La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dernier décapité en Angleterre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Dernier décapité en Angleterre   Mer 3 Sep 2008 - 14:00

Le colonel Despard fut-il le dernier décapité (politique) en Angleterre en 1803 ?
[Sa sentence particulière - Hanged, Drawn and Quartered - e^tre mis en quartier après suspension, éventrement et incinération des entrailles suivi de décapitation - fut adoucie - il fut pendu jusqu'à ce que mort s'ensuive et le reste de la sentence executé sur le corps après.]

http://www.executedtoday.com/category/how/gruesome-methods/drawn-and-quartered/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 285
Age : 61
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Derniern decapite anglais   Jeu 4 Sep 2008 - 19:03

Bonjour.
Ce type de traitement fut egalement reserve a Robert Emmet, un patriote irlandais au debut du XIX eme siecle, et aux membres de la Cato Conspiracy, a la meme epoque.
On avait cesse d'evicerer, de castrer et de couper en quatre depuis un petit moment deja. Par contre, une execution pour traitrise signifiait que l'on serait pendu, et que le corps du condamne aurait ensuite la tete tranchee par le bourreau (Emmet) ou coupee par un chirurgien (Cato Conspiracy).Dans le dernier cas, on coupa egalement les mains des conspirateurs.
Et les Anglais nous reprochent la barbrie de la Revolution...En passant, sachez que l'Angleterre du milieu du XVIII eme siecle brulait les femmes accusees de faire de la fausse monnaie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Dernier décapité en Angleterre   Ven 5 Sep 2008 - 0:07

Cela choquait. Je crois avoir lu que la dernière personne condamnée au bu^cher le fut vers 1800 (on l'étrangla avant).

Ceci-dit, cela n'arrivait pas très fréquemment - s'il y avait 3 fois plus de condamnés à mort de droit commun qu'en France, plus des 2/3 étaient graciés ...et souvent déportés aux antipodes.

Pas plus que l'écartelement en France sous l'Ancien Régime - une fois par siécle et encore.

Quant à la révolution française, inutile de dire que ce qui choque est un massacre généralisé de quelques dizaines de milliers de personnages de talent qui s'envoient mutuellement à l'abattoir au nom de la liberté, de la philosophie et d'autres choses bien abstraites, ce qui est infiniment plus grave que quelques personnes évicérées - nonobstant toute l'horreur que cela inspire.

Proscriptions très massives.

Sans compter les massacres de Septembre 1792 ou encore les horreurs de la Vendée - on peut pardonner aux Anglais mais difficilement aux Terroristes de la Révolution et à ceux qui les ont laissés faire, le roi en te^te (avant qu'il ne la perde). Il suffit de penser aux tanneries de peau humaine et aux savonneries de cadavres, voire à l'utilisation des gaz asphyxiants chers à Santerre.

Hubert Montheilet, dans son livre "Les Bouffons", décrit fort bien l'état d'a^me de la majorité de l'époque (ne pas oublier que les rares fois où les élections furent libres, le vote fu^t à 95% pour le rétablissement de la monarchie - il fallut écraser les malheureux à coups de canon - ce qui fit parfaitement Boney): les gens étaient tristes pour sa famille mais sans regretter un personnage qui laissa sortir les pires démons de l'humanité.

Le pire étant que très souvent les révolutionnaires étaient des nobles ou des aspirants-nobles - "D'Anton", Fouquier-Tinville, Collot d'Herbois, etc... - et les contre-révolutionnaires de bons roturiers dégou^tés par la sarabande endiablée de fous furieux façon khmers rouges croisés de talibans. On ne saurait avoir de mots assez durs pour ces gens-là - pour parodier Tavernier et Belmondo - dixit ce dernier au tribunal révolutionnaire des mariés de l'an II.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1526
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Dernier décapité en Angleterre   Ven 5 Sep 2008 - 12:58

Citation :
Sans compter les massacres de Septembre 1792 ou encore les horreurs de la Vendée - on peut pardonner aux Anglais mais difficilement aux Terroristes de la Révolution et à ceux qui les ont laissés faire, le roi en te^te (avant qu'il ne la perde). Il suffit de penser aux tanneries de peau humaine et aux savonneries de cadavres, voire à l'utilisation des gaz asphyxiants chers à Santerre.

Les nazis n'ont pas inventé autre chose lors de la 2ème GM, si ce n'est que la technologie permettait de tuer en plus grand nombre.

Il est intéressant de noter que l'idéologie de la révolution française et des lumières inspira directement les deux grands régimes totalitaires d'alors.

Citation :
Hubert Montheilet, dans son livre "Les Bouffons", décrit fort bien l'état d'a^me de la majorité de l'époque (ne pas oublier que les rares fois où les élections furent libres, le vote fu^t à 95% pour le rétablissement de la monarchie - il fallut écraser les malheureux à coups de canon - ce qui fit parfaitement Boney): les gens étaient tristes pour sa famille mais sans regretter un personnage qui laissa sortir les pires démons de l'humanité.

Le pire étant que très souvent les révolutionnaires étaient des nobles ou des aspirants-nobles - "D'Anton", Fouquier-Tinville, Collot d'Herbois, etc... - et les contre-révolutionnaires de bons roturiers dégou^tés par la sarabande endiablée de fous furieux façon khmers rouges croisés de talibans. On ne saurait avoir de mots assez durs pour ces gens-là - pour parodier Tavernier et Belmondo - dixit ce dernier au tribunal révolutionnaire des mariés de l'an II.

La révolution fut l'oeuvre de nombreux bourgeois, jaloux des privilèges dont jouissaient les nobles et de la difficulté à devenir aristocrate... pour jouir de ces privilèges.

Dans les cahiers de doléance recueillis lors des états généraux de 1789, mise à part la remise en cause de la pratique des lettres de cachet, nul parmi le peuple n'a fait état d'une volonté de changer de régime.

En ce qui concerne la peine de mort, ce qui choquait c'était qu'il existe une différence de traitement selon les classes sociales. Il est d'ailleurs amusant que, lorsqu'un noble avait été condamné à mort pour des faits particulièrement infâmants, le mode d'exécution retenu était la pendaison; le condamné n'étant pas digne d'être décapité.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 285
Age : 61
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Eviceration et autres .   Ven 5 Sep 2008 - 18:04

Le fait que les Anglais soient choques est a prendre avec une pincee de sel. On est tres facilement"chocked" Outre-Manche, mais sur des criteres bien speciaux. On est choque lorsqu'on entend eructer "fuck off" ou pire avant 9h a la TV, parceque vous comprenez, si les enfants entendaient...Les enfants en question ont deja entendu et en general use de ce langage entre eux. Mais les adultes font semblant de ne pas etre au courant. On est choque si on voit deux homosexuel(le)s s'embrasser a la TV toujours avant 9 h (du soir). Parceque les enfants etc...Mais personne ne trouve a redire sur la superbe idiote qui etale ses attributs a la page 3 du Sun, canard tres conservateur qui nous les brises a intervalle regulier avec les "vraies valeurs vraiment britanniques". Et qui achete ce canard generalement se plaint que "tout fout le camp en ce moment" (everything goes these days!".Le fait que nos amis Anglais tiquent sur la Revolution a plus avoir a mon sens avec le fait que nous ayons liquide un roi, ce qu'ils ont fait les premiers d'ailleurs, et finalement degage la monarchie, sans etat d'ame. J'ai l'impression qu'il ont un sentiment genre"ils ont tue le pere", mais la ou eux ont remis un zebre sur le trone, nous avons finalement opte pour la Republique.
Ceci dit, je ne vais pas non plus cirer les pompes de tous les revolutionnaires. C'est evident que beaucoup des tenors de la Revolution etaient d'affreux bonshommes. Les rois n'etaient de toute facon pas des exemples.Que dire de Louis XV ou de HenriIV, deux sales types notoires?Quant a dire que les gens auraient souhaite un retour de la monarchie, je pense qu'ils en avaient marre de la guerre civile et des executions a la chaine. Mais je crois que le fait de se debarrasser de la monarchie absolue avec toutes ses fariboles (le roi de "Droit divin", sanctifie avec de l'huile sainte apportee par ..une colombe etc...) et ses abus, cela, le peuple ne le regrettait surement pas.
Oui, il y a eu beaucoup de morts durant la revolution, morts de mort violente. C'etait spectaculaire, mais combien cela pese-t-il, si l'on est un peu cynique, face aux morts dues a la guerre , aux famines ou a la misere tout cours endurees sous la monarchie? Les massacres de septembre et la Vendee? Les guerres civiles et les guerres tout court n'ont jamais produit autre chose, quel que soit le regime. Par contre comparer l'ideologie des lumieres avec le nazisme, je pense que c'est peut-etre un peu pousse. Je ne soutiens pas la these qui veut que "les Lumieres"=Totalitarisme=Communismer=Fascisme. Ca me parait aussi fallacieux que de dire Christianisme =Inquisition. Et je ne suis pas chretien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Dernier décapité en Angleterre   Sam 6 Sep 2008 - 15:03

Que l'on soit chrétien, juif, musulman, boudhiste, taoiste, chamaniste, zoroastrien ou d'une autre confession, il n'en demeure pas moins que la révolution française a eu une phase de vraie boucherie où les politiques, politiciens et hommes d'état et aspirants-politiciens-politiques se sont tronçonnés les uns les autres et c'est ça qui est me choque personnellement - l'enfer est pavé de bonnes intentions.

[On peut apprécier la guillotine mais penser que son utilsation fut de temps à autre exécréble et pas que sous les nazis.]

Tout le monde sait que Maximilien Robespierre était contre la peine de mort - probablement sincère - mais on connait le résultat: ces gens-là ont marché sur la te^te avant de la perdre. Avec les meilleurs sentiments - habitant à Venise j'en vois bien les limites.

Henri IV et Louis XV terribles ?
Si la terreur s'exprime par le nombre de saillies de ces messieurs, peut-e^tre, c'était de chauds lapins d'après ce qu'on en sait. Mais désagréables et idiots je ne crois pas.

Henri IV était réputé sérieux.
Pierre Chaunu - grand historien s'il en est - voit le tournant dans lequel la France abandonne ses prétentions concrétes à la maitri^se du monde au profit de la Grande-Bretagne sous Louis XV - il parait que Giscard est un descendant par l'escalier de service.

Dans les personnages très durs, je verrais pluto^t Louis XIV, voire Louis XIII - le siége de La Rochelle et autres plaisanteries dou^teuses.

Et évidemment Napoléon - dictateur me^me si personnage de génie - demandez à Cadoudal ce qu'il en pensait. Ou encore à Pichegru - il parait qu'un gendarme demanda au consul s'il pouvait récupérer sa cravate après le suicide du seul général à faire de l'ombre.

[Beh, on oublie que Bernadotte général ultra-républicain - avait fait tatoué sur sa poitrine: "Mort aux Rois". Ce qui fait doucement rigoler pour le fondateur d'une dynastie en place depuis + de 2 siècles - c'est vrai qu'en Suéde on rigole moins mais ses croques-morts auraient du s'amuser.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dernier décapité en Angleterre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dernier décapité en Angleterre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dernier décapité en Angleterre
» Le dernier Bill Gross de PIMCO
» Choix Coûtant réel, Dernier coûtant, etc.
» Angleterre 0-0 Algérie !
» Hamida Djandoubi - le dernier guillotiné - 1977

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: