La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Ven 3 Déc 2010 - 19:38

Il est un fait : L'acte de décès spécifie que Boursier est décédé avenue du Palais.
Celle-ci passait bien à proximité de l'hôtel de la Croix Rouge. Comme les extraits de journaux précisent que Boursier a été exécuté en face de la prison il semble ressortir que cette avenue passait tout à proximité du devant de la prison. Non ?
Par contre, les éléments vestimentaires notés par Adelayde (en plus, on aperçoit quelques spectateurs du fond qui sont vêtus de veste ou gilet largement ouverts etc.) vont effectivement à l'encontre d'une exécution effectuée en Janvier. Alors...!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Ven 3 Déc 2010 - 22:00

Les vestes ou gilets de spectateurs du fond ne semblent pas ouverts comme il me semblait. Qu'en penser ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Ven 3 Déc 2010 - 22:51


L'exécution doit être celle de Dagorne. Voici l'emplacement où Boursier a été exécuté.
D'autre part, le public n'a pu approcher de la prison, tenu à grande distance par les forces de l'ordre, alors que sur la vieille photo on voit le public qui n'est pas très loin de la guillotine.
Il est signalé qu'il faisait grand jour pour l'exécution de Dagorne.
Revenir en haut Aller en bas
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Sam 4 Déc 2010 - 3:50

La porte de la Maison d'Arret, construite en 1905 donne sur "la rue des Fusilles"... mais un nom comme ca date probablement de 1945. Quel etait son nom en 1912? Mais l'article indique la porte de "l'ANCIENNE prison"... Peut etre pas la Maison d'Arret qui n'avait que 7 ans en 1912.

Voici ce que j'ai trouve "Rue des Promenades, le tribunal de commerce a remplacé, dans les années 1930, l’ancienne prison, considérée trop peu accueillante". L'ancienne prison se trouvait sur l'actuelle Bd. de Sevigne, peut etre aussi appele Avenue du Palais en 1912 puisqu'il est la continuation directe de l'Avenue de la Liberation. Cela explique aussi l'execution en face du Palais de Justice decrite dans les GAC des Cotes d'Armor. Cette meme "Avenue du Palais" est indiquee sur la carte postale de Mercattore. Elle est aujourd'hui l'Avenue de la Liberation sur le plan ci dessous.

La "Place Necker" ou fut execute Dagorne d'apres l'un des articles n'existe plus (a mon avis elle fut rebaptisee "Duguesclin") par contre l'emplacement au bout de la Rue St Guillaume entre la statue de Duguesclin et la Place du Champ de Mars est aussi la place Duguesclin actuelle.

Avec tous ces changements de noms il est difficile d'identifier ces emplacements mais ils sont tous dans le meme secteur de la ville.

Puisque nous avons confirme que l'execution de Boursier eut lieu devant la porte de la prison ca ne peut pas etre celle sur la photo en question. Ca doit donc par defaut etre l'execution de Dagorne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Sam 4 Déc 2010 - 7:09

Oui, ce ne peut pas être l'exécution de Boursier.

Articles de 1896. Il est bien mentionné place Duguesclin, mais pas place Necker. A remarquer que pour l'un des journaux il y avait assez peu de monde pour l'exécution et c'est tout le contraire pour l'autre ! Comprenne qui pourra...








Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5597
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Sam 4 Déc 2010 - 8:34

mercattore a écrit:
Oui, ce ne peut pas être l'exécution de Boursier. Articles de 1896. Il est bien mentionné place Duguesclin, mais pas place Necker. A remarquer que pour l'un des journaux il y avait assez peu de monde pour l'exécution et c'est tout le contraire pour l'autre ! Comprenne qui pourra...
C'est comme pour les manif' : les chiffres du Ministère de l'Intérieur collent rarement avec ceux des OS Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jihem
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 53
Localisation : annecy, haute savoie
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Sam 4 Déc 2010 - 12:35

Les vêtements portés par les personnages d'arrière plan ne sont pas d'hiver en tout cas... Si l'arbre élagué est un platane (à ce qu'il me semble si je compare à ceux de ma rue), ils sont en général élagués avant l'été, soit en janvier/mars, soit au début du printemps, car leur élagage par temps chaud est à éviter...
Les pélerines indiqueraient , dans le cadre des règlementations militaires, une fin de saison froide peut être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Sam 4 Déc 2010 - 12:36

Boisdejustice a écrit:
La porte de la Maison d'Arret, construite en 1905 donne sur "la rue des Fusilles"... mais un nom comme ca date probablement de 1945. Quel etait son nom en 1912? Mais l'article indique la porte de "l'ANCIENNE prison"... Peut etre pas la Maison d'Arret qui n'avait que 7 ans en 1912.

Voici ce que j'ai trouve "Rue des Promenades, le tribunal de commerce a remplacé, dans les années 1930, l’ancienne prison, considérée trop peu accueillante". L'ancienne prison se trouvait sur l'actuelle Bd. de Sevigne, peut etre aussi appele Avenue du Palais en 1912 puisqu'il est la continuation directe de l'Avenue de la Liberation. Cela explique aussi l'execution en face du Palais de Justice decrite dans les GAC des Cotes d'Armor. Cette meme "Avenue du Palais" est indiquee sur la carte postale de Mercattore. Elle est aujourd'hui l'Avenue de la Liberation sur le plan ci dessous.

On y voit un peu plus clair avec votre texte. Boursier a donc été exécuté devant la porte de la vieille prison. C'est donc pour cela que l'acte de décès mentionne Avenue du Palais comme lieu d'exécution. Cette portion de l'avenue du Palais menait, comme le précise les extraits de presse, au chemin de fer départementaux. Cette annonce est indicatrice :

Revenir en haut Aller en bas
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Sam 4 Déc 2010 - 16:19

A noter que le pont qui passe au dessus de la rue de Gouedic sur le plan et qui, aujourd'hui, fait partie du Bd Waldeck-Rousseau etait un pont de chemin de fer au temps de l'execution. On le voit sur plusieurs anciennes cartes postales de la Rue de Gouedic. Cette voie de chemin de fer menait probablement a la gare departementale, mentionnee dans l'annonce de vente, mais qui n'existe plus aujourd'hui. Dans la photo de l'execution l'angle ne permet pas de voir ce pont; il est cache derriere l'hotel.



Cette photo prise de la rue de Gouedic et montre le pont de chemin de fer. La place Duguesclin et la Chapelle St Guillaume sont dans l'arriere plan. L'Hotel de La Croix Rouge est sur la gauche apres le pont. La rangee de petites maisons qu'on voit sur la gauche de la photo de l'execution sont ici sur la droite apres le pont.

Ci dessous le plan moderne de SaintBrieuc centre-ville avec quelques retouches pour montrer l'Avenue du Palais, l'ancienne prison, l'Hotel de la Croix Rouge, le pont de chemin de fer et l'emplacement des deux executions. Les informations publiees sont respectees: Boursier execute devant la porte de l'ancienne prison, sur l'Avenue du Palais (acte de deces) et face au Palais de Justice. Dagorne execute Place DuGuesclin avec l'Hotel de la Croix Rouge et la Rue de Gouedic dans l'arriere plan de la photo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Sam 11 Déc 2010 - 2:50

Lot No 309 - Troisieme carte a partir de la droite, premiere rangee... Peut-etre l'hotel de la Croix Rouge avant l'addition du nouveau batiment.

http://www.roumethp.fr/?cat=572&orderby=ID
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5597
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Sam 11 Déc 2010 - 15:10

Troisième ou deuxième carte à partir de la droite ? flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Sam 11 Déc 2010 - 17:17

Quatrieme colonne - Premiere photo en haut de la page (Lot No. 309)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Sam 11 Déc 2010 - 17:33

Boisdejustice a écrit:




Cette photo prise de la rue de Gouedic et montre le pont de chemin de fer. La place Duguesclin et la Chapelle St Guillaume sont dans l'arriere plan. L'Hotel de La Croix Rouge est sur la gauche apres le pont. La rangee de petites maisons qu'on voit sur la gauche de la photo de l'execution sont ici sur la droite apres le pont.

Ci dessous le plan moderne de SaintBrieuc centre-ville avec quelques retouches pour montrer l'Avenue du Palais, l'ancienne prison, l'Hotel de la Croix Rouge, le pont de chemin de fer et l'emplacement des deux executions. Les informations publiees sont respectees: Boursier execute devant la porte de l'ancienne prison, sur l'Avenue du Palais (acte de deces) et face au Palais de Justice. Dagorne execute Place DuGuesclin avec l'Hotel de la Croix Rouge et la Rue de Gouedic dans l'arriere plan de la photo.


Oui, votre plan est très significatif, Boisdejustice. Donc, plus d'énigme. Votre informateur a donné avec le nom de la ville une indication capitale pour la résoudre. Très intéressante recherche.
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5597
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Revue du sujet   Sam 11 Déc 2010 - 21:04

Boisdejustice a écrit:
Quatrieme colonne - Premiere photo en haut de la page (Lot No. 309)

Je m'étais perdue entre les colonnes et les rangées de photos... Je pense que c'est effectivement l'hôtel de le Croix rouge avant l'addition de construction.

Bravo Bois de Justice !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe69
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 50
Localisation : MAISONS ALFORT 94
Emploi : Gendarmerie
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Lun 17 Jan 2011 - 13:14

Bonjour,
Je tiens à vous remercier vraiment pour ce travail de recherche sur ce cliché.
Le voilà bien situé.
Merci infiniment.
Cdt
Christophe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5597
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Mer 4 Sep 2013 - 14:51


Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants
Les faits

Jean-Baptiste Dagorne - 27 ans, ancien marin, cultivateur. Condamné en 1885, à 16 ans, à 8 jours de prison pour avoir blessé son cousin à coups de couteau. Assassina à coups de couteau dans le cœur le 25 décembre 1895 à La Croix-Gibat en Trégueux, les frères Hellio : Louis, 10 ans (un coup) et Pierre, 5 ans (cinq coups) chez qui il était venu voler... 19 mouchoirs et 80 centimes. La veille au soir, à Kerouaran, tente d'assassiner le valet de ferme Mathurin Alleno de trois coups de couteau à pressoir dans la tête en cherchant, là aussi, à voler la ferme.

Condamnation : 18 avril 1896,
Exécution : 3 juin 1896.

Source – le site de Sylvain Larue – Nemo :

http://guillotine.voila.net/Palmares1871_1977.html
=====:=====:=====:=====:=====:=====
Deux enfants assassinés

Saint-Brieuc, 29 décembre. - Enfin, hier soir, l’assassin des deux enfants a été arrêté à Rennes par la police.
Il répondait, en tous points au signalement transmis par dépêche au procureur général de cette ville. Fouillé aussitôt, il fut trouvé porteur d'une montre qui, d'après les renseignements fournis par le parquet de Saint-Brieuc, n'était autre que celle volée chez le sieur Hellio, de la ferme des Veilluns en Trégueux.
Harcelé de questions, il laissa, échapper un demi-aveu. Il a débarqué ce matin à Saint-Brieuc par le train de 7 h. 55, sous la conduite de quatre gendarmes de Rennes, qui l'ont conduit au parquet.

M. Giraud, procureur général de Rennes, était arrivé par le premier train. Le parquet, accompagné de M. le procureur général et escorté de huit gendarmes, s'est transporté de nouveau sur le lieu du crime, avec l'assassin, qui se nomme Dagorne, âgé de vingt-sept ans, célibataire, originaire de Saint-Martin-des-Prés ; il est garçon laboureur et est, ce qu'on appelle en argot, « sur le trimard ».
Pressé par le procureur de la République, l'assassin a fini par faire des aveux complets. Il a dit être entré dans la ferme avec l'intention de voler ; mais ayant aperçu les deux enfants qui pouvaient le gêner, il les a tués. Il a épargné le bébé dont il n'avait rien à craindre. Il a ensuite fouillé les armoires, puis s'est sauvé, emportant la montre révélatrice et une petite somme en billon. II s'est dirigé sur Rennes avec l'intention d'aller plus loin.

Dagorne a ajouté avec cynisme : « Vous avez bien fait de m'arrêter, car j'aurais fait d'autres coups ».
Il a fini par avouer qu'il était aussi l'auteur de la tentative d'assassinat de Saint- Martin-des-Près.
La victime, Mathurin Aliène, âgé de trente- neuf ans, domestique chez M. Robin, cultivateur, reçut, derrière la tête, trois violents coups d'un instrument tranchant. Ses blessures sont très graves. L'une d'elles s'étend d'une oreille à l'autre. On croit, cependant, qu'elle n'en mourra pas.
Dagorne a ajouté qu'il n'avait pu achever son œuvre, ayant aperçu des femmes qui auraient pu le signaler.
L'autopsie des deux petites victimes a été faite hier soir et les obsèques auront lieu demain matin à Trégueux.

La Presse, n° 1 311 du 30 décembre 1895

=====:=====:=====:=====:=====:=====



Dagorne est assis à la table où il mange. On le voit se détourner
pour regarder ses deux victimes, dont l'une est râlante encore.


=====:=====:=====:=====:=====:=====




Le Petit Journal, n° 12 168 du 19 avril 1896


=====:=====:=====:=====:=====:=====
Le drame de Trégueux. - On télégraphie de Saint-Brieuc :

La cour d'assises de Saint-Brieuc vient de s’occuper d'une affaire qui a passionné vivement le département des Côtes-du-Nord et la région avoisinante.
Jean-Baptiste Dagorne, âgé de vingt-sept ans, journalier, se trouvait sans ressources à Trégueux, dans la banlieue de Saint-Brieuc, où il était de passage le 25 décembre 1895. S'étant introduit pour voler dans le domicile des époux Hellio qu’il savait absents, il se trouva en présence des enfants, Louis Hellio, dix ans, et Pierre Hellio, cinq ans, qu'il égorgea à coups de couteau pour se débarrasser de témoins gênants. Il épargna une petite fille de dix mois couchée dans un berceau. Puis il fractura les meubles et s'empara d'une montre, de mouchoirs et d'une somme d'environ 2 fr. 50 en monnaie de billon (1).

La veille de ce crime, Dagorne avait attaqué et grièvement blessé, à Saint-Martin-des-Prés, un Nommé Alleno, avec l'intention de commettre un vol dans la ferme où ce dernier était: employé. L’arrivée de plusieurs femmes mit en fuite l’assassin qui ne put être reconnu.

Dagorne fut arrêté à Rennes le 27 décembre, au moment où il cherchait à vendre la montre volée chez les époux Hellio. Il a avoué ses crimes.

On avait des doutes sur son état mental, mais un examen médical a conclu à son entière responsabilité.
II a été défendu par M° Rioche, bâtonnier de Saint-Brieuc, désigné d’office.
Dagorne a été condamné à la peine de mort.

(1) Le billon est un alliage d'argent et de cuivre, contenant souvent environ 50 % de cuivre, une teneur variable en argent, et auquel est ajouté environ 5 % de plomb.

Le Temps, n° 12 743 du 20 avril 1896
=====:=====:=====:=====:=====:=====
M. Deibler en voyage
M. Deibler, accompagné de ses aides, est parti hier soir par la gare Montparnasse pour Saint-Brieuc.
Il va exécuter Jean-Baptiste Dagorne, le tueur d'enfants, qui, le 25 décembre dernier, assassina les jeunes Louis et Pierre Hellio, dans la ferme de leur père, à Trégueux, arrondissement de Saint-Brieuc.
Dagorne avait été condamné à mort le 19 avril par la cour d'assises de Saint-Brieuc.

La Presse, n° 1 467 du 3 juin 1896)
=====:=====:=====:=====:=====:=====
A propos de l’exécution de Jean-Baptiste Dagorne, voir également :

http://guillotine.cultureforum.net/t1099-jean-baptiste-dagorne-photo-de-l-execution-1896?highlight=Dagorne



Une très belle photo de christophe69

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5597
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: L'exécution de Jean-Baptiste Dagorne   Mer 19 Fév 2014 - 17:00


"Dagorne l'assassin de Trégueux a été exécuté mercredi matin 3 juin sur la place Duguesclin."

Cet article datant de la fin du XIXe siècle est un extraordinaire témoignage sur une exécution capitale. Remarquablement
construit, il nous présente le condamné, les faits qui lui sont reprochés et son procès. Puis, après avoir évoqué la venue à
Saint-Brieuc du bourreau et de la guillotine, l'auteur nous conte avec humanité les derniers moments. Sa plume est précise
et son regard sur cette exécution laisse le lecteur face à sa conscience.









Le progrès des Côtes-du-Nord, Dimanche 7 juin 1896

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5597
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Mer 19 Fév 2014 - 17:23










La place où Dagorne a été exécuté

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mediteraneherault
Condamné à mort


Nombre de messages : 4
Age : 72
Localisation : Beziers
Emploi : Retraite
Date d'inscription : 18/11/2014

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Mer 26 Nov 2014 - 18:00

Nemo a écrit:
Qui a trouvé cette photo (avant Sylvain Michot) et qui l'a mise sur le forum ?
Si on a la source de cette image (livre, achat, etc...), peut-être on pourra en savoir plus.
Ce qu'on peut en dire, c'est que c'est une photo prise avant 1910. Les tenues des gendarmes, et le fait que cela se passe sur une place publique me le font penser. Il faut écarter donc toutes les exécutions qui se sont déroulées devant la porte de la prison.
Je dirais également qu'il s'agit d'une image prise sous Louis Deibler, et certainement entre avril et septembre, car l'image a été prise avant l'exécution : l'aide ne lave pas la machine, il monte quelque chose, et si l'exécution avait eu lieu, tout le monde serait en train de partir. Or, il fait bien trop clair pour qu'il s'agisse d'une exécution en hiver...

L'exécution de l'Anguille??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Mer 26 Nov 2014 - 20:02

Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1232
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Mer 26 Nov 2014 - 20:32

C'est un post qui revient de loin, celui-là...

C'est l'exécution de Dagorne à Saint-Brieuc en 1896.

_________________
"C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut. C'est par l'élixir de Sapho que ma pensée s'accélère. Les lèvres se tachent, les taches deviennent mise en garde. C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5597
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   Jeu 27 Nov 2014 - 15:33

Oui, j'essaye, autant que faire se peut, de fusionner dans un même sujet les messages épars qui se rapportent à ce sujet  queen

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Baptiste Dagorne, tueur d’enfants - 1896
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Jean-Baptiste Calvet
» Yves-Jean-Baptiste Delaunay - 1794
» Jean-Baptiste Leduc - Bigame, double infanticide - 1865
» Jean-Baptiste Troppmann -1869
» Jean-Baptiste Torre - 1934

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: