La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2475
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Jeu 4 Oct 2007 - 19:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1526
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: L'auberge rouge de Peyrebeille   Dim 7 Sep 2008 - 12:16

Quelques photos de la famause auberge, prises lors de mes dernières vacances:





La fameuse auberge est située sur la commune de LANARCE (Ardèche)

L'intérieur, avec une scène de vie reconstituée:





Enfin, une mauvaise copie de guillotine Evil or Very Mad :











Une photo des moulages des têtes des condamnés:



Et pour finir, voici un livre de l'affaire, où la thèse de l'innocence des aubergistes est exposée(ainsi que la thèse de leur culpabilité):





Intéressant. Il n'en reste pas moins vrai qu'à titre personnel, je suis convaincu de leur culpabilité.

Petite précision: lors de la visite, le guide nous présenta le four à pain où, dit-il, des restes humains furent retrouvés. Je ne me souviens pas avoir entendu parler de cela dans le livre. Mais c'est tellement plus vendeur pour ceux qui exploitent la visite de l'auberge... geek

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Dim 7 Sep 2008 - 20:27

Merci pour les photos.
Je passe assez souvent - 4 à 6 fois par an - à proximité sur la route entre Langogne et Le Puy - en réalité je vais de Bellerocaille à Venise en passant par Mende, Lyon, Chambéry, Turin et Milan.

Coins favoris des aubergistes de Peyrebelle et de lou bestiau du Gévaudan - qui commença sa carrière autour de Langogne.

J'ai lu un peu de littérature sur le sujet.
D'après ce que j'ai compris et le bon sens, la période révolutionnaire et l'Empire ont été de vrais bordels judiciaires (ce qui n'empe^chait pas que ça ne rigole pas à l'époque quand on attrapait des bandits ou autres criminels sans parler des politiques - mais les 2 choses sont compatibles) où le pillage était presque légalisé.

Sous l'Empire et dans les premières années de la Restauration des milliers d'anciens soldats sur les routes habitués à vivre de pillages et brigandages dans les pays envahis - nous étions les seuls à ne pas avoir ni vraie intendances mis à part pour la garde impériale ni de logistique - les soldats français vivaient de fait sur le pays à la différence des ennemis - avantage certain pendant longtemps (voir l'excellent film "Les duellistes" avec Michael Caine où le méchant ressemble à Long John Silver avec la marque noire).

Plus beaucoup de déserteurs. Insécurité garantie nonobstant des coups de guillotine donnés un peu au hasard des affaires identifiées.

Il est possible qu'on est grandement exagéré les fautes des aubergistes de Peyrebelle et que le gouvernement de l'époque soit au niveau local - probable - soit régional - ait décidé de faire un exemple.

Je suppose que c'était aussi difficile sinon encore plus de démontrer la culpabilité d'un brigand qu'aujourd'hui.


En tout cas, je vais chercher à faire un tour à Peyrebelle.
C'est juste après ce village où il y a un musée du cheval en continuant vers Lanars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Mar 23 Sep 2008 - 20:12

Bonsoir.
Trouvé sur l'Internet:

La pierre marquée d’une croix indique l’endroit exact où furent guillotinés les assassins




Brève sur l’exécution des trois condamnés (Gazette des tribunaux du 9 octobre 1833)
Lien mort (imageshack.us)


Le Four de Peyrebeilhe



On peut voir ces images et d'autres informations sur cette affaire ici:
http://www.pointsdactu.org/article.php3?id_article=1018#inspiration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Jeu 2 Oct 2008 - 18:11


Autre image, début des années 1900.
Il est sorti un film sur ce sujet en 2007. Il m' tout l'air d'une "gugusserie". Regardez :
http://fr.movies.yahoo.com/l/lauberge-rouge/index-3874620.html
Le film de 1951, avec Fernandel, est sûrement meilleur.

Film en noir et blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Mer 31 Déc 2008 - 23:34

the inn always exists and we can visit her(it) Smile
Revenir en haut Aller en bas
LANDRU
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 44
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Sam 10 Jan 2009 - 10:05

très sympa à voir cette auberge, et en plus ils ont comme spécialité les omelettes baveuses dans le petit resto à côté What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2475
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Lun 20 Avr 2009 - 20:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ananke
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 64
Localisation : Braine l'Alleud - Belgique
Emploi : Commissaire de Police à la retraite
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Mar 21 Avr 2009 - 10:09

J'y suis passé il y a quelques années. C'est un endroit très sinistre.

Si quelqu'un est intéressé par le livre : http://www.delcampe.net/page/item/id,40850290,var,Ardeche-Peyrabeille-La-legende-et-histoire-auberge-sanglante-C-Almeras-F-Viallet-1966-BE,language,F.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.delcampe.net/page/seller_sales/language,F,nickname,mi
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2475
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Ven 27 Juil 2012 - 17:40

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Ven 27 Juil 2012 - 20:40

Auberge de Peyrebeille telle qu'elle était en 1830 au moment des crimes

Auberge de Peyrebeille

Liens morts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foudurail
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 52
Localisation : Bruxelles
Emploi : Cheminot
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Dim 2 Sep 2012 - 13:20

Il me semble que durant le procès c'est le dernier meurtre qui occuppa principalement les débats.
La victime était d'ailleurs un ami des époux Martin, les propriétaires de l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.foudurail.org
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Lun 24 Sep 2012 - 20:52


L'exécution des aubergistes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1526
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Mar 25 Sep 2012 - 12:34

A priori je relève 2 erreurs: d'après le récit dans le livre que je cite ci-dessus, les condamnés furent exécutés face à l'auberge. Par ailleurs, ils avaient fait le trajet dans un tombereau et non à pied attachés au cheval des gendarmes.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2475
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Mar 25 Sep 2012 - 21:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Jeu 1 Nov 2012 - 19:29

Jacques Pradel revient sur l'affaire de l'auberge rouge dans l'émission "L'heure du crime" du 8 avril 2011.

Bonne écoute ! queen

http://www.rtl.fr/emission/l-heure-du-crime/billet/vendredi-8-avril-on-refait-le-crime-l-affaire-de-l-auberge-rouge-7674422061

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Mer 13 Fév 2013 - 17:18




Lithographie de José F. Roy pour l’ouvrage de Jules Beaujoint "L’Auberge sanglante de Peyrebeilhe"

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: L'auberge "dite rouge" de Peyrebeille   Dim 17 Mar 2013 - 15:37

Oui, l'auberge de peyrebeille, qu'on visite actuellement, a bien vu se dérouler quelques crimes (mais certainement pas les centaines qu'on prête aux aubergistes)
Mais ce que généralement on ne sait pas, c'est que la toute première auberge en ce lieu est la maison située à environ 100m de là en direction de Lanarce.
Cette première auberge fut également l'endroit où Enjolras, le paysan de La Fagette commune de Saint Paul de Tartas, trouva la mort. En effet, Pierre Martin, l'aubergiste, avait affermé l'auberge qui se visite, à la suite de rumeurs dans le pays. Seuls quelques habitués continuaient de venir frapper à sa porte pour un repas où une nuitée. C'est ce que fit Enjolras et qui lui fut fatal car il venait réclamer à Martin, une somme d'argent que ce dernier lui devait.
C'est d'ailleurs le seul crime de sang pour lequel les aubergistes et leur domestique (qui n'avait rien d'un "nègre" puisqu'il était né à Mazan sur le plateau ardéchois) furent condamnés à mort. La peur qui empêcha certains de venir témoigner, la prescription pour les crimes firent qu'on leur fit tout payer, en bloc, avec l'assassinat d'Enjolras. Et c'est tant mieux car ce n'étaient pas des enfants de choeur. Il ne faut pas croire que ce fut une erreur judiciaire; il y avait beaucoup de bon sens dans ce jugement au sortir d'une Révolution qui avait laissé croire aux assassins en herbe que tout leur était permis. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Dim 17 Mar 2013 - 15:43

Bonjour René Delorme, bienvenue sur le forum ! sunny

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1526
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Dim 17 Mar 2013 - 16:08

Bonjour René Delorme et bienvenue sur le forum.

Sur la culpabilité des aubergistes j'avais lu ce livre, où la thèse de l'innocence des aubergistes est exposée (ainsi que la thèse de leur culpabilité):





Il ressortait du livre que les preuves étaient relativement minces. Mais comme je l'ai déjà écrit, à titre personnel, je suis convaincu de leur culpabilité. Wink

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2475
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Jeu 11 Avr 2013 - 17:18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvestre 07
Condamné à mort


Nombre de messages : 5
Age : 63
Date d'inscription : 31/03/2013

MessageSujet: aubergistes de Peyrebeille (moulage des têtes)   Jeu 25 Avr 2013 - 23:53

Pour ceux que cela intéresse, voici ce que j'ai pu photographier aux archives départementales de l'Ardèche à Privas grâce à la gentillesse d'un archiviste:
-1° Moulage (face et profil)de la tête de Pierre Martin le patron de l'auberge..."rouge"
-2° Moulage (face et profil) de la tête de Marie Breysse, sa femme
-3° Moulage(face et profil) de la tête de Jean Rochette leur domestique (qui, soit dit en passant n'était ni un noir ni un mulatre mais un bon ardéchois bon teint, peut-être un peu basané, reste d'un gène de la conquête arabe des 7ème et 8ème siècles que Charles Martel arrêta à Poitiers)

1° Face
1° Profil
2° Face
2° Profil
3° Face
3° Profil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2475
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   Ven 3 Mai 2013 - 21:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: La vraie « auberge rouge »   Jeu 31 Oct 2013 - 16:02


La vraie « auberge rouge »
L'auberge est toujours là. Tenant tête, solitaire, parmi les sapins aplatis par la bourrasque. Défiant le temps sur ce plateau de Hurlevent qui coiffe à 1 245 mètres la montagne ardéchoise. Ce soir-là, rafales, pluie et brouillard nous parlent du pays. Et l'on imagine ces voyageurs de 1830 qui, surgissant de nulle part, apercevaient, soulagés, la bâtisse. Les malheureux ! Le refuge cachait un coupe-gorge.

1831 : un marchand est retrouvé mort à quelques kilomètres. On l'avait vu entrer dans l'auberge de Peyrebeille, tenue par les époux Martin et leur commis Rochette. Ils sont arrêtés. Les langues se délient. On leur attribue dix, vingt crimes. Les voilà bons pour l'échafaud. 5 000 Ardéchois suivent les condamnés de Privas jusqu'à Peyrebeille. Une pierre érigée devant l'auberge marque l'endroit où se dressa la Veuve. Car l'affaire dont Clavier et Cie viennent de s'emparer a traversé les siècles. Le campagnard, vénal et assassin, a bon dos : des ouvrages enflamment l'imagination, entre Grand-Guignol et farce sanglante. L'auberge devient rouge. En 1925, un procès oppose les propriétaires, les Clauzon, à une ferme voisine qui se revendique « véritable auberge de Peyrebeille ». Les Clauzon gagnent et inscrivent sur leur pignon : « Ici, l'authentique auberge ». Mais le meilleur reste à venir : en 1950, on fête le centenaire de la mort de Balzac et un producteur veut adapter avec le cinéaste Autant-Lara et son scénariste, Jean Aurenche, « L'auberge rouge », texte de Balzac sans lien avec le fait divers. Mais le projet capote et l'épouse d'Aurenche, qui était ardéchois, suggère l'affaire. Très anticléricaux, Aurenche et Autant-Lara font de Fernandel un curé au courant des horreurs, mais lié par le secret de la confession. Très croyant, Fernandel se repentit si fort qu'il signa dans la foulée pour Don Camillo. « L'auberge rouge » est un triomphe : on vient en pèlerinage et les Clauzon transforment l'auberge en musée. Gaudin, Charasse, Giscard sont de la visite et montent l'escalier de la mort. Comme eux, on a aperçu le réduit à mi-hauteur où se serait tenu le domestique avec sa massue. Un premier coup et le voyageur tombait en arrière sur une poutre qui venait en seconde lame. Puis on basculait le corps dans une trappe qui débouche près du four. Dans la grange, une guillotine et la bise qui semble crier vengeance. En bas, la table, les fausses portes, les silhouettes des Martin. Seul manque le corps...

On regagne à la hâte le bâtiment voisin, construit dans les années 60. Il fait restaurant, hôtel et vend des produits du pays. Une station-service ravitaille le voyageur engagé sur cette N102 qui relie le sillon rhodanien au Puy. « Il faut bien vivre », explique le fils Clauzon, qui râle à propos de l'historien Thierry Boudignon. Fort des approximations de la justice d'antan, son ouvrage (« L'auberge rouge », CNRS) en vient presque à innocenter les Martin. L'Ardéchois tient à sa maison. « Depuis cinq générations qu'on est là, cela pèse », lâche le père Clauzon, 60 ans.

En France, il existe donc un endroit où on conserve les lieux du crime. Au musée Crozatier du Puy, on garde même les masques mortuaires des assassins. Sur cette rassurante image, on s'endort, unique pensionnaire de l'auberge, secouée par le vent qui ulule. Et on se réveille le lendemain, sain et sauf.

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2007-11-29/la-vraie-auberge-rouge/920/0/212254

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitchou34
Exécuteur cantonal


Nombre de messages : 121
Age : 62
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: L'Auberge Rouge   Mer 20 Aoû 2014 - 16:28

Je viens de terminer la lecture du bouquin (Ed.Pygmalion 1976) que Michel Peyramaure a consacré à l'affaire dite de "L'auberge Rouge" à Peyrebeille (un lieu que j'ai visité il y a quelques années).D'une écriture
châtiée,l'auteur penche plutôt pour la thèse de l'erreur judiciciaire.
Il faut dire,qu'à l'issue du procès qui s'est déroulé à Privas,les éléments à charge concernant les trois condamnés à mort (Marie Breysse épouse Martin,Pierre Martin et le domestique Jean Rochette) sont des plus minces puisque ne reposant que sur le témoignage équivoque d'un mendiant hâbleur et fantasque nommé Laurent Chaze.
En tout état de cause,on est loin d'une hécatombe de victimes (on parlait de plusieurs dizaines) puisque l'on n'a pu en imputée qu'une aux accusés et encore sans une absolue certitude;le dénommé Anjolras.
Pour ma part, j'aurai tendance aussi à croire à une très possible innocence des condamnés.
Autre fait troublant dans une affaire qui n'en manque pas:le dossier qui s'y rapporte a disparu depuis bien des années des archives du tribunal de Privas et reste introuvable à ce jour.
Quoiqu'il en soit;un bon livre que je recommande et qui jette un éclairage nouveau sur cette sombre affaire dont l'épilogue se termine par la chute de trois têtes le lugubre matin du 2 octobre 1833,devant le lieu même des supposées exactions de ce pitoyable trio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'auberge rouge de Peyrebeille - 1833
» Les Diaboliques de l'Auberge Rouge - les sœurs Aurentz et Vaiata Zahn
» clio rouge à 2 places
» Sardies en sauce rouge (chtitha sardine)
» La Croix Rouge Française recrute ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: