La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Phil
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 56
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Mar 25 Juil 2017 - 19:25

Longtemps assimilé au crime parfait, cette affaire qui met en scène la belle Yolande rebaptisée "Laëtitia" Toureaux née Nourrissat, a connu moults rebondissements allant même jusqu'à imaginer des liens de la victime avec la sinistre Cagoule. Voici donc un article qui reprend pas à pas cette affaire qui a défrayé la chronique à la fin des années 30. En 1977 ou 78, l'émission De Mémoire d'homme, présentée par Pierre Bellemare, retrace l'affaire en détail. En plein milieu d'émission, l'animateur reçoit un appel téléphonique d'un type qui se dit être le meurtrier présumé de la belle. Crime passionnel, affirma t-il. Ca m'a marqué à jamais. Un grand moment télévisuel, à mon avis. Par ailleurs, en ce qui me concerne, celle-ci m'a toujours presque "fasciné" de par le contexte : le métro (le trajet Porte de Charenton >>> Porte Dorée), la façon dont le crime a été préparé, orchestré et commis (un couteau planté dans la nuque par son meurtrier qui a quitté la rame 382 avant que celle-ci ne s'ébranle) mais aussi cette femme, très belle à l'existence très trouble s'il en est, à tel point que cet après-midi, je me suis rendu sur sa tombe au Cimetière parisien de Thiais.

http://www.atelierdecreationlibertaire.com/alexandre-jacob/2015/06/le-crime-du-metro-porte-doree/

Voici donc quelques photos de ce périple :







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 56
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Mar 25 Juil 2017 - 23:19

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 56
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Dim 30 Juil 2017 - 10:36

Juste une question à l'attention de ceux qui connaissent bien cette affaire : je voudrais savoir si l'arme du crime a été conservée quelque part. Probablement oui. Encore que......Si tel était le cas, il y aurait peut-être "encore" moyen de procéder à une analyse ADN (je sais, c'est très ancien). Peut-être y aurait-il moyen d'y trouver quelques empreintes laissées par le meurtrier à moins que celui-ci ne portât des gants ? Par ailleurs, serait-il encore trop tard de procéder à une exhumation du corps de Laëtitia (et ce, avec l'autorisation des descendants directs, du côté de son frère peut-être...) de façon à y déceler quelques traces au niveau du cou devenu osseux de la victime. L'a t-il agrippée ? Il ne me semble pas. Dernier point : qu'est-il advenu de la rame 382 du métro qui reste une des pièces à convictions les plus importantes ? Je viens de demander à un ami ayant travaillé pendant de longues années et celui tout de go, m'a répondu que toutes les voitures étaient vouées sauf les mieux conservées qui pouvaient être conservées au musée de la firme. Donc, même si la scène de crime a été saccagée (mais quel manque de professionnalisme de la part des policiers de l'époque ? Shocked Shocked Shocked Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes  ) et que cette rame existât encore (ce dont je doute), il y aurait "peut-être" (je dis bien "peut-être") moyen d'y retrouver quelques indices qui y subsisteraient, j'ai envie d'y croire. Mais bon, soyons réalistes et revenons sur Terre...Je crois que nous n'obtiendrons jamais la vérité concernant cette sinistre affaire. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5716
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Dim 30 Juil 2017 - 12:53

L'analyse de l'ADN n'étant pas connue à l'époque du crime, les scellés n'ont probablement pas été conservés. Si toutefois ils l'ont été, les manipulations successives et donc la superposition des multiples traces d'ADN rendraient impossible l'identification de l'assassin.

http://moreas.blog.lemonde.fr/2014/10/24/la-justice-ne-parvient-plus-a-gerer-les-scelles-judiciaires/

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
(Note du forum:Adelayde, notre administratrice, est décédée le 1er mars 2018 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitchou34
Exécuteur cantonal


Nombre de messages : 164
Age : 63
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Laeticia Toureaux   Lun 31 Juil 2017 - 10:47

Que les  scellés de cette mystérieuse affaire aient été conservés relève du fantasme,et quand bien même,comme le pense Adelayde,toutes recherches de traces ADN sur ces pièces s'avéreraient vaines.Perso,je me souviens de l'émission de Bellemare à laquelle fait allusion Phil.Mais,je crois me souvenir
que le même individu,certainement,a fait parvenir une confession écrite dans laquelle il revendiquait le crime de la Porte Dorée.Cet homme se disait étudiant en médecine au moment des faits et affirmait, par la suite,s’être installé comme médecin à Perpignan où il a vécu en parfait père de famille.D'après ce même individu,le mobile du crime,serait passionnel.Franchement,je reste assez dubitatif à propos de ce "témoignage"d'autant que,par recoupements,et avec les éléments qu'il donne,un limier très moyen,aurait pu l'identifier.J'admets que,pour toutes ces raisons,cette sombre affaire reste passionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitchou34
Exécuteur cantonal


Nombre de messages : 164
Age : 63
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: le crime du metro(suite)   Lun 31 Juil 2017 - 11:15

Je viens de relire la lettre-confession du possible assassin de L.Toureaux écrite en 1962 (j'ai retrouvé ce document reproduit in-extenso sur un des nombreux sites consacrés à l'affaire)et rectifier une erreur commise dans mon intervention précédente;à savoir,l'auteur se dit bien médecin mais être né à Perpignan en 1915 et non d'y être installé comme je l'avais dis.Il donne ,à propos du crime, quelques détails intéressants et qu'on pourraient tenir pour crédibles si ce n'est qu'il a pu les récupérer dans l'abondance que la presse de l'époque accorda à cette affaire.Ainsi donc,un individu nait à une date précise,dans une ville précise,qui "monte"à Paris faire des études en médecine(ça ne devait pas courir les rues à l'époque)ne peut être identifié!Bizarre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 56
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Lun 31 Juil 2017 - 12:25

Merci pour vos réponses éclairées. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5716
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Lun 31 Juil 2017 - 12:49

Jacques Pradel revient sur l'affaire Laëtitia Toureaux dans son émission de "L'heure du crime".

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-affaire-laetitia-tourreaux-un-crime-parfait-7785891341

Bonne écoute !

queen

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
(Note du forum:Adelayde, notre administratrice, est décédée le 1er mars 2018 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 56
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Sam 16 Sep 2017 - 23:34

Ecouté depuis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 56
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Ven 27 Oct 2017 - 13:40

Pour faire court, on ne saura jamais la vérité.... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 56
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Dim 14 Jan 2018 - 16:45

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 656
Age : 57
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Jeu 19 Juil 2018 - 6:04


16 mai 1937

C'est plus intéressant savoir comment le tueur l'a fait.....que de savoir qui, ou pourquoi ;

L'affaire a été abandonnée deux ans plus tard, au début de la Seconde Guerre mondiale, alors la France aurait des problèmes plus sérieux.....




















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 656
Age : 57
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Jeu 19 Juil 2018 - 6:37


La jeune femme, la jeune femme, mais ici elle paraît la momie de Toutânkhamon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 656
Age : 57
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Ven 20 Juil 2018 - 8:00


Je suis intéressé par la lettre parue en 1963, déclarant être l'auteur du crime Toureaux.
Connaissez-vous certains détails importants de la lettre, qu'il pouvait seulement connaître le vrai tueur ?
Merci Beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 656
Age : 57
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Sam 21 Juil 2018 - 19:54

J'ai trouvé la lettre, et je le publie ici :

Envoyé à la Police, le 16 novembre 1962 ;


Monsieur le Commissaire,

Je ne sais pas si cette lettre vous parviendra. Peut être sera-t-elle jetée au panier avant, comme l’oeuvre d’un fou, et peut-être cela vaudrait il mieux. Sans doute vous souvenez vous de l’assassinat de Laetitia Toureaux qui eut lieu Porte de Charenton, dans le métro, le 16 Mai 1937. Je suis l’assassin de Laetitia Toureaux.
Cette lettre va sans doute vous étonner. Pourquoi l’assassin d’un crime réputé parfait veut-il ainsi raconter son forfait plus de vingt ans après ? Je ne saurai le dire exactement. Sans doute ai je besoin de me libérer (ayant gardé le secret pendant de si longues années que je n’en éprouve plus de remords), peut-être aussi une sorte d’orgueil me pousse-t-il à apporter les éléments nécessaires à la résolution de cette affaire.
Je n’ai nullement l’intention de vous révéler mon nom et souhaite rester dans l’anonymat le plus complet, par égard pour ma famille.
Je suis originaire de Perpignan, où je naquit en 1915.A la fin de mes études secondaires, je manifestai le désir de devenir médecin et pour cela, je montai à Paris en 1935. Mon père était aisé, et avec une voiture, m’alloua une substantielle pension. J’arrivai tout droit de ma province assez timide et niais, aussi je vous laisse à penser ma joie à ma soudaine liberté.
Entraîné par quelques camarades plus “à la page” que moi, je connus bientôt tous les dancings et cabarets de Paris et de ses environs.
J’étais sans fausse modestie assez beau garçon, mais affligé d’un horrible accent qui déclenchait des crises d’hilarité chez mes conquêtes d’un jour. Aussi me faisais je passer, plus généralement, comme étant d’origine sud-américaine, et mon accent devint alors, pour ces aimables femmes, mon plus précieux atout!…
C’est dans un dancing que je fis la connaissance de Laetitia, en novembre 1936. Elle était très jolie et possédait le charme rare, pour un jeune homme, d’être une femme ayant déjà vécu. Je tombais immédiatement amoureux et lui fis une cour respectueuse. Elle ne m’accordait aucune faveur et ne me permettait pas de la raccompagner à son domicile. Nous ne nous rencontrions que dans des cafés du Quartier Latin ou dans ma voiture. Elle ne m’accordait, à mon goût, que de trop rares rendez vous.
En fait, elle me traitait en gamin et je pense, avec le recul du temps, qu’elle reportait ainsi sur moi, son amour maternel vacant; elle me conseillait, me gourmandait. Mais à mesure que le temps s’écoulait, je devins de plus en plus pressant. Elle traitait mon amour avec une douce ironie, ce qui me blessait, et je commençais à m’impatienter, à faire des scènes ridicules. Bientôt elle écourta nos rendez vous sous des prétextes plus ou moins risibles. Prenant mon courage à deux mains, je lui demandais de devenir ma femme. Elle me rit gentiment au nez. Blessé dans mon orgueil et mon amour, j’allai jusqu’à la menacer et elle m’éconduisit assez vertement.

Je décidai alors de l’oublier (nous étions au mois de Mars) et me plongeai dans le travail en vue de mes examens. Elle ne donna alors plus signe de vie mais je ne pus l’oublier. Ainsi, après plus d’un mois de silence, le 2 mai, j’allai au dancing “L’Ermitage” ou je savais la retrouver. Nous sortîmes et je lui proposai de prendre ma voiture. Elle accepta. Je lui demandai alors humblement de me laisser la revoir. Après quelques hésitations elle accepta et nous prîmes rendez vous pour le 16 mai.
Nous devrons nous retrouver à “l’Ermitage”pour dîner ensemble le soir. Mais le 16 Mai au matin, en fin de matinée, elle vint me retrouver dans un café du quartier latin pour se décommander du dîner: elle devait assister à un dîner des Valdotains. Furieux de cette déconvenue, je l’accusais de retrouver un autre homme.
Furieuse à son tour, elle me répondit qu’en effet, elle avait rendez vous avec un autre homme, et comme je la défiai de me le prouver, elle sortit un télégramme signé d’un certain Jean lui fixant rendez vous pour le soir même. Sans attendre ma réaction, elle me déclara qu’elle ne me reverrait plus et sortit sans plus attendre.
J’étais fou de rage et m’estimai trompé. Je rentrai dans ma chambre en proie à la plus meurtrière colère. J’y passai plusieurs heures. Au fur et à mesure que les heures passaient, je me calmai, mais je fus alors possédé d’une rage froide, bien plus inquiétante.
Après avoir longtemps hésité, je décidai d’aller la rejoindre à “L’Ermitage” où je pensais qu’elle s’était rendue malgré tout. Mais avant de partir, je mis dans ma poche une couteau que j’avais acheté en compagnie de camarades, un jour que nous voulions “épater” les filles. Je pris ma voiture et me rendis au dancing. Mais lorsque je fus devant l’établissement ma timidité (ou mon orgueil) reprit le dessus et j’attendis Laetitia devant la porte. Elle sortit vers 18 heures. Alors que j’hésitai sur ce que j’allais faire, elle alla prendre l’autobus et je la suivis en voiture. J’en descendis rapidement à Porte de Charenton, de sorte que j’entrai dans le métro juste derrière elle, sans qu’elle devina ma présence. Elle s’installa en première, je montai juste derrière elle et, ne sachant plus ce que je faisais, je l’appelai alors qu’elle venait de s’asseoir. Etonnée, elle se retourna, je sortis mon couteau et lui plongeai dans la gorge. Elle n’eut pas le temps de pousser un cri. Je recalai le corps qui avait basculé et descendis rapidement pour remonter en deuxième classe, dans la voiture suivante. La rame partît aussitôt. Je ne sais comment les gens ne remarquèrent pas mon trouble. J’avais l’impression que tout le monde me dévisageait. A Porte Dorée, un remue ménage m’apprit que le corps était découvert. Comme tous les voyageurs, on me fit descendre de la rame.
A cet instant, j’envisageai d’aller me renseigner pour savoir si Laetitia était morte, mais j’étais incapable du moindre geste: j’avais peur d’apprendre que je l’avais tuée. Je vis passer la civière et faillis me trouver mal. On nous garda environ une demi heure qui me parut un siècle. je crois que si un des policiers m’avait demandé quoi que ce soit, je me serai effondré. Mais bientôt, on nous laissa aller. Je rentrai à mon hôtel, je ne sais trop comment. Ce n’est que le lendemain, après une nuit horrible, que j’appris la mort de Laetitia. Lors de l’enquête rapportée dans les journaux, j’appris aussi que Laetitia s’était décommandée auprès de Jean et que ma jalousie n’était pas fondée. Je vous laisse à penser mon état d’esprit.
Quelques jours plus tard, j’allais rechercher ma voiture qui était restée Porte de Charenton. au fur et à mesure que les jours passaient, je me calmai. La police ignorait totalement mon existence. Je suivais passionnément l’enquête par les journaux et appris aussi que j’avais commis un crime parfait, en non imputable à mon intelligence, mais à un extraordinaire concours de circonstances.
Maintenant, bien des années ont passé. Je suis médecin, marié et même grand père, mais ce secret a pesé lourdement, n’étant pas assez croyant pour le confier à un prêtre.
Je n’ai plus de remords et il me semble vous raconter l’histoire d’un autre; aussi mon récit vous paraîtra-t-il froid et sec. Vous, Monsieur le Commissaire, assis derrière votre bureau, vous allez sans doute me juger sévèrement, mais en vérité je ne pense pas un criminel-type, et j’aurais sans doute bénéficié de circonstances atténuantes.
En espérant qu’ainsi sera classée l’affaire Laetitia Toureaux. Je vous adresse, Monsieur le Commissaire, mes salutations distinguées.


Sources “Dans les archives secrètes de la Police” Editions Folio






scratch scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 656
Age : 57
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Sam 21 Juil 2018 - 23:16


Je ne crois rien.
Il ne fournit pas des preuves convaincantes et indubitables de sa véritable paternité, comme je le pensais.
Un vrai tueur amateur, il n'aurait pas choisi cet endroit si engagé, pour tuer une personne et sors bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 656
Age : 57
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Dim 22 Juil 2018 - 8:37


Images de Laetitia Toureaux, et a droite, le couteau Laguiole qui la tué.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitchou34
Exécuteur cantonal


Nombre de messages : 164
Age : 63
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Dim 22 Juil 2018 - 9:06

Encore de sacrées trouvailles.On en redemande.Bravo Filomatic!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitchou34
Exécuteur cantonal


Nombre de messages : 164
Age : 63
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Dim 22 Juil 2018 - 9:12

Pour revenir au crime proprement dit,et comme je l'avais déjà exprimé dans une intervention antérieure,je ne crois pas à l'identité réelle de l'auteur de la lettre de 1962 qui revendiquait le meurtre de Laeticia.Avec toutes les précisions que contient sa missive on aurait eu beau jeu de l'identifier très vite,ce qui n'a jamais été le cas....Enfin;ce n'est que mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 656
Age : 57
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Mer 25 Juil 2018 - 1:59


Aspect de Métro á Paris dans 1943, Line 8 ;




Les deux classes étaient clairement peintes dans des couleurs différentes, le rouge pour le premier et le vert pour le second, et le numéro de classe du chariot était indiqué à maintes reprises sur les autocollants des sièges
et des fenêtres dans toute la voiture. Les sièges en premier étaient confortables et recouverts de cuir, tandis que les passagers de seconde classe circulaient sur des bancs en bois dur.
La "classe" valait la peine d'être payée, particulièrement pendant les heures de pointe. Si Laetitia n'avait pas voyagé dans le premier classe, l'assassin n'aurais pas pu la tuer là.



Détail d'un loquet de cette époque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1554
Age : 47
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Mer 25 Juil 2018 - 13:26

Il n'y avait pas de graffitis dans le métro, en ce temps-là...

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 56
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Dim 29 Juil 2018 - 22:41

En vente dans les librairies et maisons de la presse :

"Le Crime du Métro", l'affaire Laetitia Toureaux.
Editions Cap Bear. 350 pages,16 euros.



https://www.lemerlemoqueur.fr/editeur/cap-bear/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filomatic
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 656
Age : 57
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Lun 30 Juil 2018 - 2:44


Citation :
Il n'y avait pas de graffitis dans le métro, en ce temps-là...

Graffiti non, mais un bon tuyau d'eau a besoin.....

Phil, s'il vous plait ;

Fournit des informations intéressantes ce livre, ou bien, c'est la pluie sur humide.... ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 56
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Lun 30 Juil 2018 - 7:46

Filomatic a écrit:

Citation :
Il n'y avait pas de graffitis dans le métro, en ce temps-là...

Graffiti non, mais un bon tuyau d'eau a besoin.....

Phil, s'il vous plait ;

Fournit des informations intéressantes ce livre, ou bien, c'est la pluie sur humide.... ?

Merci

Non là, je transmets l'information. Je ne me suis pas encore procuré le présent ouvrage.  Wink  Wink  Wink  Pas facile de le dénicher soit dit en passant. Neutral Sinon, je pense repasser du côté de la tombe ces prochains jours ou peut-être aujourd'hui, je ne sais pas encore. Cool


Dernière édition par Phil le Mar 31 Juil 2018 - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 56
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   Lun 30 Juil 2018 - 12:39

Bon finalement, je me suis rendu ce matin au "Cimetière Parisien" de Thiais afin de me recueillir quelques instants sur la tombe familiale. Je n'avais pas de fleurs sous la main mais à la place, j'y ai déposé le récent Hors- Série relatant en détail l'affaire sur 4 pages.


Je n'ai pas pu résister à reprendre son si joli minois......









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Laëtitia Toureaux - Le Crime du Métro, 16 mai 1937
» Jean-Jacques De Moor – le crime de la rue Monjol - 1891
» Crime et châtiment - exposition au musée d'Orsay
» Georges-Henri Sautton - Le crime de Choisy-le-Roi
» Crimes non élucidés - cold cases

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: AUTRES CRIMES ET AFFAIRES RÉCENTES-
Sauter vers: