu’il est allé à la rencontre du Dieu Vivant ». Communiqué qui n’a convaincu personne, surtout pas Le Canard Enchainé qui, plaisantant sur le mot, lui donne ainsi cette signification qu’il n’avait en rien au départ, même si une analogie peut être trouvée après coup.

En philologie, le terme επεκτασις / epéktasis signifie en grec classique “extension, allongement”, il désigne l’allongement d’une voyelle brève.
Chez les chrétiens l’épectase est une tension de l’homme vers Dieu.

Son utilisation par les auteurs chrétiens vient d’un passage de l’épître aux Philippiens (III, 13-15) de Paul de Tarse :

“Oubliant les choses qui sont derrière et tendant avec effort (επεκτεινομος / epekteinómenos) vers celles qui sont devant, je cours droit au but pour le prix de l’appel céleste de Dieu dans le Christ Jésus.”

Le thème de l’épectase, comme puissance indéfinie de progrès vers Dieu inscrite au coeur de la créature rationnelle, est certainement un des aspects majeurs et parmi les plus originaux de la pensée de S. Grégoire de Nysse. S’il apparaît comme un point d’unité dans une réflexion tour à tour dogmatique, anthropologique, spirituelle, l’interprétation de son contenu philosophique et théologique reste délicate. L’intuition de l’épectase, chez Grégoire de Nysse, repose sur une autre découverte, moins connue et encore peu commentée : celle des rapports entre nature créée et nature incréée.

Chez Jean Climaque (VIIe siècle), le terme désigne l’effort de l’homme vers Dieu, effort exprimé par la métaphore de l’échelle. Il est également repris par d’autres Pères de l’Église grecs, pour lesquels le mot caractérise la béatitude des élus au Paradis, s’accroissant sans cesse et n’atteignant jamais la satiété. Dans ces sens, le mot reste employé de manière courante par les orthodoxes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 62
Localisation : Paris
Emploi : journaliste indépendant
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Meg l'irrésistible   Lun 16 Fév 2009 - 22:36

http://cent.ans.free.fr/pj1908/pj94313121908.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite Steinheil - In memoriam... Félix Faure   Mer 18 Fév 2009 - 21:09

Si je comprends bien,ce cardinal,aux séances de l'académie,préférait les séances de CON--FESSE chez les paroissiennes de petite vertu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 285
Age : 61
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Felix Faure   Jeu 19 Fév 2009 - 9:56

Bonjour,
Je suppose que cette question doit etre prise avec une pincee de sel...
Il serait interessant un jour de faire la liste des officiels dont le comportement,voire le deces enterinent un mode de vie inattendu
pour des gens avec de hautes ou saintes fonctions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 285
Age : 61
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Danielou et ses collegues   Jeu 19 Fév 2009 - 10:06

Au fait il y a un autre ecclesiastique mort dans des circonstances curieuses: Monseigneur Riobbe, eveque d'Orleans, dont le corps fut retrouve sans vie sur une plage, pas tres loin d'une boite de nuit
homosexuelle. Cette derniere precision,signalee a l'epoque par Liberation, avait declenche les critiques de "La Croix"
Cela dit, Riobbe etait un eveque atypique, qui entre autre, avait soutenu des objecteurs de conscience renvoyeurs de livret militaire a leur proces.
Certains catholiques conservateurs avaient du mal a avaler ca...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 62
Localisation : Paris
Emploi : journaliste indépendant
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: la grâce efface le pêché   Jeu 19 Fév 2009 - 14:28

Le Photographe a écrit:
Si je comprends bien,ce cardinal,aux séances de l'académie,préférait les séances de CON--FESSE chez les paroissiennes de petite vertu Very Happy

Cher Photographe

Le Christ a su conduire Marie-Madeleine sur les voies de la repentance..

Ps : Bravo pour vos photos géniales sur Eugène Weidmann

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 285
Age : 61
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Mari-Madeleine   Jeu 19 Fév 2009 - 14:33

Juste pour info: l'idee que Marie-adeleine etait une prostitutee est un bricolage. C'est une idee qui appartient au passe maintenant. Et ce n'est pas le Da Vinci Code qui est derriere cette "correction" mais l'etudes des textes sacres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite Steinheil - In memoriam... Félix Faure   Jeu 19 Fév 2009 - 16:15

Bill a écrit:




Cette définition “contemporaine” est purement accidentelle suite au décès en 1974 du cardinal français Jean Daniélou, académicien entre autre, dans des circonstances embarrassantes pour l’Église catholique romaine : son corps s’est trouvé chez une prostituée. L’Église publiait un communiqué indiquant que c’est « dans l’épectase de l’Apôtre qu’il est allé à la rencontre du Dieu Vivant ». Communiqué qui n’a convaincu personne, surtout pas Le Canard Enchainé qui, plaisantant sur le mot, lui donne ainsi cette signification qu’il n’avait en rien au départ, même si une analogie peut être trouvée après coup.

A l'époque où cette histoire est arrivée, je travaillais dans le quartier où est mort Danièlou. Je me souviens très bien qu'il a rendu son âme à Dieu rue du Ponceau, petite rue très chaude à l'époque, avec des fiilles magnifiques, coincée entre la rue Saint-Denis et le Bd Sébastopol.
A cette occasion, le CANARD ENCHAÎNÉE avait fait une boulette assez grosse, citant la rue Dulong, domicile personnel de la péripapéticienne, comme lieu d'épectase. Wink
Comme le dit le Canard : PAN SUR LE BEC.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Une vieille amie,la pompe funèbre - Mme Steinheil   Sam 16 Juil 2011 - 23:20

mercattore et pierrepoint,ça va vous remettre en mémoire un vieux sujet,qui concerne mme Steinheil qui fit trépasser notre président faure d'une drôle de façon: je connaissais l'expression "mort de rire",lui ça a été plutôt "mort de jouir"......







Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1236
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Une vieille amie,la pompe funèbre - Mme Steinheil    Dim 17 Juil 2011 - 13:19

Ah, Félix Faure, le président qui rêvait d'être César et ne fut que Pompée...


_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Une vieille amie,la pompe funèbre - Mme Steinheil    Dim 17 Juil 2011 - 14:45

Revenir en haut Aller en bas
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Une vieille amie,la pompe funèbre - Mme Steinheil    Dim 17 Juil 2011 - 18:55

La citation de Némo est attribuée à George Clemenceau.


D'ailleurs ...

Citation :
Un peu d'histoire

Vous savez sans doute que, dans des temps anciens, pour s'assurer que quelqu'un était bien décédé, l'usage voulait qu'une personne en charge de cette vérification morde violemment un des doigts de pied de la victime (en général le gros orteil). Si rien ne se passait, la personne était déclarée morte. C'est donc de là que vient l'appellation de "croque-mort".

Cette fonction de croque-mort, qui était en fait une vraie charge (comme les bourreaux) se transmettait de père en fils depuis la nuit des temps. Mais un jour, catastrophe : le dernier croque-mort, bien que père de nombreux enfants, n'avait eu aucun garçon. Après concertation, discussion et avis favorable du conseil des anciens et de l'Eglise, sa fille aînée reprit donc sa charge.

Une des premières victimes qu'elle eut à traiter était un jeune homme décédé d'une maladie grave : blessé aux jambes, la gangrène l'avait gagné et on lui avait coupé les 2 jambes jusqu'aux cuisses avant qu'il ne meure des suites de l'opération.

La jeune fille examina la situation et mordit donc avec précaution le premier membre inférieur qu'elle put trouver.

Ce fut à cette époque, et très précisément dans ces circonstances, qu'on passa de l'expression
"croque-mort" à celle de "pompe-funèbre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5696
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Une vieille amie,la pompe funèbre - Mme Steinheil    Dim 17 Juil 2011 - 19:28

Benny a écrit:

Un peu d'histoire

Vous savez sans doute que, dans des temps anciens, pour s'assurer que quelqu'un était bien décédé, l'usage voulait qu'une personne en charge de cette vérification morde violemment un des doigts de pied de la victime (en général le gros orteil). Si rien ne se passait, la personne était déclarée morte. C'est donc de là que vient l'appellation de "croque-mort".

Cette fonction de croque-mort, qui était en fait une vraie charge (comme les bourreaux) se transmettait de père en fils depuis la nuit des temps. Mais un jour, catastrophe : le dernier croque-mort, bien que père de nombreux enfants, n'avait eu aucun garçon. Après concertation, discussion et avis favorable du conseil des anciens et de l'Eglise, sa fille aînée reprit donc sa charge.

Une des premières victimes qu'elle eut à traiter était un jeune homme décédé d'une maladie grave : blessé aux jambes, la gangrène l'avait gagné et on lui avait coupé les 2 jambes jusqu'aux cuisses avant qu'il ne meure des suites de l'opération.

La jeune fille examina la situation et mordit donc avec précaution le premier membre inférieur qu'elle put trouver.

Ce fut à cette époque, et très précisément dans ces circonstances, qu'on passa de l'expression
"croque-mort" à celle de "pompe-funèbre".
lol!


Dernière édition par Adelayde le Sam 7 Avr 2012 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1509
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Une vieille amie,la pompe funèbre - Mme Steinheil    Lun 18 Juil 2011 - 12:56

michel-j a écrit:
Dans la même veine; Une toute récente veuve Ajaccienne se présente aux pompes funèbres pour commander une urne... Le vendeur lui propose un tas de modèles allant du ballon de foot à l'étui pour violon en pierre marron, de ceux qui recélaient jadis les Thompsons, mais la veuve ne veut rien savoir; elle exige un sablier géant en verre transparent. Peu désireux de contrarier sa cliente, le directeur commande en urgence sur le continent une urne selon la volontée de l'épouse du futur incinéré.
La cérémonie se déroule dans tout le recueillement voulu et la veuve entre en possession des cendres de son mari qu'elle ramène à la maison. Et pan ! Sur l'appui de la cheminée qu'elle colle l'urne, en ayant pris soin de la retourner.

"Eh ! Té ! Au moins je te verrai travailler, maintenant !" (Avé l'assin c'est plus marrant... mais bon !)


_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marguerite Steinheil - In memoriam... Félix Faure   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marguerite Steinheil - In memoriam... Félix Faure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marguerite Steinheil - In memoriam... Félix Faure
» Une énigme de Testou : Marguerite Steinheil
» Photos de criminels et de leurs victimes
» Une énigme de Testou : Jean Lefevre, Collard ou Voll
» Paul Gaspard – Henri Mayer / Meyer- 1885

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: