La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vous vous souvenez ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vous vous souvenez ?   Mar 25 Sep 2012 - 20:17

Histoires gaies ou tristes, vous vous souvenez…
Alors, si souhaitez raconter.

° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °
C'était en 1943, à Paris.

Un soir, vers 22h, ma mère entend frapper à coups secs à la porte d'entrée. Une voix, péremptoire, s'élève :
« Ouvrez, police Allemande.
Ma mère s'exécute. Deux hommes sur le seuil, un civil et un militaire.
Le civil prend la parole :
Madame, vous avez de la lumière chez vous. Elle est visible de l'extérieur ! Vous savez que c'est interdit !

Ma mère le sait, bien sûr. A la nuit tombante, elle recouvre chaque fenêtre d'un tissu opaque et ne comprend donc pas les paroles du civil.
Elle s'en va alors vérifier. Dans la cuisine elle s'aperçoit que le tissu a plissé à un angle et n'a pas recouvert complètement la vitre.
Elle revient vers les deux hommes. Le civil lui dit alors :
Madame, c'est mille francs l'amende.
Ma mère est atterrée (l'amende se montait à environ 230 euros d'aujourd'hui).
Elle répond au civil :
Je vais aller réveiller mon mari.

Quelques instants plus tard, mon père, bouffi de sommeil, rejoint les deux hommes.
Monsieur, c'est mille francs d'amende, lui assène le civil.
Abasourdi, mon père répond :
Mais, je ne peux pas, c'est impossible ! j'ai des enfants à élever. Comment vais-je faire ?
Alors, le civil se concerte en allemand avec le militaire.
Et soudain :
Ce sera huit cent francs.
C'est impossible, monsieur, je ne peux pas payer une telle somme !
Les deux Allemands se concertent de nouveau, et longuement. Brusquement, le civil se tourne vers mon père :
C'est cent francs. Et mon père comprend au ton de l'homme que l'amende ne baissera plus.
C'était plus de vingt euros. Une catastrophe pour mes parents, malgré la division de l'amende par dix, car nous étions six enfants, dont deux en bas-âge.
Quarante plus tard, ma mère parlait encore de cette histoire et son visage exprimait toujours une émotion visible.

___________
Comme de nombreux d'habitants de Paris, et d'autres villes, mes parents ont beaucoup souffert des restrictions alimentaires dues à la guerre. Parfois, ma mère faisait la queue plus de trois heures, dans le froid, devant la boutique d'un commerçant, et finissait par entendre :
« C'est terminé pour aujourd'hui, je n'ai plus rien. »
Elle repartait, avec d'autres femmes, son cabas vide, et m'a avoué qu'elle pleurait le long du chemin de retour.
_______________
Pendant la guerre, les allemands ont imposé un black-out à la ville de Paris afin que des lumières ne guident pas plus facilement les aviateurs alliés dans leurs tentatives de bombardements de certains objectifs à détruire. Toute lumière aperçue dans un appartement, boutique etc. faisait l'objet d'un rappel à l'ordre, et l'on pouvait entendre crier dans les rues ce mot LUMIÈRE, accompagné de coups de sifflet strident.
La non-observation de ce rappel à l'ordre pouvait entraîner une forte amende (cas de l'histoire ci-dessus, où mes parents n'avaient pas dû entendre les coups de sifflet).




Dans une rue de Paris, en 1944.
(Parisienne de Photographie (© Lapi / Roger Viollet)

Revenir en haut Aller en bas
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Vous vous souvenez ?   Mer 26 Sep 2012 - 15:05




Au Collège de jeunes filles à Remiremont, les années de guerre troublent la vie des pensionnaires

En 1941, les locaux sont occupés par les Allemands, le Collège de garçons les accueille dans les classes de l'Ecole Pratique. Mais, il n'y avait plus d'internat. Problème résolu, l'année suivante, par Mme la Directrice qui put en ouvrir un dans une grande maison bourgeoise de la ville. Peu de temps après, les Allemands rendent le Collège à ses professeurs et élèves contents de le réintégrer, néanmoins avec certaines règles à respecter.

Chaque élève doit emporter un masque à gaz. Pendant les alertes nocturnes, les élèves doivent gagner les couloirs du sous-sol où sont aménagés les abris contre les bombardements.

A 10h, distribution de biscuits vitaminés. Mme L'économe, gère tant bien que mal les menus, comme cette semaine de novembre 1942.

23 novembre

Petit déjeuner : café au lait
Dîner : soupe de légumes, choux et pommes de terre, boeuf rôti
Souper : potage de légumes, rutabagas sauce blanche, fromage.

24 novembre

Petit déjeuner : café au lait
Dîner : bouillon gras, boeuf bouilli, salade de betteraves, légumes du pot-au-feu, compote de pommes
Souper : soupe de légumes, purée de pommes de terre et potiron, compote de pommes.

25 novembre

Petit déjeuner : café au lait
Dîner : soupe de légumes, boeuf bourguignon, pommes au four
Souper : potage poireaux, carottes sauce blanche, crème au chocolat.

26 novembre

Petit déjeuner : café au lait
Dîner : soupe de potiron, choucroute garnie, pommes de terre lard et saucisse
Souper : soupe de légumes, hachis Parmentier, salade de betteraves, gâteaux secs.

27 novembre

Petit déjeuner : café au lait
Dîner : soupe de potiron et poireaux, oeufs durs sauce blanche, pommes de terre au four
Souper : soupe de légumes, pâtes au beurre, pommes de terre à l'anglaise, fromage.

28 novembre

Petit déjeuner : café au lait
Dîner : potage, choux et pommes de terre, pâté de foie, chocolat
Souper : soupe de légumes, rutabagas sauce blanche.

En 1944, les Américains logent au Collège et voici à nouveau les pensionnaires dispersées au quatre coins de la ville.

Heureusement à la rentrée de 1945, celui-ci reprend une vie normale avec des menus adaptés au moment.


Collège de jeunes filles





Collège de garçons








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1526
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Vous vous souvenez ?   Mer 26 Sep 2012 - 20:07

Je n'ai pas connu, alors je vous sors un de mes dialogues fétiches sur ce thème:

Maître Folace : D'accord, d'accord, je dis pas qu'à la fin de sa vie Jo Le Trembleur il avait pas un peu baissé. Mais n'empêche que pendant les années terribles, sous l'occup', il butait à tout va. Il a quand même décimé toute une division de Panzers.
Raoul Volfoni : Ah ? Il était dans les chars ?
Maître Folace : Non, dans la limonade, sois à c'qu'on t'dit !
Raoul Volfoni : J'ai plus ma tête ! J'ai plus ma tête !
Very Happy



D'ailleurs, j'ai joué Maître Folace au théatre de l'école de mes filles il y a 2 ans...et le jour de la représentation on nous avait mis réellement du tort boyaux dans nos verres! Laughing lol!




_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous souvenez ?   Mer 26 Sep 2012 - 22:28

Bonjour CARNIFEX,

Mais on peut raconter tout souvenir, pas spécialement sur la période 39-45.
Revenir en haut Aller en bas
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Vous vous souvenez ?   Jeu 27 Sep 2012 - 8:43

Bonjour mercattore

Ah ! je me suis posée la question hier soir au changement du titre du sujet scratch N'ayant pas vécu cette douloureuse période, je ne pouvais apporter que des témoignages study

Celui que j'ai posté hier après-midi, n'est qu'une suite à votre récit... Donc, je vais pouvoir joindre de petites histoires tristounettes, anecdotiques et autres... Wink

A bientôt sunny


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous souvenez ?   Jeu 27 Sep 2012 - 14:52

Bonjour, Gaëtane, Wink

C'est bien cela, tous sujets vécus. Je n'ai pas connu la guerre non plus (né en 41) mais dans la famille vous comprenez qu'on en parlait souvent. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous vous souvenez ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous vous souvenez ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier client... souvenez vous!!!
» questions importante: tenez vous paroles dans vos dires
» Vous vous souvenez ?
» Que penser vous du site jimdo.com pour la creation de site ?
» que pensez vous de mon salaire????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: