La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
testou
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 894
Age : 71
Localisation : ile de France
Emploi : à géométrie variable
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Lun 12 Déc 2016 - 23:17

sans doute pas ?

dans l'article , il parle d'une ville loin de Paris ( Hanoï c vrai ) , en province donc (?)la bécane étant en face du palais de justice ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 65
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Mar 13 Déc 2016 - 9:16

""""je recherchais un article parlant du transport des forçats sur "la Loire"

il etait dans une revue parue en 1931 , n0 21 du 1er avril : "la revue du cinéma """""""

En 1931, ce n'était pas le Lamartinière?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr En ligne
testou
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 894
Age : 71
Localisation : ile de France
Emploi : à géométrie variable
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Mar 13 Déc 2016 - 9:39

je l'ai ; je peux vous l'adresser mais le document est difficile à lire car mon correspondant n'a pu sans doute faire mieux ...

c'est effectivement à cette époque le la Martinière qu'il a filmé

je cherchais des infos sur la Loire ,mais c'est intéressant aussi ;Gaston Chelle opérateur chez Pathé Gaumont Metro, décrit les

précautions etc qu'il a pris pour réussir à filmer ..( sur l’île de Ré)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
testou
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 894
Age : 71
Localisation : ile de France
Emploi : à géométrie variable
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Nicolas Lucien Hayer et "sa" triple execution   Mar 13 Déc 2016 - 10:07

j'ai cherché dans deux directions

la date exacte de cette triple exécution et j'en trouve plusieurs ( et guillotine ou pas?)

mais L.N.Hayer est né en 1898....alors 1905 ou 1910 ...pas possible

où était il  , disons à partir de  1918 , il a 20 ans,  et 1931 ...

il est difficile de le suivre : en 1918 ou 1919  il y a un cliché pris par ses soins à San Francisco quand il était au service de

documentation des armées ; le document :


http://archives.ecpad.fr/wp-content/uploads/2010/06/spca.pdf

donc 1918 1919 ...ensuite , il va en Indochine de 1924 à 1928 ....

mais après 1928 , où était il  ,  puisque son premier long métrage date de 1931...

enfin y a t il eu des triples exécutions à cette époque là bas ??

je ne sais pas  scratch  et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5596
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Mar 13 Déc 2016 - 12:14

L'article étant paru le 1er avril 1931, l'hypothèse d'un canular est tout à fait plausible.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
testou
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 894
Age : 71
Localisation : ile de France
Emploi : à géométrie variable
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: le texte    Mar 13 Déc 2016 - 23:17

comment j'ai filmé une exécution1


   Mettons que ce reportage sensationnel se passe dans une ville de province fort éloignée , car à Paris je n'aurais pu le réaliser

de nombreux camarades ont vainement essayé et cela depuis que le cinéma existe .

j'étais à l'époque , Directeur d'une Société de Cinéma dont les laboratoires étaient installés dans cette ville.

Un jour , j'apprends que l'on devait exécuter , le lendemain matin ,trois assassins qui avaient tué , dans des conditions

particulièrement sauvages , un commerçant .

l'exécution devait avoir lieu dans la rue , devant la porte de la prison , face à l'aile gauche du Palais de justice . (consulter le plan *)

l'après midi j'allais inspecter les lieux ,et je découvrais dans le palais de justice même , une cachette qui me donnait parfaite

satisfaction .

L’exécution avait lieu à 5 h 1/2 du matin ; le lendemain vers 5 h , j'arrive au palais de justice  ayant un appareil de prise de vue , et un

trépied démonté , le tout dans une grande valise .

je monte au premier au premier étage , et au bout du couloir ,je m'enferme dans les W.C. dont la fenêtre était face à la machine ;

j'installe mon appareil tranquillement , sans faire de bruit , et par surcroît de précaution ,je ferme deux petits contrevents , en

ménageant une fente pour laisser passer le rayon de mon objectif , puis , j'attends , assis sur le siège , très ému .

A 5 h 20 suivant mes instructions , un opérateur appartenant à la société , pénètre dans le palais de justice , très ostensiblement avec

un énorme matériel , et s'installe confortablement à l'une des fenêtres du couloir ,conduisant dans les W.C. où j’étais caché.

tout le service d'ordre était déjà placé autour de la guillotine : gendarmes , soldats officiers, commissaires

spéciaux
etc ...;l'opérateur fut vite aperçu , immédiatement interpellé , il fait l'imbécile ; un commissaire flanqué de deux agents

montent précipitamment prés de lui , les pourparlers reprennent et s'enveniment car mon type voulait absolument filmer ; comme cela

se passait deux ou trois minutes avant les exécutions , je vous assure que le commissaire s’énervait de plus en plus ,surtout devant

l’entêtement calme de mon employé;

Brusquement j’entendis à travers la porte de ma cachette le remue-ménage produit par un individu que l'on "embarque" de force et

pour éviter le retour d'un second opérateur , le commissaire fit fermer les fenêtres du couloir et laissa un agent de garde...douce

sollicitude de ce charmant fonctionnaire ,...ainsi j’étais certain de n’être plus dérangé.

il était temps un commandement bref de présenter arme la porte de la prison s'ouvre , ke premier condamné affreusement pale

avance . afin de mettre toutes les chances de mon côté, j'attends l'exécution de celui-ci , et je ne commence à tourner que lorsque le

second condamné apparaît , car à ce moment , gardes , soldats , commissaires sont suffisamment émus pour ne regarder que la

machine je vous assure qu'ils ne pensaient plus au cinéma...tandis que moi , je tourne, je tourne ...

J'ai enfin mon exécution capitale , le troisième condamné bascule sur la machine .

C'est fini , j'ai filmé les deux derniers et je dois avouer que le désir de réussir l'a emporté sur l'horreur du spectacle , et de tous les

assistants je suis le seul a avoir le sourire.

Maintenant même si l'on me découvre et qu'on le demande le film que je viens de prendre je donnerais après  de nombreuses

réticences le film vierge que je n'ai pas utilisé ; personne ne pourra s'en apercevoir , car soldats gendarmes et commissaires ne

connaissent rien au cinéma .

Toujours dans mon petit coin ,  j'attends encore dix minutes que l'agent s'en aille puis à mon tour , tranquillement je reprends ma

valise.

Après avoir développé le film dans un bain" foudroyant" , et l'avoir passé au renforceur , je l'ai conservé précieusement car c'est un

document unique ;à ma connaissance il n'existe pas en France un film représentant une double exécution comme celui-ci; du reste un

de nos plus grand metteur en scène est sur le point de m'acheter ce document pour l'incorporer dans une grande production

mondiale


Lucien Hayer



*pas de plan dans le revue

en gras , une partie de ce qui me semble bizarre ...une partie seulement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
testou
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 894
Age : 71
Localisation : ile de France
Emploi : à géométrie variable
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: hanoi : question    Ven 16 Déc 2016 - 10:43

je n'arrive pas bien à situer le palais de justice de Hanoï par rapport à la prison célèbre de Hoa Lo

je vois sur un ancien plan que la gendarmerie me parait en face du palais de justice


http://lewebpedagogique.com/soupetonkinoise/?s

et il me semble que la prison était plus haut vers le "petit lac" ???

si oui Hayer peut difficilement  voir du palais de justice la prison ?? et les exécutions avaient lieu devant la prison ?

je me trompe ??

autre question : il dit que les militaires "présentent les armes"

vous , grand spécialiste , dites nous ce qu'il en est  de cette "présentation des armes" et exécution capitale ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5596
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Ven 16 Déc 2016 - 19:33

Je ne pense pas que l'exécution filmée - si exécution filmée il y a eu - se soit déroulée ailleurs qu'en France : Hayer parle "d'une ville de province fort éloignée".
scratch

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
testou
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 894
Age : 71
Localisation : ile de France
Emploi : à géométrie variable
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Ven 16 Déc 2016 - 20:06

j'entends bien , mais on peut penser , laissons nous quelques temps encore , qu'il a voulu égarer le lecteur pour

des raisons que je n'arrive pas d'ailleurs à trouver.

en décortiquant encore un peu , on va peut être conclure au poisson d'avril...hypothèse à retenir

je requestionne sur "présenter les armes" ; dans mon esprit on fait ce mouvement pour saluer un personnage

important et respecté ;pour un futur guillotiné ...curieux

mais je n'y connais rein ; peut être qu'il a voulu dire autre chose ???

on voit que des gravures parfois des militaires ; à mon avis ils ne sont là que pour contenir la foule et ne

bougent pas .

mais excellente remarque Adelayde.... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5596
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Ven 16 Déc 2016 - 21:09

Les militaires présentent peut-être les armes pour rendre honneur à la Justice plutôt qu'au condamné ? Mais sans conviction...

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 65
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Sam 17 Déc 2016 - 9:18

La présentation des armes n'était pas systématique, pas "codifiée". Elle devait à mon avis dépendre de l'officier responsable.

On peut penser effectivement que c'est davantage la justice qui passe que le condamné qui était honoré mais quoiqu'il ait fait dans sa vie, pour reprendre l'expression consacrée... "c'est beau, un homme qui va mourir"

Un condamné dont j'ai oublié le nom a hurlé "portez armes!" et les soldats ont obtempéré par réflexe. Rires de la foule qui a ensuite applaudi le cran, surtout qu'à l'ultime moment il en a rajouté: "n'avouez jamais"!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr En ligne
testou
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 894
Age : 71
Localisation : ile de France
Emploi : à géométrie variable
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Sam 17 Déc 2016 - 9:55

bonjour benjamin ,

merci de votre intervention

je connaissais "c'est beau l'agonie d'un homme de raymond la scienc"e

je me demande ce que je dirais ; je vais y réfléchir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 65
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Sam 17 Déc 2016 - 13:29

Pour ma part je crois que j'aurais la gorge trop nouée pour prononcer quoique ce soit... Je mettrais toute mon énergie à mourir dignement, mais de là à en rajouter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr En ligne
Coupe-Coupe
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 63
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Sam 17 Déc 2016 - 13:44

J'ai souvent lu que les Gendarmes (Militaires) présentaient les armes lors d'exécutions, ainsi la Cavalerie mettait aussi Sabre au Clair (hors fourreau) pour saluer un homme qui va mourir...

http://artifexinopere.com/?p=3891

L’instant même

L’Est Républicain normalise cette scène extraordinaire, en mettant en valeur le rôle de l’aumônier et en insistant sur la rapidité de la scène :

« Au dehors une immense clameur retentit : « Le voilà ! » Une poussée formidable fait osciller la foule, que les soldats ont peine à contenir. L’aumônier s’adresse au condamné, lui présentant le crucifix : – Ne vous occupez pas, lui dit-il, de ce qui se passe au dehors ; ne regardez que le divin crucifix. Au commandement les gendarmes présentent les armes. M. l’abbé Guyon cherche à masquer l’appareil aux yeux de Harsch, qui s’avance encore. Mais bientôt le condamné disparaît derrière les aides, qui se jettent sur lui et le renversent. La scène est si rapide qu’à peine a-t-on le temps de s’en rendre compte. Harsch est saisi, jeté sous la lunette. Presque en même temps le couperet tombe avec un bruit sourd. Il est 7 heures 30. Justice est faite. Et pendant qu’un jet de sang inonde la base de la guillotine, que la tête hagarde roule dans le panier, une rumeur parcourt la foule, qui s’ébranle avec fracas. ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
testou
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 894
Age : 71
Localisation : ile de France
Emploi : à géométrie variable
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   Sam 17 Déc 2016 - 16:09

bien joué ....

reste que dans ma petite histoire il reste encore qq(s) solution(s) ...un peu capillaro-tractée(s) ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
testou
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 894
Age : 71
Localisation : ile de France
Emploi : à géométrie variable
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: enigme suite et peut être fin ...   Sam 7 Jan 2017 - 23:55

j'ai donc contacté mon correspondant pour lui demander de jeter un œil dans les nos suivants celui du 1 er avril pour verifier s'il ya avait

eu un démenti révélant un gag , un poisson d'avril, quoi .

mais je n'ai pas eu de réponse

en vérifiant les dates , le créneau est petit

Hayer est né en 1898 et en 1918 il est au service des armées en Sibérie ; il est operateur d'actualités de 1928 à 1934 à la MGM

il était en Indochine dans les années 1920-1926 : si quelqu'un d'entre vous trouve les dates exactes ....

comme la triple exécution ne peut être possible ( la dernière datait de 1913) le canular parait quand même probable

mais , mais , mais ...

reste une petite "chance" : une autre solution : Hayer n'a pas assisté à une triple execution mais à une double : par distorsion mnésique , faux souvenir ...

de 1920 à 1928 j'ai trouvé 11 doubles executions mais le mobile des assassins ( vol commerçant écrit Hayer ) ne colle pas trop...

ah , on peut retrouver la famille Hayer aussi ; Lucien H. est dcd en 1978 à st Laurent du Var ...

voilà bonne année 2017
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une énigme de Testou : Lucien Hayer et sa triple exécution
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une énigme de Testou : François Salsou
» Une énigme de Testou : Edmond Duez
» Une énigme de Testou : Marguerite Steinheil
» Une énigme de Testou : Camille Faucognez
» Une énigme de Testou : Eugène Crampon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: