La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un assassin en puissance : le chemineau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un assassin en puissance : le chemineau   Mar 25 Nov 2008 - 16:36

Le PETIT JOURNAL du 20-10-1907.[/b]
Le chemineau est la plaie des campagnes. Il répand la crainte sur son chemin. Ici, la sécurité est moindre encore qu' à Paris. Ce n' est plus seulement une armée, c' est tout un peuple qui erre par les chemins, vit aux dépens des paysans et échappe complètement à la surveillance de la police rurale.

Et ce peuple, quoi qu' on en puisse croire, est admirablement organisé. Il existe une franc-maçonnerie des vagabonds qui a son langage, ses signes connus des initiés. Les chemineaux s' indiquent les uns aux autres, par des figures crayonnées sur les murs, les fermes hospitalières ou les endroits dangereux. Tel ou tel signe prévient le trimardeur que, par là, se trouve la maison du garde champêtre ou la caserne de la gendarmerie. Ainsi, le chemineau est toujours sur le qui-vive, et la maréchaussée ne peut rien, ou presque rien contre lui.

Par contre, le vagabond peut tout contre sécurité des campagnards... Il y a, sans doute, des trimardeurs honnêtes, mais c' est la minorité ; tout vagabond est forcément un candidat au vol, peut-être même au crime. Et les paysans, grugés, terrorisés, se demandent avec raison ce qu' ils vont devenir, devant l' accroissement du vagabondage, si la réforme tant attendue de la police des campagnes ne vient bientôt mettre un terme à l' exploitation dont ils sont les victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Un assassin en puissance : le chemineau   Mer 26 Nov 2008 - 10:42

Qui étaient ces "chemineaux" ?
Des clochards sans domicile fixe de l'époque ? (Les vagabonds).
Les gitans, manouches et autres bohémiens ?
Des colporteurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un assassin en puissance : le chemineau   Mer 26 Nov 2008 - 12:01

Chemineau: Celui qui parcourt les chemins et qui vit de petites besognes, d'aumônes ou de larcins.
Petit Robert, 2007.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un assassin en puissance : le chemineau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un assassin en puissance : le chemineau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'assassin assassiné
» Antoine Mingrat - le curé assassin
» L'assassin assassiné - Julien Clerc
» Mysterieuses photos de condamnés a mort...
» Jean Dauga - l'assassin à la pèlerine - 1890

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: