La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2431
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803   Dim 5 Déc 2010 - 10:25

Guillotined with his 19 companions in Mainz 21 st November 1803. Execution took only 26 minutes

http://www.executedtoday.com/images/Schinderhannes_execution.jpg
http://germanhistorydocs.ghi-dc.org/images/20031916_Schinderhannes%20Hinrichtung.jpg
http://www.fotocommunity.de/pc/pc/display/15246616
http://www.ersweiskirchen.de/comenius-p2/docs/The%20Schinderhannes.pdf
http://www.klinikum.uni-heidelberg.de/ShowSingleNews.176.0.html?&no_cache=1&tx_ttnews%5Btt_news%5D=4590&cHash=040ece2a1f
http://www.welt.de/kultur/history/article919494/Das_blutige_Ende_des_Schinderhannes.html
http://www.mainz.de/WGAPublisher/online/html/default/hthn-6tdjbc.de.html
http://en.wikipedia.org/wiki/Schinderhannes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2431
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Johannes Bückler/Schinderhannes   Dim 5 Déc 2010 - 20:51

http://www.uni-saarland.de/~ref61hby/PM-0311.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Johannes Bückler dit "Robin des bois" - 1803   Mar 3 Sep 2013 - 15:25


Johannes Bückler dit "Robin des bois"




Tableau de K. H. Ernst - 1803

Johannes Bückler, surnommé « Schinderhannes » ou le «Robin des Bois de Hunsrück » est né vers 1777-1778 à Miehlen et mort guillotiné le 21 novembre 1803 à Mayence. C’était un brigand allemand. Son surnom trouve son origine dans la profession de son père qui tuait les animaux malades et les dépeçait. En 1783, ses parents s’enfuirent de Miehlen à la suite d’un vol de linge commis par sa mère.
En 1784, son père fut enrôlé pour 6 ans dans l’armée autrichienne, il déserta en 1787 et revint dans son village natal de Metzweiler.

La carrière de brigand du jeune Johannes Bückler commença en 1794 pendant la Révolution, quand les troupes françaises occupèrent la rive gauche du Rhin et semèrent l’anarchie à Hunsrück. La faim, le manque de travail et le manque de rigueur du gouvernement firent qu’un cinquième de la population chercha la survie et le salut dans les larcins et les rapts.

Johannes Bückler quant à lui fut connu pour cela vers 1795. Il fut arrêté une première fois à Kirn mais s’échappa très vite. Peu de temps après, il créa une bande à laquelle appartenait entre autres « Pierre le Noir », que l’on peut encore de nos jours rencontrer dans un jeu de cartes pour les enfants (le valet de trèfle). Très vite, il se fit remarquer par sa vivacité et sa connaissance de la lecture et devint le chef de cette bande qui commença à commettre des meurtres. La bande de Schinderhannes se composait alors de deux douzaines de membres qui vaquaient à leurs occupations habituelles et qui, en fonction des besoins, étaient rassemblés par des messagers. La bande ne vivait pas seulement de vols, de larcins et de rapts, mais aussi de chantages qui étaient exercés par courrier. Lors des enlèvements, les victimes étaient parfois tuées malgré le versement de la rançon.

Aujourd’hui, il est à peu près sûr que Schinderhannes ne se contentait pas de faire la guerre aux riches, aux Juifs et aux Français mais qu’il était aussi un bienfaiteur des pauvres. Il apparut très tôt que les pauvres accordaient leur soutien à la bande. Aux yeux du peuple, les Juifs étaient favorisés par les Français ce qui provoquait découragement et jalousie. Schinderhannes avait besoin de cette « ambiance » hostile aux Juifs parce qu’il dévalisait toujours les Juifs. Cela lui apportait la sympathie du peuple, et plus tard, contribua à rendre son action légendaire et historique.



Bückler et sa famille
Avec le nouveau siècle, l’effet du système policier français se fit progressivement sentir. En 1800, Schinderhannes se retrouva en prison à cause de ses histoires avec les femmes. Après de nombreuses conquêtes, dont Elise Werner, Katharina Pfeiffer, arriva sa huitième ou neuvième conquête amoureuse : Juliana Blasius. Juliana fut la première compagne à la hauteur de ce voleur fugitif, elle vécut avec lui 3 ans (1800-1803).
En 1801, la bande de Schinderhannes logeait dans le Schmidtburg, château à moitié en ruine de Hahnenbachtal près de Kirn.
Dans le village voisin de Griebelschied, on fêtait publiquement un fameux bal des Voleurs. Peut-être cette témérité avait-elle permis à la police de localiser la bande. Toujours est-il que Bückler fut arrêté et qu’il se laissa recruter dans l’armée impériale pour éviter d’être emprisonné. Là, il fut reconnu par un compagnon malfaiteur, Zerfass et dénoncé. Après son arrestation en 1802, il fut incarcéré dans la tour de bois de Mayence et soumis à 54 interrogatoires ! Quand il s’avéra que l’on ne pouvait trouver aucune preuve pour l’accuser de meurtre, Bückler fit quelques aveux. Dans l’espoir d’être gracié, il donna les noms de 64 membres de sa bande dont 19 furent condamnés à mort. Bückler lui-même, selon une loi de 1794 sans doute inconnue de lui stipulant qu’après un cambriolage commis dans une maison habitée on risque la peine de mort, fut condamné à mort en 1803 et décapité.

La légende commença avec l’exécution elle-même. Pendant l’exécution, des cahiers furent vendus qui contenaient une grande image du brigand et c’est de là qu’il fut connu sous le nom de « Robin des Bois de Hunsrück ». La littérature, les chansons, les poésies et un film de 1958 ont contribué à développer cette légende.

Source : Comité de jumelage Rambouillet – Kirchheim – Teck, bulletin N° 61, décembre 2005, Partie I/III




L’exécution de John Buckler, dit ‘’Schinderhannes’’ et dix-neuf de ses partisans

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 285
Age : 61
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Schinderhannes   Mar 3 Sep 2013 - 19:31

Allez sur Youtube, et tapez le nom de ce personnage. Il y a le film de 1958, avec Curt Jurgens dans le role principal, et la scene sur l'echafaud, mais sans l'action elle -meme! Par contre, on y voit une guillotine qui semble assez proche de celles de l'epoque, peintes en rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 285
Age : 61
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Schinderhannes   Mar 3 Sep 2013 - 19:41

Correction: il y a une video avec l'execution, mais ce n'est pas celle avec Curd Jurgens, et la guillotine est tres mal foutue.
Mais pour le film de 1958, il y en aussi un morceau, quand on vient chercher Schinerhannes dans sa cellule. Il me semble que quelqu'un avait donne un lien sur le forum , pour ce film de 1958? Piotr, peut-etre, qui arrive a denicher pratiquement tout sur Internet?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803   Mar 3 Sep 2013 - 20:27


Bonjour Henri,

Voici l'affiche du film avec Curd Jürgens et Maria Schell.



Il y a des paquets de vidéos sur Youtube, je ne sais pas quelle est la bonne.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2431
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803   Mer 4 Sep 2013 - 18:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803   Mer 4 Sep 2013 - 18:51

Bien vu Piotr !

Le parcours criminel de ce Robin des bois justifie l'ouverture d'un sujet particulier.queen 

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Histoire de Schinderhannes & autres brigands...   Lun 16 Sep 2013 - 15:13


"Histoire de Schinderhannes & autres brigands dits garrotteurs ou chauffeurs qui ont désolé les deux rives du Rhin et la Belgique pendant les dernières années de la Révolution."

Voir  section 6, pages 1 à 115 :

http://books.google.fr/books?id=2PsUAAAAQAAJ&pg=PP11&lpg=PP11&dq=Histoire+de+Schinderhannes+%26+autres+brigands+dits&source=bl&ots=A9j7-2GseM&sig=kEBQ20FXmx09lP16bdEcrKj7o9s&hl=fr&sa=X&ei=cn-OUKisNtOThgfc1YDQCg&ved=0CDAQ6AEwAw

Bonne lecture !

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2431
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803   Mar 17 Sep 2013 - 18:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803   Mer 18 Sep 2013 - 15:42


Bloc-Notes Parisien
-----=-----
La Bande des Chauffeurs

Les chauffeurs assassins ont eu des ancêtres, tout au moins des homonymes, et des prédécesseurs, dans le crime. Ceux-là, en bandes organisées, terrorisèrent la France pendant huit ans, de 1795 à 1803, comme mon collaborateur Desmoulins l'a dit tout à l'heure.

C'est surtout dans les départements de l'Est et du Centre que ces misérables commettaient leurs crimes… Ils s'introduisaient, la nuit, masqués ou barbouillés de suie, dans les fermes ou maisons isolées, garrottaient leurs victimes et leur brûlaient la plante des pieds sur des charbons ardents, pour les contraindre, par la souffrance, à révéler la cachette où ils avaient enfoui leur argent ou leurs bijoux.
De là est venu ce surnom de « chauffeurs » pour désigner ces misérables, qui commirent tous les crimes, assassinats, incendies, pillages, tortures.
Ils inspiraient une terreur telle que, lorsqu'ils étaient pris et livrés aux juges, ceux-ci, tremblants sous l'arrogance de leurs, menaces, bien souvent n'osèrent les condamner.

Il y avait plusieurs bandes, qui opéraient simultanément, avec des procédés de torture différents. Celles qui employaient le feu avaient pour chef reconnu un certain Pierre Lenoir, paysan lorrain, qui fut imprenable, bien qu'on eût mis sa tête à prix. Mais un jour, dans une rencontre avec la gendarmerie, un brigadier, du nom de Briquet, lui fit sauter la cervelle d'un coup de mousqueton. En ce temps-là, les gendarmes se servaient de leurs armes ce qui fit dire à un mauvais plaisant qu'un « chauffeur » devait fatalement périr par un « briquet ».


***

Il y eut un autre chef de bande autrement célèbre et autrement redoutable que Pierre Lenoir, ce fut le brigand Jean Bückler, dit « Schinderhannes » ce qui signifie « l’écorcheur ». Celui-là commandait aux « garrotteurs », qui, eux, procédaient par la strangulation. Les bords du Rhin, les provinces rhénanes et la région de l'Est furent ses champs de prédilection.

Il était né en 1779 à Nastetten, dans le comté de Kasten-Ulbogen, et n'avait guère que dix-sept ans quand il commença ses sinistres prouesses, dont une série d'assassinats aujourd'hui, on dirait sans doute qu'il agissait sans discernement Deux fois arrêté, il s'évada deux fois, et pendant longtemps échappa à la poursuite des polices française et allemande.

En 1802, arrêté de nouveau, déguisé en charretier, et craignant d'être reconnu, il s'engagea, pour échapper à toute enquête, à un recruteur autrichien, et fut envoyé au dépôt de Limbourg. Il avait alors vingt-trois ans, était, paraît-il, joli garçon et très fêtard. C'est ce qui le perdit. Son signalement avait été envoyé partout, et, entre autres choses, on y dénonçait un tatouage sur l'estomac, représentant un amour tirant une flèche. Une servante d'auberge eut occasion de voir le tatouage et prévint le maire de Limbourg, Schinderhannes fut arrêté, ficelé, bâillonné, malgré une défense sauvage. Il mordit à la joue un officier de gendarmerie, un colosse, qui n'en vint à bout qu'en lui assénant sur la figure un vigoureux coup de poing, qui lui fit perdre connaissance. Livré aux autorités françaises, il tenta encore de s'échapper. Et, le croirait-on, il y eut des personnages assez vils pour intervenir auprès du Premier Consul, afin d'obtenir sa grâce.
Le Consul, Napoléon Bonaparte, très irrité, répondit :
- Il est regrettable qu'il n'ait qu'une seule tête !
Puis des ordres furent donnés de battre tout l'est de la France pour prendre la bande tout entière. Une brigade fut mobilisée à cet effet. Vers la fin de 1802, la troupe des bandits fut cernée dans un bois et faite prisonnière le 20 juin 1803. Schinderhannes fut exécuté, avec dix-neuf de ses complices. On ne fit grâce à personne, et le couteau fonctionna pendant une heure entière, aux applaudissements de la foule.

Qu'en pense le président Fallières? Ne voilà-t-il pas un bel exemple à suivre !

Le Gaulois, n° 12 582 du 26 mars 1912 - Tout-Paris

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k535378g/f1.image.langFR

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Maison de Miehlen - Porte de Bois de Mayence   Lun 23 Sep 2013 - 15:20



La maison de Schinderhannes à Miehlen







Construite en 1366 mais n'ayant pris son apparence actuelle qu'au XVème siècle, la Porte de Bois est une tour et une porte du rempart médiéval de Mayence.
Jean Buckler, dit ‘’Schinderhannes’’, chef d'une bande de chauffeurs, fut emprisonné dans la Tour de Bois pendant son procès dirigé par Georg Friedrich Rebmann, et avant son exécution sur la guillotine en compagnie de 19 complices le 29 brumaire an XII (21 novembre 1803).

Enfin, vers une heure après midi, les condamnés furent conduits, dans cinq charrettes, au lieu du supplice, situé sur l'ancien emplacement du château de La Favorite. Pendant le chemin, Schinderhannes aperçut ‘’une personne de sa connaissance à qui il dit bonsoir’’.

Causes criminelles – Procès de Jean Buckler


_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Schinderhannes - Apollinaire, Alcools   Sam 5 Oct 2013 - 14:26

Schinderhannes

Dans la forêt avec sa bande
Schinderhannes s'est désarmé
Le brigand près de sa brigande
Hennit d'amour au joli mai

Benzel accroupi lit la Bible
Sans voir que son chapeau pointu
A plume d'aigle sert de cible
A Jacob Born le mal foutu

Juliette Blaesius qui rote
Fait semblant d'avoir le hoquet
Hannes pousse une fausse note
Quand Schulz vient portant un baquet

Et s'écrie en versant des larmes
Baquet plein de vin parfumé
Viennent aujourd'hui les gendarmes
Nous aurons bu le vin de mai

Allons Julia la mam'zelle
Bois avec nous ce clair bouillon
D'herbes et de vin de Moselle
Prosit Bandit en cotillon

Cette brigande est bientôt soûle
Et veut Hannes qui n'en veut pas
Pas d'amour maintenant ma poule
Sers-nous un bon petit repas

Il faut ce soir que j'assassine
Ce riche juif au bord du Rhin
Au clair des torches de résine
La fleur de mai c'est le florin

On mange alors toute la bande
Pète et rit pendant le dîner
Puis s'attendrit à l'allemande
Avant d'aller assassiner.

Guillaume Apollinaire – Alcools

Le poème "Schinderhannes" est extrait du recueil "Alcools" paru en 1913. Il se situe à l'époque où Apollinaire vivait sur les bords du Rhin.
Schinderhannes, bandit célèbre qui s’était opposé aux troupes de Napoléon, est une légende rhénane.
Ce thème a été repris par Apollinaire sous la forme du repos du guerrier, mais de manière caricaturale.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2431
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803   Lun 10 Fév 2014 - 20:35

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2431
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803   Ven 12 Juin 2015 - 20:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803   

Revenir en haut Aller en bas
 
Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Johannes Bückler - Schinderhannes dit "Robin des bois" - 1803
» Un Boeing Stearman fait un cheval de bois sur l'aéroport Washington National le 8 juin 2010
» Etablissement Pénitentiaire - Maison d'Arrêt / Yvelines (Bois d'Arcy)
» Vends lit bois mezzanine ikea modèle hemnes
» SCULPTURE KABYLE SUR BOIS....UN ART OUBLIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: