La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mais quelle force ont-ils !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Jourdan coupe tête
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Dim 15 Fév 2009 - 20:52

Je reviens sur l’exécution d’Emile Henry le 21 mai 1894. Voici déjà un témoignage sur cette exécution :

« Emile Henry a été exécuté lundi matin à 4h14. Depuis minuit la place de la Roquette et les rues avoisinantes sont gardées par les sergents de ville et un escadron de la garde républicaine. Les curieux, peu nombreux d’abord, sont refoulés, afin de permettre à M. Deibler de monter les bois de justice. La température est très froide ; Pendant ce temps, le directeur de la prison et le juge d’instruction entrèrent dans la cellule d’Henry, qui dormait profondément. Il fallut le secouer deux fois pour le réveiller : « votre tour est venu, ayez courage » dit le directeur de la prison. Henri ne répond rien, mais son visage se contracte, il devient affreusement pâle. Henry s’habille rapidement et nerveusement. On lui demande s’il veut fumer ou boire. Il fait un signe négatif. Pendant la toilette, il dit à un aide du bourreau : « C’est vous, M. Deibler ! » Ce sont les dernières paroles qu’il a prononcées à l’intérieur de la prison.
A 4h19 Henry franchit le seuil de la prison ; un frémissement parcourut la foule devenue plus nombreuse. Le condamné, qui a refusé les secours de la religion, marche, précédé de M. Deibler et l’aumônier, et tenu par les aides du bourreau. Il a le visage livide, mais l’œil brille d’un éclat extraordinaire. Les entraves le gênent : « On ne peut donc pas marcher ici » dit-il ; puis il crie d’une voix étranglée : « Camarades, courage ! Vive l’anarchie ! »
Lorsque les aides du bourreau le poussent sur la bascule, Henry crie encore : « Vive l’anarchie ! » d’une voix plus assurée. Mais déjà le corps a basculé, le couteau tombe. Justice est faite. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdebourreaux.blogspot.com/
Jourdan coupe tête
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Dim 15 Fév 2009 - 21:58

Deibler a-t-il guillotiné un mort ?

L’anarchiste qui avait marché courageusement à la guillotine, fut autopsié par le docteur Benoit, préparateur à la faculté de médecine de Paris, en présence de M. Brouardel. Interviewé par un reporter du Radical le médecin raconte : « Emile Henry n’a pas été tué par le couteau de M. Deibler, il était mort, très vraisemblablement avant d’avoir la tête tranchée. Lorsqu’une heure environ après l’exécution j’ai procédé à l’examen d’Henry, j’ai constaté que le corps était déjà presque entièrement rigide. Or, j’ai vu déjà quelques décapités et la rigidité cadavérique est ordinairement plus lente à se manifester. L’oreillette droite du coeur ne battait plus alors que nous avons observé sur d’autres suppliciés des battements deux heures encore après l’exécution. Le cœur était vide de sang, réduit, racorni, dur comme du bois. Les poumons étaient également exsangues, retirés dans la cavité. Les muscles étaient injectés.
Ces différentes constatations établissent assez nettement qu’Henry, lorsqu’il a été décapité, se trouvait dans un état de syncope absolue. Il s’est produit une contraction générale au moment suprême et c’est très vraisemblablement sur un cadavre que le couperet s’est abattu.
Les suppliciés terrassés par la peur, sont pris, au dernier moment, d’une diarrhée intense et absolument caractéristique. Cette observation a été souvent faite. Ce n’est pas le cas chez Henry.
Il n’a pas eu la « frousse ». Il a succombé à une crise extrêmement violente. L’effort de volonté déployé par le condamné au dernier moment a déterminé une sorte de choc nerveux. Une contraction générale convulsive telle que la vie s’est arrêtée net.
Henry était du reste un nerveux, peut-être bien même un épileptique. Il était petit, frêle, efféminé, plutôt anémique. La peau était très blanche, le corps très soigné. »

Un témoignage intéressant, même s’il peut être diversement interprété.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdebourreaux.blogspot.com/
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Lun 16 Fév 2009 - 1:51

Il y a peut-e^tre un "effet de classe" dans la relation de ce professeur de médecine au sujet d'Emile Henry prétendument mort cardiaque avant de perdre la te^te.

Cela faisait peut-e^tre moins de mal aux parents du supplicié ancien candidat à Polytechnique (et donc bourgeois à l'époque où moins de 8.000 personnes par an passaient leur bac) de savoir que le fils était mort cardiaque pluto^t que tronqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Lun 16 Fév 2009 - 8:45

Bonjour à toute l'équipe !
Et si Emile Henry avait eu les cervicales brisées par la chute, souvent brutale, de la 1/2 lunette supérieure ?
Bonne journée.
P.S.: Jourdan, vais mettre sur le forum les références de deux articles de journaux, par deux témoins directs et que je crois fiables, à savoir G. Clemenceau et M. Barrès. Leur récit, quoique plus détaillé est tout à fait conforme au vôtre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Lun 16 Fév 2009 - 12:05

D'après tous les témoignages, Henry est allé à la guillotine en ayant très peur.
Plusieurs observateurs compare son attitude à celle de Vaillant, beaucoup plus "solide" devant la Veuve.

Une chose aussi : On relève sur quelques sources que le Président de la République avait refusé la grâce de Henry. Ce dernier refusant de se pourvoir en cassation ne voulut pas non plus faire une demande de grâce, comme beaucoup, ici, le savent.

Voici une autre relation de l'exécution de Émile Henry, parue dans le journal « L'ABEILLE DE LA NOUVELLE-ORLÉANS », du 5 juin 1894, édité aux États-Unis et rédigé en français. Plusieurs exécutions capitales françaises ont été relaté dans ce journal.

Voir/télécharger mon image
Lien mort
Une fois sur l'image, cliquez pour la mettre en grand-format.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Lun 16 Fév 2009 - 18:15

Jourdan,ai retrouvé les références des deux articles que j'ai précédemment mentionnés relativement à l'exécution d' Emile Henry :
1) Georges Clemenceau, dans " La Justice " du 23/05/1894.
2) Maurice Barrès, dans " Le Journal " du 22/05/1894.
Ces deux récits par des témoins oculaires sont à peu près similaires et correspondent bien au vôtre.
Je n'ai pas de moyens de scanning, par contre le livre où je les ai trouvés est disponible sur Abebooks autour de 10 €.Il s'agit de :
" Ravachol et les Anarchistes", par Jean MAITRON, Collection " Archives ", aux Editions Julliard. Pages 112 à 117.
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Jourdan coupe tête
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Lun 16 Fév 2009 - 21:05

Merci pierrepoint pour toutes ces précisions. Je pense que le déroulement de l'exécution d'Emile Henry a été raconté avec exactitude. Tous les témoignages concordent.
Par ailleurs, les circonstances particulières de son décès évoquées par le docteur Benoit ne paraissent pas, à ma connaissance, avoir été contestées.
Ce qui place la mort d'Emile Henry au rang des exécutions enigmatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdebourreaux.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Mer 18 Fév 2009 - 21:24

Bonsoir à tous
Je suis assez d'accord avec Titus:les résultats d'autopsies peuvent arranger certaines personnes et ne sont pas forcément des éléments très objectifs surtout lorsqu'ils sont pratiqués par des personnes qui sont "aux ordres"
Pour illustrer cela,il y a une autopsie beaucoup plus récente qui tend à le prouver,celle de robert Boulin
Je vous conseille d'écouter l'enquête que vous pouvez écouter en mp3 sur ce lien:
http://www.monde-magouilles.com/robert_boulin.php
Lien mort
Cela donne à réfléchir,car il n'y a de cela qu'une trentaine d'années,alors concernant la fin du 19ème siècle...................
@tchao
Revenir en haut Aller en bas
Jourdan coupe tête
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Ven 20 Fév 2009 - 12:52

"Un condamné à mort a été emmené de force jeudi [19 février 2009] jusqu'à la chambre d'exécution d'une prison de Virginie, où il a été exécuté après avoir clamé son innocence jusqu'à la dernière minute.

Edward Bell, 43 ans, avait été condamné à la peine capitale pour le meurtre du sergent de police Ricky Timbrooke le 29 octobre 1999. Son décès a été prononcé jeudi soir à 21h11 locales au pénitencier de Greensville, Virginie.

Lorsque les gardiens de prison sont venus le chercher dans sa cellule, Edward Bell a refusé de les accompagner, et il a fallu six hommes pour le faire sortir de sa cellule et l'installer de force sur le chariot sur lequel il a reçu l'injection létale.

A la famille Timbrooke, vous vous êtes définitivement trompés de personne, a déclaré le condamné dans la chambre d'exécution, à l'attention de la famille de la victime. La vérité sortira un jour. Mais il n'y a aucune justice à me tuer.

Le cas d'Eddie est un exemple montrant comment le système ne corrige pas ses erreurs, a déclaré l'avocat d'Edward Bell, James Connell.

Edward Bell est le 103e détenu de Virginie exécuté depuis le rétablissement de la peine capitale par la Cour suprême des Etats-Unis en 1976. La Virginie est le deuxième Etat où ont été pratiquées le plus d'exécutions, après le Texas, depuis cette date. "

AFP 20/02/2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdebourreaux.blogspot.com/
Brother
Aide confirmé


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Ven 20 Fév 2009 - 22:44

Qu'ils appliquent la peine de mort, ok.
Par contre chaise électrique pour ceux qui l'ont tué s'il s'avère qu'il était innocent. Tous : les flics qui l'ont emmené, les jurés, l'avocat général, le gouverneur, etc. Tous sans exception. S'ils sont pour la peine de mort c'est jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1452
Age : 60
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Sam 21 Fév 2009 - 3:16

Gov. Timothy M. Kaine has declined to intervene in the case of condemned killer Edward Nathaniel Bell, clearing the way for his 9 p.m. execution for the murder of a Winchester police officer.

Bell, 43, was sentenced to die for the Oct. 29, 1999, slaying of Sgt. Ricky L. Timbrook, 32, who was shot once in the head from close range while chasing Bell down an alley. The two had earlier confrontations and Bell was on probation at the time. Bell, a Jamaican national, has maintained he is innocent.

Bell’s lawyers filed a 41-page clemency petition with Kaine arguing, among other things, that Bell was mentally disabled, his trial lawyers failed him and that there was evidence of innocence never considered by any court. The Virginia attorney general’s office said that Bell’s conviction and death sentence have been upheld by all the courts that considered them.

Since taking office, Kaine, who personally opposes the death penalty, has let eight executions proceed and commuted one death sentence. If carried out, Bell’s would be the 103rd execution in the state since the U.S. Supreme Court allowed the death penalty to resume in 1976. The execution by injection is set to take place at the Greensville Correctional Center in Jarratt.

Earlier today.Bell visited with immediate family members at Greensville.

Larry Traylor, spokesman for the Virginia Department of Corrections, said that an undisclosed number of Timbrook’s family will witness the execution.

At the time Timbrook was killed, his wife was pregnant with their first child. In 2002, Winchester’s public-safety center was named in his honor.

J. Tucker Martin, spokesman for Virginia Attorney General Bob McDonnell, said that, without exception, every court to review Bell’s claims has rejected his assertions of innocence and mental retardation.

In the clemency petition filed with Kaine last month, Bell’s lawyers contend that evidence available now—and not considered by jurors or the appeals courts—shows that his guilt is not established beyond a reasonable doubt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1452
Age : 60
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Sam 21 Fév 2009 - 3:42

Le gouverneur Kaine, democrate, s'oppose personellement a la peine de mort mais, contrairement au President Fallieres, il respecte la loi de la Virginie qui impose la peine de mort pour certains crimes, dont le meurtre d'un agent de Police.

Il a dit qu'il aurait gracie Bell s'il avait le plus petit doute sur sa culpabilite.

Quant a la suggestion de mettre a mort le juge, les policiers et le procureur s'ils font une erreur judiciaire... pourquoi pas les jures et aussi les 61% de la population qui sont pour la peine de mort car ils auraient eux aussi contribue a la mort d'un innocent? Et les avocats qui ont defendu avec succes un assassin d'enfant qui recidive? Et les membres des organisations internationales s'ils reussissent a faire mettre en liberte les terroristes de Guantanamo? Il y en a deja un qui est revenu en Iraq et a tue 7 personnes... qui va-t-on executer pour ca? Le president d'Amnesty International peut-etre? Smile

Puisque je viens d'etre promu au titre de Monsieur de Paris, je ne peux etre que POUR la peine de mort Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 67
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Jeu 6 Juin 2013 - 11:55

Je crois que beaucoup sont tout simplement "assommés" par la révélation. D'où cette relative inertie... Encore qu'il y en eut qui se débattre comme de beaux diables (Tropmann alla jusqu'à sérieusement mordre le bourreau)
Des hommes courageux ont "faibli" devant la guillotine (on le reproche à un général révolutionnaire dont j'ai omis le nom, héros sur le champ de bataille où il a risqué mille fois sa vie et qu'il a fallu traîner sur l'échafaud), d'autres qui furent des criminels "minables" eurent à cour de se montrer courageux, voire de faire de bons mots (comme ce condamné qui gueula un "présentez, armes" auquel la troupe qui maintenait la foule a obéi par réflexe pavlovien)
Signaler aussi le cas de Caserio ou Vaillant (je ne sais plus) dont l'autopsie a révélé qu'il était morts juste avant la décapitation (arrêt du coeur)

Une chose est sûre: personne ne peut juger car on ne peut pas, par définition, savoir ce qu'on ferait "à la place de". Dans sa grande histoire des Français sous l'occupation, Amouroux publie trois photos successives d'un collabo fusillé à genoux, yeux bandés, dont il est manifeste que les sphincters ont lâché. A contrario, une autre photos de miliciens fusillés devant les arènes de Nîmes les montre même pas attachés, apparemment impassibles, bras levés pour montrer qu'ils sont sans défense.

Marcel Bloch, résistant, a réconforté un gamin emmené dans le même camion que lui, qui sanglotait: "ne pleure pas, petit, ils vont juste nous fusiller et ça ne fait pas mal"

Je crois que les témoignages sont unanimes: c'est bel et bien la lame triangulaire du couperet qui infligeait la plus grande terreur. On ne m'enlèvera jamais de l'idée que deux plaques pour la masquer quand elle était en position relevée aurait limité cette terreur, donc diminué des souffrances morales, et... facilité le travail des aides car maintenir un type plein d'adrénaline, ce n'est pas évident.

Pour ma part je suis opposé à la peine de mort sans en faire "le combat de ma vie". Tant de parfaits innocents meurent dans des souffrances abominables (ne serait-ce qu'à la guerre) que j'ai d'autres priorités que la vie de quelques dizaines d'assassins (je ne parle pas des pays où on est assassiné légalement pour homosexualité, par exemple...). J'y suis opposé pour des raisons "philosophiques" pas déterminantes et parce que si dans un cas sur un million seulement on a tué un innocent, cela suffit à la disqualifier. (Et pour la "loterie"... Dieudonné innocent qui a failli y passer, et Medge - de la bande à Bonnot qu'on a associée à Dieudonné qui a tué après avoir torturé un vieillard de 91 ans pour le voler et qu'un jury ne condamne qu'aux travaux forcés...) Mais pour les crimes les plus graves, une vraie perpétuelle ne me choque aucunement et quand je lis que certains détenus de Clairvaux réclament la mort plutôt que leur longue peine... Respect de leur "liberté": suicide assisté. On leur fournit la potion, et libre à eux de la prendre ou non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5716
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   Jeu 6 Juin 2013 - 14:49


Le général en cause est le comte Adam-Philippe de Custine :

http://guillotine.cultureforum.net/t1235-le-general-adam-philippe-de-custine-1793?highlight=custine

S'agissant de la peine de mort et de la perpétuité réelle, je partage entièrement votre point de vue.
Un fil de discussion sur le sujet est ouvert ici :

http://guillotine.cultureforum.net/t1625-pour-ou-contre-la-peine-de-mort?highlight=abolition

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
(Note du forum:Adelayde, notre administratrice, est décédée le 1er mars 2018 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais quelle force ont-ils !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais quelle force ont-ils !
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Mais quelle force ont-ils !
» Cuisiner bon mais vraiment très rapide ...
» Quelle methode utiliser pour la consigne de produit ?
» envie de créer sa boutique mais ne c pas koi vendre
» quelle capacité d'hebergement pour depot vente en ligne?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: