La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Exécuteur du Très Saint-Père

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Ven 23 Mai 2008 - 0:35

Bonjour à tous.

Ci-joint un lien vers les Mémoires du plus célébre des boureaux italiens, Mastro Titta - décrit par Dumas dans Le Comte de Monte-Cristo:

http://www.museocriminologico.it/Approfondimenti/pdf/mastro_titta.pdf

Beaucoup d'humour noir à la Michel Folco pour ceux qui lisent l'Italien. Laughing Laughing Laughing

J'ai une photo d'une exécution à Rome avec une guillotine vers 1868 - de 2 Risorgimentisti qui firent sauter une caserne des zouaves pontificaux.
Si cela intéresse le forum je peux l'envoyer.

On se rappelera aussi de l'exécution de Béatrice Censi par Stendhal, vers 1585, là encore avec une mannaia selon Stendhal, auteur parmi d'autres d'une histoire de la malheureuse et de son crime avec Shelley, Custine, Augias, etc...

http://it.wikipedia.org/wiki/Beatrice_Cenci


"Bien su^r qu'il faut guillotiner les fous, Monsieur l'Abbé. Ce sont les plus dangereux..." - Heidenreich - dans "Me^me le mal se fait bien" de Folco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Ven 23 Mai 2008 - 16:24

Je suis toujours interesse par les vieilles photos d'executions. Oui, s'il vous plait, veuillez la poster sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Sam 24 Mai 2008 - 2:00

Ci-joint 2 photos d'époque vers 1868-1870.

Apparemment pas de bascule sur la guillotine italienne.
Pas de panier non plus.

Cela aura été sans doute assez salissant, d'un rouge sang-de-boeuf pour ne pas dire de pourpre cardinalice.
Et glissant aussi. Surtout pour le client suivant qui risquait de tomber et de se faire mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Les photos   Sam 24 Mai 2008 - 2:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Sam 24 Mai 2008 - 2:04

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Sam 24 Mai 2008 - 2:22

Si vous en voulez plus sur les exécutions il y a pas mal de photos macabres style celles des communards dans leur cercueil ou encore trophées de chasse sauf qu'il s'agit de guérilléros royalistes du Mezzogiorno - les "chouans" des Deux-Siciles, abattus par les troupes piémontaises.

On retrouve plus tard des photos similaires avec le bandit Giuliano - incarné par Christophe Lambert - en 1947.

http://i45.servimg.com/u/f45/12/45/11/34/rome110.jpg

http://i45.servimg.com/u/f45/12/45/11/34/naples11.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2459
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: :-))   Sam 24 Mai 2008 - 8:26

Merci Titus !
The second photo from Rome execution is true novelty for me.
There are visible some details construction of italian "ghigliottina"
The italian one was little different from french"la veuve"
Michael.... any comments?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Sam 24 Mai 2008 - 11:52

Il est possible qu'il s'agisse d'une guillotine fournie par la France - dans la mesure où les français étaient les principaux soutiens du pouvoir temporel du Pape jusqu'en 1870.

Mais je ne vois pas la bascule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Sam 24 Mai 2008 - 11:56

Il y a quand me^me quelques différences.

Ci-joint le lien sur le musée criminel de Rome avec une photo en détail de la bécane papale.

Le couperet est très différent...ça doit faire mal.

http://www.museocriminologico.it/ghigliottina.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Sam 24 Mai 2008 - 12:03

Ci-joint le lien sur Mastro Titta (palmarès de 516 exécutions de 1796 à 1865 - retraite à 85 ans).

http://www.museocriminologico.it/boia.htm

Et Shelley et Byron et Dickens et Dumas ont raconté ses exécutions, véritables spectacles pittoresques.

Byron avait apprécié - assistant à 3 séances - et trouvait que cela avait quand me^me plus de gueule que le long drop anglais qualifié par le poéte de vulgaire qui consiste à tuer comme un chien le condamné:

Lord Byron, che conobbe Mastro Titta quando il boia s'avvicinava verso la duecentesima "giustizia". Il poeta inglese, dopo aver assistito a tre esecuzioni capitali tramite ghigliottina, nel 1813 così scriveva al suo amico ed editore John Murray: «La cerimonia, - compresi i preti con la maschera, i carnefici mezzi nudi, i criminali bendati, il Cristo nero e il suo stendardo, il patibolo, le truppe, la lenta processione, il rapido rumore secco e il pesante cadere dell'ascia, lo schizzo del sangue e l'apparenza spettrale delle teste esposte - è nel suo insieme più impressionante del volgare rozzo e sudicio new drop e dell'agonia da cane inflitta alle vittime delle sentenze inglesi».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1243
Age : 35
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Sam 24 Mai 2008 - 12:15

Bienvenue sur ce forum, cher Titus Pibrac !

Au vu de votre pseudonyme, je dirais que vous connaissez l'excellent roman "Dieu et nous seuls pouvons".

Me trompe-je ?

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Sam 24 Mai 2008 - 14:30

Bonjour Sylvain.

"Dieu et nous seul pouvons" est un de mes livres favoris, ainsi que les tomes suivants - d'autant plus que j'ai suivi le parcours de Charlemagne du Rouergue vers l'Italie.

On continue de fréquenter les Pibrac dans le dernier Folco, le Vème rencontrant Carolus, le fils de Charlemagne chez Heidenreich avec un pastiche de l'exécution de La Pommerais (comme racontée par Villiers de l'Isle-Adam, Carolus Tricotin remplaçant Velpeau malade et indisposé.
Sauf que dans cette version La Pommerais à son réveil se suicide au cyanure devant Carolus et Heidenreich furieux. Ce qui n'empe^che pas le ministre de la Justice d'ordonner qu'il soit quand me^me coupé.
Excellent passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Sam 24 Mai 2008 - 17:50

La guillotine de musee ne ressemble pas exactement a celle des photos. Elle semble avoir une bascule? et la forme du mouton est legerement differente?

Sur la photo il me semble que la machine n'a pas de bascule? Est ce un corps couche devant la machine dans la photo vu de pres?

Ca ressemble plus a une execution au billot et a la hache: Le condamne s'agenouille devant la machine et met son cou dans l'encoche du "billot" mais il n'y a pas de lunette. Le "trou" qu'on voit sur la photo de pres est forme par l'encoche du billot (en bas) et l'encoche du mouton (en haut). Le mouton est deja tombe.
La lame en forme de hache n'est pas visible puisqu'elle est probablement cachee dans une fente au milieu du billot.

Le mecanisme est aussi different du modele 1792. Il ne s'agit pas du tout d'une guillotine Francaise mais plutot d'une descendante de la Mannaia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2459
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Italian "ghigliottina"in cinema.....   Sam 24 Mai 2008 - 21:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Dim 25 Mai 2008 - 10:01

C'est bien un corps que l'on voit sur la première photo de Rome.
Cette guillotine n'a pas de bascule.

Par contre il y a bien une lunette avec un trou.

Il semble que le patient doivent s'agenouiller ou pour le moins se pencher, mettant sa te^te dans la partie inférieure de la lunette.
L'exécuteur - qui n'est plus Bugatti en 1868 - rabat la partie supérieure de la lunette pour bloquer la te^te, puis déclenche la chute du couperet.

Sur la photo du musée criminologique - ou criminel - de Rome, on voit par contre une vraie guillotine avec bascule; la première différence qui saute au yeux avec una machine française est la forme du couperet, ici une sorte de fer de hache. C'est peut-e^tre une machine piémontaise.

Je ne sais pas quand a été guillotiné le dernier condamné italien.

Su^rement au XIXème S. .
Mais le mouvement abolitioniste était très fort en Italie depuis et avant Beccaria. On s'est contenté d'enfermer dans un asile d'aliénés l'anarchiste assassin du roi Humbert 1er en 1901.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Dim 25 Mai 2008 - 18:31

Merci, Titus, Piotr, Bois de justice,...de cet éclairage italo-pontifical projeté sur La Veuve Very Happy
Ai appris des tas de choses, et ne comprends que très peu l'italien...
Heureusement qu'il y a les pages anglaises du site spécialisé du Musée de Rome...Finalement, nous sommes en plein dans la raison d'être d'un vrai forum : Celui qui a des connaissances sur un point particulier se dépêche d'en faire profiter les autres !
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Dim 25 Mai 2008 - 20:03

A Venise, la majorité des exécutions étaient secrétes.
Le mode opératoire était la noyade de nuit.

Les condamnés étaient mis dans un sac avec du lest et jetés dans le Rio degli Orfani - le bien nommé canal des orphelins - où la péche était strictement interdite sous peine de ...mort.

Ceci-dit, pour les crimes dits d'état ou particulièrement odieux, la république gardait une certaine latitude qui allait de la décollation à la hache [ comme pour le Comte Carmagnola - général accusé de trahison au XVème - ou pour le Doge Marin Falier au XIVème (accusé de préparer un coup d'état) ] à la potence en passant par la roue.

L'échafaud était en général entre les 2 colonnes de la place Saint-Marc.
On voit encore Calle du Traghetto à Cannaregio les anneaux qui servaient à accrocher les quartiers du condamné à l'entrée de cette "porte" dans la ville (pour qui venait des iles de Murano, Torcello, Burano, etc...). Les toucher est réputé porter chance, ce pourquoi beaucoup d'habitants les font encore sonner aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Dim 25 Mai 2008 - 20:09

Effectivement je n'avais pas vu que le site web du musée de criminologie de Rome (qui dépend du Ministère de la Justice) a une versione en anglais.

Ai appris qu'il y a 3 guillotines différentes dans ce musée.

Dommage que les mémoires de M. Bugatti - Mastro Titta - soient seulement en italien - c'est très bon.
Mastro Titta, the Rome executioner

Giovan Battista Bugatti, known as Mastro Titta, was the undisputed protagonist of executions carried out in the Papal State.

Born in Rome in 1779, he performed no less than 516 executions during his long career as a “master of justice” – all of which are conscientiously described in his Annotazioni (Notes) – from 22 March 1796 to 17 August 1864 when, at the age of eighty-five, he was retired by Pius IX and given a monthly pension of 30 scudi.

Before each execution Mastro Titta made confession and took communion, then donned his red robe and went off to do his work.

He performed bludgeonings, hangings, quarterings and beheadings with equal skill and his work often took him to the provinces.

This is how he recorded the start of his career: “I began my career as executioner for His Holiness by hanging and quartering Nicola Gentilucci in Foligno, a young man who, seized by jealousy, first killed a priest and his coachman, then robbed two friars after being forced to go on the run.”

In nineteenth-century Rome famous travellers were struck by the goriness of the executions, which were witnessed by, among others, Lord Byron, who met Mastro Titta when the executioner was about to perform his 200th execution.

After watching three executions by guillotine, the English poet wrote to his friend and publisher John Murray in 1813: “…the ceremony - including the masqued priests, the half-naked executioner, the bandaged criminals, the black Christ and his banner, the scaffold, the soldiery, the slow procession and the quick rattle and heavy fall of the axe, the splash of the blood and the ghastliness of the exposed heads is altogether more impressive than the vulgar and ungentlemanly dirty ‘new drop’ and dog-like agony of infliction upon the sufferers of the English sentence.”

Charles Dickens was deeply shocked by an execution he witnessed in Via dei Cerchi in 1865 or thereabouts, and described the scene as follows: “It was an ugly, filthy, careless, sickening spectacle; meaning nothing but butchery beyond the momentary interest, to the one wretched actor.”

When the corpse had been taken away, the blade had been cleaned, and the executioner had walked back over the bridge, Dickens bitterly concluded that “the show was over”.

Lastly, Massimo D’Azeglio, summed up in I miei ricordi (My Memoirs) the barbarity of the justice practised in Rome during those years, in his description of what he saw at Porta San Giovanni: “In an iron cage there was the skull of a notorious scoundrel, bleached by the sun and the rain.”

Similar scenes, however, were repeated daily in all civilized countries and, despite the principles of humane punishment upheld by the followers of the Enlightenment movement and expounded in Dei delitti e delle pene (On Crimes and Punishments), the celebrated work by Cesare Beccaria, the “litany of suffering” constituted by public executions continued to win support throughout the nineteenth century.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Lun 26 Mai 2008 - 0:38

Peine de mort par guillotine ou fusillade abolie officiellement en Italie en 1889 à l'instigation du député Zanardelli - sauf pour les crimes et délits commis par des militaires en temps de guerre (plusieurs centaines, sinon milliers de fusillés lors de la première guerre mondiale).

Déjà abolie officieusement de facto depuis 1877 (ce qui n'empéchera la marine italienne de bombarder abondamment Palerme révoltée contre les exactions nordistes et un amiral excédé d'imaginer comment exterminer la population locale - ce qui aurait réglé une fois pour toute la question de Cosa Nostra Laughing Laughing ).

Rétablie par Mussolini en 1926 par peloton d'exécution et réabolie en 1948.

A noter que la Toscane fut le premier pays d'Europe à abolir la peine de mort en 1786 par décret du grand-duc Leopoldo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Lun 26 Mai 2008 - 0:54

Cette petite recherche que m'a inspiré le forum m'a conduit à croiser un personnage curieux, Carlo Di Rudio - en anglais Charles DeRudio - , garibaldiste, conspirateur qui participa à l'attentat de 1858 contre Napoléon III avec Orsini et Pieri. Sa "carrière" rappelle beaucoup plus le personnage de BD Blueberry ou le héros de roman Flashman que le condamné à mort du Second Empire qu'il fut pourtant.

http://it.wikipedia.org/wiki/Carlo_di_Rudio

Di Rudio arre^té avec Orsini et Pieri fu^t dans un premier temps condamné à mort avec eux, puis gra^cié et envoyé au bagne de Cayenne d'où il réussit à s'évader pour finir aux Etats-Unis en 1860.

Enrolé volontaire chez les Yankees, il finit la guerre de Sécession comme lieutenant pour continuer dans l'armée et rejoindre le ...7ème de cavalerie dont le colonel était un certain George A. Custer. Coup de pot incroyable: après la guillotine de Heidenreich, il réussit à sauver son scalp de Sitting Bull et Crazy Horse - qui l'auraient bien raccourci eux aussi.

Pour mourir dans son lit à San Francisco en 1910. Ce qui s'appelle de la baraka. :cheers: :cheers: :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2459
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Lun 26 Mai 2008 - 5:37

[quote="Titus_Pibrac"]Effectivement je n'avais pas vu que le site web du musée de criminologie de Rome (qui dépend du Ministère de la Justice) a une versione en anglais.

Ai appris qu'il y a 3 guillotines différentes dans ce musée.

At least two....Both without bascule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2459
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Lun 26 Mai 2008 - 22:37

Hi Titus
You can find there a few italian ghigliottines.
Fake or original-I don't know...
http://guillotine.cultureforum.net/piotr-s-goodies-f3/ghigliottina-t212.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1521
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Mar 27 Mai 2008 - 12:48

Titus_Pibrac a écrit:
Bonjour Sylvain.

"Dieu et nous seul pouvons" est un de mes livres favoris, ainsi que les tomes suivants - d'autant plus que j'ai suivi le parcours de Charlemagne du Rouergue vers l'Italie.

On continue de fréquenter les Pibrac dans le dernier Folco, le Vème rencontrant Carolus, le fils de Charlemagne chez Heidenreich avec un pastiche de l'exécution de La Pommerais (comme racontée par Villiers de l'Isle-Adam, Carolus Tricotin remplaçant Velpeau malade et indisposé.
Sauf que dans cette version La Pommerais à son réveil se suicide au cyanure devant Carolus et Heidenreich furieux. Ce qui n'empe^che pas le ministre de la Justice d'ordonner qu'il soit quand me^me coupé.
Excellent passage.

Bonjour Titus-Pibrac.

Il existe une suite à l'excellent roman "Dieu et nous seuls pouvons"? scratch

Je l'ignorais. Combien de tomes? Quels titres portent-ils?

J'ai adoré ce roman qui avait notamment le mérite d'être très bien documenté sur le sujet, rendant vraisemblable l'histoire des bourreaux Pibrac.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Mar 27 Mai 2008 - 16:20

Michel Folco a écrit sur la lancée de "Dieu et Nous seuls pouvons" les romans ci-dessous où les Pibrac sont très présents:

- "Un loup est un loup" - début des aventures de Charlemagne Tricotin, futur fondateur de la Légion des Maraudeurs Tricotin et d'une tannerie de peau humaine. Les Tricotin aidèrent Justinien 1er dans sa jeunesse et le IIIème se sent une dette envers eux. Aussi vient-il à Racleterre pour décapiter le père de Charlemagne mordu par sa vache et devenu enragé et mettre fin à son agonie.

On le voit ensuite dans une triple pendaison à Racleterre, puis qui recueille et soigne Charlemagne, qui pour le remercier met enceinte Clothilde sa fille (on apprendra par la suite que Clothilde est devenue chief executioner de l'Etat de New York, poste repris par sa fille).
Le mariage avorte, Charlemagne ne voulant pas devenir bourreau.

- "En Avant comme Avant" - suite au mariage raté, Charlemagne marqué d'une flétrissure s'évade de la chaine, monte à Paris, devient embastillé à la suite de 3 duels qui lui valent la reconnaissance des futurs Louis XVIII, Charles X et Philippe-Egalité, trouve un secret d'état sur Louis XVI à la Bastille, est fait chevalier avec ses 4 jumeaux, rentre à l'Ecole Militaire de Paris un an avant Bonape.

- "Me^me le mal se fait bien" - Charlemagne devenu général et baron d'empire se fait tuer. La devise de son régiment: "Plus de morts moins d'ennemis". Heureusement comme il avait pris l'habitude de se faire suivre d'une vingtaine de chariots pour butiner, son fils posthume Carolus, devenu médecin libre penseur, est de loin l'homme le plus riche de sa province du Piémont. Il fait la connaissance de Velpeau à Paris, qui lui présente Heidenreich. Celui-ci l'invite à diner autour d'un plat de cervelles et lui présente un ho^te de passage, qui n'est autre que le Vème. Justinien V raconte son histoire à Carolus - de Clothilde et de ses cousins américains [Carolus apprendra ensuite de son oncle dernier survivant des quintuplés que le IVème a coupé son arrière-grand père Floutard, ex-président du Comité de Salut Public local après Thermidor].

Carolus remplace Velpeau indisposé pour assister à l'exécution à la Roquette de Thomas de la Poirais - pour vérifier s'il clignera de l'oeil après la décollation. Heidenreich génial et grand saigneur.

Je ne raconte pas le livre - Carolus est le grand-père d'un certain Adolf Hiedler, décrit comme un gamin à l'air buté et que retrouve son oncle Marcello.

La fin du livre conclue sur la déclaration de la guerre de 14-18.
Les 2 fils de Marcello - et arrières-petits fils de Charlemagne s'engagent.
On retrouve Saturnin Pibrac - dont le maire rouge Boutefeux dit qu'il va e^tre appelé pour le service.

On peut supposer que tout ce monde va se retrouver dans le prochain livre - dans 5 ou 6 ans hélas vu le rythme très lent de Folco -, i.e. Saturnin, les Tricotin et Adolf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1521
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   Mer 28 Mai 2008 - 18:57

Merci Titus-Pibrac!

Et 3 nouveaux livres à lire! study

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Exécuteur du Très Saint-Père   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Exécuteur du Très Saint-Père
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Exécuteur du Très Saint-Père
» Saint-Maximin. Le centre de distribution du courrier en grève
» Hotel très particulier!
» Tel père, tel fils
» le Saint Coran en Flash

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LA MACHINE DANS L'IMAGINAIRE-
Sauter vers: