La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La bande à Bonnot - 1912-1913

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 35, 36, 37
AuteurMessage
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5716
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Jeu 9 Fév 2017 - 22:41

On relève effectivement pas mal d'erreurs dans les émissions radio ou télé.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
(Note du forum:Adelayde, notre administratrice, est décédée le 1er mars 2018 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5716
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Jeu 2 Mar 2017 - 15:37



Impact de balle à Chantilly

*******

L'automobile abandonnée à Asnières









_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
(Note du forum:Adelayde, notre administratrice, est décédée le 1er mars 2018 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrejuli1
Condamné à mort


Nombre de messages : 2
Age : 77
Date d'inscription : 23/05/2017

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mar 23 Mai 2017 - 9:38

Bonjour,
Ayant fait des recherches généalogiques sur la famille BONNOT de Rémondans et du canton de Pont de Roide dont était issue mon épouse, je me suis, bien sûr, intéressé à Jules. C’est dans ce cadre que j’ai découvert votre forum et repéré le livre de Michel MALHERBE sur la bande à BONNOT cité comme étant la référence par testou et Adelayde. Je viens d’en faire l’acquisition et quelle n’a pas été ma surprise en découvrant le chapitre 1 consacré à Jules : des erreurs grossières pages 15, 16 et 17.
- sa mère ne s’appelle par Hermande Montot mais Marie Armance (ou Hermance suivant les actes) Moutot
- il n’avait pas 4 ans au décès de sa mère mais un peu plus de 10 ans
- son père n’était pas fondeur mais forgeron
- le père ne décède pas 1 an après son épouse il est encore présent à Herserange en 1912.
- elle ne laisse pas 2 orphelins mais 3
- la grand-mère n’habite pas Vouvray mais Pont de Roide
- Justin n’est pas le frère aîné mais le benjamin de la famille, c’est Jules l’ainé et Jeanne Marie la cadette
- Justin se suicide pas en se noyant mais en se tirant un coup de feu
Mes sources : les actes d'état-civil, recensements et autres....
Alors question : qu’en est-il du reste ?....et pour la référence!!!
Bien cordialement
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
testou
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 899
Age : 72
Localisation : ile de France
Emploi : à géométrie variable
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mer 4 Juil 2018 - 21:53

bonsoir,
très intéressé par les remarques de pierrejuli1
notamment sur la précision que le frere de jules se serait suicidé en utilisant un revolver
j'attends avec impatience la source de cette info !!
bonne soirée
Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrejuli1
Condamné à mort


Nombre de messages : 2
Age : 77
Date d'inscription : 23/05/2017

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Jeu 5 Juil 2018 - 9:23

Bonjour à toutes et tous,
voilà la transcription de l'article paru dans le journal Le Pays de Montbéliard du 4 juin 1903

LA CROCHERE. - On nous écrit :
Drame d’amour. – Le 30 mai vers mi-
di et demi Mesdemoiselles Brenet Suzanne ,
âgée de 17 ans et Rime Berthe horlogères,
toutes deux à Pont-de-Roide, se prome-
naient dans le jardin du sieur Cerf en atten-
dant l’heure de la rentrée à l’atelier, quand
elles furent abordées par le sieur Bonnot
Justin, âgé de 19 ans, domestique chez le
sieur Fesselet Auguste, aubergiste à La
Crochère. Il s’adressa à Berthe Rime qu’il
courtisait depuis quelques temps sans
beaucoup de succès, il la pria de monter
avec lui dans sa chambre ; la jeune fille re-
fusa nettement ; après quelques paroles
échangées avec Bonnot qui lui reprochait
probablement sa froideur, elle rentra à l’a-
telier avec sa compagne Berthe Rime et fit
part à son amie du dessin de Bonnot qui
avait manifesté l’intention de se suicider.
Quelques instants après Bonnot se pré-
sente au guichet de l’atelier et fit signe à
Mlle Brenet de sortir, ce qu’elle fit aussitôt ;
son absence ne dura que quelques minutes
et rentrée à l’atelier, elle montra à Berthe
Rime un paquet de lettres que Bonnot
venait de lui rendre. Au même instant, un
coup de feu retentit dans le verger Cerf.
Berthe Rime très émue pria son amie
d’aller voir ce qui était arrivé. Elle sortit
immédiatement avec le jeune Fesselet
Edmond, voiturier. Ils trouvèrent Bonnot
couché sur le dos , portant à la tempe droi-
te, une blessure d’où le sang s’échappait
avec abondance, un revolver, était à côté
de lui.
M. Mathiot, adjoint à Autechaux, fut averti,
ainsi que le docteur Brigard de Pont-de-
Roide, qui ne put que constater le décès
de Bonnot. Celui-ci a survécu une heure
à sa blessure.

Bien cordialement
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bande à Bonnot - 1912-1913
Revenir en haut 
Page 37 sur 37Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 35, 36, 37
 Sujets similaires
-
» La bande à Bonnot - 1912-1913
» Une énigme de Testou : Garnier - Bande à Bonnot
» La Bande à Bonnot - erreurs, billevesées, et j'en passe....
» Demande d'aide - Giuseppe Platano (sujet "Bande à Bonnot")
» Soudy - Callemin - Monnier - Bande à Bonnot - 1913

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT :: Les carnets d'Anatole Deibler (1899-1939)-
Sauter vers: