La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La décollation - supplice indolore ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La décollation - supplice indolore ?   Mer 21 Nov 2007 - 11:18

Père du célèbre romancier Eugène Sue, Jean-Joseph, médecin, chirurgien à l'hôpital de la Charité et professeur d'anatomie, a laissé plusieurs ouvrages estimés d'anatomie et de physiologie ; il est mort en 1831. Edition originale de la première partie et seconde édition revue pour la seconde. L'auteur nous livre les résultats de ses expériences et observations après la décolation ou division du corps d'insectes, de grenouilles, de dindons, poules, lapins, veau, moutons, carpe, anguilles, etc. Il arrive à la conclusion que la vitalité des parties séparées est indépendante ainsi que la souffrance ressentie par chaque partie. Après avoir disséqué plusieurs foetus nés sans cerveau ou sans tête, et en reproduisant les expériences de Galvani qui consistent à exciter les nerfs par l'électricité produite par la rencontre avec divers métaux, il en conclut que le siège du sentiment n'est pas exclusivement localisé dans le cerveau, les parties séparées peuvent souffrir un certain temps. Ces conclusions le poussent à critiquer sévèrement le supplice de la guillotine qui, contrairement aux idées reçues, n'est pas un supplice rapide et sans douleur puisque toutes les observations montrent que les visages des suppliciés continuent, pendant de longues minutes, à exprimer la douleur la plus extrême, ainsi que leur corps, qui n'est envahi par la mort que progressivement. Il évoque enfin des cas où il fallut actionner plusieurs fois la lame de la guillotine avant d'arriver à une décolation complète et juge ce procédé particulièrement barbare. Malgré nos connaissances médicales de plus en plus précises, la guillotine fut utilisée en France jusqu'en 1977 !


Publié en l'an VI (1797) par J.J Sue et Fuchs, à Paris. 76 pages, 4 planches gravées hors-texte.
Titre : Recherches physiologiques et expériences sur la vitalité, suivies d'une nouvelle édition sur le supplice de la guillotine ou sur la douleur qui survit à la décolation
.


Dernière édition par le Jeu 10 Jan 2008 - 11:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2475
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La décollation - supplice indolore ?   Mer 21 Nov 2007 - 16:11

...... la guillotine fut utilisée en France jusqu'en 1977 ![/quote]
well,the value of the described above research today is only historic, not scientific
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Abbé Cane
Aide non qualifié


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: La décollation - supplice indolore ?   Jeu 29 Nov 2007 - 1:04

"la guillotine qui, contrairement aux idées reçues, n'est pas un supplice rapide et sans douleur puisque toutes les observations montrent que les visages des suppliciés continuent, pendant de longues minutes, à exprimer la douleur la plus extrême, ainsi que leur corps, qui n'est envahi par la mort que progressivement."

On trouve souvent ces considérations dans la littérature du XIXe siècle, mais l'état actuel des connaissances sur le sujet est tout autre.

Pour ceux qui lisent l'allemand, il y a un excellent Wiki très détaillé là-dessus:
http://de.wikipedia.org/wiki/Enthauptung

Il en ressort que la rupture de l'ensemble des liaisons nerveuses dans le cordon spinal génère sur l'ensemble des axones un flux de stimuli anarchiques qui font disjoncter la conscience en quelque 300 millisecondes — à l'image de ce qui se passe lors d'une crise d'épilepsie, où pourtant seule une part restreinte du cerveau se met à dysfonctionner.

L'observation vaut aussi pour la pendaison en longue chute (entraînant rupture de la moëlle épinière).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La décollation - supplice indolore ?   Jeu 29 Nov 2007 - 1:14

Je suis d'accord avec vous. J'ai inséré ce texte pour montrer qu'à cette époque les études concernant la décapitation étaient éronnées.

J'ai trouvé ce texte intéréssant pour l'historique de la guillotine.
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: La décollation - supplice indolore ?   Lun 26 Mai 2008 - 1:17

Les gens du XIXème aimaient bien glosser sur la survie de la te^te après la décapitation. L'Isle-Adam, mais aussi Dumas Père qui a beaucoup donné:

http://www.dumaspere.com/pages/biblio/chapitre.php?lid=r29&cid=8


Mais me^me aujourd'hui ça fait écrire: Carlo Lucarelli - écrivain de polars italien - et des bons polars - a repris cette histoire dans une nouvelle sous la terreur où Sanson graisse particulièrement bien son couperet, les fentes, etc... et la te^te survit longuement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 48
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: La décollation - supplice indolore ?   Lun 26 Mai 2008 - 4:08

Bonjour,

Du pur roman ..."mort de rire" ->> expression a la mode

Pour en avoir le cœur net, c'est en fait pas compliqué (en théorie),
trouver un condamné a mort en Arabie Saoudite (la bas c'est la veuve version a la mano, et encore applicable) et lui installer un EEG (électro encéphalogramme).
Calibrer l'EEG en lui présentant un tas de stimulis...
Et enregistrer tout ca.
Enregistrer tout ce qui se passe pendant le dit événement et analyser... ca doit être très instructif.

Bon, je signale que cela a déjà été fait avec des animaux a qui ont a coupé la moelle épinière (sans couper l'arrivée de sang) et que l'EEG reste actif une dizaine de sec.. publi à l'appui...

Bref... 10s cela ne doit pas paraître bcp comparé au crimes à payer, mais vu du patient, ça doit être bien long.

Tiens la manie serait bien avec l'ogre Fourniré et sa copine... deux expérience valent mieux qu'une... et pour ces deux la, la veuve serait utilisée a bon escient... vu les horreurs de leur crimes que j'ai lus dans les journaux.

Sur ce, bonne journée les amis..

AL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La décollation - supplice indolore ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La décollation - supplice indolore ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La décollation - supplice indolore ?
» La garotte - supplice du garrot
» Le supplice de la pendaison
» indemnités collation
» Le supplice de Hugues le Despenser - Angleterre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LA VEUVE-
Sauter vers: