La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les assassins de policiers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pilayrou
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 56
Localisation : Bretagne
Emploi : HS
Date d'inscription : 14/03/2011

MessageSujet: Les assassins de policiers.   Lun 26 Aoû 2013 - 17:54

Pourquoi condamne-t-on plus les assassins de policiers que de simples citoyens ? Sans vouloir créer de polémique, ne dit-on pas "T'as signé, faut morfler !" ? Je pense que cela résume ma question.
Ceci dit, il y a avant tout des être humains; n'en déplaise à certains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1520
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Les assassins de policiers.   Mar 27 Aoû 2013 - 13:17

Un policier (ou gendarme) a vocation à faire respecter l'ordre et la sécurité publique. Il ne signe pas pour en baver et, s'il en vient à risquer sa vie, c'est pour assurer la réussite de sa mission, non par plaisir.
Même si la décharge d'adrénaline provoquée par l'action apporte une sorte de plaisir à certains, je doute qu'il en soit de même de la perspective de mourir. Rolling Eyes 

Quant à savoir pourquoi un assassin de policier serait plus condamné je pense que c'est pour conforter l'autorité que l'état lui délègue pour assurer le maintien de l'ordre.

Il en est de même pour ceux qui s'attaqueraient à un juge, un maton, un député, ministre et...président de la République.

En fait, c'est l'atteinte aux organes de l'état que l'on sanctionne, c'est-à dire ce que représente la personne qui, à titre personnel (en dehors de ses fonctions) est un quidam comme un autre.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pilayrou
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 56
Localisation : Bretagne
Emploi : HS
Date d'inscription : 14/03/2011

MessageSujet: Re: Les assassins de policiers.   Mar 27 Aoû 2013 - 17:56

Je ne vois pas bien cette nuance. Avec ou sans uniforme. "Arrêtez-vous ou je tire !" Le bandit doit-il se laisser tirer comme un lapin arme à la main ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frankm
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 46
Localisation : Pays de la Loire
Date d'inscription : 14/05/2013

MessageSujet: Re: Les assassins de policiers.   Mar 27 Aoû 2013 - 18:53

Les forces de l'ordre sont plus exposées aux risques que monsieur tout le monde.
Il est normal que monsieur tout le monde paye plus chère une agression envers eux. Et comme ils représentent les forces de l'ordre il est aussi normal qu'ils payent eux-même plus cher tout abus ou méfaits qu'ils commettent.

En parlant de payer plus cher un crime ou autres méfaits, ne devraient tout pas guillotiner nos politiciens et dirigeants en cas d'abus aux frais du contribuable ? Dans ce cas là il n'y aurait peut-être plus de volontaires pour diriger le pays !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guillotine1889.free.fr/
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 66
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Les assassins de policiers.   Mar 27 Aoû 2013 - 19:42

Je pense que le tueur de policier doit encourir la peine maximum** (de nos jours, perpèt) parce que ce policier représente la loi et l'ordre.

Aussi justement parce que si on le sacralise, il aura moins tendance, devant l'immense majorité des individus qu'il appréhende, à défourailler par lui même à titre préventif.

En outre votre citation "halte ou je tire!" est fausse: le policier ne peut tirer qu'en état de légitime défense, pour se protéger ou protéger un citoyen.

La défense doit être proportionnée à l'attaque: pas question d'user du Sig Sauer face à un caillassage (le flash-ball, oui). Et dans ce cas de légitime défense, si urgence absolue il y a, il est dispensé de sommations. Un truand qui dégaine peut se voir abattu sur place en une fraction de seconde. "Pose ton arme!", c'est si on a le temps.

Croyez moi, un truand abattu d'une balle dans le dos parce qu'un policier a dit "halte ou je tire" et qu'il l'a fait quand le gonze s'enfuyait, eh bien le flic est très mal pour son déroulement de carrière et vis à vis de la justice.

En outre, l'immense majorité des policiers ne souhaitent pas que le principe change si des fois son application (ils sont automatiquement traités en suspects)  les choque. Parce que ce ne sont pas des tueurs, mais des gardiens de la paix. Ça ne doit jamais être drôle de tuer un homme.

Un gendarme peut, en théorie, tirer après sommation (survivance de leur statut de militaire). En pratique, sur le plan légal et disciplinaire, c'est pareil que pour les policiers .

** Cela dit, idem pour l'assassin de vieillard ou de gamin , sanction maximale également!

Sauf pathologie mentale prouvée qui le rend irresponsable, mais dans ce dernier cas, internement ad vitam aeternam non pas par sanction, mais pour protéger la société!

""""Le bandit doit-il se laisser tirer comme un lapin arme à la main ?""""-

Non mais il doit obtempérer aux ordres des policiers qui eux, doivent l'interpeller selon les règles et le présenter au plus vite** à un OPJ qui décidera - ou non - de son placement en garde à vue qui lui confère des droits (prévenir une personne, voir médecin, un avocat). Si ces droits sont bafoués, toute la partie de la procédure qui a été construite pendant la garde à vue est annulée. Autant dire qu'un OPJ "pro" fait très attention de respecter les règles.

S'il se rebelle, c'est un délit. Difficile de contester cela, ou alors il n'y a plus de police possible.

S'il est menaçant, il peut subir un acte de légitime défense proportionné à l'attaque -  et ça peut aller jusqu'à se faire flinguer s'il constitue par lui même uen menace de mort pour le policier ou pour des citoyens.

Et en cas d’arrestation qui a provoqué une bavure plus ou moins grave, il y a enquête administrative et/ou judiciaire pour établir les responsabilités de chacun.


**quand il s'agit d'une suspicion de délit, en moins d'une heure sauf de rares circonstances exceptionnelles.
Pour un crime, l'OPJ peut être avisé sans qu'il y ait une présentation immédiate, en cas d'impossibilité matérielle de le faire.
Évidemment, si un OPJ a participé à l'interpellation, il prononce de suite le début de garde à vue.

Édité le 28 août


Dernière édition par benjamin le Mer 28 Aoû 2013 - 17:14, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 66
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Les assassins de policiers.   Mar 27 Aoû 2013 - 19:44

frankm a écrit:
En parlant de payer plus cher un crime ou autres méfaits, ne devraient tout pas guillotiner nos politiciens et dirigeants en cas d'abus aux frais du contribuable ? Dans ce cas là il n'y aurait peut-être plus de volontaires pour diriger le pays !
Un peu excessif, non?  clown Même si après des détournements, la prison serait logique.

Il ne faudrait pas oublier que "nos politiciens", c'est nous qui les désignons. Il est un peu facile de toujours se dédouaner de nos carences citoyennes.

En outre je n'ai pas connaissance que même pendant des périodes très troubles de notre histoire, comme la Révolution française où entre 1792 et 1798 des vagues d'hommes de pouvoir sont passés sous le rasoir national, on ait constaté une carence pour diriger le pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les assassins de policiers.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les assassins de policiers.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les assassins de policiers.
» Gustave Doré - Adolphe Berlan - les assassins de Courbevoie - 1891
» Antoine Mingrat - le curé assassin
» Jean-Jacques Liabeuf - 1910
» Le procès des assassins d'Albert Aernoult

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: