La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Gaston Leroux - Rouletabille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Gaston Leroux - Rouletabille   Lun 5 Jan 2009 - 21:44

Aujourd'hui dans la chronique littéraire du Monde un article sur Gaston Leroux - Rouletabille:

http://passouline.blog.lemonde.fr/


Citation :

Avocat forcé et plaideur contraint, Gaston Leroux ne tint pas trois ans de ce côté-ci du tribunal avant de franchir le Rubicon : il n’eut qu’à enjamber une stalle pour se retrouver non plus du côté des baveux mais entre scribouillards et caricaturistes. Entre temps, il y eut tout de même un premier article paru en 1896 dans le dernier numéro du Lutèce, mais ce n’est pas de ça que l’hebdomadaire est mort. Echotier à l’Echo de Paris (mais ses échos avaient tout l’air de sonnets) puis chroniqueur judiciaire au Paris, il ne tarda pas à se faire connaître du grand public grâce à un incident de séance à la Chambre des députés, mais l’un des rares à faire du bruit : dans l’onde de choc du scandale de Panama et de la répression qui frappait la nébuleuse anarchiste, une bombe fut lancée le 9 décembre 1893 par Auguste Vaillant sur des parlementaires qu’il tenait, de toutes façons, pour les premiers responsables des inégalités sociales. Un mois après, sa couverture du procès tel qu’elle apparut dans le Paris, de même que celle du marquis de Nayve qui assurait seul sa défense contre ceux qui l’accusaient d’avoir tué son jeune beau-fils, distinguèrent Gaston Leroux; elles lui valurent même d’être engagé par Le Matin qui avait repéré là une vraie plume. En avril 1894, le procès d’un autre anarchiste explosif au café Terminus cette fois, Emile Henry, lui donna l’occasion de briller. Quelques mois plus tard, bis repetita lorsque Santo Caserio, assassin du président de la république Sadi Carnot, est déféré devant les assises du Rhône. Autant de condamnations à mort, autant de décollations par un petit matin blême dans une cour de prison. D’avoir à chaque fois assisté au glissement sec du couperet dans le collier de bois, de l’avoir vu et entendu à plusieurs reprises, le dégoûta à jamais de la peine de mort contre laquelle il s’insurgea, personnellement et publiquement, dans un article du Matin (1902).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Gaston Leroux - Rouletabille   Lun 5 Jan 2009 - 21:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gaston Leroux - Rouletabille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gaston Duveau
» Henriette Caillaux assassine Gaston Calmette
» Gaston Philippot, l'étrangleur de Saint Nabord - 1934
» Gaston Dominici
» Secret professionnel, secret partagé & psy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LA MACHINE DANS L'IMAGINAIRE-
Sauter vers: