La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Paul Louis Dervaux - 1925

Aller en bas 
AuteurMessage
Bill
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 63
Localisation : Paris
Emploi : journaliste indépendant
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Paul Louis Dervaux - 1925   Mer 14 Jan 2009 - 16:56

Un grand du barreau , Henri Torrès dans son livre "Accusés hors série" consacre un chapitre à Dervaux son client qui fut pris en charge par Monsieur Anatole

"http://www.livre-rare-book.com/Matieres/pd/7864.html

http://www.auxcentmillebouquins.fr/Sciences_humaines_/Scolaire_et_Parascolaire/Politique___Justice/politique___justice.html

http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&from=fulltext&full=Maille%2C+Pierre&num_notice=5&total_notices=9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 57
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Paul Louis Dervaux - 1925   Sam 14 Juil 2018 - 18:13

Paul Louis DERVAUX  (1887 Selles-sur-Cher – 1925 Paris )



Carnet Deibler No. 285


Ce triste individu  n’honore pas la commune, pourtant il passa près de cinq années de sa vie dans sa Villa des Tilleuls (28, avenue Ponson du Terrail), de 1918 à 1922.

D’origine très modeste, cet épicier parisien acquit une belle fortune qui lui permit d’acheter sa villa de Donnery. Devenu marchand de légumes puis mécanicien automobile
à Orléans, il passait pour un magouilleur par ses collègues mais il coula des jours calmes à Donnery. On n’avait alors rien à lui reprocher.

C’est, retourné à Paris, que le drame survint rapidement. En 1923, il assassina sa femme, et pour faire disparaitre son corps, il la découpa en morceaux qu’il jeta dans la Seine à Melun.
Vite découvert, il fut arrêté.

Il se défendit de l’avoir tué, évoquant un accident, mais il dut pourtant reconnaître la suite épouvantable.
Il fut condamné à mort, n’obtint pas la grâce présidentielle et sa tête tomba dans le panier le 5 mai 1925.

Journal du Loiret 6  Mai 1925






Lien du livre mentionné par Bill ; http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/L-Air-du-Temps/Accuses-hors-serie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Paul Louis Dervaux - 1925
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paul Louis Dervaux - 1925
» François Salvador, l'artificier sanglant - 1925
» A quoi tiennent les grandes décisions..P'tit Louis Sarko pauvre Bourcier?
» Louis POIDEVIN
» Louis Braille....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT :: Les carnets d'Anatole Deibler (1899-1939)-
Sauter vers: