La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jules Millon - assassin de « Quinze capotes »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5715
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Jules Millon - assassin de « Quinze capotes »   Jeu 31 Mai 2012 - 16:54

Jules Millon - assassin de « Quinze capotes »



Quinze capotes


Les faits

Jules Millon 21 ans. Étrangle avec une serviette et frappe à coups de couteau Louis Aunocque, rentier à Saint-Omer, le 12 octobre 1908, pour le voler, avant de pendre son corps dans l'escalier pour faire penser à un suicide.
Condamné à mort le 11 janvier 1909 à Saint-Omer.
Gracié le 05 avril 1909.

Source : « Guillotine », le site de Sylvain-Larue - Nemo
http://guillotine.voila.net/Condamnations.html




Quinze capotes


Il y a 101 ans, « Quinze capotes », un Audomarois excentrique était assassiné

Au début du siècle dernier, Louis Annocque, plus connu sous le sobriquet de « Quinze capotes », défrayait la chronique audomaroise par ses excentricités. Il devait son surnom au fait qu'il revêtait plusieurs habits les uns par-dessus les autres.

Ce personnage original habitait rue des Bleuets où il vivait en compagnie de son fidèle cheval. Il se déplaçait toujours avec celui-ci attelé à un char romain dans les rues de Saint-Omer. Régulièrement, une vente aux enchères de ses biens avait lieu sur la grand-place au profit du fisc afin de payer ses impôts dont il ne s'acquittait jamais. Lors de la vente publique, il rachetait toujours ses biens mis en vente avec la complicité d'un ami. Il voulait qu'après sa mort, on l'étrangle pour être sûr de ne pas être enterré vivant !

Le 13 octobre 1908, il fut bien étranglé, mais de son vivant, par Jules Millon, pupille de l'assistance. Après son arrestation, il nia son crime avant d'avouer en décembre 1908. Jules Million, 21 ans, fut jugé le 11 janvier 1909 par la cour d'assise de Saint-Omer et condamné à mort. Trois mois plus tard, sa peine sera transformée en travaux forcés à perpétuité.

Après la mort de « Quinze capotes », on retrouva chez lui près de quarante testaments dont un qui faisait de l'État le légataire universel. Sa famille intenta un procès à l'État afin de récupérer les 200 000 francs de l'héritage, mais en vain. Au vu de cette photographie de Louis Annocque prise au début du siècle dernier, on comprend mieux l'expression bien connue des Audomarois « Être couvert comme Quinze capotes ».

La Voix du Nord, Dimanche 25.10.2009

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Saint_Omer/actualite/Secteur_Saint_Omer/2009/10/25/article_il-y-a-101-ans-quinze-capotes-un-audomar.shtml

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jules Millon - assassin de « Quinze capotes »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jules Millon - assassin de « Quinze capotes »
» Jules Grand - 1911
» le quinze du mois de Chaabane ...
» Jules Bonnot en cartes postales
» Jules Janin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: