La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dysfonctionnements de la guillotine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 27
Emploi : Juriste
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Dysfonctionnements de la guillotine    Jeu 13 Juil 2006 - 6:10

Info ou Intox ? Question Vu qu'il s'agit de faits relatés par "d'anciens" terroristes du FLN. Qui, comme l'a encore prouvé Bouteflika, sont très objectifs et nuancés envers la France !

Lors de l'exécution d'un certain Zabana, le couperet se serait arrêté A DEUX REPRISES (!) à quelques centimètres du cou du condamné ! Ce serait seulement à la 3° tentative que la tête du (edit: modération; pas d'injure SVP) est enfin tombée ! :cheers:

Si cela avait été vrai, nul doute que les abolitionnistes n'auraient pas manquer de faire valoir ce "fait" dans leur débats Embarassed . En effet : quel pain béni pour leur cause! Et pourtant, c'est la première fois que j'en entends parler, au gré d'une recherche au hasard sur le net. Donc plutôt Intox, pour entretenir la haine anti-français Twisted Evil (quoiqu'en disent certains), dont Boutéflika pig en est le zélé prosateur.

Ces salauds ont d'ailleurs eu une chance incroyable : seulement 199 y sont passés sur plus de 2000 condamnés pour des faits lâches et abjects de terrorisme contre des populations civiles innocentes (éventrements vivants au couteau de femmes européennes enceintes, décapitation des nourrissons et parties de footbal avec la tête du bébé supplicié sous les yeux de sa mère agonisante, viols et égorgements, égorgements d'enfants et de veillards sans défense... etc...etc.. Voilà ce qu'on fait les "héros" du FLN !)

Voir le lien :

http://66.249.93.104/search?q=cache:T9Idh_a2IjMJ:lexpressiondz.com/T20060618/ZA4-30.htm+guillotine&hl=fr&gl=fr&ct=clnk&cd=48

Une idée : si Boutéflika pig revient encore une troisième fois chez nous les "bourreaux colonialistes barbares" pour se faire soigner sa prostate (sans débourser naturellement un seul centime et aux frais de ceux qu'il insulte outrageusement !), je lui propose un soin complet, rapide et immédiat affraid par un appareil de chirurgie typiquement français - inventé par un médecin français du XVIII ° siècle - qui permet l'ablation de l'organe malade en moins d'une seconde ! Vous voyez de quoi je parle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Jeu 13 Juil 2006 - 9:58

J'ai déjà entendu parler de cette histoire. Il y a un lien sur le forum (mais j'ai oublié où) qui renvoie à un récit de l'exécution encore plus fantaisiste.

En effet, outre que la lame serait tombée plusieurs fois il y est question que l'on aurait demandé à nouveau suite à cela la grâce présidentielle, laquelle aurait été refusée. Je vois mal le condamné retourner dans sa cellule et attendre (combien de jours?) le refus du président.

Enfin il y était raconté qu'après la chute de la lame la tête ne serait pas tombée... un miracle, quoi! A mon sens il s'agirait du 1er et du seul miracle au sujet de la guillotine... mais nos ex-frères d'Algérie ne sont pas à un mensonge près.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elie Köpter
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 87
Localisation : bretagne
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Jeu 13 Juil 2006 - 12:28

Voici un lien concernat l'affaire Zabana
http://www.1novembre54.com/article.php3?id_article=16

C'est le premier en tant que "terroriste" à être passé sur la bascule.
Il avait pris les armes contre les soldats français.
Nous pendant la guerre contre les allemands nos terroristes s'appelaient des résistants.
Quoiqu'il en soit, Zabana savait ce qui l'attendait s'il était pris.
Mais de là à le traiter de "porc"! Je pense plutôt que c'était un combattant et non pas un meurtrier.
Dans tout conflit, il y a des exactions commises de manières atroces.
J'imagine qu'il y a dû avoir des "terroristes" du FLN à passer sous la lunette uniquement pour avoir fait du convoyage d'armes ou des actes de sabotage. D'autres par contre ont largement mérité leur sort pour les atrocités qu'ils ont faîtes sur des civils ou des militaires.
En tout cas c'était une sale guerre...Et Bouteflika est un enfoiré, ça c'est sûr !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fouche
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 48
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Dim 13 Avr 2008 - 21:54

le livre des souvenirs de MEISSONNIER, qui ne pratique pourtant pas la "langue de bois" est totalement muet sur cette histoire au chapitre "incidents". Pourtant, le fils de Monsieur d'Alger a fait toutes les exécutions de cette époque...

Ce serait donc bien une légende...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frankm
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Localisation : Pays de la Loire
Date d'inscription : 14/05/2013

MessageSujet: Dysfonctionnement guillotine = grâcié   Jeu 30 Mai 2013 - 13:43

Bonjour,

Etait-il vrai que si la guillotine s'enrayait le condamné était grâcié ?

Un collègue me soutient que c'est arrivé une fois. Mais je pense que non.

Merci de vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guillotine1889.free.fr/
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1238
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Jeu 30 Mai 2013 - 14:05

Je n'ai pas connaissance que cela soit arrivé.

Je viens de trouver les détails d'une exécution en Provence dans les années 1840 au cours de laquelle, quatre heures durant, le condamné fut obligé de patienter au pied de l'échafaud le temps qu'on remette la guillotine en état de marche... Une fois opérationnelle, on le décapita normalement.

Idem pour une condamnée à la même époque : le couperet s'interrompit à mi-course, on la détacha de la bascule pendant dix minutes pour réparer le problème - le sol, détrempé de pluie, était devenu instable, d'où un déséquilibre des montants. Là encore, une fois l'ennui corrigé, elle fut exécutée.

Peut-être est-ce arrivé dans un passé plus lointain, mais honnêtement, j'en doute.

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Jeu 30 Mai 2013 - 21:42

Un cas de grâce bien connu de ce forum, pas à la guillotine mais à l'épée, et sans doute le seul, est celui de cette femme que le bourreau puis sa femme ont raté. Elle fut soignée et graciée tandis que le bourreau fut lynché.

La légende de la grâce en cas de panne de guillotine ou si la corde du pendu lâche perdure.
Je ne sais qui par ici avait expliqué que ce n'est pas possible avec la loi française - contrairement à ce qui existe peut-être dans d'autre pays. ici, la sentence doit coûte que coûte est exécutée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Jeu 30 Mai 2013 - 21:52

Oui Benny, c'est l'affaire Hélène Gillet en 1625.

http://guillotine.cultureforum.net/t2598-helene-gillet-1625

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 66
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Mer 5 Juin 2013 - 17:19

Il y a eu des incidents comme lors d'une exécution à St Pierre & Miquelon, où le bourreau ne s'était pas déplacé. On a convaincu un "brave type" un peu simplet de le remplacer, et il a mal monté l'engin. De ce fait la décollation s'est mal faite et il a fini le travail avec un couteau à vider les morues.
Du jour au lendemain, c'est devenu un paria, à tel point que l'administration a dû lui verser un secours mensuel. (source: Delarue, le métier de bourreau)

Hespel, bourreau du bagne, était très consciencieux et il avait remplacé un gonze à qui de tels pépins arrivaient souvent. Quand ce fut son tour d'être guillotiné pour assassinat, il demanda la faveur de monter la guillotine lui même, n'ayant aucune confiance en son successeur (qui s'intercalait entre lui et Ladurel, je crois) Bien sûr on a refusé. C'était une exécution groupée, et Hespel est passé en second. Au moment de se faire sangler, il a lancé un sonore:
- alors, ça glisse bien?
- Ouais ça glisse! (réponse du bourreau)

bagnedeguyane.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Mer 5 Juin 2013 - 17:29

benjamin a écrit:
De ce fait la décollation s'est mal faite et il a fini le travail avec un couteau à vider les morues.
affraid affraid affraid

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Mer 5 Juin 2013 - 18:34

Meyssonnier en parle dans son livre. Il arrivait qu'un mince lambeau de chair retienne encore la tête, la lame ayant parfaitement tranché mais n'ayant pas fait son travail de cisaille.

Il lui fallait alors sortir un couteau (caché dans la corbeille, si je me souviens bien) pour couper discrètement, sans que les officiels ne remarquent rien.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 66
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Mer 5 Juin 2013 - 18:40

CARNIFEX a écrit:
Il lui fallait alors sortir un couteau (caché dans la corbeille, si je me souviens bien) pour couper discrètement, sans que les officiels ne remarquent rien.

Tout était dans le "discrètement", mais c'est là qu'on voit la patte du professionnel...

En tout cas, la verticalité de la machine était impérative
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1238
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Mer 5 Juin 2013 - 20:32

En fait, la majorité des récits d'exécutions dites "ratées" où les écrivains prétendent que le couperet n'a pas coupé complètement le cou (et laissent entendre que le supplicié était encore en vie et hurlant durant la seconde chute du couperet) sont l'oeuvre d'avocats qui veulent rajouter à l'horreur pourtant inhérente du supplice.

Il est vrai que parfois, un lambeau de chair retenait encore la tête, d'où l'usage du couteau ad hoc pour libérer le chef, mais c'est tout...

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 66
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Mer 5 Juin 2013 - 20:37

Je suis d'accord, à une ou deux exceptions près, mais il n'y a hélas pas un moyen d'exécution "parfait" : malgré la technique de pendaison du "long drop" en principe infaillible, Ribbentrop a mis 17 mn à mourir (ce qui aurait fait dire à d'autres nazis qui "suivaient" qu'il avait décidément tout raté, même sa mort), des injections létales se sont éternisées plus d'une demi heure, ne parlons pas des décapitations à l'épée ou à la hache (Lally Tollendal) ou des pendaisons "short drop" à l'iranienne (mais là, c'est voulu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Mer 5 Juin 2013 - 22:10

benjamin a écrit:
Ribbentrop a mis 17 mn à mourir

Ah? Je ne savais pas. Comment peut-on mettre si longtemps pour mourir lorsqu'on est pendu? Même si les cervicales ne sont pas sectionnées on doit normalement perdre connaissance rapidement, par suffocation, non?

Beurk!

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 66
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Jeu 6 Juin 2013 - 9:16

CARNIFEX a écrit:
benjamin a écrit:
Ribbentrop a mis 17 mn à mourir

Ah? Je ne savais pas. Comment peut-on mettre si longtemps pour mourir lorsqu'on est pendu? Même si les cervicales ne sont pas sectionnées on doit normalement perdre connaissance rapidement, par suffocation, non?

Beurk!

Il était certainement inconscient, mais le coeur battait toujours et il était agité de mouvements spasmodiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 66
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Lun 10 Juin 2013 - 15:40

Un point de détail médical. La strangulation voire même la rupture des cervicales n'entraîne pas forcément l'arrêt du coeur, car il y a des nodules dans la moelle épinière qui peuvent "prendre le relai"
Dans la technique du "long drop", neuf fois sur dix, il y a rupture des vertèbres et de la moelle (voire, ce n'est pas si rare que ça, décapitation si le condamné est plus lourd que la normale: c'est arrivé avec un demi frère de Saddam Hussein). Mais le coeur peut battre encore, et c'est pour cela que l'usage est de laisser le condamné pendu au moins quelques minutes: la mort cérébrale s'ajoutant à la rupture des cervicales, le cœur finissant par ne plus être oxygéné, cerveau comme cœur cessent leurs fonctions.
Avec le "short drop", la douleur doit être affreuse, mais heureusement relativement brève: il y a souvent écrasement du larynx, asphyxie plus ou moins relative mais surtout, le sang qui continue de "monter" au cerveau (les artères sont relativement centrales) ne peut plus en descendre (pincement des veines jugulaires), d'où AVC massif en quelques secondes.
Pour être sûr du coup, les derniers bourreaux anglais avaient remplacé le nœud coulant par une glissière métallique afin d'assurer un coulissement parfait: la combinaison de "long drop" (rupture de la moelle) et du serrage garantissait une issue rapide. Ils bénéficiaient aussi de tables qui déterminaient la longueur de la corde à employer, tenant compte de:
- la taille du condamné;
- sa masse;
- sa constitution (ossature frêle, normale, robuste),
cela afin d'éviter à la fois un "raté" (longues souffrances apparentes ou décapitation)
Les bourreaux iraniens contemporains, au contraire, "raffinent" la plupart du temps: noeud mal coulant et pas serré, grue qui lève lentement le condamné, lequel subit l'écrasement du larynx et la suffocation avant l'AVC.

Une digression à propos de la guillotine. La mort est quasi instantanée (contrairement à ce qu'on peut lire ici ou là sur des têtes coupées dont les yeux clignotaient.... mouvements réflexes) du fait de la rupture des cervicales et de la moelle, de l'hémorragie massive qui fait chuter en une fraction de seconde la pression intracrânienne et de la perte immédiate de liquide céphalo-rachidien comme de moelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Lun 10 Juin 2013 - 17:22

Merci pour ces précisions, benjamin. queen

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Mar 11 Juin 2013 - 13:35

Concernant les pendaisons, notamment "à l'Iranienne" (c'est-à dire: condamné lentement levé par une grue) je me pose la question de l'incidence de la position du noeud coulant sur la durée de l'agonie.

En effet, le noeud coulant est souvent positionné sur le côté (et non sur l'arrière). Comme il coulisse mal je me demande s'il ne subsiste pas un espace entre la corde et le cou propice à laisser circuler les flux sanguins de ce côté (comme les vaisseaux sont essentiellement répartis à gauche et à droite et non devant ni derrière).

Qu'en pensent les spécialistes?

Quelle horreur, en tout cas. Evil or Very Mad

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 66
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Mar 11 Juin 2013 - 13:41

CARNIFEX a écrit:
Concernant les pendaisons, notamment "à l'Iranienne" (c'est-à dire: condamné lentement levé par une grue) je me pose la question de l'incidence de la position du noeud coulant sur la durée de l'agonie.

En effet, le noeud coulant est souvent positionné sur le côté (et non sur l'arrière). Comme il coulisse mal je me demande s'il ne subsiste pas un espace entre la corde et le cou propice à laisser circuler les flux sanguins de ce côté (comme les vaisseaux sont essentiellement répartis à gauche et à droite et non devant ni derrière).

Qu'en pensent les spécialistes?

Quelle horreur, en tout cas. Evil or Very Mad

Mon opinion est que tout est fait pour créer un maximum de souffrances. Le noeud coulant (déjà, il faudrait qu'il glisse bien hors on le laisse bien "lâche" pourrait être juste derrière (AVC massif et asphyxie, comme décrit) ou devant comme cela se faisait parfois au Moyen Âge (luxation des vertèbres, donc rupture; quan don pendait "haut et court" c'était comme ça, et en plus un aide se mettait sur les épaules, un autre se pendait aux pieds, pour accélérer la fin)
Là, effectivement, pas d'interruption totale du flux sanguin, ni de la respiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 56
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Sam 21 Mar 2015 - 4:24

Frein sec.....!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Dim 22 Mar 2015 - 17:55

L'incident ( What a Face ) de 1874 serait dû à une erreur de manipulation d'un aide, voir le Palmarès pour plus de détails ! Le "Chef" était J.F. Heidenreich.
Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
guillaumet
Condamné à mort


Nombre de messages : 4
Age : 66
Date d'inscription : 31/03/2015

MessageSujet: exécution de Lescure   Mar 31 Mar 2015 - 9:54

Bonjour,
Nouveau sur votre Forum, je me permets d’apporter ma contribution à vos travaux que je suis déjà depuis un certain temps :
J’ai copié ci-contre dans « La Belgique judiciaire de 1844 page 1079 le récit de l’exécution de Pierre LESCURE à RIOM en 1844 sans doute qui défie tout entendement.
Avez-vous déjà entendu parler de cette exécution ?
« Une scène horrible a jeté l’épouvante parmi la population de RIOM. Pierre Lescure, condamné d’abord par la Cour d’assises du Cantal et après cassation par celle du Puy-de-Dôme à la peine de mort, devait à ce moment même être conduit au supplice. Son dernier pourvoi avait été rejeté le 13 juin. Cet homme, d’une force herculéenne, avait été autrefois accusé de parricide. Mais aucune condamnation n’e s’en était suivie. Plus tard, la justice lui a demandé compte du meurtre de son oncle.
Dès six heures, l’aumônier des prisons s’était présenté à Lescure, afin de le préparer à recevoir les trois exécuteurs de Riom, St Flour et Moulins. Ce malheureux a montré de la résignation et s’est prêté aux désirs des hommes chargés de la conduire au supplice. Il a fallu une demi-heure au moins pour le déferrer, car la crainte qu’inspirait sa force athlétique avait fait river solidement à ses pieds la chaîne de sûreté. On voulait l’aider à marcher, mais quoique très abattu, il s’est avancé d’un pas ferme et est monté sur l’estrade où sa haute taille dominait celle des exécuteurs et du prêtre.
Il paraît qu’on ne l’a pas attaché assez étroitement à la bascule. Sa tête a dépassé la lunette ; de sorte qu’à l’instant où le couteau tombait, l’instrument a touché le bois et n’a fait que blesser le patient. Le bourreau de St Flour s’est vu obligé de se présenter en avant de l’appareil et de se mettre pour ainsi dire à cheval sur la tête pendant que son collègue de Riom relevait dans la coulisse le couteau rouge de sang.
Les mouvements de la victime l’ont arrachée aux mains des bourreaux.
Il s’est redressé en poussant des cris affreux qui glaçaient d’horreur le nombre immense des spectateurs. Ses yeux hagards, sa face colorée, sa poitrine, ses épaules, son dos couverts de sang, le prêtre revenant à l’infortuné l’embrassant, lui présentant l’image du Christ et les exécuteurs faisant des efforts inouïs mais inutiles pour le ressaisir, tout cela formait une scène épouvantable.
La foule émue de pitié, transportée de fureur, a répondu aux cris de Lescure par des cris non moins effrayants.
Mais le prêtre, dont le surplis était tout ensanglanté a obtenu par ses exhortations, que Lescure se laissât ramener à la bascule.
Quoique mieux attaché cette fois, il s’est remué de nouveau et le couteau n’a pu encore qu’élargir la blessure. Les hurlements de Lescure sont devenus plus déchirants, ceux de la foule plus sinistre ; les flots du peuple se sont précipités autour de l’échafaud. La gendarmerie voyait le moment om l lui serait impossible contenir l’exaspération. Les trois bourreaux éperdus, ne sachant plus que devenir restaient sur place comme pétrifiés… Et toujours le jeune aumônier prodiguait des consolations au patient qu’il embrassait.
Enfin, l’un des exécuteurs, après quelque temps d’hésitation, est venu fixer de sa main la tête sous le couteau, tandis qu’il tombait pour la troisième fois. Le sacrifice horrible s’est accompli.
On assure que M. le Procureur Général a provoqué la destitution des exécuteurs ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Mar 31 Mar 2015 - 10:03

Quelle horreur! affraid Pauvre homme.

Mauvais aplomb de la guillotine, probablement.

Au fait: bienvenue, Guillaumet! Very Happy

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    Mar 31 Mar 2015 - 10:29

Bonjour et bienvenue guillaumet,  queen
Cette exécution dépasse en horreur le pire film d'épouvante.   affraid

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dysfonctionnements de la guillotine    

Revenir en haut Aller en bas
 
Dysfonctionnements de la guillotine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The guillotine from Kiev Museum of the War
» La guillotine du Caveau des oubliettes
» Les réactions des condamnés face à la guillotine
» Guillotine ayant exécuté Louis XVI ?
» La guillotine à Angers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LA VEUVE-
Sauter vers: