La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand Janson cognait dur   Lun 2 Fév 2009 - 16:54

Sans jeu de mots, le texte est « saignant »

A propos de Marie-Louise Giraud, née Lempérière, guillotinée dans la cour de la Petite-Roquette le 30-07-1943, pour pratique illégalle d'avortements.
(A noter qu'elle fut condamnée par une « cour d'exception», et non par une cour d'assises).


Du pamphlétaire et scénariste cinématographique Henri Janson, dans la revue, Le Crapouillot.

Les maréchaux, octogénaires ou non, aiment qu’on laisse venir à eux les petits enfants.
Ils ne tolèrent pas qu’on les tue dans l’œuf.
Les enfants, selon les militaires, doivent être tués à point.
À vingt ans,
Pas avant.
Les maréchaux aiment les enfants au champ d’honneur et au sang.
Comme les canards.
On sait que la cuisine française est la première du monde.


Dernière édition par mercattore le Mar 3 Fév 2009 - 0:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 62
Localisation : Paris
Emploi : journaliste indépendant
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: avorteur sous vichy   Lun 2 Fév 2009 - 22:42

[quote="mercattore"]Sans jeu de mots, le texte est « saignant »

A propos de Marie-Louise Giraud, née Lempérière, guillotinée dans la cour de la Petite-Roquette le 30-07-1943, pour pratique illégalle d'avortements.
(A noter qu'elle fut condamnée par une « cour d'exception», et non par une cour d'assises).


Je crois me souvenir qu'un homme a été guillotiné au temps du Maréchal pour les mêmes faits ? A infirmer le cas échéant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Lun 2 Fév 2009 - 23:58

Je ne suis pas au courant, Bill, Sywan doit le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 62
Localisation : Paris
Emploi : journaliste indépendant
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Bingo   Mar 3 Fév 2009 - 1:09

mercattore a écrit:
Je ne suis pas au courant, Bill, Sywan doit le savoir.

22 octobre 1943 Vendredi, 5h45 Paris Désiré Piogé Condamné par le Tribunal d'Etat pour avoir provoqué trois avortements.

Extrait du Palmarès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Mar 3 Fév 2009 - 6:32

Et à la santé, en plus ! Je ne me souvenais pas. Toujours sous Le Gt de Vichy, comme Mme Giraud.
Revenir en haut Aller en bas
foudurail
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 52
Localisation : Bruxelles
Emploi : Cheminot
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Ven 6 Fév 2009 - 14:55

Je présume que le tribunal qui a condamné cette femme faisait partie d'une section spéciale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.foudurail.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Ven 6 Fév 2009 - 15:55

Non, dans le cas de Mme Giraud cette cour d'exception était un « tribunal d'état », crée par le maréchal Pétain le 07-09-1941. Les cas d'avortements faisaient partie de ses attributions.
Les sections spéciales s'occupaient spécialement des menées communistes, anarchistes etc.
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Ven 6 Fév 2009 - 17:52

Cela me fait penser à Monseigneur Williamson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Ven 6 Fév 2009 - 18:42

Celui que le pape réintroduit dans l'église ?
Quel est le rapport, s'il vous plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1241
Age : 35
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Ven 6 Fév 2009 - 19:04

Pardon, Mercattore, mais la remarque de Foudurail n'est pas complètement fausse.

En fait, la Section Spéciale proprement dite n'a vécu qu'une seule journée, celle du 27 août 1941 à Paris. Principe simple : on traîna devant les juges une quinzaine de détenus suspectés d'être communistes ou pro-communistes, certains d'entre eux déjà condamnés pour ce fait (ce qui signifiait dix ans de prison, maximum) et à terme, six hommes, ce soir-là, devaient entendre un verdict de mort, exécutable dans les 24 heures !

Face à l'échec (relatif) de ce tribunal d'exception (certains magistrats, ayant accepté d'y siéger sans savoir ce à quoi ils disaient oui, s'étaient rebellés et au final, la cour n'avait prononcé que trois condamnations à mort sur les six réclamées), Pétain l'a dissous pour créer le Tribunal d'Etat, dont la "légalité" était à peine supérieure à celle de son prédecesseur. En effet, les premières audiences du 20 et du 21 septembre 1941 ne servirent qu'à juger et condamner plusieurs prisonniers qui auraient du comparaître le 27 août précédent, ce qui avait été impossible faute de temps, et à cause du désaccord des magistrats. Le 24 septembre, trois nouvelles têtes tombèrent à la Santé.

Et bientôt, des instances identiques se sont ouvertes un peu partout en France. Marie-Louise Giraud a été condamnée par l'une d'elles, tout comme Mendel Langer, Vincent et Faïta, ou Simon Frid. Cette fois, en cas de CAM, plus d'exécutions bâclées au lendemain du procès : on laissait une durée d'environ 40 jours entre verdict et décision.

C'est après l'assassinat d'un procureur à Toulouse et d'un juge à Lyon, tous deux impliqués dans les condamnations à mort de militants FTP, que les Tribunaux d'Etat perdirent de leur importance au sein de la "justice" de l'Occupation. En 1944, on revint aux ignominies du départ avec la création de la Cour Martiale, qui allait de prison en prison juger les détenus dans l'enceinte pénitentiaire même, et faisait fusiller de nuit les condamnés à mort deux ou trois heures après le verdict...

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Ven 6 Fév 2009 - 19:44

Oui, je vous ai bien lu, Sywan.
Vous confirmez donc que c'est bien sous l'appellation de « tribunal d'état » qu'un tribunal a condamné Mme Giraud.
Que ce tribunal a aussi condamné des hommes pour menées subversives et autres, j'en prends acte.
Il est à noter aussi que des « sections spéciales » se sont maintenues longtemps en province.
Revenir en haut Aller en bas
Pibrac
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Guyane française
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Ven 18 Déc 2009 - 22:14

Au matin du 30 Juillet 1943,dans la cour de la prison de la Roquette,est éxécutée par Jules Henri Desfourneaux Marie-Louise Giraud,40 ans.
Son crime est d'avoir pratiqué 27 avortements illégaux contre rémunération.

http://wapedia.mobi/fr/Marie-Louise_Giraud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Ven 18 Déc 2009 - 22:56

A noter que ce fut la dernière exécution d'une femme dans la capitale.

Pibrac, je vous conseille d'aller voir à cette adresse :

http://site.voila.fr/guillotine/Palmares.html

Vous y trouverez (entre autres) pas mal d'exécutions, dont la totalité des guillotinés de France métropolitaine, entre 1870 et 1977.
Revenir en haut Aller en bas
Pibrac
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Guyane française
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Ven 18 Déc 2009 - 23:00

niavlys a écrit:
A noter que ce fut la dernière exécution d'une femme dans la capitale.

Pibrac, je vous conseille d'aller voir à cette adresse :

http://site.voila.fr/guillotine/Palmares.html

Vous y trouverez (entre autres) pas mal d'exécutions, dont la totalité des guillotinés de France métropolitaine, entre 1870 et 1977.

Merci infiniment niavlys,et heureusement que vous répondez à certains de mes messages,sinon c'est le vide inter-sidéral!!!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Ven 18 Déc 2009 - 23:08

Mais je vous en prie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pibrac
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Guyane française
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Ven 18 Déc 2009 - 23:38

Ce site est excellent.Merci encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Sam 19 Déc 2009 - 0:00

Bienvenue sur le forum, Pibrac.

Il faut vous souvenir que beaucoup d'entre nous avons ete membres du forum depuis plusieurs annees donc certains sujets nous sont deja tres connus, par exemple l'affaire Giraud, discutee plusieurs fois deja. Je lis avec interet vos messages mais je m'abstiens d'ecrire que je connaissais deja ces informations car ca n'avance pas la discussion.

Giraud est l'une des sept femmes condamnees a mort et guillotinees en France au 20eme siecle. Une huitieme a ete guillotinee en Alsace quand elle faisait partie de la Prusse donc geographiquement en France mais juridiquement en Allemagne.

Il est possible que d'autres aient ete guillotinees par les Allemands pendant l'occupation sur le territoire Francais car il y avait une guillotine Allemande a Strasbourg sous controle de la Gestapo.

Il est aussi presque certain que des Francaises ont peri sur la guillotine en Allemagne entre 1940 et 1945

Je ne sais pas si il y a eut des femmes Francaises fusillees pour collaboration apres 1945. Il reste peu de traces de ces evenements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Pibrac
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Guyane française
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Sam 19 Déc 2009 - 0:05

Merci Boisdejustice pour votre accueil et vos précisions.
Je comprends très bien que de très nombreux sujets ont déjà postés sur ce forum et ne m'en formalise pas le moins du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pibrac
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Guyane française
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Sam 19 Déc 2009 - 0:30

La ville d'Auch,capitale historique de la Gascogne,était-elle un vivier d'assassins???
J'ai en effet relevé pas moins de 46 comdamnations à mort entre 1793 et 1830!!!
Impressionnant pour une si petite ville......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Sam 19 Déc 2009 - 3:03

Mais Anatole n'y est venu qu'une seule fois en 1934. Les choses se sont donc calme avant le debut 20eme siecle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Pibrac
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Guyane française
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Sam 19 Déc 2009 - 10:11

Boisdejustice a écrit:
Mais Anatole n'y est venu qu'une seule fois en 1934. Les choses se sont donc calme avant le debut 20eme siecle...

Il semblerait effectivement!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Marie-Louise Lempérière, épouse Giraud, l'avorteuse de Cherbourg   Lun 26 Mar 2012 - 19:16


Marie-Louise Giraud, l'avorteuse de Cherbourg


Condamnée à mort par le régime de Vichy, Marie-Louise Giraud a été exécutée pour avoir pratiqué 27 avortements illégaux.
L'avorteuse de Cherbourg. « Le 30 juillet 1943, au petit matin, un fourgon mortuaire attelé de deux chevaux pénètre dans l'enceinte du cimetière parisien d'Ivry. Devant le carré des suppliciés, le corps décapité d'une femme est mis en bière, puis inhumé ; personne n'a réclamé le cadavre, pas même la famille de la défunte. »

Une heure plus tôt, la Cherbourgeoise Marie-Louise Giraud, figure emblématique de l'histoire de la répression de l'avortement sous Vichy, était guillotinée dans la cour de la prison de la Petite-Roquette par le bourreau Jules-Henry Desfourneaux. Elle fut la seule « faiseuse d'ange » à être exécutée pour ce motif.

L'histoire de Marie-Louise :
Née dans une famille pauvre de Barneville le 17 novembre 1903, Marie-Louise Lempérière, connaît assez jeune la prison de Cherbourg où elle séjourne deux mois pour vols et escroqueries. Elle exerce les métiers de domestique, femme de ménage, blanchisseuse et se marie dans les années trente à un quartier-maître de la Marine nationale, Paul Giraud, dont elle a deux enfants. En 1939 elle rencontre Émile, un manœuvre sur remorqueur qui devient son premier amant. À la fin de l'été 40, dans la pesanteur de l'occupation allemande, Gisèle, sa petite voisine lui demande de l'aide pour pratiquer sur elle un avortement. Marie-Louise est débrouillarde. Tout se passe bien et pour la remercier, Gisèle lui offre un phonographe.

Du coup de main à l'acte rémunéré. Après ce premier « coup de main », sur le plan judiciaire le dossier est vide jusqu'au 31 mai 1941. Ce jour-là, Yvonne vient la voir. Mère de deux enfants, mari prisonnier, elle est enceinte d'un homme de passage. C'est Betty, une amie prostituée qui lui a envoyé la jeune femme en détresse. Marie-Louise accepte d'accomplir son œuvre pour 1 000 F. À la même époque, Paul, son mari perçoit une petite pension d'invalidité. Les Giraud en profitent pour louer une maison bourgeoise, 44, rue Grande-Vallée, en face d'un couvent de religieuses.

« Le 44 » :
Depuis que Cherbourg est devenue une base de la Kriegsmarine, la ville grouille de prostituées qui ont du mal à trouver un toit. Profitant de la situation Marie-Louise leur ouvre « le 44 », sa maison, de jour comme de nuit, moyennant finance, au mois ou à la passe. Aux heures d'affluence, elle cède même son propre lit ! Et comme le dit un habitué des lieux : « la taulière assure aussi le service après-vente ». À partir de 1942 les clientes se bousculent et le prix de la prestation va de 600 à 2 000 francs. Elle pratiquera ainsi 27 avortements. En janvier 1942, l'un d'entre eux se passe mal. Après deux semaines de souffrance Louise M. meurt à l'hôpital, de septicémie.

Un crime contre la sûreté de l'État. La loi du 15 février 1942 fait de l'avortement un crime contre la sûreté de l'État passible de la peine de mort. À la suite d'une dénonciation anonyme, Marie-Louise est arrêtée en octobre de cette même année. Dès 1943, les jurys d'assises estimés trop indulgents sont dessaisis de ce genre d'affaire. C'est donc un tribunal d'exception qui la juge et la condamne à avoir la tête tranchée. Le maréchal Pétain refusera de lui accorder la grâce présidentielle.

Guillotinées :
Marie-Louise Giraud restera la seule femme guillotinée pour crime d'avortement en France. Après elle, quatre autres femmes subiront la peine capitale : Lucienne Thioux en 1947 à Melun, Marie Mouton en 1948 en Algérie française, Geneviève Calame, fusillée la même année à Paris et Germaine Leloy-Godefroy en 1949 à Angers.

Sources :
1940-1945 - Années érotiques de Patrick Buisson. Vie et mort d'une avorteuse de Cyril Olivier. Peine de mort, histoire, évolution de V. Battaglia. Une faiseuse d'ange sous Vichy de Mireille Le Maguet. Wikipedia et Wikimanche.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-En-1942-une-Cherbourgeoise-sous-la-guillotine-_40850-1997427------50129-aud_actu.Htm

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Lun 26 Mar 2012 - 19:37


La dernière exécution d’une femme en France

Lorsqu'en 1942 on traduit devant les tribunaux Marie-Louise Giraud, accusée d'avoir pratiqué des avortements à Cherbourg, ce sont tous les maux et les frustrations de la France de l'Occupation qui reviennent à la surface.
La pratique de l'avortement est considérée par le régime du maréchal Pétain comme un crime contre la sûreté de l'État. En tant que tel, l'avortement doit être jugé par un tribunal d'exception.

Le tribunal est composé de magistrats professionnels. Les jurys d'assises ont été estimés trop indulgents et ont été dessaisis de ce genre d'affaires dès la loi de 1923.

Le procès de Marie-Louise Giraud est considéré comme exemplaire. A travers lui, le régime tente de manifester sa volonté de régénération morale du pays. La répression de l'avortement est ici poussée très loin, puisque l'avocat général peut requérir la peine de mort.

En tout, vingt-sept femmes ont eu recours aux bons offices de l’accusée. Les restrictions de la guerre, les infidélités rendues plus fréquentes par l'éloignement des maris ont rendu bon nombre de grossesses indésirables.

Le président insiste lourdement sur l'immoralité de l'accusée. Le vice conduit bien au crime : c'est le thème principal du procès, et il prépare le terrain à l'accusation. Le réquisitoire de l'avocat général est très dur. II reprend les thèmes distillés par la réglementation de Vichy, qui établit depuis septembre 1941 que l'avortement est nuisible à l'unité du pays, à l'État et au peuple français. La peine de mort est nécessaire dans ce cas-là, selon lui. La cour, après délibération, suit le réquisitoire. Marie-Louise Giraud est condamnée à avoir la tête tranchée.

Seule la grâce présidentielle peut sauver la vie de l’accusée. Mais le maréchal Pétain refuse de commuer la peine. Le 30 juillet 1943, Marie-Louise Giraud est exécutée.

http://www.dinosoria.com/peine_mort.htm

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Lun 26 Mar 2012 - 19:41


Marie-Louise Giraud, la faiseuse d'anges

Marie-Louise a été jugée en tant que criminelle en 1942, suite au durcissement d'une loi sur l'avortement considéré comme "crime contre la patrie", votée la même année et supprimée deux ans plus tard.

Elle nait le 17 novembre 1903 dans la Manche. Issue d'une famille pauvre, elle est domestique. Elle épouse Paul Giraud, un marin et élève leurs deux enfants à Cherbourg. En 1940, en pleine occupation, sans formation médicale, elle "rend service" à une voisine, en l'aidant à avorter. Elle perpétuera cette pratique régulièrement, contre rétribution (entre 600 et 2000 francs). Dans la clandestinité, elle va tenter les différentes méthodes "connues" : l'eau savonneuse injectée dans l'utérus, l’aiguille à tricoter, la sonde en caoutchouc, le massage appuyé... Quelques complications peuvent survenir, bien sûr, comme des lésions, des infections et des saignements, quelquefois mortelles, toutefois Marie-Louise ne s'inquiète pas : y'a de la demande ! Ses "patientes" sont nombreuses : des femmes ne désirant plus de grossesse en tant de restriction, des épouses infidèles dont les maris sont prisonniers, des prostituées, des femmes violées par "l'ennemi". Appréciée et efficace, elle va ainsi "dépanner" 27 femmes. L'occupation allemande et ses marins est financièrement très intéressante pour elle : Cherbourg est un port très prisé, les prostituées nombreuses, les clients aussi. Parallèlement, Marie-Louise n'hésite pas à louer ses chambres pour accueillir ces ébats tarifés. Opportuniste, ces activités lucratives vont lui permettre d'élever sa condition sociale, de déménager, et d'employer, à son tour, une femme de ménage. Cela va évidemment éveiller des jalousies : elle sera dénoncée et arrêtée en octobre 1942.

Il faut repeupler la France, le régime de Vichy défend des valeurs conservatrices ("travail, famille, patrie" et la "journée des mères") et la dernière loi de février 1942 du Code de la famille durcit la sanction : l'avortement devient "un crime contre la sûreté de l'État", et aggrave la punition : passible de la peine de mort. Le président du "tribunal d'état" insiste sur l'immoralité de Marie-Louise, les jurés sont tous des magistrats, (le jury populaire ayant été estimé trop indulgent...) et ce procès doit être exemplaire. L'affaire est vite pliée : "l'avorteuse" sera guillotinée. Pétain refusant sa grâce, son exécution aura lieu le 30 juillet 1943, à la prison de la Roquette à Paris, Marie-Louise a 39 ans. Elle sera la seule femme exécutée pour ce motif, malgré 4000 condamnations entre 1942 et 1944, et la dernière Française guillotinée.

Il faudra attendre le 17 janvier 1975, pour que la loi Simone Veil qui autorise l'IVG, soit votée

http://www.confessionsdunpolisson.fr/bureau/index.php?option=com_content&view=article&id=133:marie-giraud&catid=27:scandaleuses&Itemid=20

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2459
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   Lun 26 Mar 2012 - 21:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie-Louise Giraud née Lempérière - 1943
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand Janson cognait dur
» Antoine Carbuccia - Lénard - Oillic - Thépaut - 1866
» Inhumation des suppliciés au cimetière d'Ivry
» Les tombes des exécuteurs - où reposent-ils ?
» Marie-Louise Tromel dite Marion du Faouët - 1755

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: