La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Docteur Marcel Petiot - 1946

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Sam 8 Oct 2011 - 0:07

Oups ! Je me suis trompé de condamné !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louison
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Dim 18 Déc 2011 - 18:40

foudurail a écrit:
Si j'en crois les écrit du regretté Frederic Pottecher, après l'execution on retrouve dans la cellulle un manuscrit.
L'écriture tremblante et désordonnée faisait entrevoir de grave problèmes mentaux.

Alors finalement : Petiot était il fou ?

Je pense qu'il était fou et il devait souffrir de l'impuissance sexuelle .... Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Dim 18 Déc 2011 - 18:50

Louison a écrit:
Je pense qu'il était fou et il devait souffrir de l'impuissance sexuelle .... Mad

Certainement... et comme vos propos d'appuient nécessairement sur une analyse psychiatrique détaillée, nous ne pourront donc douter de votre diagnostique quasi professionnel.

Cela dit cette analyse est sans doute parfaitement réconfortante.... ça serait en effet très inconfortable de penser que ce type vous ressemblait bien plus qu'il n'y paraît.

Revenir en haut Aller en bas
Louison
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Dim 18 Déc 2011 - 19:01

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Mar 20 Déc 2011 - 12:29

Archange a écrit:
Louison a écrit:
Je pense qu'il était fou et il devait souffrir de l'impuissance sexuelle .... Mad

Certainement... et comme vos propos d'appuient nécessairement sur une analyse psychiatrique détaillée, nous ne pourront donc douter de votre diagnostique quasi professionnel.

Cela dit cette analyse est sans doute parfaitement réconfortante.... ça serait en effet très inconfortable de penser que ce type vous ressemblait bien plus qu'il n'y paraît.


Un peu moins d'agressivité Archange, SVP.

Louison ne fait qu'émettre un avis personnel.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louison
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Mar 20 Déc 2011 - 13:03

Merci CARNIFEX Wink flower
Je suis reconnaissante envers vous par votre compréhension Smile
c'est vrai que Archange est un peu dur avec moi Smile enfin je le laisse exprimer hihi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5655
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: L'abominable docteur Petiot   Sam 17 Mar 2012 - 15:55

L'abominable docteur Petiot

http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-marcel-andre-felix-petiot-docteur-rediffusion-2010-12-01.html

C’est dans l’Yonne que Marcel Petiot a vu le jour en 1897, petit enfant maigrelet qui, un beau soir, étrangla son chat et dormit, dit-on, contre son cadavre. Il arriva beaucoup d’autres incidents dans la vie de celui qui allait devenir Médecin, mais de prime abord notre mémoire collective l’associe irrémédiablement à ces femmes et hommes qui disparurent à Paris dans le secret d’une pièce close où, après leur avoir injecté une solution létale, le bon docteur les regardait agoniser par un judas. Le procès de 1946 conduisit Petiot jusqu’à la guillotine mais ne démêla pas l’écheveau terrifiant où s’écrivait alors une histoire d’apocalypse. Ensuite, les livres succédèrent aux livres, le comédien Michel Serrault livra du Docteur Petiot une version où la folie menait la danse macabre organisée au 21 de la rue Lesueur.

Ce documentaire tente à sa manière l’évocation de ce tueur en série pour lequel aujourd’hui encore bien des énigmes subsistent.
Avec Frédérique Césaire, Jean-Luc Dauphin et Grégory Auda.
Production : Irène Omélianenko
Réalisation : Yvon Croizier

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Petiot à l'hôpital psychiatrique   Ven 20 Juil 2012 - 11:13

Wink Le docteur Raymond Martin, médecin légiste, a pratiqué environ 15000 autopsies dans sa carrière. C'est lui qui avait été commis comme l'un des deux experts pour les meurtres commis sur l'infirmière Nicole Comte et le surveillant de prison Guy Girardot, le 22 septembre 1971, à la centrale de Clairvaux.

Cette terrible tragédie se termina comme on le sait par l'exécution de Roger Bontems et Claude Buffet, à la prison de la Santé, le 28 novembre 1972. Dernière exécution capitale à Paris. Je me souviens de ce matin où la radio annonça l'exécution. Une bizarre sensation m'avait envahie, dans les parages de l'angoisse, c'était la surprise, le choc, car beaucoup attendait la grâce pour Bontems. C'était un matin sans soleil - je m'en souviens très bien - et plutôt froid, Paris était dans la grisaille. A l'époque, je travaillais non loin de la prison de la Santé, Rue Broca, donc unité de lieu et "d'action", et un jour difficile dans la mémoire. Dans mon souvenir, l'exécution avait eu lieu un début de semaine, et probablement un lundi. J'ai vérifié, c'était un mardi. Il y a quarante ans.

Au cours de ses études de médecine, le Dr Martin fit un stage à l'hôpital psychitrique d'Ivry-sur-Seine (94 - Val-de-Marne). Il y rencontra le Dr Petiot, qui faisait un séjour suite à son larcin bd Saint Michel. A ce sujet voir le rapport de police http://guillotine.cultureforum.net/t384p30-docteur-marcel-petiot-1946?highlight=PETIOT (date 21avril 2011).

Extrait du livre de Raymond Martin (1) Souvenirs d'un médecin légiste.

Le Dr Petiot arrive à l'hôpital.

« Suivant l'usage, le Dr Delmas nous présenta le nouvel arrivant, sans consigne thérapeutique spéciale. D'emblée l'aspect de Petiot me frappa : petit, maigre, un teint mat, les cheveux foncés, négligés, une mèche sur le front. Mais il détonnait surtout par son silence et son regard. Des yeux très noirs, très mobiles, petits et profondément enfoncés dans les orbites. Un silence hautain, distant.

L'homme était totalement replié sur lui-même, se désintéressant de son entourage. À table, il n'écoutait jamais personne. Quand il se mettait à parler, il coupait n'importe quelle discussion pour raconter à haute-voix ce qui lui passait par la tête. Vis-à-vis des internes, il affichait une attitude de supériorité, cherchant à les embarrasser par des questions scientifiques ou médicales. Manifestement, il aimait choquer — en particulier une jeune interne devant laquelle il prenait un malin plaisir à raconter les histoires les plus obscènes.

Il manifestait d'ailleurs la même indifférence affective au personnel médical qu'aux malades. Un soir, mes collègues ont pu le voir se comporter de façon inouïe. À la suite d'un accident de motocyclette, j'avais reçu du sérum antitétanique et fit une réaction extrêmement violente, pris d'un malaise à la fin du dîner, je m'effondrai dans l'entrée. Petiot qui me suivait pour se rendre dans la parc, m'enjamba purement et simplement, sans se préoccuper de mon état. Inutile de dire que je n'avais aucun sympathie pour ce froid égocentrique et me contentais d'entretenir avec lui des rapporte strictement personnels.

Un jour, il apprit que je jouais parfois aux échecs avec les pensionnaires, plaisir que je délaissais depuis quelques semaines pour potasser mes examens (j'étais alors en fin de cinquième année, et j'avais découvert la médecine légale avec un intérêt qui allait grandissant). Peu de temps après, Petiot pénétra sans frapper dans ma chambre. Il tenait sous le bras un jeu d'échecs qu'il déposa sur ma table de travail, repoussant dédaigneusement mes livres, et s'installa péremptoirement devant moi. C'était ce qui lui faisais plaisir, ce qu'il avait décidé à cet instant-là. Désir à satisfaire immédiatement et sans délai. Je ne protestai pas trop. Après tout c'était un pensionnaire comme les autres, il avait droit à notre bienveillance…Le malin en a largement profité. Quand l'envie lui en prenait, il revenait m'importuner avec son jeu d'échecs…

Posant un jour l'échiquier sur mon bureau, il aperçut le traité de médecine légale du Pr Balthazard, mon livre de chevet à l'époque. Il me dit : Tiens, ça vous intéresse ? Moi aussi. J'ai d'ailleurs fait ma médecine légale à Paris quand j'exerçais à Villeneuve-sur-Yonne. Il ne fabulait pas, c'était tout à fait vrai.
Un mois après son internement, Petiot demandera sa libération. Et l'obtint, malgré l'avis de trois psychiatres qui le décrivait comme un individu sans scrupule, dénué de tout sens moral, devant être gardé en asile psychiatrique « par précaution pour l'ordre publique ».


(1) Raymond Martin souvenirs d'un médecin légiste, éditions Calman-Lévy, Paris, 1990.

Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Ven 20 Juil 2012 - 13:09

Merci Mercattore. C'est vrai que j'aurais eu le même malaise que vous si j'avais été en âge de comprendre à cette époque. Imaginer que, pendant qu'on dormait paisiblement, un homme était coupé en deux...Brrr! No

Bien que partisan de la peine de mort, celle-ci me révulse pour autant. Mad


Concernant Petiot, la dernière phrase est intéressante. Je gage que son avocat n'a pas dû manquer de s'en servir pour sauver son client lors du procès.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Ven 20 Juil 2012 - 15:32

CARNIFEX a écrit:
Merci Mercattore. C'est vrai que j'aurais eu le même malaise que vous si j'avais été en âge de comprendre à cette époque. Imaginer que, pendant qu'on dormait paisiblement, un homme était coupé en deux...Brrr! No

Bien que partisan de la peine de mort, celle-ci me révulse pour autant. Mad



Wink Bonjour, CARNIFEX,

Pas qu''UN homme, CARNIFEX, DEUX hommes...

Le Dr Martin était chargé ce matin-là de procéder à la constatation du décès des deux condamnés. Il était partisan de la peine de mort pour certains crimes, notamment sur les enfants et les personnes âgées. Son sentiment sur ces deux exécutions auxquelles il assista lui a laissé un profond malaise. Il l'exprime dans son livre. Il a assisté à une autre exécution, mais je ne sais pas laquelle.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: 28 novembre 1972   Ven 20 Juil 2012 - 17:53

Le soir du lundi 27 novembre 1972, le Dr Martin reçoit une convocation :

Je cite le docteur Martin :

Monsieur le docteur Martin est appelé à se rendre, le 28 novembre 1972 à partir de 4 heures du matin à la maison d'arrêt de la Santé pour assisté à l'exécution capitale des nommés Buffet Claude et Bontemps* Roger...

* On remarque l'orthographe du nom de Bontemps. Le Dr Martin mentionne-t-il cette convocation de mémoire ?

Je cite le Dr Martin :

« Au petit matin, à 3 h 30, une voiture banalisée m'attendait devant mon domicile. Le commissaire principal S. était chargé de me conduire à la santé. Dehors, il faisait très froid. La rue * de la prison était barrée aux deux extrémités par la police ; contre les barrières la petite foule des journalistes et des photographes. Les flashes crépitèrent. Je franchis le barrage, gagnais la porte de la Santé où stationnait un fourgon gris aux vitres dépolies. Tout à l'heure, il emporterait les dépouilles des condamnés au cimetière d'Ivry,** dans le «carré» réservé.
Dans la cour d'honneur où régnait la pénombre, les «bois de justice »étaient dressés, la guillotine s'appuyait sur les marches du perron. »


Le Dr Martin continue à relater le cérémonial de l'exécution.

Puis il conclut :

« Bontemps subit sa peine avec courage, buffet avec indifférence…
Cette fois encore, comme lors de chaque exécution capitale, la brutalité du bourreau qui garde son chapeau sur la tête, le caractère précipité et clandestin de l'acte, qui prive le condamné de toute dignité, m'ont profondément choqué. »


* Rue de la Santé.

** cimetière dépendant de la ville de Paris, dit Ivry parisien.

* Exécuteur : André Obrecht (1931-2008).



Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Sam 21 Juil 2012 - 12:27

Si le docteur travaillait à Paris, la seule exécution à laquelle il a pu assister fut celle de Stanislas Juhant le 17 mars 1964.

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Sam 21 Juil 2012 - 12:37

Oui, il devait travailler à l'institut médico-légal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Dim 22 Juil 2012 - 11:45


.
Le tri des ossements dans l'hôtel du 21 rue Lesueur, en mars 1944.

Source : LAPPI / Roger Viollet.





Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5655
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Le tri et le transport des restes humains   Dim 22 Juil 2012 - 12:59




Le tri et le transport des restes humains


_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt


Dernière édition par Adelayde le Dim 22 Juil 2012 - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5655
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: La cour du 21 rue Lesueur   Dim 22 Juil 2012 - 12:59






La cour du 21 rue Lesueur

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5655
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Marcel Petiot - Un visage inquiétant...   Dim 22 Juil 2012 - 13:01







Marcel Petiot - Un visage inquiétant...

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5655
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Le judas de la salle triangulaire   Dim 22 Juil 2012 - 13:02



Le judas de la salle triangulaire - Terrifiant...

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5655
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Photo du mariage de Marcel Petiot en 1927   Dim 22 Juil 2012 - 13:06



Pour terminer sur une note "humaine" cette série de photos, voici celle du mariage de Marcel Petiot en 1927

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Dim 22 Juil 2012 - 14:02

Belle série, Adelayde... Wink

C'est vrai qu'il y a quand même la patte du "Phototographe" sur quelque clichés...









Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5655
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Dim 22 Juil 2012 - 17:25

mercattore a écrit:
Belle série, Adelayde... Wink
C'est vrai qu'il y a quand même la patte du "Phototographe" sur quelque clichés...
Aucun rapport entre mon ami Jean-Jacques et cette belle série que j'ai personnellement découverte sur le Net...

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Dim 22 Juil 2012 - 18:02

Ah, il reconnait des petits à lui pourtant... le net a donc "piqué" sur Guillotine des photos de JJ.
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5655
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Marcel Petiot - dessin   Dim 22 Juil 2012 - 19:18



Un dessin saisissant de réalisme !

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pmoy
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 53
Localisation : bordeaux
Emploi : maitre de chais
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Lun 23 Juil 2012 - 15:46

bonjour,
voici une vidéo sur le procès du bon docteur Petiot.

http://www.dailymotion.com/video/x4xwd3_le-proces-du-docteur-petiot-1946_news?search_algo=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5655
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   Lun 23 Juil 2012 - 17:11

Une belle découverte, pmoy !

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Docteur Marcel Petiot - 1946   

Revenir en haut Aller en bas
 
Docteur Marcel Petiot - 1946
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Docteur Marcel Petiot - 1946
» Docteur es guillotine ?
» Le musée de la Préfecture de police
» Marcel Albert
» La justice au Tonkin - Photos du docteur Hocquard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: