La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ces femmes qu'on guillotina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
trody
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 60
Localisation : limeil-brevannes(val de marne)
Emploi : agent d'acceuil social
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Dim 14 Oct 2012 - 16:15

Merci bien Nemo pour toutes ces précisions intéressantes ainsi que pour le lien, que ne manquerais pas de rendre visite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Dim 14 Oct 2012 - 17:30

Nemo a écrit:
L'anecdote est tout ce qu'il y a d'authentique : le 8 janvier 1941, à Bordeaux, Elisabeth Ducourneau, uxoricide et matricide, est réveillée pour être exécutée. Voilà près de 54 ans qu'il n'y a pas eu d'exécution de femme en France (26 ans si on compte les exécutions en Lorraine occupée). Elle ne s'attend donc pas à son sort, persuadée d'être graciée comme toutes les femmes avant elles...

Quand l'avocat général lui fait cette annonce, "L'heure est venue de payer votre dette à la société", elle répond bien : "Mais certainement, j'ai de l'argent au greffe." Il faudra qu'une gardienne lui explique vraiment ce dont il s'agit... et les dernières minutes d'Elisabeth se dérouleront dans les hurlements de peur. Ils ne cesseront qu'avec la chute du couperet.

Jetez un oeil au Palmarès au http://guillotine.voila.net/Palmares1871_1977.html : les circonstances de beaucoup d'exécutions y sont recensées.
Bonjour à toute l'équipe !
Elisabeth Ducourneau est sans doute un cas unique en matière de parité, puisque elle est à ma connaissance la seule guillotinée à avoir été défendue et assistée jusqu'au bout par une avocate , M° Odette Angelmann, du barreau de Paris...
Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Dim 14 Oct 2012 - 20:32

Le Petit parisien - Jeudi 25 avril 1940 - 1er jour du procès




Le Petit parisien - 09 janvier 1941

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Superbe trouvaille...   Dim 14 Oct 2012 - 21:19

Merci, Benny Smile
Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 62
Localisation : Paris
Emploi : journaliste indépendant
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: maréchal nous voilà   Lun 15 Oct 2012 - 9:06

pierrepoint a écrit:
Merci, Benny Smile
Bonne soirée !

Le Maréchal Pétain était un précurseur de la parité. il croyait à l'égalité fondamentale des femmes et des hommes devant l'échafaud Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Lun 15 Oct 2012 - 16:05

Bill a écrit:
pierrepoint a écrit:
Merci, Benny Smile
Bonne soirée !

Le Maréchal Pétain était un précurseur de la parité. il croyait à l'égalité fondamentale des femmes et des hommes devant l'échafaud Laughing
Devant la torture également ! Certains membres de ma famille en ont fait l'amère expérience pendant la guerre, uniquement parce qu'ils étaient Gitans. Hélas.............Ils n'ont pas été les seuls !
Revenir en haut Aller en bas
yaguara
Aide confirmé


Nombre de messages : 42
Age : 36
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mar 16 Oct 2012 - 0:56

Ceci dit tout en étant contre la peine de mort, ça ne me choque absolument pas qu'on applique une peine similaire à un homme ou à une femme à crime égal.
Si on souhaite l'égalité, pas de demie mesure, elle doit être appliquée pour les avantages comme pour les punitions.
Enfin c'est un avis personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5649
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mar 16 Oct 2012 - 15:35

yaguara a écrit:
Si on souhaite l'égalité, pas de demie mesure, elle doit être appliquée pour les avantages comme pour les punitions.
D’accord pour l’égalité homme-femme dans l’application des sanctions à condition - c’est une évidence - qu’il y ait égalité dans tous les domaines. Or cela n’a pas toujours été le cas…

Le lien « Dates importantes dans l’histoire des droits des femmes en France » permet d’y voir plus clair :

http://felina.pagesperso-orange.fr/doc/femm/datesfemmes.htm

L'idée que les femmes ont les mêmes droits que les hommes est toute récente. Auparavant, comme pour toute discrimination, on s'appuyait sur leurs différences, de nature, de fonction, pour justifier le fait qu'elles étaient privées d'un certain nombre de droits. De plus, on les a le plus souvent considérées comme inférieures, incapables de réflexion, de logique, de maturité. Éternelles mineures, elles devaient se cantonner aux charges du foyer. Sauf lorsqu'elles étaient pauvres : on les exploitait alors autant et même plus que les hommes...

J’ai relevé quelques éléments instructifs :

1907 - La femme mariée qui travaille a le droit de disposer de son salaire (mais pas de gérer ses autres biens).

1938 - Loi reconnaissant à la femme une "capacité juridique" restreinte : droit d'ester en justice, de témoigner, etc...

1944 - Une ordonnance d'Alger accorde aux femmes le droit de vote et le droit d'éligibilité. Les femmes sont admises dans les jurys d'assises

1965 - Réforme du régime matrimonial de 1804 : la femme peut gérer ses biens, ouvrir un compte en banque, exercer une profession sans l'autorisation de son mari.

1970 - La mère devient l'égale du père en matière d'autorité parentale.

1971 - Loi rendant obligatoire l'égalité des salaires entre les hommes et les femmes pour un même travail.

1990 - Arrêt de la Cour de cassation condamnant le viol entre époux.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yaguara
Aide confirmé


Nombre de messages : 42
Age : 36
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mer 17 Oct 2012 - 1:07

Je suis tout à fait d'accord.
Il était bien entendu que je partais du principe que ce soit dans tous les domaines.
Hélas, il y a du boulot encore aujourd'hui en France, et encore plus ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5649
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Marguerite LECOZ épouse HERVE   Jeu 19 Déc 2013 - 15:04

Un complément d'information de Niavlys 1980 à son message du 25/05/2012 :

Exécution de Marguerite LECOZ épouse HERVE à Quimper, le 3 novembre 1825.

Condamnée à la peine capitale par la Cour d'assises du Finistère comme incendiaire, elle avait obtenu un sursis après avoir dénoncé son complice. Tout les deux finirent sur l'échafaud.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5649
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Marie GARRIGUE   Dim 22 Déc 2013 - 21:19

Une intéressante information de Niavlys 1980 :

Exécution de Marie GARRIGUE, 47 ans à Carcassonne le 19 janvier 1828.
Condamnée à la peine capitale le 12 novembre 1827 pour avoir assassiné le petit Dieudonné BARRIERE, 5 ans, fils de l'avocat chez qui elle logeait.
C’est la dernière femme guillotinée du département.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5649
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Ven 14 Fév 2014 - 13:47


Cet article est une découverte de Niavlys



Le Petit Parisien, 24 juin 1922

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
trody
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 60
Localisation : limeil-brevannes(val de marne)
Emploi : agent d'acceuil social
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Ven 14 Fév 2014 - 18:50

merci adelayde pour cet articulet, en effet cette dernière série de femmes guillotinées, ( citée à son époque ) leurs places seraient aujourd'hui dans un asile psychiatrique, elles n'avaient rien à y faire sous l'échafaud, exemple tuer ses enfants, de la pire manière, en leur faisant avaler clous ou aiguilles, ou encore une autre qui a fait carrément cuire sa progéniture !
brrrrrrrrrr !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mar 9 Déc 2014 - 10:26



Page 20 :

- Source : gallica.bnf.fr
Revenir en haut Aller en bas
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 56
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Dim 14 Déc 2014 - 15:44


Deux femmes qui ont perdu la tête pour Jules-Henri Desfourneaux ( pour sa faute   Wink ) :          

Czeslava (Czeslawa) Sinska, veuve Bilicki, guillotinée le 29 juin 1943 à Chalon-sur-Saône , pour avoir tué et découpé son mari avec l’aide de son amant.

Lucienne Fournier (née Thioux) guillotinée en 1947 à Melun, semi-clocharde quadragénaire, elle fit noyer son mari de trente ans son ainé, au soir de leurs noces en le balançant d'un pont sur la Marne, avec la complicité de ses filles et du petit-fils de son époux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Dim 14 Déc 2014 - 16:18

Bonjour à toute l'équipe !
De Janvier 1941 à Avril 1949, Jules-Henri a eu 7 femmes ( enfin, je me comprends, Georgette n'avait pas une tête à prêter ses jouets... No )
à son actif : 6 "droits communs" et 1 "avorteuse", assez médiatisée du reste par la suite...Le Grand Anatole, malgré un palmarès des plus fournis, avait réussi à échapper à ce genre de corvée   Son père Louis avait "expédié" une cliente dans sa jeunesse (celle de Louis...)
et en avait été fort traumatisé, il se dit qu'il y avait un accord tacite avec la Chancellerie pour que les dames soient grâciées  Question
Si ce sujet vous intéresse, faites-le moi savoir, je refouillerai dans ma bibliothèque...en tous cas, A. Obrecht, qui avait participé en tant qu'adjoint de 1° classe à trois exécutions de femmes, en avait gardé un fort mauvais souvenir, et il n'était pas du modèle impressionnable !
Amitiés à toutes/tous  sunny
Revenir en haut Aller en bas
Montpelhièr Occitània
Condamné à mort


Nombre de messages : 5
Age : 42
Date d'inscription : 30/12/2014

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mar 30 Déc 2014 - 22:49

Bonjour.
Tout nouveau sur ce forum, mon 1er post est pour signaler l'exécution de .... mon arrière-arrière...-arrière-grand-tante en 1826.

Tout commence en 1823 dans le village de Sussargues, près de Montpellier, dans l'Hérault.
Marguerite Carrat (ma tata), une fille du village, vit avec François Bonino, un piémontais, ancien soldat. Ils se seraient déjà mariés si l'extrait de naissance de Bonino avait pu arriver jusqu'à Sussargues.

Un jour Bonino disparaît : Marguerite affirme qu'il est parti en Espagne avec les armées françaises.
La vie continue, Marguerite se consolant très vite dans les bras de Jean-Baptiste Dumont, veuf d'une tante de Marguerite !!!
Ils se marient mais dans le village, la rumeur court : Bonino aurait été assassiné par Carrat et Dumont.
Mais pas de cadavre, pas de preuves ... mais 3 ans plus tard, une lettre anonyme conseille aux enquêteurs de creuser dans le jardin de Dumont.
Et là, sous la luzerne, on trouve un squelette d'homme, c'est Bonino, il a été tué d'un coupe de bêche sur le crâne.
Les époux sont confondus et s'accusent mutuellement. Le frère de Marguerite (mon arrière -...-arrière papi) enfonce même sa sœur en l'accusant d'avoir voulu ensuite tuer Dumont !
Les époux sont guillotinés le 17 octobre 1826 à Montpellier.

Cette histoire avait disparu de la mémoire du village et la tradition orale n'avait pas transmis cette horrible affaire. C'est par hasard, lors de recherches généalogiques aux Archives Départementales, que l'on a trouvé ce récit.

Bon bout d'an !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tof1
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 51
Localisation : MONTPELLIER
Emploi : transport routier
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mer 31 Déc 2014 - 6:57

Hello MO!!!
Bienvenue sur le forum!

Le net est tellement petit que l'on se retrouve ici comme sur MI!!^^

Je connaissais déjà l'Histoire puisque je l'avais déjà lu également aux AD.

A bientot!
Tof1


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frankm
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 46
Localisation : Pays de la Loire
Date d'inscription : 14/05/2013

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mer 31 Déc 2014 - 9:23

Les 2 guillotinés (Tata & Tonton) sur cette page :
http://guillotine.voila.net/Palmares1792_1831.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guillotine1889.free.fr/
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5649
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mer 31 Déc 2014 - 9:52

Bonjour Montpelhièr Occitània, bienvenue sur le forum  santa

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montpelhièr Occitània
Condamné à mort


Nombre de messages : 5
Age : 42
Date d'inscription : 30/12/2014

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mer 31 Déc 2014 - 10:30

Merci à tous !
Effectivement Tof, le monde est vraiment petit !!!! Very Happy

Merci Frankm pour le lien (par contre les noms de tata et tonton sont mal orthographiés ;-)

N'ayant pas trouvé de journaux de l'époque, je ne sais pas où ils ont été exécutés à Montpellier (place de l'Hôpital Général comme pour le fameux Martini en 1892 ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tof1
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 51
Localisation : MONTPELLIER
Emploi : transport routier
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mer 31 Déc 2014 - 13:44

http://livre.fnac.com/a2691158/Gisele-Vigouroux-Les-grandes-affaires-criminelles-de-l-Herault-de-1826-a-2003#ficheResume


MO cela fait l'objet d'un chapitre tata tonton...^^

Et l'ai emprunté à la médiathèque de Clapiers l'année dernière,c'est pour ca que je connaissais l'histoire!
Après je pense que les minutes du procès sont disponibles car j'ai recherché pour le forum les noms des condamnés à mort pour Sylvain dans les années 1820.
Par contre il m'avait fourni les références des archives des AD mais je ne les retrouve plus(fait le ménage dans ma messagerie.. );si il passe sur le forum,il nous redonnera les références des ouvrages à demander lors d'une prochaine visite;j'irais les rechercher à ta place si tu veux te sachant occuper sur Bordeaux.. jocolor


J'ai mis plusieurs photos sur le forum des minutes d'autres condamnés à Montpellier mais je n'arrive pas à remettre la "main" dessus... si Adelayde peut nous aider?..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montpelhièr Occitània
Condamné à mort


Nombre de messages : 5
Age : 42
Date d'inscription : 30/12/2014

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mer 31 Déc 2014 - 15:09

Merci Tof !
Oui je connais le bouquin, l'auteur était venue à Sussargues pour "enquêter".
Mais on avait retrouvé cette histoire bien avant, aux Archives, avec les minutes du procès (référencées 2 U 2 510).
Y'avait pas mal de pages, pas forcément déchiffrables pour un non-habitué comme moi, et je suis passé à côté de pas mal d'infos (lieu de l'assassinat à Sussargues, lieu de l'exécution à Montpellier, prénoms de certains témoins ....) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tof1
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 51
Localisation : MONTPELLIER
Emploi : transport routier
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   Mer 31 Déc 2014 - 17:58

Tu as les références déjà!!! je les note et dès que j'y retourne je te prends des photos et je t'aiderais à déchiffrer tout cela!

Bon réveillon MO et allez La Paillade!! Cool Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitchou34
Bourreau de village


Nombre de messages : 75
Age : 61
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: A Montpelhièr Occitània   Mer 31 Déc 2014 - 18:10

Je connais Sussargues mais je ne connaissais pas cette tragique histoire.C'est une belle entrée en matière pour un nouveau et en plus un témoignage de première main puisque des liens de parenté t'unissent à ces deux infortunés raccourcis à Montpellier.
Bienvenu au club de la part d'un compatriote et vive La Paillade!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces femmes qu'on guillotina   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces femmes qu'on guillotina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ces femmes qu'on guillotina
» la retraite des femmes
» Femmes et créatrices d'entreprise : zoom sur les aides
» Témoignage femmes entrepreneurs pour mon memoire
» mabrouk les sages femmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: