La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Christian Ranucci - 1976

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 45
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Dim 22 Avr 2012 - 18:44

Tu parles d'un stage! C'est le genre de chose qui doit vous marquer à vie. pale

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brossman
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 48
Localisation : ------------ Photo de la carte professionnelle d’André OBRECHT, en hommage au dernier grand exécuteur français --------------------------
Date d'inscription : 21/10/2011

MessageSujet: Jean-François Le Forsonney   Mar 26 Juin 2012 - 8:29

Jean-François Le Forsonney (1949 – 2009)


L'avocat Jean-François Le Forsonney est décédé brutalement, le 21 décembre 2009, à l'âge de 60 ans. Son nom est inséparable de celui de Christian Ranucci, dont il a assuré la défense en 1976.

Né à Rabat (Maroc) le 5 juillet 1949, il venait tout juste de s'inscrire au barreau de Marseille, lorsqu'éclate l'affaire de l'enlèvement et de la mort de la petite Marie-Dolorès Rambla, dans la cité Sainte-Agnès.

Jeune stagiaire au cabinet de l'avocat pénaliste Paul Lombard, Jean-François Le Forsonney est poussé par son patron à accepter de défendre Christian Ranucci.

"Vous débutez. Personne ne vous connaît, ça vous protège, et lui avec, de l'hystérie générale", luit dit Paul Lombard en lui promettant de venir en renfort un peu plus tard. Il est donc commis d'office pour défendre Christian Ranucci.

Le procès s'ouvre le 9 mars 1976 devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône, à Aix-en-Provence, dans un climat de violence terrible liée à la proximité de l'assassinat du petit Philippe Bertrand par Patrick Henry à Troyes. Après trois jours d'audience, Christian Ranucci est condamné à la peine de mort.

Le 28 juillet 1976, à l'aube, Me Le Forsonney entre dans la cellule de leur client pour lui annoncer que son dernier recours en grâce a été rejeté et que la peine va être exécutée. Christian Ranucci a 22 ans, son avocat, 27 ans.

Dans un livre publié en 2004, Le Fantôme de Ranucci (Michel Lafon), Me Le Forsonney a fait un récit terrible de ces quelques minutes dans la prison des Baumettes, du réveil brutal de Christian Ranucci, du cortège qui emprunte les souterrains de la prison pour le mener jusqu'à "l'exécuteur en chef des arrêts criminels", le nom officiel du bourreau.

Jean-François Le Forsonney a écrit:

"Une table, deux chaises en vis-à-vis. A gauche, sur une autre table, un crucifix, une bouteille de rhum, un verre, un cendrier et une boîte d'allumettes. Ils l'ont assis. J'ai pris place devant lui (...). Pendant que je lui parlais, ils ont commencé à lui attacher les jambes et les poignets (...). A coups de ciseaux gigantesques, ils ont échancré le col du pyjama. J'étais sidéré par ce que je voyais. Un poulet allant à l'abattoir..."

Les derniers mots de Christian Ranucci, après avoir lu la lettre que sa mère lui avait adressée via ses avocats, seront pour dire à Paul Lombard et à Jean-François Le Forsonney, "Réhabilitez-moi !"

Au lendemain de cette épreuve, il décide d'abandonner la défense pénale. "J'ai voulu m'abstraire dans le droit, m'éloigner du fait et surtout du fait divers", disait-il. Jean-François Le Forsonney monte donc son propre cabinet et se spécialise en "droit emmerdant", civil et social, même si, régulièrement, le pénal le rattrape quand des clients attirés par sa notoriété viennent frapper à sa porte.

Toujours inscrit au barreau de Marseille, il ouvre un cabinet à Paris, en 1991. C'est à l'actuel patron de Radio France, Jean-Luc Hees, qu'il avait défendu lors de son licenciement de France Inter en 2004, que Jean-François Le Forsonney doit ensuite une solide clientèle de journalistes en conflit avec leur employeur.

Il comptait également Raymond Devos (1922-2006) parmi ses clients. Avec son confère et ami Guillaume Le Foyer de Costil, il s'est occupé de la défense des intérêts de ses héritiers après le décès de l'humoriste.

Mais jusqu'au bout, l'affaire Ranucci aura pesé sur sa vie. Fidèle à son engagement, Jean-François Le Forsonney, rejoint par Jean-Denis Bredin et Daniel Soulez-Larivière, sera présent à chaque étape des demandes de révision de la condamnation de Christian Ranucci. En vain.

"Mon premier désir de jeune avocat, au lendemain de cette affaire, aura été de vieillir. Avoir des cheveux gris, prendre du bide s'il le faut et un peu d'autorité. Tirer profit d'un regard qui a vu des choses que tout le monde n'a pas vu , écrivait celui qui avait rencontré tout de suite l'ultime impasse de ce métier avant d'avoir pu en discerner la finalité."


Dernière édition par brossman le Mar 26 Juin 2012 - 10:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brossman
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 48
Localisation : ------------ Photo de la carte professionnelle d’André OBRECHT, en hommage au dernier grand exécuteur français --------------------------
Date d'inscription : 21/10/2011

MessageSujet: Jean-François Le Forsonney / suite   Mar 26 Juin 2012 - 8:31

Voici quelques documents vidéos sur Jean-François Le Forsonney,
qui fut l’avocat commis d’office de Christian Ranucci en 1974, et qui nous a quitté le 21 décembre 2009 à l’âge de 60 ans

JF Le Forsonney en 1982, lors de la première demande de révision du procès :
http://youtu.be/AiiLxmTUAxs

JF Le Forsonney en 2001, évoquant l’exécution de Christian Ranucci
"La guillotine, ce sont des bruits"
http://youtu.be/WxkIMSuis8k


Plus anecdotique, une apparition de JF Le Forsonney au cinéma, peu de temps avant sa mort, dans le film "L’avocat" de Cédric Anger (sorti en 2010).

JF Le Forsonney – ses deux interventions dans le film
http://youtu.be/VMhOtG__byM
http://youtu.be/5HikuathOhA

Cédric Anger, réalisateur, nous parle de JF Le Forsonney.
http://youtu.be/J2GSYo7npmY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mar 26 Juin 2012 - 10:18

Citation :
Christian Ranucci, le dernier condamné à mort exécuté en France
Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poulain
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 53
Localisation : france
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mar 26 Juin 2012 - 18:56

Benny a écrit:
Citation :
Christian Ranucci, le dernier condamné à mort exécuté en France
Non.
jerome carrein et hamida djandoubi(le dernier) en 1977.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2426
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mar 26 Juin 2012 - 20:08

http://www.laprovence.com/article/region/ete-1976-christian-ranucci-execute-a-22-ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louison
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mar 26 Juin 2012 - 20:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chamaxjer
Condamné à mort


Nombre de messages : 3
Age : 53
Date d'inscription : 31/07/2012

MessageSujet: question    Mar 31 Juil 2012 - 20:16

bonjour , je viens d arriver sur le site et je suis entrain d haluciner comment peut on parler ainsi d un jeune homme de 20 ans excute

cordialment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louison
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mar 31 Juil 2012 - 20:32

Bonsoir Chamaxjer, l'affaire Ranucci c'est une tres longue histoire, on avait obtenu une majorité pour sa mort.... L'affaire soulève beaucoup de passions pas possibles.... Vu son âge, on en etait indifférent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chamaxjer
Condamné à mort


Nombre de messages : 3
Age : 53
Date d'inscription : 31/07/2012

MessageSujet: question    Mar 31 Juil 2012 - 20:35

indifferent a quoi vous avez que sa mere est toujours en vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5611
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mar 31 Juil 2012 - 20:36


Bonsoir chamaxjer,

Les "affaires" Ranucci et Mesrine ayant donné lieu par le passé à des débordements regrettables sur le forum, elle ont été dans un premier temps censurées. Le fil de discussion a ensuite été ouvert mais sera définitivement verrouillé au prochain incident.

Si vous souhaitez échanger à propos de l'affaire Ranucci, voici le lien d'un forum qui lui est entièrement consacré :
http://www.justice-affairescriminelles.org/Dossierranucci/phpBB2/index.php

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louison
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/12/2011

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mar 31 Juil 2012 - 20:39

les gens etaient indifférents de son âge et de son sort ! oui sa mère vit toujours, apparemment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel62
Aide non qualifié


Nombre de messages : 16
Age : 45
Date d'inscription : 30/12/2011

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mar 31 Juil 2012 - 21:40

bonsoir

Oui, Mme Mathon est tjs en vie ... agee de 90 ans elle vit sous tutelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chamaxjer
Condamné à mort


Nombre de messages : 3
Age : 53
Date d'inscription : 31/07/2012

MessageSujet: question   Mer 1 Aoû 2012 - 1:07

et vous sui etes sur ce site pour ou contre

Edit CARNIFEX: comme je vous l'ai exposé par MP nous ne souhaitons pas qu'il soit répondu à cette question, pour éviter tout débordement.
Merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Massicot
Aide confirmé


Nombre de messages : 31
Age : 42
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mer 5 Sep 2012 - 15:15

Pardonnez ma naiveté, mais je ne comprends pas comment les questions autour de la culpabilité ou non de Ranucci peuvent suciter une telle polémique. Je considère en effet que les gens qui sont sur ce forum sont à priori suffisamment matures pour ne pas s'écharper ou se balancer des injures à propos de thèses contraires qu'ils défendraient autour de l'innocence ou de la culpabilité de l'intéressé, non ??
Je trouve dommage de ne pas pouvoir échanger sur ce fait divers. A quoi sert un forum, si l'on est tous d'accord sur tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5611
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mer 5 Sep 2012 - 16:05

Adelayde a écrit:
Bonjour Jicemac
Bienvenue sur le form Smile
Les "affaires" Ranucci et Mesrine ayant suscité par le passé des débordements regrettables sur le Forum, elle y sont désormais censurées.
Si vous souhaitez échanger à propos de l'affaire Ranucci, voici le lien d'un forum qui lui est entièrement consacré :
http://www.justice-affairescriminelles.org/Dossierranucci/phpBB2/index.php
CARNIFEX a écrit:
Je rouvre ici un post sur Christian RANUCCI.
ATTENTION: je rappelle à tous qu'il est hors de propos de déballer des arguments sur sa culpabilité ou son innocence.
Par le passé des débordements ont eu lieu ici sur ce sujet. Ils ne devront pas se reproduire, sinon je verrouille à nouveau.
A présent, Panoramix, à vous.
Il n'y a rien à comprendre, Blaise Massicot : les débordements ont été constatés. Si vous souhaitez échanger à propos de la culpabilité de Ranucci, rendez-vous sur le forum que j'ai indiqué.

Les mises en garde de Carnifex et de moi-même sont on ne peut plus claires : il est hors de question de déballer des arguments sur la culpabilité ou l’innocence de Ranucci car alors, le sujet sera verrouillé à titre définitif.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Massicot
Aide confirmé


Nombre de messages : 31
Age : 42
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mer 5 Sep 2012 - 16:12

Adelayde a écrit:
Adelayde a écrit:
Bonjour Jicemac
Bienvenue sur le form Smile
Les "affaires" Ranucci et Mesrine ayant suscité par le passé des débordements regrettables sur le Forum, elle y sont désormais censurées.
Si vous souhaitez échanger à propos de l'affaire Ranucci, voici le lien d'un forum qui lui est entièrement consacré :
http://www.justice-affairescriminelles.org/Dossierranucci/phpBB2/index.php
CARNIFEX a écrit:
Je rouvre ici un post sur Christian RANUCCI.
ATTENTION: je rappelle à tous qu'il est hors de propos de déballer des arguments sur sa culpabilité ou son innocence.
Par le passé des débordements ont eu lieu ici sur ce sujet. Ils ne devront pas se reproduire, sinon je verrouille à nouveau.
A présent, Panoramix, à vous.
Il n'y a rien à comprendre, Blaise Massicot : les débordements ont été constatés. Si vous souhaitez échanger à propos de la culpabilité de Ranucci, rendez-vous sur le forum que j'ai indiqué.

Les mises en garde de Carnifex et de moi-même sont on ne peut plus claires : il est hors de question de déballer des arguments sur la culpabilité ou l’innocence de Ranucci car alors, le sujet sera verrouillé à titre définitif.

J'entends bien et je ne compte donc pas m'exprimer sur le sujet. Néanmoins je trouve cela fort regrettable, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1232
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Jeu 6 Sep 2012 - 10:32

Blaise Massicot a écrit:
Pardonnez ma naiveté, mais je ne comprends pas comment les questions autour de la culpabilité ou non de Ranucci peuvent suciter une telle polémique. Je considère en effet que les gens qui sont sur ce forum sont à priori suffisamment matures pour ne pas s'écharper ou se balancer des injures à propos de thèses contraires qu'ils défendraient autour de l'innocence ou de la culpabilité de l'intéressé, non ??
Je trouve dommage de ne pas pouvoir échanger sur ce fait divers. A quoi sert un forum, si l'on est tous d'accord sur tout ?

Ah, Blaise, si vous saviez... Ce ne sont pas spécialement les principaux intervenants du forum qui finissent par s'étriper dès qu'on parle de cette affaire. Non, tous les gens présents ici ne sont pas suffisamment matures quand on évoque la tragédie Ranucci. C'est vraiment, vraiment devenu LE sujet de discorde essentiel. Il n'y a même plus dans ce débat la question de savoir qui est pour ou contre la peine de mort. Cela n'a rien de surprenant. Il faut se rappeler qu'au moment des faits, une partie importante de l'opinion publique rêvait de voir Ranucci mort dans la minute ; quand le procès s'acheva, la condamnation donna lieu à d'indignes manifestations de joie et n'oublions pas les affrontements verbaux violents entre Buccorhodaniens convaincus de la culpabilité et Parisiens certains de l'innocence lors de la sortie du livre puis du film "Le Pull-Over rouge"...

Je sais très bien que les discussions les plus enrichissantes naissent de la polémique, mais quand celle-ci tourne à l'intolérance et au fanatisme, il est temps d'y mettre un terme. Jamais je n'irai discuter avec les internautes qui affirment haut et fort que vous et moi sommes des fascistes et des fous parce que nous nous intéressons à la guillotine. Je vous assure que c'est bien ce que certains pensent de nous. Pensez-vous arriver à convaincre du contraire quelqu'un qui formule un avis aussi péremptoire ? Dans le cas Ranucci, c'est pareil, sauf que des deux côtés, c'est souvent la foi absolue et intransigeante qui préside aux débats.

Sur ce, en tant que fondateur du forum, je vais m'autoriser - du moins si Adelayde et Carnifex n'ont rien contre - de formuler un ultime propos sur ce sujet avant de prier les gens de définitivement l'éviter.

Coupable ou innocent, Ranucci a fait preuve à la fois de malchance et de bêtise. De malchance car coupable ou innocent, son procès a eu lieu au pire moment qui soit (les jours suivants l'arrestation de Patrick Henry, assassin d'enfant indubitable, et qui avait attisé la haine populaire envers les tueurs d'enfants, présumés ou pas), et de bêtise par son comportement arrogant lors de l'audience. C'était un coup de poker : soit il impressionnerait par ses protestations d'innocence et son attitude méprisante, soit il n'allait qu'exacerber les haines... Quitte ou double. L'acquittement ou la mort. Une condamnation à vie ? Sûrement pas. On ne condamne pas à vie un innocent, devait-il penser.

Eut-il été un inculpé silencieux et résigné qu'il eut probablement échappé à la mort et aurait pu, de sa prison, solliciter toutes les démarches pour faire éclater la vérité. Enfin, ce n'est là qu'une probabilité. Seznec n'a toujours pas été réhabilité, Agret sait ce qu'il en est aussi, et Dany Leprince... La justice déteste admettre ses erreurs. Mais la justice est faite par des hommes, et ne pas se remettre en cause pour reconnaître ses fautes, c'est un travers propre à la plupart des êtres humains.
Si l'erreur est humaine, perséverer dans sa connerie aussi.

Mon conseil est : pensez ce que vous voulez mais n'essayez pas de convertir votre voisin à votre pensée. Le prosélytisme est un fléau. Si pour vous Ranucci est coupable, soit. Si pour vous, Ranucci est innocent, soit. Mais votre opinion ne changera rien au passé, ni au futur. Trente-six ans après un procès, la culpabilité et l'innocence n'ont plus d'importance que pour les familles des gens concernés. Ranucci est mort. Si on admettait son innocence, il n'en revivrait pas pour autant. La petite Marie-Dolorès non plus. Il n'y a plus non plus besoin de cet argument pour abolir la peine de mort. Voilà 31 ans qu'elle est rangée au rayon des mauvais souvenirs de l'histoire de notre pays.

La peine de mort a toujours fait des malheureux. S'il y a exécution, la famille du supplicié ne s'en remet jamais. S'il y a grâce, les familles des victimes ne comprennent pas cette clémence - sauf si, abolitionnistes, ils l'ont eux-même souhaitée. De toute façon, la base de tout, c'est le crime, et c'est une tragédie qui ne va jamais en s'amenuisant.

De plus, la peine de mort est une affreuse loterie. On le sait, tel crime identique conduira son auteur à l'échafaud à Aix et à la perpétuité à Laon. On le sait, et il suffit de regarder la liste des condamnations à mort pour s'en rendre compte, certains condamnés ont été graciés alors qu'ils s'étaient rendus coupables de plusieurs meurtres odieux, tandis qu'un autre ayant commis un seul assassinat a été exécuté. Pour une "égalité" pénale, il aurait fallu supprimer la grâce présidentielle. Ainsi, les jurés auraient su qu'une condamnation à mort était fatalement suivie d'exécution - sauf au cas d'une cassation - et qu'ils tenaient littéralement la vie d'un homme entre leurs mains. Cela aurait sans doute incité ces derniers à mettre davantage en balance le sort du criminel qu'on leur demandait de juger.

Il n'y a rien à dire sur l'affaire Ranucci. C'est comme dans la religion. L'athée est-il plus proche de la vérité sur le monde que le chrétien convaincu ? Pas plus vous que moi ne détenons la vérité, et nul ne la détient sans le moindre doute possible.
Coupable ou innocent, la seule certitude, c'est que son cas demeure une tragédie totale qui soulevera encore des questions dans un siècle.

_________________
"C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut. C'est par l'élixir de Sapho que ma pensée s'accélère. Les lèvres se tachent, les taches deviennent mise en garde. C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Blaise Massicot
Aide confirmé


Nombre de messages : 31
Age : 42
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Jeu 6 Sep 2012 - 12:13

Nemo a écrit:
Blaise Massicot a écrit:
Pardonnez ma naiveté, mais je ne comprends pas comment les questions autour de la culpabilité ou non de Ranucci peuvent suciter une telle polémique. Je considère en effet que les gens qui sont sur ce forum sont à priori suffisamment matures pour ne pas s'écharper ou se balancer des injures à propos de thèses contraires qu'ils défendraient autour de l'innocence ou de la culpabilité de l'intéressé, non ??
Je trouve dommage de ne pas pouvoir échanger sur ce fait divers. A quoi sert un forum, si l'on est tous d'accord sur tout ?

Ah, Blaise, si vous saviez... Ce ne sont pas spécialement les principaux intervenants du forum qui finissent par s'étriper dès qu'on parle de cette affaire. Non, tous les gens présents ici ne sont pas suffisamment matures quand on évoque la tragédie Ranucci. C'est vraiment, vraiment devenu LE sujet de discorde essentiel. Il n'y a même plus dans ce débat la question de savoir qui est pour ou contre la peine de mort. Cela n'a rien de surprenant. Il faut se rappeler qu'au moment des faits, une partie importante de l'opinion publique rêvait de voir Ranucci mort dans la minute ; quand le procès s'acheva, la condamnation donna lieu à d'indignes manifestations de joie et n'oublions pas les affrontements verbaux violents entre Buccorhodaniens convaincus de la culpabilité et Parisiens certains de l'innocence lors de la sortie du livre puis du film "Le Pull-Over rouge"...

Je sais très bien que les discussions les plus enrichissantes naissent de la polémique, mais quand celle-ci tourne à l'intolérance et au fanatisme, il est temps d'y mettre un terme. Jamais je n'irai discuter avec les internautes qui affirment haut et fort que vous et moi sommes des fascistes et des fous parce que nous nous intéressons à la guillotine. Je vous assure que c'est bien ce que certains pensent de nous. Pensez-vous arriver à convaincre du contraire quelqu'un qui formule un avis aussi péremptoire ? Dans le cas Ranucci, c'est pareil, sauf que des deux côtés, c'est souvent la foi absolue et intransigeante qui préside aux débats.

Sur ce, en tant que fondateur du forum, je vais m'autoriser - du moins si Adelayde et Carnifex n'ont rien contre - de formuler un ultime propos sur ce sujet avant de prier les gens de définitivement l'éviter.

Coupable ou innocent, Ranucci a fait preuve à la fois de malchance et de bêtise. De malchance car coupable ou innocent, son procès a eu lieu au pire moment qui soit (les jours suivants l'arrestation de Patrick Henry, assassin d'enfant indubitable, et qui avait attisé la haine populaire envers les tueurs d'enfants, présumés ou pas), et de bêtise par son comportement arrogant lors de l'audience. C'était un coup de poker : soit il impressionnerait par ses protestations d'innocence et son attitude méprisante, soit il n'allait qu'exacerber les haines... Quitte ou double. L'acquittement ou la mort. Une condamnation à vie ? Sûrement pas. On ne condamne pas à vie un innocent, devait-il penser.

Eut-il été un inculpé silencieux et résigné qu'il eut probablement échappé à la mort et aurait pu, de sa prison, solliciter toutes les démarches pour faire éclater la vérité. Enfin, ce n'est là qu'une probabilité. Seznec n'a toujours pas été réhabilité, Agret sait ce qu'il en est aussi, et Dany Leprince... La justice déteste admettre ses erreurs. Mais la justice est faite par des hommes, et ne pas se remettre en cause pour reconnaître ses fautes, c'est un travers propre à la plupart des êtres humains.
Si l'erreur est humaine, perséverer dans sa connerie aussi.

Mon conseil est : pensez ce que vous voulez mais n'essayez pas de convertir votre voisin à votre pensée. Le prosélytisme est un fléau. Si pour vous Ranucci est coupable, soit. Si pour vous, Ranucci est innocent, soit. Mais votre opinion ne changera rien au passé, ni au futur. Trente-six ans après un procès, la culpabilité et l'innocence n'ont plus d'importance que pour les familles des gens concernés. Ranucci est mort. Si on admettait son innocence, il n'en revivrait pas pour autant. La petite Marie-Dolorès non plus. Il n'y a plus non plus besoin de cet argument pour abolir la peine de mort. Voilà 31 ans qu'elle est rangée au rayon des mauvais souvenirs de l'histoire de notre pays.

La peine de mort a toujours fait des malheureux. S'il y a exécution, la famille du supplicié ne s'en remet jamais. S'il y a grâce, les familles des victimes ne comprennent pas cette clémence - sauf si, abolitionnistes, ils l'ont eux-même souhaitée. De toute façon, la base de tout, c'est le crime, et c'est une tragédie qui ne va jamais en s'amenuisant.

De plus, la peine de mort est une affreuse loterie. On le sait, tel crime identique conduira son auteur à l'échafaud à Aix et à la perpétuité à Laon. On le sait, et il suffit de regarder la liste des condamnations à mort pour s'en rendre compte, certains condamnés ont été graciés alors qu'ils s'étaient rendus coupables de plusieurs meurtres odieux, tandis qu'un autre ayant commis un seul assassinat a été exécuté. Pour une "égalité" pénale, il aurait fallu supprimer la grâce présidentielle. Ainsi, les jurés auraient su qu'une condamnation à mort était fatalement suivie d'exécution - sauf au cas d'une cassation - et qu'ils tenaient littéralement la vie d'un homme entre leurs mains. Cela aurait sans doute incité ces derniers à mettre davantage en balance le sort du criminel qu'on leur demandait de juger.

Il n'y a rien à dire sur l'affaire Ranucci. C'est comme dans la religion. L'athée est-il plus proche de la vérité sur le monde que le chrétien convaincu ? Pas plus vous que moi ne détenons la vérité, et nul ne la détient sans le moindre doute possible.
Coupable ou innocent, la seule certitude, c'est que son cas demeure une tragédie totale qui soulevera encore des questions dans un siècle.

Je comprends vos arguments et adhère pour partie à votre démonstration. Indépendamment de la dimension éminemment dramatique de l'issue de l'affaire (la condamnation à mort d'un jeune homme de 22 ans), je pensais que le temps qui nous sépare de cet épilogue judiciaire pouvait permettre de débattre sans animosité de tel ou tel aspect de ce fait divers dans un contexte dépassionné. Je vois qu'il n'en n'est rien.

Pourtant, d'autres affaires criminelles recèlent en leur sein mystères et zones d'ombres (affaires Raddad, Dils, Viguier...) sans susciter un tel déchaînement. Est-ce dû au fait que depuis l'abolition de la peine capitale, rien n'est devenu irréparable et que le risque d'encourir le châtiment suprème ayant disparu, avec lui se sont envolées les tensions extrêmes liées à la faculté de voir l'appareil judiciaire envoyer un individu de vie à trépas ?
Probablement. Pour autant, en mettant de côté l'issue pathétique de l'affaire pour se concentrer sur les faits de la cause, je pensais qu'il y avait matière à échanges intéressants. Tant pis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1232
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Jeu 6 Sep 2012 - 12:37

Dommage, comme vous dites. Je suis le premier à déplorer cette impossibilité de mener un débat sans excès, alors qu'en règle générale, ici, abolitionnistes et partisans de la peine capitale discutent cordialement sans se mettre sur la gueule...

Et vous avez probablement raison : le fait qu'ici, l'affaire se soit soldée par une exécution capitale rend l'erreur potentielle bien plus terrible, et accentue les passions. Dils, Raddad, Viguier... Tous ont été victimes de la justice. Mais tous vivent.


_________________
"C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut. C'est par l'élixir de Sapho que ma pensée s'accélère. Les lèvres se tachent, les taches deviennent mise en garde. C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
yaguara
Aide confirmé


Nombre de messages : 42
Age : 36
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Ven 7 Sep 2012 - 5:23

C'est peut être aussi en rapport avec l'accusé lui-même.
Je suis loin de m'être penché longuement sur cette affaire, j'ai un avis que je ne donnerai pas et qui est surement loin d'être plus juste qu'un autre.

Mais quand je regarde des photos de Ranucci, je vois un jeune homme, presque un ado.
Cette image reste très différente de celle d'autres guillotinés de l'époque.
C'est peut être cette image d'ado guillotiné qui attise aussi la passion autour de l'affaire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brossman
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 48
Localisation : ------------ Photo de la carte professionnelle d’André OBRECHT, en hommage au dernier grand exécuteur français --------------------------
Date d'inscription : 21/10/2011

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Ven 7 Sep 2012 - 8:25

Nemo a parfaitement expliqué le contexte du sujet.

Les discussions sur l'innocence ou la culpabilité de Ranucci sont vaines car elles n'aboutiront jamais à une conclusion.
Il faut donc s'en tenir à cette incertitude.

Pour ceux qui voudraient toutefois prolonger le débat sur l'affaire Ranucci, merci de vous rendre sur le forum mentionné par Adelayde :
http://www.justice-affairescriminelles.org/Dossierranucci/phpBB2/

Restons factuels sur ce sujet, afin d'éviter sa fermeture par les administrateurs du forum.
Car un forum sur la guillotine sans aucun sujet sur l'exécution de Ranucci ne risquerait-t'il pas de perdre en crédibilité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1232
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Ven 7 Sep 2012 - 11:34

yaguara a écrit:
C'est peut être aussi en rapport avec l'accusé lui-même.
Je suis loin de m'être penché longuement sur cette affaire, j'ai un avis que je ne donnerai pas et qui est surement loin d'être plus juste qu'un autre.

Mais quand je regarde des photos de Ranucci, je vois un jeune homme, presque un ado.
Cette image reste très différente de celle d'autres guillotinés de l'époque.
C'est peut être cette image d'ado guillotiné qui attise aussi la passion autour de l'affaire?

Je n'y avais pas songé, mais c'est très probable. Si on omet certains militants du FLN, la dernière exécution d'un condamné de droit commun aussi jeune remonte à 1958, avec celle de Vivier, lui aussi âgé de 22 ans. Mais Vivier était une petite frappe déjà connue de la police, et son crime, s'il est odieux, est crapuleux et donc parfaitement explicable, à la différence de la mort de Marie-Dolorès... En fait, les guillotinés, si jeunes soient-ils, étaient souvent des personnes avec un passé judiciaire plus ou moins lourd, ou bien une réputation franchement haïssable, ce qui ne les avantageait guère au moment du procès.

En outre, Giscard d'Estaing n'avait jusqu'alors pas une seule fois "laissé la justice suivre son cours". Le fait qu'on n'ait pas sollicité la guillotine depuis 3 ans était probablement vu par certains comme une tentative d'abolition, semblable à celle entreprise du temps de Fallières. Ce retour inattendu de l'échafaud dans une actualité estivale somme toute assez calme - les Français se passionnaient alors pour les J.O. - a également son rôle ici.

_________________
"C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut. C'est par l'élixir de Sapho que ma pensée s'accélère. Les lèvres se tachent, les taches deviennent mise en garde. C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 45
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Lun 10 Sep 2012 - 20:10

Effectivement, Ranucci n'avait aucun antécédent judiciaire et avait une vie rangée: il vivait encore chez sa mère, non?

C'est possible que cela ait joué.

Je me souviens du film qui avait été fait sur le procès. Ranucci était également décrit comme arrogant.

Il est fort probable que son arrogance ait contribué à l'enfoncer aux yeux des jurés.

L'impression que donnait le film était qu'il semblait ne pas avoir conscience de l'enjeu du procès.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Mar 11 Sep 2012 - 8:41

Sans compter au même moment "l'effet" Patrick Henry. Effet désastreux pour C R s'il en est !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christian Ranucci - 1976
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tombes de Buffet et Bontems - 1972
» la tête de ranucci
» L’entraîneur Jean-Christian Lang limogé
» Vos diplome, votre formation?
» Bonne Fete

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: