La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La prison de la Santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Jeu 21 Aoû 2008 - 1:45

Intéressant.
La Santé est connue pour la faible fréquence des évasions - Léon Daudet, Mesrine par exemple - et pour certains de ses détenus très "sélect".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Jeu 21 Aoû 2008 - 2:28

La différence entre Mesrine et Daudet est que ce dernier sort par la grande porte tandis que Mesrine est obligé de franchir le mur d'enceinte haut de 6 mètres.
Personnellement, je trouve que les deux plus "belles" évasions de la Santé sont celles de Mesrine et Besse et de Michel Vaujour en hélicoptère.

Reportage sur l'évasion de Mesrine et Besse.
http://www.ina.fr/archivespourtous/popup.php?vue=partenaire&partenariat=88281b25e4ef3ad54532ff766db936c9
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: La prison de la Santé va être détruite   Mar 28 Oct 2008 - 18:55

Le Ministère de la justice va détruire totalement, ou en grande partie, cette prison de 1867 dont certaines parties sont potentiellement dangereuses pour la sécurité  de tous.

Déjà, plusieurs centaines de détenus des hauts étages ont été évacués vers d'autres prisons.
Le mur d'enceinte serait conservé comme élément de « lieu de mémoire ».

D'après le Palmarès, 55 condamnés ont été exécutés à l'intérieur de cette prison (droits communs, politiques etc.) après la dernière exécution publique de Max Bloch, sur le Bd Arago, le 02-06-1939, par Henri Desfourneaux.


Dernière édition par mercattore le Ven 12 Déc 2008 - 18:10, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Mar 28 Oct 2008 - 19:04

Oui, je n'ai pas fini le post, j'ajoute des documents. Je n'ai pas relu la totalité ,merci.
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Sam 1 Nov 2008 - 21:59

Dommage.
Mon grand-père y avait exercé ses talents comme médecin.
C'était commode d'avoir une prison en plein Paris.
[Si les juges français avaient le pouvoir des italiens, ils s'amuseraient à enfermer tel député avec 4 violeurs récidivistes homosexuels comme le fit Di Pietro sous Mani Pulite. Après une nuit c'était "Je ne sais rien mais je dirai tout".]

Je suppose que les voisins devaient ra^ler sec.

On fera à la place des hlm ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: LE BAGNE, PLUS LA SANTÉ, fortiche quand même le zèbre   Sam 24 Jan 2009 - 10:04

Un  très rare coup double.

Le détenu Armand Spilers, évadé le 29 mars 1936 de la prison de la Santé. Condamné en 1926 à 10 ans de travaux forcés, il s'en était évadé. Il fut repris au mois de novembre 1935.


Dernière édition par mercattore le Dim 24 Avr 2011 - 22:34, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
poulain
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 53
Localisation : france
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Sam 11 Déc 2010 - 16:57

Titus_Pibrac a écrit:
Intéressant.
La Santé est connue pour la faible fréquence des évasions - Léon Daudet, Mesrine par exemple - et pour certains de ses détenus très "sélect".
bonjour,
il me semble avoir lu qu'un camelot du roi nommé norbert pinochet avait imité la voix d'un ministre et ordonné elargissement de daudet?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Sam 11 Déc 2010 - 17:06

Oui, c'est cela. Un simple coup de tel Wink a suffit. Poilant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Jeu 9 Jan 2014 - 23:07

La prison de la Santé va fermer.

La fermeture est prévue pour juillet 2014.
Les travaux de rénovation vont durer quatre ans.
Neuf cent places pour les régimes de semi-liberté seront créés.
Sa fermeture en raison de sa vétusté et de son surpeuplement était annoncée depuis 1980.

D'après Le Parisien, du 9 janvier.


Dernière édition par mercattore le Sam 29 Nov 2014 - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Sam 18 Oct 2014 - 0:53



LA PRISON DE LA SANTÉ A FERMÉ

Après plus de 150 ans de fonctionnement la Santé n’abrite plus aucun détenu. Le 20 juillet dernier, les 60 derniers ont été transférés au nouveau centre pénitentiaire de Saran (Loiret). Seuls restent ouverts le quartier de semi-liberté, d’une capacité de 100 places et la « souricière » où transitent les prévenus ou les accusés sous mandat de dépôt, avant leur audience, et les détenus avant leur comparution devant le juge d’instruction, au Palais de justice de Paris.
Les détails du programme de cette rénovation sera communiqué à la fin de l’année 2014.

                                                                                                             
20 juillet. Départ des derniers détenus pour Saran. Ils sont entravés aux jambes.

La Santé doit rouvrir en 2019, après de très importants travaux de rénovation et de réaménagement. De nombreux bâtiments vont être détruits. L’ancien quartier bas serait préservé ainsi que les murs d’enceinte.
La rénovation de la Santé fait partie d’un programme plus général comportant la rénovation de la prison des Baumettes 2, à Marseille, Aix 2, à Aix-en Provence, Fleury-Mérogis…



Dans l’œil du maton…

La prison de la Santé comme on ne l’a jamais vu

francetvinfo : La prison de la Santé sort de l’ombre. Par Elodie Drouard. Important reportage photographique (évasion de Michel Vaujour en hélico, ancienne cellule des condamnés à mort etc.) : http://www.francetvinfo.fr/france/journees-du-patrimoine/visite-de-la-prison-de-la-sante-a-paris.html
- Toujours la même petite erreur, le lieu des exécutions publiques jusqu’en 1939 est indiqué : à l’angle de la rue de la Santé et du bd Arago.



25 mai 1946. Marcel Petiot emporte ses bagages [document : Roger Berson / Roger Violet].
Bien médiocre qualité du cliché ! Berson était un professionnel de la photographie. Alors ! Cliché à rapprocher de ceux de l’exécution de Petiot, déjà publiés sur le forum. Flagrante différence.

Vue aérienne de la prison  (2010. Document Boris Horvat / AFP).



- Ovale rouge, en bas du document : Lieu des exécutions publiques, bd Arago. (5 août 1909 - 2 juin 1939).
- Ovale rouge, en haut du document = Lieu des exécutions à l’intérieur de la prison, cour d’honneur, rue de la santé (15 mars 1940 - 28 novembre1972).

Au temps des têtes perdues de Mohamed ben Driss, Georges Gauchet, Pavel Gorguloff…



1932. Le prison le long de la rue Jean Dolent. A gauche, début de la rue Messier (extrémité sud).
(source cliché : gallica.bnf.fr  - Agence Mondiale).


[

1932. A gauche, le bd Arago, où plus bas, sur le même trottoir, s’effectuent les exécutions capitales publiques. A droite, début de la rue Messier (extrémité nord). Cette rue fut envisagée comme lieu des exécutions capitales publiques avant le choix définitif du bd Arago.
(source du cliché : gallica.bnf.fr  - Agence Mondiale).



1932. Bd Arago. Mur nord d’enceinte de la prison (continuité du précédent cliché)

Évasions : Parmi les évasions réussies (plus que trois, contrairement à ce qui est souvent écrit) quelques noms : Delliaux, par une bouche d’égout, en 1872, première évasion de la prison, Léon Daudet, 1927, et Ismaël Berasategui Escudero, le 17 juin 2002, par la porte de sortie (le frère d’Escudero avait pris sa place lors de sa visite au parloir), Michel Vaujour, par hélicoptère, le 26 mai 1986. Deux seulement (à ma connaissance, mais peut-être trois *) ont été effectuées par le franchissement du mur d’enceinte. La première, par Armand Spilers, grand spécialiste de  la “ Belle “, le 20 mars 1936, par le mur nord (bd Arago), et le second par le trio Mesrine - Besse - Rives, par le mur sud. Ces deux évasions ont été réussies avec des complicités.
(source du cliché : gallica.bnf.fr - Agence Mondiale).

* Dans son livre Médecin-chef à la prison de la Santé (éditions Le Cherche-midi, 2000), Véronique Vasseur relate l’évasion (qu’elle ne date pas) d’un détenu vietnamien ayant attaché un filin à l’un des pieds de la télévision de sa cellule et parvenant ensuite à le relier au mur d’enceinte avec un grapppin ! (cette évasion demande confirmation).

Peut être retenue comme certaine une évasion par la porte centrale (détenu caché dans un camion quittant la prison. Précisions à apporter). Peut-être deux, même. Recherches à effectuer.



Ismaël Berasategui Escudero.



20 mars 1936. Bd Arago. Des policiers examinent l’arbre qui à servi aux complices de Spilers à amarer le cordage permettant son évasion. Dans le rectangle, Spilers, plus jeune qu’il n’était lors de son évasion.



5 février 1937. Assises de Pau (grâce accordée).




8 mai 1978. Évasion de Jacques Mesrine, François Besse et Carman Rives. Ce dernier vient d’être abattu par un gardien. Il git à l’angle des rues de la Santé et Jean Dolent (au pied du personnage central).
(On remarque une plaque en mémoire de dix-huit résistants communistes exécutés dans la prison de 1941 à 1944, neuf par la guillotine, neuf par fusillade).



La “Belle“ n’était pas au rendez-vous

(A droite, borne avertisseur D’INCENDIE des sapeurs-pompiers de Paris. Aujourd’hui, il n’en reste qu’une dans la capitale, au 7 rue de Sévigné (Paris 4ème). Quant aux bornes avertisseur de POLICE, très répandue pendant des dizaines d’années, il ne doit également en rester une, mais repeinte en…rouge ! bd Mac-Donalds (Paris 20ème).  
(ci-dessous, une ancienne borne dans son jus, ou presque).



Allo…police ? Il fallait briser une petite glace puis appuyer sur un bouton pour communiquer avec la police.

* DELLIAUX. Selon la revue  POLICE MAGAZINE, du 31-10-1937, n° 362 (visible sur le site  https://criminocorpus.org/musee/17590/  Scènes de la vie carcérale ce détenu s’est évadé en parvenant à soulever une bouche d’égout et franchir la grille séparant les collecteurs de la prison de ceux de la ville, dans la nuit du 14 au 15 avril 1872. L’écrivain Pierre Montagnon date cette évasion du 14 mars, dans son livre 42 rue de la Santé - Une prison politique ! (éditions Pygmalion, 1996).[

Dans son n° 4087, du 20-06-1872, le quotidien Le Temps mentionne l’évasion de Delliaux.
Il précise que le prisonnier s’est évadé de la Santé, dans la nuit du 14 au 15 avril dernier, en soulevant une plaque d’égout et, suivant les sinuosités du souterrain, réussit à retrouver l’air libre en soulevant le couvercle d’un regard donnant sur la voix publique. Deux mois plus tard, il sera arrêté près des Halles par des agents de la sûreté. Au début de juin1872, le tribunal correctionnel l’avait condamné, par défaut, à un an de prison pour son évasion de la Santé. Delliaux avait été condamné quatre fois à la prison, pour vol, en 1866, 1868, 1870, et en 1871 à dix ans.

Il est encore mentionné dans le n° 6433 du Temps (01-12-1878), à l’occasion d’une nouvelle arrestation effectuée la veille à Paris. Le journal relate qu’il s’était évadée de la centrale de Clairvaux au mois de mars dernier et qu’il avait été condamné « il y a environ un an » à une peine de dix ans de réclusion. Il était depuis activement recherché. On ne comprend pas pourquoi, ayant été condamné à dix ans en 1871, il est condamné de nouveau à dix ans plusieurs années après, alors qu’il devrait être en train de purger sa première peine de dix ans en centrale.

* ll existe un Joseph Delliaux, matricule 5680, ayant été transporté en Nouvelle-Calédonie.
Date de condamnation : 1872.

* Dernière exécution capitale dans la prison : Claude Buffet - Roger Bontems, le mardi 28 novembre 1972, par André Obrecht.[/size]

Robert Badinter à la Santé : http://www.lemonde.fr/societe/video/2014/09/19/visite-de-la-prison-de-la-sante-avec-robert-badinter_4489774_3224.html[/center]


Dernière édition par mercattore le Sam 29 Nov 2014 - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 518
Age : 56
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Sam 18 Oct 2014 - 21:18

Images étonnantes, en particulier la image de la guillotine Petiot.
Il semble pris à travers un trou, dehors la cour.
Peut-être quelqu'un a filmé la execution ?  scratch
Très intéressant....les inventeurs du cinéma ( Les Français  ),peut encore nous surprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 590
Age : 34
Localisation : Bretagne
Emploi : Commerce
Date d'inscription : 27/03/2014

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Lun 20 Oct 2014 - 18:59

mercattore a écrit:
25 mai 1946. Marcel Petiot emporte ses bagages [document : Roger Berson / Roger Violet].
Bien médiocre qualité du cliché ! Berson était un professionnel de la photographie. Alors ! Cliché à rapprocher de ceux de l’exécution de Petiot, déjà publiés sur le forum. Flagrante différence.

Bonsoir Mercattore et merci, merci pour vos posts... Very Happy

Petite question, A-t-il fait un ou plusieurs cliché(s) quelques minutes avant l'exécution de Petiot ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Mar 21 Oct 2014 - 15:16

Bonjour Pier,

Je ne sais pas. Avez-vous vu les photos, mais bien plus nettes, postées sur le forum au sujet de cette exécution ?


Dernière édition par mercattore le Sam 29 Nov 2014 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 590
Age : 34
Localisation : Bretagne
Emploi : Commerce
Date d'inscription : 27/03/2014

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Jeu 23 Oct 2014 - 19:44

Oui, oui... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2420
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Jeu 23 Oct 2014 - 22:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 518
Age : 56
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Ven 24 Oct 2014 - 2:24

Citation :
Petite question, A-t-il fait un ou plusieurs cliché(s) quelques minutes avant l'exécution de Petiot ? a écrit:Pier

Tout est possible comme j'ai dit, précédemment.
Mais les photos vraiment sont après l'exécution, la lame a chuté, sans bassine, le panier n'est pas visible, et il ya de l'eau sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Sam 29 Nov 2014 - 14:04

Les évasions de la Santé par le franchissement du mur d’enceinte :

En plus de celles de Spiller et du trio Mesrine - Besse - Rives, vues précédement, il faut ajouter celle de Robert Biard, 29 ans, et Fernand Spenberger, 31 ans, réalisée en commun, le 1er mai 1939. A l’aide d’une échelle et d’une corde, ils franchirent le mur sud de l’enceinte (rue Jean Dolent). Biard fut repris vingt-quatre heures après dans le quartier de Grenelle et conduit au commissariat du quartier Plaisance (XIVème). Quant à Spenberger, il s’est évanoui dans la nature.
Les deux hommes avaient fait appel de leur condamnation, ils n’étaient donc que prévenus et  portaient des vêtements civils, ce qui leur facilita la tâche pour évoluer dans Paris après leur évasion.
Le directeur de la Santé déclara ensuite que les évadés avaient bénéficié de complicité extérieure. Il semble pourtant que ce n’était pas les cas. Logique d’un directeur qui essayait de se dédouaner d’une responsabilité dans l’organisation et l’administration de son établissement, quelque peu relâchées parfois.



René Biard, après son arrestation, dans le commissariat
de la rue Boyer-Barret, quartier Plaisance.

Les évasions par substitution :

Elles sont notamment mentionnées par Dabat dans son livre Souvenirs d’un directeur de prison - Voir : http://guillotine.cultureforum.net/t144p240-references-livres?highlight=livres . En voici le passage :

« A la Santé, plusieurs évasions se produisirent qu’on appela évasions par « substitutions ». En raison de l’affluence de la clientèle, les détenus étaient enfermés souvent par deux et par trois dans la même cellule. L’un d’eux, par exemple, devait être libéré le lendemain, alors que l’autre devait purger une peine de plusieurs mois. Ils s’entendaient pour échanger leurs papiers et ils convenaient de répondre l’un pour l’autre.
Le surveillant pénétrait dans la cellule pour appeler le détenu à libérer. Ce dernier ne soufflait mot. Le condamné répondait « présent » et il était conduit au greffe pour la levée d’écrou. Sans hésitation, on le mettait en liberté à la place de l’autre.

Bien entendu, au bout de une heure ou deux ou même le lendemain, le détenu à libérer se faisait connaitre et réclamait son élargissement. On ne pouvait le conserver et il fallait rechercher l’autre. On trouva un moyen, toujours employé, pour empêcher ces évasions par substitution. A son entrée le détenu appose sa signature et l’empreinte de son index gauche sur une feuille de papier pliée en double. A sa libération, il répète la même opération, sur l’autre coté de la feuille. Celle-ci est alors dépliée et le gardien compare signature et empreinte. Les erreurs ne sont plus possibles. C’est heureux. »
Revenir en haut Aller en bas
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2420
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Sam 29 Nov 2014 - 18:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Sam 29 Nov 2014 - 21:07



C'est par ce mur sud de la Santé que Biard et Spenberger se firent la "belle".
Revenir en haut Aller en bas
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2420
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Sam 29 Nov 2014 - 21:28

mercattore a écrit:
Bonjour Pier,

Je ne sais pas. Avez-vous vu les photos, mais bien plus nettes, postées sur le forum au sujet de cette exécution ?

No... which one photo? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5596
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Dim 30 Nov 2014 - 13:53

Maison d’arrêt de Paris-La Santé Les évasions célèbres

Une mine d'informations et d'images à découvrir par ce lien :

http://www.visites-guidees.net/?p=12835

Bonne lecture !

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Lun 1 Déc 2014 - 16:10

Quelques séjournants ont écrit sur leur incarcération à la la Santé.                   
Un exemple, en argot :

A LA SANTOCHE

1.
Depuis que Taze est démolie,    
Tous les gas faits pour un truc moche
Se tap’nt  leur prévence aujourd’hui                                      
A la Santoche.

2.
Une fois ladé mensuration,
Fouill’ savant’ de toutes les poches
On vous zieut’ mêm’ jusque dans l’fion
A la Santoche.

3.
A part galoches et trottinets,
L’ mouchoir, la Grivel ou la cloche,
On passe au soufre’ les autres harnais
A la Santoche.

4.
Après un’ douch’ su’ le paletot
Le doublard au rond-point tout proche,
Vous fait mettre en cellott’ d’auto,
A la Santoche.

5.
Une table, un mauvais panier,
Un tabouret d’ bois qu’est brancoche,
V’la tous les meubl’s du prisonnier
A la Santoche.

6.
Sitôt que les gaffes les ont mis,
Le soir, après l’ dernier coup d’cloche
On dit : « Bonsse » à tous les amis,
A la Santoche.

7.
On s’ souhaite du courage et du sang,
On gueul’ : « Mort aux tant’s ! Viv’ la fauche ! »
Pour ça l’on s’ cogne du carreau franc
A la Santoche.

8.
Quand on s’ courre, on brod’ des biftons,
D’obscènes dessins l’on ébauche,
Ou bien dans les chiott’s nous jactons
A la Santoche.

9.
Qu’on soit ou qu’on ne soit pas blanco,
Quand on est raid’ et qu’on mailloche,
On bosse toujours aux sept discos
A la Santoche.

10.
Quand on reçoit un peu de clous,
On fume, on prend de la cantoche,
Mais on greff’ quand on n’a pas d’ sous
A la Santoche.

11.
Deux fois par semaine au parloir
Sitôt que midi se décroche,
Ceux qu’ont des vieux i’s peuvent les voir
A la Santoche.

12.
Avec son lit’r comme un paquet,
Le dimanche en fait de bamboche,
Il nous faut frotter le parquet
A la Santoche.

13.
Bien qu’i dit ne pas s’y courir,
Le marcheur, arrangeur ou broche,
Décarr’ toujours avec plaisir
De la Santoche.

Taze : ancienne prison de Mazas (rasée en 1898. Bd Diderot, Paris XIIème).

- Texte anonyme de 1907 (mis ensuite en musique). Interprètes : Jacques Marchais, les frères Jacques.



Un 33 tours de Jacques Marchais 1935-2006). Comprend A la Santoche.
Chanteur trop méconnu.
Et grand collectionneur de l’art africain.
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5596
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: "À La Bonne Santé" chronique d’un café-relais face au porche...   Dim 26 Avr 2015 - 17:12

"À La Bonne Santé" : chronique d’un café-relais face au porche de la prison disparu près de chez moi



Lire l'excellent article du 30 mars 2015 sur le blog de "Vin & Cie, en bonne compagnie et en toute liberté..."
:


http://www.berthomeau.com/2015/03/a-la-bonne-sante-chronique-d-un-cafe-disparu-pres-de-chez-moi.html

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 518
Age : 56
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Dim 24 Mai 2015 - 19:01

Porte d'entrée de la prison de la Santé.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5596
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: La prison de la Santé   Jeu 9 Juil 2015 - 19:00


_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La prison de la Santé   

Revenir en haut Aller en bas
 
La prison de la Santé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Discussion autour de la prison : La Santé-Paris
» Georges Gauchet - 1931
» Les exécutions capitales à Paris XIVème (1909-1972)
» La Santé en Prison
» Etablissement Pénitentiaire - Maison d'Arrêt / La Santé {Fermée}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: