La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Louis Deibler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5611
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Louis Deibler et la peine de mort   Mer 16 Juil 2014 - 16:16




Article du 18 septembre 1904

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 590
Age : 35
Localisation : Bretagne
Emploi : Commerce
Date d'inscription : 27/03/2014

MessageSujet: Re: Louis Deibler   Sam 27 Sep 2014 - 9:56

Article du Petit Journal, du vendredi 9 septembre 1904.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 590
Age : 35
Localisation : Bretagne
Emploi : Commerce
Date d'inscription : 27/03/2014

MessageSujet: Re: Louis Deibler   Sam 27 Sep 2014 - 10:28

Article du Petit Journal, du mardi 20 mai 1879.

Nomination de Louis Deibler.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 590
Age : 35
Localisation : Bretagne
Emploi : Commerce
Date d'inscription : 27/03/2014

MessageSujet: Re: Louis Deibler   Lun 20 Oct 2014 - 19:16

Tu seras bourreau mon fils…

Il y a des dynasties d'acteurs, de médecins, de militaires… Dans la famille Deibler, on a longtemps été bourreau de père en fils, d'abord outre-Rhin, depuis la fin du XVIIe siècle, puis en France. Le plus célèbre restera le dernier de la lignée : Anatole, qui trancha près de 400 têtes en un demi-siècle de carrière. Il a même failli « mourir sur scène » puisqu'un infarctus le terrasse en 1939 alors qu'il se rend à la gare pour rejoindre Rennes (Ille-et-Vilaine) où il doit exécuter un condamné.
C'est à Rennes justement qu'il a vu le jour en 1863… l'année où son père Louis succède à son grand-père Joseph.
En cette fin de XIXe siècle, on se rend au spectacle de l'échafaud comme on va au théâtre et Louis, le père d'Antoine, n'a pas très bonne réputation. On le juge « lent et gauche » dans le maniement de la guillotine, mais il raccourcit toutefois quelques célébrités comme Caserio (l'assassin du président Carnot) ou l'anarchiste Ravachol.
En 1897, un incident incroyable survient, sans doute dû à la maladresse légendaire de Louis Deibler : au cours d'une exécution, il est maculé de sang et devient dans la foulée hématophobe. Une peur du sang incompatible avec sa fonction qu'il abandonne en 1898.
C'est le début du règne d'Anatole, de sa chevelure rousse et de ses redingotes. Pour sa première exécution parisienne en février 1899, la presse salue le novice : « Il a une aisance de vieux praticien. » Mais au début du XXe siècle, un vent d'abolitionnisme souffle sur la peine de mort et les exécutions se raréfient. A tel point que le « raseur national », au chômage technique, continue à parcourir la France, mais pour vendre du champagne… Après la guerre de 14-18, la guillotine reprendra du service et Deibler avec, jusqu'à sa mort en 1939. Sans descendance masculine, la saga des bourreaux Deibler s'arrête là. Il sera remplacé par son aide fidèle, Henri Desfourneaux.

Le Parisien
Publié le 16.06.2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2426
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: " Mort d'un bourreau"   Ven 6 Fév 2015 - 18:50

http://doc.rero.ch/record/124032/files/1904-09-14.pdf

page 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5611
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Bouton de veste de Carrara   Ven 13 Fév 2015 - 14:54



Un trophée...

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5611
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Louis Deibler   Lun 6 Juin 2016 - 17:15



Gil Blas, 15 avril 1895

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2426
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Louis Deibler   Ven 24 Mar 2017 - 23:01


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louis Deibler   

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis Deibler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Louis Deibler
» Les 400 têtes d'Anatole
» La dernière femme exécutée par Louis Deibler
» Joseph-Antoine Deibler - un bourreau itinérant
» A quoi tiennent les grandes décisions..P'tit Louis Sarko pauvre Bourcier?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: CES MESSIEURS DU PETIT MATIN-
Sauter vers: