La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les sportifs criminels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5696
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Les sportifs criminels   Dim 3 Mar 2013 - 16:01


ROBERT ROZIER



L'ancien joueur de football des Saint-Louis Cardinals voulait intégrer une secte religieuse qui vouait un culte à la suprématie des Blacks. Pour pouvoir en faire partie, il fallait tuer un "démon blanc" et rapporter une partie de son corps. Ce qu'a fait Rozier qui confessera même, une fois arrêté en 1986, qu'il aurait tué en tout sept personnes. Condamné à 22 ans de prison et libéré dix ans plus tard, il retombera à nouveau, pour une banale histoire de chèques impayés. La loi américaine étant sans pitié pour les récidivistes, il en a pris cette fois pour 25 ans minimum.
(Photo DR)





RAE CARRUTH



Encore un footballeur américain. Encore un meurtre. En 2001, sa petite amie, atteinte de plusieurs balles par deux tueurs, parvient à prévenir la police et à décrire Carruth et un complice. Emmenée à l'hôpital, la jeune femme subit une césarienne pour sauver l'enfant de huit mois qu'elle porte, puis décède un mois plus tard. Carruth, en fuite, est appréhendé. Reconnu non coupable de meurtre au premier degré qui lui aurait valu la mort, il est condamné à dix-huit ans de prison.
(Photo USA TODAY Sports/Presse Sports)





BRUNO SOUZA



Le gardien de but brésilien, star de Flamengo, n'a pas fait dans la demi-mesure. Il aurait assassiné une ancienne petite amie. "Etudiante, mannequin et actrice de films pornographiques", la jeune femme, maman d'un bébé de quatre mois, voulait que le capitaine de l'équipe carioca reconnaisse l'enfant et lui offre une pension. Bruno Souza et ses complices l'auraient alors assassinée, avant de la découper et de donner les morceaux à des chiens. En 2010, le joueur a déjà été condamné à quatre ans et demi de prison pour "séquestration" mais n'a pas encore été jugé pour meurtre...
(Photo DR)





MARK ROGOWSKI




Un des grands snowboardeurs américains des années 80. Après une rupture sentimentale et des menaces, il retrouve une amie de son ex-fiancée et, pour se venger de celle-ci, frappe, viole puis tue la jeune femme. Condamné en 1992 à 31 ans de prison, il ne sortira pas avant 2018.
(Photo DR)


http://www.lequipemag.fr/tout-images/diaporama/Sportifs-et-criminels/1458/#1

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5696
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les sportifs criminels   Dim 3 Mar 2013 - 16:02


OJ SIMPSON



Une référence dans le crime sportif et sa médiatisation. L'ancien footballeur devenu acteur et commentateur, soupçonné du meurtre de sa femme et de son amant, est arrêté en 1994 après une course-poursuite filmée dans les rues de Los Angeles. Entouré des meilleurs avocats des États-Unis, il parviendra à sauver sa peau, étant même déclaré non-coupable par la justice. En 2008, et pour une autre affaire de vol et d'enlèvement, il est condamné à 33 ans de prison ferme.
(Photo Michel Deschamps)





GAVIN GRANT



Il avait du talent, racontent ceux qui l'on vu évoluer. Le jeune attaquant anglais venu du nord de Londres a finalement succombé à ses démons. Après avoir joué à Millwall, Wycombe et Bradford, sa carrière se termine très mal : en 2009, à la suite d'une longue enquête de police, il est arrêté avec deux complices pour le meurtre d'un jeune voyou, et par ailleurs ancien comparse, commis cinq ans plus tôt. Condamné à la prison à vie en 2010, il ne sortira qu'après 25 ans passés derrière les barreaux.
(Photo DR)





BERTIL FOX




En mai 1998, jugé coupable du meurtre de sa fiancée et de la mère de celle-ci, le tribunal de Saint Kitts (dans les Caraïbes) condamne le bodybuilder (5e à Mr Universe 1983) à être pendu. Mais celui qui, après avoir grandi à Londres puis fait une partie de sa carrière pro aux États-Unis avant de revenir ouvrir un club de gym à Saint Kitts, a ensuite vu sa peine commuée en prison à perpétuité.
(Photo DR)





UGUETH URBINA



Vénézuélien d'origine, il fait l'essentiel de sa carrière aux États-Unis, en Ligue majeure de baseball. Sa carrière prend fin après qu'il a été arrêté dans son pays pour une tentative de meurtre. En 2006, dans le ranch familial, avec des hommes de main, il aurait attaqué des travailleurs avec des machettes, puis versé de l'essence sur eux. Des blessés, pas de mort. Et Urbina qui clame son innocence, prétendant qu'il dormait au moment des faits. Il est pourtant condamné en 2007 à quatorze ans de prison, mais a été libéré en décembre dernier.
(Photo USA Today Sports/ Presse Sports)

http://www.lequipemag.fr/tout-images/diaporama/Sportifs-et-criminels/1458/#1

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5696
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les sportifs criminels   Dim 3 Mar 2013 - 16:03


EVANGELOS GOUSSIS



Le kickboxer australien d'origine grecque mais né en Ouzbékistan, n'y est pas allé de main morte. Dans un long feuilleton de tueries entre gangs rivaux à Melbourne, il va être soupçonné du meurtre de deux figures notoires du milieu. En 2009, il est condamné à la prison à perpétuité avec une peine incompressible de 33 ans. Il a aujourd'hui 45 ans.
(Photo DR)





CHRIS BENOIT



En 2007, cet ancien catcheur canadien est retrouvé mort chez lui. À ses côtés, sa femme et son fils qu'il a assassinés avant de se donner la mort. Dopages, médicaments... du classique. Les médecins légistes déclareront après l'autopsie que son cerveau était semblable à celui d'un homme de 85 ans atteint de la maladie d'Alzheimer.
(Photo Stan Liu/USA Today Sports/Presse Sports)





CARLOS MONZON



Le boxeur argentin fut sans doute l'un des plus beaux guerriers du noble art. Champion du monde des poids moyens en 1970, il défendra son titre, victorieusement, quinze fois de suite, jusqu'en 1977, date de sa retraite. En 1988, il défenestre sa seconde épouse et est condamné à onze ans de prison. Il se tue en 1995, à la suite d'un accident de voiture alors qu'il rentre au pénitencier après avoir passé un week-end de permission avec ses enfants.
(Photo L'Équipe)

http://www.lequipemag.fr/tout-images/diaporama/Sportifs-et-criminels/1458/#1

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5696
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les sportifs criminels   Dim 3 Mar 2013 - 16:03


SALLY Mc NEILL



Au début des années 90, la bodybuildeuse a fait parler d'elle une première fois en lançant, depuis un balcon, un poids de 30 kilos sur la voiture de son premier mari. En 1995, son second époux a eu encore moins de chance. Prétextant qu'il la battait, elle l'a tué d'un coup de fusil. Les juges n'ont pas tenu compte de ses explications : "Killer Sally" en a pris pour 17 ans.
(Photo DR)





MARC CÉCILLON



International de rugby, joueur mythique du club de Bourgoin, il évoluait aussi bien en troisième qu'en deuxième ligne. Cinq ans après avoir raccroché les crampons, il tue son épouse d'un coup de Magnum 357 un soir de 2004. Ivresse, déprime, médicaments. Condamné en 2006 à 20 ans de prison, réduits à 14 après appel, il est en liberté conditionnelle depuis 2011.
(Photo Robert Legros)





JERRY SANDUSKY



Cet ancien coach de football à la célèbre Penn State University a été condamné en octobre dernier à soixante ans de prison, dont trente incompressibles, après avoir été reconnu coupable de viols sur mineur de moins de 15 ans. Notamment par l'intermédiaire d'une association de charité qu'il avait fondée, ou en contraignant l'un de ses six enfants adoptifs. Fin janvier, la demande d'un nouveau procès a été rejetée. Âgé de 69 ans, il est probable que Sandusky ne recouvre jamais sa liberté.
(Photo Mara Ticcino-USA Today Sports/Presse Sports)

http://www.lequipemag.fr/tout-images/diaporama/Sportifs-et-criminels/1458/#1

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5696
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les sportifs criminels   Dim 3 Mar 2013 - 16:05


Oscar Pistorius





----- : ----- : ----- : ----- : ----- : -----

Oscar Pistorius, présumé meurtrier, "sous l'emprise de produits dopants"

© AFP
Oscar Pistorius comparaît mardi pour le meurtre de sa compagne Reeva Steenkamp. Selon le Dr de Mondenard, spécialiste du dopage, la prise de stéroïdes anabolisant par l’athlète sud-africain pourrait expliquer son geste.
Par Sylvain MORNET (texte)


L’avenir d’Oscar Pistorius, premier champion paralympique double amputé à s'aligner dans les épreuves pour les valides lors des Jeux Olympiques de Londres l’an dernier, s’assombrit. La thèse du simple accident, évoquée quelques heures après la mort le jour de la Saint-Valentin du mannequin Reeva Steenkamp que Pistorius aurait confondu avec un cambrioleur, ne tient plus.

Un scénario macabre d’une violence inouïe
Selon la presse sud-africaine et notamment l’hebdomadaire City Press, le sportif sud-africain aurait tiré une première balle depuis sa chambre en direction de sa compagne. Celle-ci, touchée à la hanche, se serait alors enfermée dans la salle de bain. L’athlète de 26 ans aurait alors tiré trois balles en plus.

Une batte de cricket ensanglantée retrouvée à son domicile aurait également servi à l’athlète pour frapper le mannequin et/ou détruire la porte de la salle de bain dans laquelle s'était barricadé la jeune femme.

Le champion paralympique aurait alors appelé son père vers 3h20 jeudi matin, lui demandant de venir au plus vite. Mais il n’a appelé ni la police, ni une ambulance. C’est le père d’une amie à qui Pistorius avait aussi demandé de l’aide qui a finalement contacté les secours.

Ce scénario macabre, d‘une violence inouïe, s'expliquerait en partie par la prise prolongée de stéroïdes anabolisants. La police en aurait retrouvé à son domicile.

Les stéroïdes anabolisants pointés du doigt
"La probabilité que les stéroïdes anabolisants aient influé sur le comportement d’Oscar Pistorius est proche de 100 %". Les affirmations du docteur Jean-Pierre de Mondenard ne laissent pas de place au doute. Selon cet éminent spécialiste de la lutte anti-dopage, les agissements de l’athlète sud-africain, la nuit de la Saint-Valentin s’expliquerait en partie par une prise prolongée de ces produits dopants très populaires, notamment auprès des culturistes.

"Ces produits ont été très populaires dans les années 60 ; ils étaient alors considérés comme des vitamines. Ils permettent d’augmenter la masse musculaire et la densité osseuse. Mais les effets secondaires sont ravageurs. Il a fallu du temps pour s’en apercevoir, mais aujourd’hui on sait que la consommation de stéroïdes anabolisants, pratique totalement interdite par le Comité international olympique (CIO), influe sur le comportement avec des accès de paranoïa, de rage…", explique le médecin.

"Je suis certain à 99,9 % que Pistorius prenait des stéroïdes anabolisants. De toute manière, leurs utilisations est très courante dans le 400 m [la discipline d’Oscar Pistorius, NDLR]. Ce produit, dont la testostérone est le chef de file, est un dérivé de l’hormone mâle qui génère notamment l’agressivité et la violence."

La rage des stéroïdes
Les effets nocifs des anabolisants très utilisés dans le football américain et en hockey sur glace, sont d’ailleurs bien connus des anglo-saxons. Il s’agit de la "rage des stéroïdes [roid rage]", poursuit-il.

Devant les tribunaux, de nombreux avocats de sportifs ont effectivement plaidé la prise de stéroïdes pour expliquer le comportement agressif de leurs clients, afin de leur éviter de nombreuses années de détention. "Si Pistorius doit passer le reste de sa vie en prison, il va forcément dire qu’il prenait des produits dopants. Si cela peut diminuer sa peine, il va forcément l’évoquer pendant son procès", reprend de Mondenard.

Selon l’hebdomadaire City Press, les enquêteurs qui ont un dossier "solide comme un roc" contre Pistorius auraient d'ailleurs demandé une prise de sang pour déceler une éventuelle prise de drogues et de stéroïdes.

"Ce n’est pas la première fois que l’on est confronté à cela", rappelle Jean-Pierre de Mondenard. "Souvenez-vous de l'extrémiste norvégien Anders Behring Breivik (auteur de deux attaques le 22 juillet 2011 en Norvège, NDLR). La justice avait constaté qu’il était sous l'emprise de stéroïdes anabolisants au moment de la tuerie qui a coûté la vie à 77 personnes".

http://www.france24.com/fr/20130218-oscar-pistorius-tueur-steroides-anabolisants-dopage-rage-violence-meurtre-afrique-sud-de-mondenard-steenkamp

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5696
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Jovan Belcher   Lun 4 Mar 2013 - 15:02


Jovan Belcher tue sa compagne puis se suicide




Jovan Allen Belcher, un jeune joueur de football américain des Kansas City Chiefs, s'est donné la mort par arme à feu sur le parking du centre d'entraînement de son club, le 1er décembre 2012. Il venait tout juste de tuer sa compagne à son domicile en lui tirant plusieurs fois dessus devant sa fille âgée de trois ans. Il s'est ensuite rendu à l'entraînement où il s'est suicidé devant certains de ses coéquipiers et une partie du staff.
Un évènement tragique qui a marqué les esprits aux USA car le joueur était talentueux et n'avait encore que 25 ans. Une minute de silence a été respectée lors du match suivant disputé par les Kansas City Chiefs. Un hommage à la fois pour le jeune joueur mais aussi pour toutes les victimes de violences familiales.
http://www.lalibre.be/societe/general/article/799151/ces-grands-sportifs-devenus-des-criminels.html

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sportifs criminels   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sportifs criminels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les sportifs criminels
» Alphonse Boudard - les grands criminels
» Criminels de guerre jugés à Rennes en 1945
» Arbsfund.com: trop beau pour être vrai? ben oui, apparemment
» Libye:Le complot et la grande manipulation...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: