La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La bande à Bonnot - 1912-1913

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Lun 7 Jan 2008 - 23:53


2012-04-05 par Adelayde

ALBERT LONDRES - Mort en mer Rouge (1932).


LIVRES sur le BAGNE par Albert LONDRES : AU BAGNE - Éditions Albin Michel - 1931 - Collection « Les grands reportages ».

- Reédition par ARLÉA, en 1997. Pas cher.

__________________________

- L'HOMME QUI S'ÉVADA
(Eugène DIEUDONNÉ) - Éditions de France - 1928 -

Reédition par les Éditions LE SERPENT À PLUMES, en 2002.

__________________________

- Nouvelle version de L'HOMME QUI S'ÉVADA de 1928 « ADIEU CAYENNE » - 1932 -

__________________________


CHANSON ÉCRITE SUR LE BAGNE PAR ALBERT LONDRES.


LA BELLE

Le Loire* a quitté La Pallice
Maintenant tout est bien fini.
On s'en va vers le Maroni
Où les requins font la police.

On est sans nom, on est plus rien.
La loi nous chasse de la ville.
On n'est plus qu'un bateau de chiens
Qu'on mène crever dans île.

Mais alors apparaît la Belle,
La faim, la lèpre, le cachot,
Le coup de poing des pays chauds.
Rien ne sera trop beau pour elle.

Pour la liberté. Les requins
Auront notre chair de coquins.

Et dans la forêt solennelle
Où la mort sonne à chaque pas
Même lorsque tu ne viens pas
C'est toi qu'on adore. Ô la Belle !


___________________________


Cette chanson fut interprétée en premier par LUCIENNE BOYER puis reprise par ANDRÉE TURCY.

___________________________


* Le LOIRE : Bateau qui transportait pour l'outre-mer les condamnés au bagne . Il partait de la ville de la Rochelle pour charger les condamnés à Saint-Martin-de-Ré (Île de Ré) rassemblés au pénitencier de cette commune. Le voyage se déroulait dans des conditions extrêmement éprouvantes, les condamnée étant parqués en fond de cale. Le bateau « La MARTINIÈRE » prit la relève du LOIRE.


Dernière édition par mercattore le Dim 2 Mar 2008 - 20:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mar 8 Jan 2008 - 1:02


2012-04-05 par Adelayde

BD. D'APRÈS LE LIVRE D'ALBERT LONDRES - Éditions Actes sud - 2006 -
128 pages -

Transcription très réussie de ce livre sur EUGÈNE DIEUDONNÉ, par Laurent Maffre. Un peu cher. 22 euros.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mar 8 Jan 2008 - 1:25


2012-04-05 par Adelayde

LIVRE ÉCRIT PAR EUGÈNE DIEUDONNÉ 1°) LA VIE DES FORCATS - A compte d'auteur (Introuvable).

2°) Éditions NRF-Gallimard - Collection « Les Cahiers bleus » - Rare et cher.

- Reédition par les Éditions LIBERTALIA, en 2007.

_________________

Les éditions anciennes de livres sur le BAGNE et écrits par des anciens bagnards (Antoine MESCLON - Henri DANJOU etc.) sont toujours rares et chères
.


Dernière édition par mercattore le Lun 28 Juil 2008 - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mar 8 Jan 2008 - 1:40

IMAGES DE LA GUYANNE : UN CACHOT DE FORCAT.


2012-04-05-3 par Adelayde

Le "plafond "d'un cachot, pour mieux être surveillé par le gardien, n'offrait aucun abri, le bagnard était sous la pluie, sous le soleil. Les moustiques, les serpents et autres bestioles de la forêt guyanaise étaient ses compagnons, ainsi que des divertissements du genre palud, dengue, malaria et j'en passe.

http://aioli.over-blog.com/article-26489304.html

Le cachot était une pièce dépourvue d'ouvertures de 13 à 17m3, où il faisait complètement noir. La ventilation était assurée uniquement par dix trous minuscules placés au bas de la porte et un tuyau d'aération qui partait du plafond.

Comme unique mobilier, il y avait un bas flanc et deux petits baquets identiques en bois, l'un servant à l'eau de boisson, l'autre aux déjections. Le condamné au cachot, plongé dans l'obscurité, les aurait confondus à coup sur si son flair ne lui avait permis des les distinguer.

Mis au fer tous les soirs, le condamné puni de cachot, était au pain sec et à l'eau deux jours sur trois ; le troisième, il touchait la ration normale. Il ne travaillait jamais, il était enfermé dans l'obscurité sans sortir jusqu'à la fin de la punition.

Le cachot était infligé pour deux mois au plus. Quand un condamné était au cachot pour plusieurs mois, cas très fréquent qui impliquait le cumul de plusieurs mois de cachot, il était mis 8 jours au « cachot clair *» à la fin du premier mois, et retournait au cachot noir pour 30 jours, et ainsi de suite. Après le 30 janvier 1940, les peines de réclusions furent subies uniquement à Saint-Laurent-du-Maroni.




2012-04-05 par Adelayde

* CACHOT CLAIR. PEINTURE DU FORCAT FRANCIS LAGRANGE.


Dernière édition par mercattore le Lun 28 Juil 2008 - 14:46, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mar 8 Jan 2008 - 13:20

A propos du bagne, voici un extrait du livre "Au bagne" d'Albert Londres où l'on parle du bourreau et bagnard Hespel (lequel se vante de tenir la tête du condamné lorsque la lame tombe):

http://fr.wikisource.org/wiki/Au_bagne_%E2%80%93_Chapitre_5

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Hespel, dit le chacal   Mar 8 Jan 2008 - 23:41

Oui CARNIFEX, Je connais Hespel, dit le chacal, ancien exécuteur qui a fini lui-même sous le couperet.

Pas joli, joli, le bonhomme. Il se raconte qu'il "balancait" des bagnards ayant commis des "trucs", espèrant qu'ils seraient zigouillés car, parait-il qu'il touchait quelque chose pour chaque exécution, mais je ne suis pas au courant de cela, si un ami du site peut nous indiquer précisément ce que le bagnard-bourreau touchait, ce serait bien. Wink


Dernière édition par le Jeu 17 Jan 2008 - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le chant de mort des bagnards   Mar 8 Jan 2008 - 23:56

Autre chose, CARNIFEX, vous avez lu la relation de Londres à propos du chant de mort que les bagnards entonnent la nuit précédent l'exécution d'un des leurs.

Troublant ! J'ai lu plusieurs bouquins de bagnards relatant le bagne, mais je n'avais jamais lu cela sous leur plume.

Des anciens comme Mesclon, 15 ans de bagne, Danjou etc. ne mentionnent pas ce chant, à moins que ma mémoire défaille, mais je ne pense pas car j'ai un certain attachement pour la chanson que j'ai un peu pratiquée dans ma vie, et cela m'aurait marqué.

Londres précise (grooso modo) que l'on en connait pas les paroles. Je trouve que c'est tout de même curieux, à moins que ce ne soit qu'une mélopée, peut-être ? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mer 9 Jan 2008 - 0:56




Qui penserait en voyant l'aspect paradisiaque de cette île que sur son sol avait été établi l'un des bagnes les plus disciplinaires, où même la parole était interdite. C'est ici qu'Eugène DIEUDONNÉ fut transporté après sa première tentative d'évasion.

L'ÎLE SAINT-JOSEPH, DITE AUSSI L'ÎLE «DU SILENCE», une des trois îles du SALUT, avec celle de ROYALE et du DIABLE, au large des côtes guyannaises.


Dernière édition par le Mer 9 Jan 2008 - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mer 9 Jan 2008 - 4:15

St Clement ou St Joseph?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mer 9 Jan 2008 - 11:32

BOISDEJUSTICE,

SAINT-JOSEPH, BIEN SÛR, AH MERDUM ! MERCI DE LA REMARQUE, JE VAIS CORRIGER.

CE N'EST PAS POUR ME DÉDOUANNER MAIS JE SUIS DANS UNE PÉRIODE DE TURBULENCE FAMILIALE ET JE DORS PEU.

HEUREUSEMENT QUE LES AMIS DU DU SITE ONT L'OEIL. bom
Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mer 9 Jan 2008 - 13:31

Pour en revenir au chant des condamnés, j'ai lu moi aussi des récits (sur internet, mais je ne sais plus où) où il était fait état de ce chant.

A mon avis, il doit plus s'agir de mélopée que de chant à proprement parler.

Au sujet des bourreaux de Guyane, il y a plusieurs mois Piotr (je crois) nous avait donné le lien vers un article à ce sujet, lequel m'avait fortement impressionné.

En effet, il était question d'un bourreau (bagnard, donc) qui, ayant du ressentiment à l'égard du condamné l'avait placé sur la planche la tête vers le haut! affraid

L'assistance n'avait pas réagi tout de suite, eu égard à la brume matinale qui faisait que l'on ne voyait pas bien.

Cependant, lorsque le malheureux poussa des râles d'horreur en contemplant la lame qui allait lui tomber dessus, les officiels se rendant compte de ce qui était en train de se passer crièrent à l'adresse du bourreau, lequel laissa s'écouler plusieurs (longues) secondes avant d'actionner la manette.

Malheureusement, je ne retrouve plus le lien sur le forum, mais cette histoire m'avait marqué. Quelle horreur!

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mer 9 Jan 2008 - 13:43

Bonjour Carnifex,
Je crois que le lien que vous cherchez est ici:
http://guillotine.cultureforum.net/les-condamnes-a-mort-f2/execution-insolite-t242.htm#2442
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mer 9 Jan 2008 - 13:47

Bonjour JAVIER,

J'ESPÉRE QUE VOUS ALLEZ BIEN Wink

SUPER POUR LE LIEN.
Revenir en haut Aller en bas
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mer 9 Jan 2008 - 22:12

Merçi bien Mercattore,
Oui, bien et de retour après trois semaines eloigné des bruits et des ordinateurs. Je dirais "vacances" sinon parce que nous sommes retraités. Et maintenant, quantité de messages sur le Forum, il faut se mettre au jour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
konvoi
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 195
Age : 66
Localisation : Montauban (82)
Emploi : retraité, inscrit sur le forum le 27-01-2006
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Mer 9 Jan 2008 - 23:25

Bonsoir JAVIER
amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHANTAL
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 49
Localisation : Rotselaar - Belgique
Emploi : secrétaire d'un avocat
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Jeu 10 Jan 2008 - 7:53

Bonsoir Javier ! C'est vous-même sur la photo de votre avatar ? Si oui, enchantée de faire votre connaissance !! :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Jeu 10 Jan 2008 - 8:02

Bonjour Chantal,
JAVIER N'A FAIT QUE SUIVRE VOTRE EXEMPLE lol!
Revenir en haut Aller en bas
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Ven 11 Jan 2008 - 1:13

Bonsoir Chantal.
Oui c'est moi, malgré la qualité de cette photo de la carte d'identité; je ne me laisse pas photographier facilement.
Sur le Forum on nous connaît sans nous connaître et je serais aussi enchanté de faire votre connaissance. En plus, je crois que Mercattore vous le demande au fond de son message.
Merçi Chantal, Convoi.

Pardon, je me suis trompé dans le dernier paragraphe. Mercattore me l'indique ci-dessous. Je revise mon message.


Dernière édition par le Ven 11 Jan 2008 - 1:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Ven 11 Jan 2008 - 1:18

JAVIER,

Non je ne le demande pas à Chantal, c'était une petite moquerie par rapport à sa photo rigolotte. sunny
Revenir en haut Aller en bas
CHANTAL
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 49
Localisation : Rotselaar - Belgique
Emploi : secrétaire d'un avocat
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Ven 11 Jan 2008 - 8:03

Je n'avais rien trouvé de mieux dans l'immédiat... scratch
En tout cas, c'était une de mes idées formulées dans, je pense, l'espace "propositions afin de faire avancer le forum" : avoir la possibilité de coller un visage sur un nom en ayant une galerie de photos des membres qui souhaitent sortir de l'anonymat (et j'imagine qu'il y a moyen de garder ces photos "en privé", dans un espace consultable uniquement par les membres). Sur l'autre forum où je me trouve, il y a par exemple un "trombinoscope".... affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Le bourreau-forçat du bagne   Jeu 17 Jan 2008 - 22:36

Mercattore a écrit :
_______________

Oui CARNIFEX, Je connais Hespel, dit le chacal, ancien exécuteur qui a fini lui-même sous le couperet.

Pas joli, joli, le bonhomme. Il se raconte qu'il "balancait" des bagnards ayant commis des "trucs", espèrant qu'ils seraient zigouillés car, il parait qu'il touchait quelque chose pour chaque exécution, mais je ne suis pas au courant de cela, si un ami du site peut nous indiquer précisément ce que le bagnard-bourreau touchait, ce serait bien.

____________________________________________________________________________________

En relisant le livre d'Albert Dieudonné La vie des forcats, j'ai retrouvé ceci :

« Le bourreau est un forçat, porte-clef d'office. Il touche pour cet emploi un quart de vin par jour et cent francs par exécution capitale.

Ce bourreau-forçat est nommé, tout comme M. de Paris, par le Président de la République, sur la proposition du ministre des colonies et du gouverneur de la Guyanne. »
Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Ven 18 Jan 2008 - 13:51

mercattore a écrit:

En relisant le livre d'Albert Dieudonné La vie des forcats, j'ai retrouvé ceci :

« Le bourreau est un forçat, porte-clef d'office. Il touche pour cet emploi un quart de vin par jour et cent francs par exécution capitale.

Ce bourreau-forçat est nommé, tout comme M. de Paris, par le Président de la République, sur la proposition du ministre des colonies et du gouverneur de la Guyanne. »

J'ai du mal à croire qu'un bagnard soit nommé à des fonctions (fussent-elles celles d'exécuteur) par le président de la république. scratch

Je pensais plutôt qu'il s'agissait d'une fonction dont la dévolution était laissée à la discrétion des autorités pénitentiaires.

Cette info est-elle confirmée?

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Nomination du bourreau-forçat   Ven 18 Jan 2008 - 14:20

Je suis aussi très étonné. Je me demande si Dieudonné connaissais parfaitement les modalités de désignation du bourreau-forçat.

J'ai un doute, mais il est probable que les autorités du bagne nommait le bourreau et que le Président de la République se contentait d'avaliser cette nomination en signant un document qu'il ne lisait peut-être même pas.

Il ne faut pas oublier quand même que la fonction d'exécuteur n'était pas une nomination à la légère et que le pouvoir métropolitain devait obligatoirement en être informé.
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Ven 18 Jan 2008 - 14:43

Je suis de l'avis de Mercattore : poste à hauts risques, convoité par pas mal de monde, il fallait sans nul doute une autorisation en béton armé pour être bourreau au bagne. La décision de l'administration pénitentiaire n'est pas suffisante, mais peut-être sans aller jusqu'au président de la République, au moins le Garde des Sceaux devait donner son aval.

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   Sam 2 Fév 2008 - 23:03

Bonsoir à tous Very Happy

La cour par ou Bonnot s'est enfui



La maison après l'assaut contre garnier & valet



@ bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bande à Bonnot - 1912-1913   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bande à Bonnot - 1912-1913
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» La bande à Bonnot - 1912-1913
» Une énigme de Testou : Garnier - Bande à Bonnot
» La Bande à Bonnot - erreurs, billevesées, et j'en passe....
» Demande d'aide - Giuseppe Platano (sujet "Bande à Bonnot")
» Soudy - Callemin - Monnier - Bande à Bonnot - 1913

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: