La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Charles Brunier - le bagnard qui traversa le siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Charles Brunier - le bagnard qui traversa le siècle   Mar 15 Avr 2008 - 1:34

Charles BRUNIER.

Condamné en 1923 aux travaux forcés à perpétuité pour meurtre. Part pour la Guyanne.
Tentera plusieurs fois de s'évader du bagne. Il réussira et s'engagera dans les forces Françaises Libres. En 1948, il bénéficiera d'une grâce pour pour faits de guerre, rentrera en France et fondera une famille.
Sur ses vieux jours, il rentrera en maison de retraite à Domont (Val d'Oise) où il s'éteindra.
Signe particulier : Vécut 105 ans.
Né en 1901, décédé en 2007.



2012-04-06 par Adelayde

Dans la maison de retraite de Domont, à 102ans.


Henri Charrière, l'auteur de «Papillon», s'est inspiré de l'histoire de plusieurs bagnards pour écrire son livre, mettant à son compte des aventures qui leur étaient arrivés. Charles Brunier fut probablement l'un des principaux modèles pour H. Charrière, ainsi que l'inconnu René Belbenoit , condamné à huit années de bagne pour cambriolages et vols, auteur de plusieurs tentatives d'évasion, avec la belle au bout, comme Charles Brunier.

René Belbenoit, lui, rejoignit les USA où il publia un livre relatant la vie du bagne et ses évasions et qui obtint une diffusion non négligeable, « Dry Guillotine », en 1935.



2012-04-06 par Adelayde

Ce livre fut édité en France, en 1938, sous le titre « Les compagnons de la belle », mais ne semble même pas avoir connu un petit succès.
Devant le regain d'intérêt du public pour ce qui a trait au bagne, un éditeur a effectué une nouvelle édition de ce livre, en 2002.

René Belbenoit ne pu jamais retourner en France. Naturalisé américain, il est mort en 1959, à soixante ans.


Dernière édition par mercattore le Jeu 26 Fév 2009 - 0:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Charles Brunier - le bagnard qui traversa le siècle   Jeu 17 Avr 2008 - 16:27

A propos de René Belbenoit :

Huit ans de travaux forcés ! Même s'il est vrai qu'il a montré au tribunal plus de morgue que de regrets, la note est salée pour le petit voleur récidiviste ! De constitution fragile, Belbenoit réalise bientôt que cette condamnation est même pour lui une sentence de mort prochaine! Il n'a pas le choix, il doit s'évader. Il lui en coûte cinq tentatives et douze années de bagne avant de faire la belle. La cavale dure vingt-deux mois, en pirogue, à cheval mais surtout à pied, à travers mers, jungles, fleuves et montagnes.

Seul, sans autres papiers que ses notes - rares documents dont nous publions ici un spécimen inédit - sans autres armes qu'un filet à papillons et une hachette, sans autres amis que les Indiens qui l'accueillent de temps en temps, le petit homme réussit à frayer son chemin vers la liberté. De Cayenne à Hollywood, ce récit retrace ce destin exceptionnel.

Au-delà de cet exploit extraordinaire, il trouve en lui-même le courage et la ténacité nécessaires à la réussite d'une véritable réhabilitation, démontrant ainsi qu'à cet égard, le Bagne n'était pas la bonne solution. Cette réussite, beaucoup ne la pardonneront pas à Belbenoit qui ne pourra jamais revenir en France, où son œuvre reste méconnue, sauf, peut-être, de certains auteurs, comme Henri Charrière pour Papillon et Banco, qui s'inspireront de ses récits ou de ses aventures, faute de pouvoir conter les leurs.


Source perdue. confused


Dernière édition par mercattore le Mar 25 Jan 2011 - 7:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Charles Brunier - le bagnard qui traversa le siècle   Mer 23 Avr 2008 - 12:24

Voici les aventures extraordinaires de deux bagnards, René Belbenoit et Henri Charrière dit Papillon qui, après leurs évasions du bagne de Cayenne, ont connu la gloire à Hollywood. En 1969, paraît « Papillon » sous la signature d'Henri Charrière dit Papillon, un ancien forçat totalement inconnu. En quelques mois, ce livre devient un best-seller. Deux millions d'exemplaires vendus en France, plus de 15 millions dans le monde.
Quelques années plus tard, Hollywood s'empare du sujet. Le film de Franklin J. Schaffner, marqué par les performances d'acteurs de Steve Mc Queen et de Dustin Hoffman, est, à son tour, un grand succès mondial. Dans les années 30, un premier bagnard, René Belbenoit, contant lui aussi ses aventures, avait publié plusieurs ouvrages aux Etats-Unis dont un best-seller, "Dry Guillotine". Il devient conseiller à Hollywood, en 1943, pour le film de Michael Curtiz "Passage to Marseille" avec Humphrey Bogart. Par leur antériorité et la similitude de certaines péripéties, les écrits de Belbenoit auraient-ils influencé l'écriture de "Papillon" ?

Ce qui différencie Papillon des récits précédents et des nombreux témoignages de bagnards relève certainement du talent de son auteur à écrire un roman d'aventures en lui donnant les couleurs de l'authenticité. Prenant pour trame son destin personnel, celui d'un proxénète de petite envergure, condamné pour meurtre, évadé du bagne de Guyane française en 1944 et installé au Vénézuela, Henri Charrière enrichit, adapte, transforme.

Au moment du lancement de son livre Papillon, Henri Charrière procède, sur les conseils de son éditeur, Robert Laffont, à l'incarnation de son héros, en le présentant au grand public sous une forme inattendue et charismatique: lui-même. Désormais, Papillon n’est plus seulement un livre, c’est un être vivant, bien réel, plein de verve. Ravi, sous le charme, Paris adopte l’ancien truand à l’accent inimitable, l’admire et l’adule. Bientôt confronté aux réactions indignées de la part de ses anciens collègues bagnards, Charrière doit reconnaître qu'il n'avait pas vécu lui-même les aventures qui y étaient contées. Papillon était "une œuvre collective", dit-il.

Quant à René Belbenoit, la notoriété qu'il atteint aux Etats-Unis à la fin des années 1930 avec "Dry Guillotine" et l'impact du livre sur l'opinion américaine ne lui seront jamais pardonnés par les autorités françaises. Abandonné par son pays natal, il deviendra, trois ans avant sa mort, citoyen américain. Son œuvre est restée méconnue en France. Nous voici donc en présence de deux destins criminels que rien ne prédispose à être extraordinaires, mais qui vont pourtant chacun le devenir.

En septembre 1933, les deux hommes se retrouvent au bagne en Guyane française. Ils se croisent, foulent les mêmes chemins d'évasion, accumulent les mêmes échecs et les mêmes terribles représailles avant de se « faire » enfin « la Belle » l'un en 1935 (Belbenoit), l'autre en 1944 (Charrière), et de connaître la gloire grâce à leurs écrits. Notre propos n’est pas d’entrer dans une nouvelle polémique sur la véracité des aventures du livre Papillon, mais de raconter les parcours singuliers et inspirants de deux hommes d’exception, dignes pères du héros Papillon.


SOURCE : TV FRANCE INTERNATIONAL.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charles Brunier - le bagnard qui traversa le siècle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Brunier - le bagnard qui traversa le siècle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charles Brunier - le bagnard qui traversa le siècle
» Bruno Hauptmann - 1936 (mort de Charles Lindbergh junior)
» Henri-Jean Bogaert - Charles-Louis Zwartwaeger - 1905
» Charles Sannat / billets d'humeur
» Charles-Emmanuel Dumont - collectionneur d'instruments de justice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: