La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dexmier - chauffeur de Charente - 1818

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Mar 15 Juil 2008 - 11:16

http://www.histoirepassion.eu/spip.php?article918

Citation :

1793 – 1818 - AFFAIRES CRIMINELLES : UNE AUBERGE ROUGE EN CHARENTE : LES CHAUFFEURS DE L’AUBERGE SAINTE-BARBE PRES D’ANGOULEME
Natif de Saintes, le bandit Dexmier avec sa bande de chauffeurs se livra à toutes sortes de crimes dans les campagnes pendant la tourmente révolutionnaire. L’impuissance de la police locale désorganisée en cette période troublée, les troupes parties au front, vidant les campagnes de leurs forces vives, permirent à ce bandit et ses acolytes d’agir en tout impunité.

Pendant l’Empire la bande continua son œuvre criminelle d’une manière moins éclatante à l’auberge Sainte-Barbe, près d’Angoulême.

Sources : La Charente communale illustrée par Alcide Gauguié publié par la Société des gens de Lettres en 1865 – Sources diverses.



LE CONTEXTE HISTORIQUE : HISTOIRE DES CHAUFFEURS
Les Chauffeurs ou en argot « brûleurs de pieds » était un terme populaire pour désigner les bandes de criminels qui s’introduisaient la nuit par effraction, généralement dans des endroits retirés à la campagne pour faire avouer aux riches propriétaires où ils cachaient leur magot. Pour obtenir les aveux on brûlait les pieds des malheureux dans la cheminée ou sur les braises. On liait, on garrotait, on violait les femmes sans vergogne pour découvrir les précieuses économies, enfin on incendiait parfois pour ne pas laisser de trace de ces terribles forfaits.

Ces méfaits commencèrent à être évoqués pendant la révolution française. La désorganisation de l’Etat permettait à ces hordes de bandits d’agir sans se faire arrêter. Les forêts couvrant alors une grande partie du territoire offraient un asile sûr à tous ces brigands. Ce phénomène se répandit dans toute la France, jusqu’à la restauration de la monarchie qui se dota alors d’un système policier plus efficace.

Des affaires célèbres sont restées dans la mémoire de nos Provinces. En 1796, sous le Directoire, de redoutables chauffeurs opéraient du côté de Cherves Richemont (16). Au moulin de Prézier la famille Roumagne par exemple, fut victime de ces bandits. Une seule personne parvint à s’échapper : Mr Mesnier qui se jeta dans la rivière de l’Antenne et s’enfuit sur un des chevaux des brigands. Sain et sauf, Mr Mesnier relâcha le cheval dans la nature. C’est en voulant le récupérer que les chauffeurs se firent prendre. Ils furent condamnés à 20 ans de galères.

Au début du XIXe siècle, un autre fait divers défraya la chronique. Les romanciers et cinéastes se sont d’ailleurs emparés du sujet : l’histoire de l’Auberge de Peyrebeille, (encore existante) mais plus connue sous le nom de « l’Auberge rouge ». Une cinquantaine de meurtres y furent perpétrés. Cela se passait dans la commune de Lanarce en Ardèche.

Une dernière épopée sanglante de ce type eut lieu entre 1905 et 1908 à Romans orchestrée par un quatuor meurtrier surnommé « les chauffeurs de la Drôme » parce qu’il reprirent les pratiques des criminels des siècles précédents en torturant, assassinant pour voler 18 victimes. Comme leurs prédécesseurs, la nuit ils tuaient et le jour ils reprenaient leur métier ordinaire préservant ainsi leur anonymat. Cette affaire impulsera la création des « Brigades du Tigre » sous l’égide de Clémenceau. C’est à Valence que trois des assassins paieront leur tribu à la guillotine mettant fin à ces pratiques d’un autre âge.

L’AFFAIRE DE L’AUBERGE SAINTE-BARBE EN CHARENTE
Non loin de Fléac, sur un chemin pentu qu’on appelle la Côte Sainte-Barbe une croix matérialisait l’emplacement d’une ancienne chapelle. Cet édifice religieux fut vendu en 1793, comme beaucoup au titre des biens nationaux. A l’époque, la chapelle fut transformée en auberge. La taverne allait bientôt devenir le théâtre de crimes longtemps impunis. L’acquéreur était un certain Dexmier originaire de Saintes qui constitua une bande de chauffeurs dont il devint le chef dès la période révolutionnaire. En cette époque troublée qui appelaient tous les enfants de la patrie aux frontières pour repousser l’armée des émigrés et les troupes des pays alliés à leur cause, il fut aisé à Dexmier et ses complices d’agir en toute impunité. Ils attaquaient donc les maisons isolées des environs, soumettant aux tortures du feu les riches propriétaires pour leur extorquer leur argent.

Sous le concordat et le Directoire quand l’ordre commença à se rétablir Dexmier et sa bande renoncèrent à des crimes trop « évidents » qui auraient pu attirer l’attention de la force publique. Ils se bornèrent donc à dévaliser les clients de passage. Si une mauvaise étoile incitaient les voyageurs aisés, à choisir l’auberge de Sainte-Barbe comme halte, leur sort était scellé. Promptement dévalisés, assassinés, le jardin du meurtrier recevait leurs cadavres. Le lieu était alors parfaitement solitaire. Peut-être ces crimes seraient-ils restés impunis si Dexmier et sa bande n’avaient élargi leur champ d’action. Au pied du coteau s’étendait jusqu’à la Charente, une vaste plaine très boisée à cette époque et complètement inhabitée, la vallée des Planes. C’est là que Dexmier et ses complices guettaient les malheureux voyageurs pour les détrousser et les occire, si par fatalité l’un deux s’y aventurait la nuit.

Ces crimes restèrent impunis pendant le Directoire, le Consulat et l’Empire. Enfin sous la restauration on constitua une police intérieure mieux formée et plus en éveil aux faits de criminologie locale. Les crimes des "chauffeurs" étaient moins fréquents mais toujours aussi atroces. Malgré les recherches, la justice en alerte ne trouvaient pas les coupables, c’est presque fortuitement que ces tristes affaires trouvèrent leur dénouement.

Ce fut un matelot de Saint-Simon qui mit la police sur les traces des malfaiteurs. Il partait d’Angoulême pour rejoindre son navire à Rochefort quand un peu avant la montée de Sainte-Barbe, Dexmier et ses sbires lui tombèrent dessus. Mais le marin, plié aux exercices physiques n’était pas prêt à se laisser massacrer sans défense. Il se défendit à coups de pieds et de poings contre ses assaillants armés de couteaux et de bâtons. Il parvint à se défaire des ses agresseurs, en leur laissant la trace de fortes contusions, notamment Dexmier dont un formidable coup de poing du matelot avait écrasé la face. L’assailli revint à Angoulême pour conter sa mésaventure et porter plainte. Sur la foi de son récit on retrouva la trace de Dexmier qui confondu avoua la tentative d’assassinat mais aussi ses crimes antérieurs. Toutefois, il refusa de nommer ses complices et ne voulut jamais chiffrer le nombre exact de ses victimes.

Condamné à mort, le misérable fut exécuté à Saintes en 1818.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
konvoi
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 195
Age : 66
Localisation : Montauban (82)
Emploi : retraité, inscrit sur le forum le 27-01-2006
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Mar 15 Juil 2008 - 15:59

Merci pour ce récit historique .... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piercol
Condamné à mort


Nombre de messages : 2
Age : 71
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Un peu de créativité ne ferait pas de mal   Mer 30 Juil 2008 - 2:51

Bonjour,

Je m'adresse à Titus Pibrac
Vous êtes, comme beaucoup, intéressé par le sujet des victimes de la guillotine, c'est bien.
Vous devriez vous intéresser également aux victimes du plagiat, qui fait autant de dégâts que "la Veuve".

Quel intérêt trouvez-vous à recopier dans ce forum des pages entières du site que je développe avec quelques amis, sous le nom "Histoire Passion".

Les pages que vous copiez-collez sont le résultat d'un travail de recherche. Cela mérite d'être respecté.

Si vous mettez dans vos posts sur ce forum des liens vers des pages du site que vous plagiez, vérifiez au minimum si les liens sont correctement écrits et permettent d'arriver à la page. C'est aussi une forme de respect envers vos lecteurs.

Cordialement.

Pierre
Créateur du site Histoire Passion http://www.histoirepassion.eu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 285
Age : 61
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Plagiat   Mer 30 Juil 2008 - 9:45

Piercol,

Tout travail merite reconnaissance, c'est absolument juste. Maintenant, verifier votre lien, car lorsque l'on clique sur celui que vous indiquez, il ne debouche nulle part. Un comble, car c'est le votre! Normal, il n'est pas correctemen ecrit.
Ainsi que vous le dites: "verifiez au minimum si les liens sont correctement ecrits et permettent d'arriver a la page."
Avec "histirpassion", il y a comme un defaut!

"Errare humanum est", comme on disait, "sed persevere diabolicum est..."
Avec humour, je vous suhaite une excellente journee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piercol
Condamné à mort


Nombre de messages : 2
Age : 71
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: errare humanum est, perseverare diabolicum   Mer 30 Juil 2008 - 10:27

merci pour ce retour à l'envoyeur

il fallait lire http://www.histoirepassion.eu

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Mer 30 Juil 2008 - 11:33

J'ai été voir ce site, ouvert en 2006. Il est très bien fait. C'est vrai que l'on doit citer ses sources, dans la mesure du possible (si il y en a plusieurs et que l'on en a fait un condensé, c'est autre chose), mais il est arrivé à chacun de ne pas le faire parfois, non ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Mer 30 Juil 2008 - 12:32

Une métode qui marche, copier-coller le lien. Ça déclenche!
En tout cas, merçi bien Piercol pour votre magnifique site.




Dernière édition par Javier le Mer 30 Juil 2008 - 13:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Mer 30 Juil 2008 - 12:55

Piercol a écrit:
merci pour ce retour à l'envoyeur

il fallait lire http://www.histoirepassion.eu

cordialement
Bonjour, Piercol !
On ne recopie ( Ne parlons pas de plagiat, puisqu'il s'agit de copies conformes...) que ce qui est intéressant sunny
En tous cas, grâce à vous et à Mercattore, me voilà avec un nouveau site à visiter Cool
Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Jeu 31 Juil 2008 - 6:04

Piercol,


Bonjour.
Bravo pour votre site [j'ai pensé un moment que Piercol était un pseudonyme de Jean-Marc Soyez - de Torcol - mais ai vu ensuite votre vrai nom].

L'idée n'était pas de faire du plagiat ou de réécrire sous une autre forme sous une autre forme votre histoire mais de concentrer des informations, dont 99% sous forme de liens vers d'autres sites.

J'espère que vous ne m'en voudrez pas et vous prie de m'excuser.


Titus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Jeu 31 Juil 2008 - 11:45

Javier a écrit:




Bonjour Javier,

Je ne savais pas qu'en plus du talent de graphiste vous étiez un grand alpiniste!
Je pense donc que vous monterez un jour au ciel. bom
Revenir en haut Aller en bas
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Jeu 31 Juil 2008 - 16:28

Bonjour Mercattore,
Je ne suis pas alpiniste (mon fils oui) mais j'aime les hauteurs et le ciclysme. Voyez me ici après grimper le Tourmalet et l'Aubisque il y a quelques années:
http://img253.imageshack.us/img253/6646/tourmaletj1hm4.jpg
http://img112.imageshack.us/img112/6710/aubisquej11yd8.jpg

Mon fils aussi:
http://img120.imageshack.us/img120/2067/aubisquep11ks7.jpg

Et ici, en pleine souffrance pour monter les 18.5 Km dès Luz-Saint-Sauveur au Col du Tourmalet en plus d'une heure et demie, mais sans poser le pied sur le sol:
http://img294.imageshack.us/img294/9486/tourmaletjsssp3.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Jeu 31 Juil 2008 - 19:49

Oh la la, Javier, le Tourmalet et l'Aubisque, deux des cols les plus difficiles du tour de France ! Chapeau bas, bravo, je n'en ferais pas le 1/1Oème. sunny

Voilà une photographie qui va peut être vous rappeler des souvenirs.

Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Jeu 31 Juil 2008 - 20:18

Ce qui me fait penser à un des meilleurs San Antonio,
"Le tour de France de Bérurier".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Jeu 31 Juil 2008 - 21:46

Et sur la photo de Mercattore on voit à gauche Charly Gaul, gagnant du Tour de France 1958
et aussi Federico Bahamontes, gagnant du Tour de France 1959.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Jeu 31 Juil 2008 - 23:33

Exact, Javier. Bahamontès quel grand grimpeur et très beau style!
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Jeu 31 Juil 2008 - 23:37

Il me semble que Dexmier ne figure pas au palmarès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Ven 1 Aoû 2008 - 0:20

Il ne s'y trouve pas en effet. Il faut préciser que le recensement des exécutés est un travail considérable et il est obligatoire que certains n'y figurent pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Ven 1 Aoû 2008 - 0:37

Dans cet ordre de choses, sur le palmarès, un oncle - médecin dans l'Aveyron, né en 1929 - me racontait son enfance à Decazeville où son père était gendarme.

Il se rappelle qu'il y avait à l'époque beaucoup d'immigrés russes et polonais parmi la population ouvrière du bassin. Aucun problème sauf que de temps en temps, il y en avait un particulièrement ivre qui tuait sa femme - ou une autre victime - sous l'emprise de la boisson.

Ce qui parfois ne donnait pas lieu aux atténuantes.
De fait il se rappelle avoir vu arriver la guillotine à Decazeville dans les Années 30. Je ne sais pas si cela a été le cas une fois ou plusieurs (lui croit se rappeler une fois par an ... ce qui fait beaucoup) ou s'il s'agit d'un souvenir déformé d'enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Ven 1 Aoû 2008 - 11:29

Decazeville ne se trouve pas comme ville d'exécution dans les années 30. De plus c'est Anatole Deibler qui officiait à cette époque et toutes ses exécutions sont connues.
Votre oncle se mélangeait les crayons, souvenirs déformés probablement. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   Ven 1 Aoû 2008 - 15:16

C'est bien possible - je ne pense pas que son père l'ait amené voir une exécution dans les années 30 - en 39 il avait 10 ans. Sans doute des souvenirs d'enfance - son père gendarme devait lui raconter des histoires peut-e^tre exagérées lors de faits divers locaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dexmier - chauffeur de Charente - 1818   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dexmier - chauffeur de Charente - 1818
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dexmier - chauffeur de Charente - 1818
» les contres indications médical pour chauffeur VSL
» carte taxi rouillac charente
» 30% des salaries ont fait greve en charente maritime !!!
» Bonjour de charente-maritime.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: