La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2436
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Sam 11 Nov 2006 - 8:33

More about guillotine from new caledonia

" WHEN the French authorities in
New Caledonia decided in the early
1800s they needed a bit of capital
punishment to deal with pesky con-
victs not toeing the line, they appealed
to France for a guillotine, and the
community for an executioner.
Both requests were quickly filled:
France had a guillotine left over after
the execution of Marie Antoinette, and
nine locals applied for the job of work-
ing the thing – for a bottle of rum and
10-cents per execution.
Just over 100 criminals were ex-
ecuted in New Caledonia, and two
were pardoned after the 45kg blade
jammed in its slot: of these two, one
slipped quietly back into the commu-
nity and the other went raving mad
from the trauma of it all.
And one of the executioners sui-
cided after being ostracised by the
community.
The guillotine can be seen at the
fascinating museum at Bourail north
of Noumea, along with a host of con-
vict-era memorabilia and photos "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 285
Age : 61
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Mar 14 Nov 2006 - 7:56

Bonjour.

Interessant document. Il montre , au dela du debat pour ou contre la peine de mort, que le discours officiel sur la Justice a toujours plus ou moins ete motive par des interets politiques. En ce qui concerne les colonies, la France avait parait-il une tres mauvaise reputation vis-a-vis des populations colonisees, mon beau-fils qui a voyage au Vietnam il y a deux ans m'a confirme cela. On comprend aisement pourquoi a la lecture de cet article. Mais il montre aussi toute la faiblesse de l'argument sur
l'exemplarite du "chatiment supreme".
Je suis cependant sceptique a propos de cette histoire de guillotine "royale"... Dans une publication des annees 60/70 (Le Journal de la France), je me rapelle une photo du couperet qui aurait servi a executer Louis XVI. Il avait de fait cette assymetrie que l'on voit sur les photos des machines survivantes montrees sur ce site.
Et a propos de cette periode, connaissez vous le bouquin suivant:

"Bourreaux de pere en fils"
Les Sanson 1688-1847
Bernard Lecherbonnier
Albin Michel.
Ca vient bien en complement du livre de Delarue, sorti en 1979.

Salutations.
Henri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2436
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Mer 25 Juil 2007 - 12:06

WHEN the French authorities in
New Caledonia decided in the early
1800s they needed a bit of capital
punishment to deal with pesky con-
victs not toeing the line, they appealed
to France for a guillotine, and the
community for an executioner.
Both requests were quickly filled:
France had a guillotine left over after
the execution of Marie Antoinette, and
nine locals applied for the job of work-
ing the thing – for a bottle of rum and
10-cents per execution.
Just over 100 criminals were ex-
ecuted in New Caledonia, and two
were pardoned after the 45kg blade
jammed in its slot: of these two, one
slipped quietly back into the commu-
nity and the other went raving mad
from the trauma of it all.
And one of the executioners sui-
cided after being ostracised by the
community.
The guillotine can be seen at the
fascinating museum at Bourail north
of Noumea, along with a host of con-
vict-era memorabilia and photos.
http://img2.freeimagehosting.net/image.php?43f6ebc2e1.jpg

http://img2.freeimagehosting.net/image.php?774f9935f0.jpg
http://www.yachtdaemon.com/ED%20Guillioutine.JPG
http://img2.freeimagehosting.net/image.php?832c400726.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mox
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Mer 25 Juil 2007 - 16:22

Ah ! Du nouveau.

Je ne connaissais pas les deux derniers clichés. La machine Berger est dans un état de conservation remarquable.

Macé utilisa-t-il une autre machine que la Schmidt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2436
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Mer 25 Juil 2007 - 17:30

Mox a écrit:
Ah ! Du nouveau.

Je ne connaissais pas les deux derniers clichés. La machine Berger est dans un état de conservation remarquable.
Macé utilisa-t-il une autre machine que la Schmidt ?

Indeed-the original Mace's guillotine was rather "revolutionary" style.The one from bourail Museum is looking like Berger....
http://www.amnistia.net/biblio/litter/peinemort_0810.htm
I don't know.... maybe later was reconstructed ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2436
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: About museum in Bourail   Mer 25 Juil 2007 - 17:50

http://www.nouvellecaledonietourisme-sud.com/pressroom/account/docs/Echo12light.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mox
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Mer 25 Juil 2007 - 18:31

Il est tout de même assez surprenant que la machine soit exposée dans un musée des DOM TOM et pas en métropole ! Le sujet est encore brûlant parait-il... Pourtant le soleil est plus généreux là-bas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Mer 25 Juil 2007 - 21:55

Il avait été prévu, paraît-il par J.Chirac lors de son septennat de 1995, de faire transférer "la bécane" de Fresnes jusqu'au Musée Carnavalet.A l'époque, le maire de Paris était de la même couleur politique que le Président de la République, donc pas de rébellion à craindre a priori No
Tout ceci est tombé à l'eau, sans doute par crainte de réactions violentes de la part d'abolitionnistes Question En fait, le sujet n'était peut-être pas encore "refroidi",en particulier vis-à-vis de l'affaire Rannucci et des n° tentatives de réouverture du dossier.Chirac, comme chacun sait, avait voté l'abolition en 1981.
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Nouvelles Hébrides   Mer 23 Juil 2008 - 11:27

Ai trouvé ce lien sur une sextuple exécution à Port Vila aux Nouvelles Hébrides (actuel Vanuatu).

Je ne sais pas si quelqu'un l'avait déjà mis sur le forum.

http://www.amnistia.net/biblio/litter/peinemort_0810.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2436
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: :-)   Lun 13 Avr 2009 - 13:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Lun 13 Avr 2009 - 15:35

Hello, Piotr.
Rectification. Wink
Revenir en haut Aller en bas
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2436
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Lun 13 Avr 2009 - 17:46

mercattore a écrit:
Hello, Piotr.
Rectification. Wink
as usually-no problem Mercattore Very Happy

I,m waiting impatientyy for unknown information about "veuve"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2436
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Ven 19 Fév 2010 - 21:22

Hawera & Normanby Star, 7 December 1905

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5649
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: L'affaire de Malo-Pass - 1929   Jeu 11 Avr 2013 - 14:08


Sextuple exécution aux nouvelles-Hébrides

=-=-=-=-=

L'affaire de Malo-Pass 1929 - Une machination contre un colon, bâtie et menée à son terme criminel par des recrutés tonkinois sur l’île de Malo en juillet 1929.


La propriété" Malo-Pass", sur l'île de Malo appartenait à I’ époque à la Compagnie Agricole et Minière des Nouvelles-Hébrides qui employait des gérants pour l‘exploitation. Peu avant l'expiration du contrat du gérant contremaître fin mai 1929, la Compagnie s'est préoccupée de son remplacement en s'assurant le concours de N... qui a pris ses fonctions le 1er juin 1929. Les deux gérants ont collaboré pendant environ un mois en guise de transition.

La main-d’œuvre employée sur cette plantation était composée d'indigènes et de Tonkinois arrivés directement d'Indochine en 1928. Et parmi eux, quatre hommes se sont fait remarquer par leur différence : "mauvaise volonté au travail" et "nature violente".
Il est facile de deviner qu'avec ces comportements "frondeurs" ils aient acquis une grande emprise sur les autres travailleurs.

Déjà, pendant la période de transition de prise de fonction, N... avait signalé à la direction de la Compagnie que I‘exploitation était dans un état déplorable et on lui a suggéré de "reprendre les choses en main". Ainsi donc, devant son attitude ferme, ces quatre Tonkinois, s'inquiétant probablement de perdre leur ascendant sur les autres, se sont concertés pour former le projet de se débarrasser de lui.
Il faut dire que N..., dans le souci du meilleur rendement n'hésitait pas à utiliser le nerf de bœuf. Il lui arrivait aussi de mettre les recrues indociles et paresseuses dans une fosse creusée dans le camp et de recouvrir le tout avec des tôles et des madriers. C’était un peu la prison de la plantation. Mais qui dit prison dit évasion, souvent, et il y en eut une, celle d'un Tonkinois qui est allé vivre dans la brousse, ravitaillé par ses compatriotes de la plantation.

A la mi-août, le directeur de la compagnie est venu en visite d'inspection, a constaté que tout allait beaucoup mieux et que le rendement dans le travail s’était amélioré. Il n'a pu qu'encourager N... à poursuivre dans cette voie.

Le 25 août, N... accompagne un ami sur sa plantation et revient à la tombée de la nuit. Il trouve alors à Malo-Pass monsieur A..., géomètre de la Compagnie avec qui il a dîné puis ce monsieur A... est parti avec sa pétrolette à Aoré sur l'autre rive du Bruat où il procédait à des travaux de délimitation. N... se trouve donc seul... Et évidemment, on s’en doute, c'est le moment que vont choisir les quatre comploteurs pour mettre à exécution leur projet.

L'un était chargé d'aller prévenir N... que l'évadé était dans la cuisine des coolies et qu’il se ravitaillait. Le colon, en pyjama, se munit d'une torche et de son revolver et va à la cuisine. Il le retrouve en train de fouiller dans un sac de riz. N... dirige brusquement son faisceau lumineux sur lui et le met en joue. Ébloui et pris de peur, le tonkinois lâche le sabre d'abatis qu’il dissimulait derrière son dos et se laisse entraîner sans résistance jusqu'à la maison du colon où il est attaché sur la véranda.

Les quatre autres décident d'en finir immédiatement, avec leur patron. Ils libèrent leur ami, et le mettent cette fois sous I'un des lits de leur habitation commune. Et pour la seconde fois, ils appellent N... lui disant que le prisonnier s’était échappé à nouveau et qu'il était dans une case, cherchant de la nourriture. Le colon les suit à nouveau au camp des travailleurs.

Tenant de la main gauche sa lanterne électrique et de la droite son revolver, N... se dirige vers le coin du garde-manger et ne trouve rien. L'un des Tonkinois lui explique alors qu’ayant eu peur, l’autre s'est caché sous le lit. Le colon se baisse, les quatre hommes derrière lui...
Le premier lui assène alors deux coups de hache derrière la tête, suivi des autres qui enfoncent leurs sabres d'abattis dans le corps étendu, mort.

L'enquête menée après cet assassinat a montré qu’il y avait bien eu complot monté par ces quatre Tonkinois aidés par une vingtaine d'autres qui se trouvaient devant et autour de la case cette nuit là. Les coupables ont reconnu avoir scellé un pacte avec les autres autour de deux bouteilles de vermouth, s’assurant ainsi le concours de tous et leur mutisme. Renseignements judiciaires pris sur les antécédents des accusés il s'est avéré qu'ils étaient venus travailler aux Nouvelles-Hébrides sous de faux noms, certainement dans I 'espoir que resteraient inconnus les crimes qu'ils avaient commis au Tonkin.

Après un long procès au Tribunal Français de Port-Vila, l e verdict est rendu tard dans la soirée : Les quatre Tonkinois sont condamnés à mort. Trois autres dont l'évadé aux travaux forcés à perpétuité, sept autres aux travaux forcés à temps et les six derniers sont acquittés. Lors de la lecture d u verdict, l'Aviso escorteur "Regulus" de la Marine Française était en rade de Port-Vila depuis quelques heures...

Par mesure de sécurité et d'ordre, les condamnés ont été provisoirement déportés en Nouvelle Calédonie par le " Regulus " pour attendre le résultat de leur pourvoi en Cassation puis du recours en grâce qui furent rejetés par la suite.

Le champ de la milice française est une belle pelouse entourée de villas claires, et domine la ville et la rade. Habituellement, quelques chevaux y paissent indolemment et l'on entend les rires sonores des miliciens dans leurs cases blanchies à la chaux. A l'aube rouge de ce matin du 28 juillet 1931, c'est le champ de la mort.

La guillotine, amenée de Nouvelle Calédonie, et dressée pendant la nuit, montre dans l'aube qui pointe, le couperet livide qui bientôt remontera cinq fois éclaboussé de rouge puisque six têtes vont tomber.

C'est la première fois qu'on élève la guillotine ici. Celle qui est dressée aurait servi (du moins son mécanisme et le couperet), d'après certains documents conservés à Nouméa, à exécuter le roi Louis XVI. Elle aurait également décapité Robespierre et c'est le jour anniversaire de son exécution qu'elle fonctionne dans ce lointain archipel du Pacifique à 22.000 kilomètres de la place de Grève ou elle s'érigeait au nom du Salut Public. Les condamnés sont tous Tonkinois. Les deux premiers ont assassiné en mai 1929 un de leurs compatriotes après l'avoir volé.
Les quatre autres sont les assassins de M. N... en août 1929.
Le "La Pérouse" du 27 Juillet les a emmenés à Port-Vila, sous la garde de gendarmes, en même temps qu'étaient transportés la guillotine et ses servants volontaires, des condamnés de droit commun.

L'assistance nombreuse, composée d'Européens, d'Indigènes et d'Indochinois, retenue par la police française, ne peut voir l'exécution qu'à distance. Parmi les personnalités, le Procureur Général, le Président du Tribunal français, le Commissaire de police, le Chef du Service de l'immigration. Le Procureur au tribunal mixte. Le Chancelier de la Résidence de France et le Docteur, Chef du service de santé.

Chacun a son tour, soutenu par deux aides à cause des liens, les condamnés franchissent les 40 mètres qui séparent la case ou ils sont enfermés et la guillotine que le Révérend Père Loubière essaie de leur masquer de son mieux. II les précède et les assiste de toute sa foi en leur répétant d'ultimes paroles d'espérance et en leur faisant baiser un crucifix noir. Dès qu'une tête tombe, le Père se précipite vers la case pour chercher un autre condamné et six fois de suite il se porte garant que le geste du bourreau est libérateur.

Six têtes sont tombées.

L'ordre a été parfait. L'exécution a duré vingt minutes. Les condamnés ont eu une attitude calme et résignée. Le bourreau a été félicité pour s'être acquitté de sa tache en si peu de temps.

"Le Néo-Hébridais" - Port Vila, juillet 1931


http://cafe-the-la-soupe.blogspot.fr/2008/04/les-guillotins-tonkinois-de-port-vila.html

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt


Dernière édition par Adelayde le Ven 12 Avr 2013 - 7:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Ven 12 Avr 2013 - 2:07

Cette execution a eut lieu a Port Villa, Nouvelles Hebrides et pas en NC. La guillotine de Nouvelle-Caledonie avec son bourreau-bagnard a fait le voyage pour l'execution. Cette execution est discutee ailleurs sur le forum...
Par exemple ici:
http://guillotine.cultureforum.net/t1108-sextuple-execution
http://guillotine.cultureforum.net/t225-a-20-000-km-de-paris
http://guillotine.cultureforum.net/t1436-la-deuxieme-veuve-du-bagne-caledonien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5649
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Ven 12 Avr 2013 - 6:48


Pas mal de discussions ont effectivement été ouvertes sur ce même sujet, Boisdejustice.
Les fils :
http://guillotine.cultureforum.net/t1108-sextuple-execution
http://guillotine.cultureforum.net/t225-a-20-000-km-de-paris
http://guillotine.cultureforum.net/t149-the-royal-guillotine-in-vanuatu-1931
sont réunis sous un titre unique : « La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu » où on retrouvera l'affaire de Malo-Pass.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coupe-Coupe
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 64
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   Mer 17 Déc 2014 - 14:54

Autre page sur les 6 guillotinés Tonkinois avec de nouvelles photos annotées en Français !!

http://jeanvanjeanchandang.blogspot.fr/2013_11_25_archive.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Veuve aux Nouvelles-Hébrides – Vanatu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TASEKO....nouvelles :
» NOUVELLES DE 2011
» Economie sociale et solidaire : Nouvelles trajectoires d'innovations
» Nouvelles révélations sur le trésor de la Wilaya III
» Nouvelles règles pour poster dans le salon "Chaînes de parrainage" - A LIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LA VEUVE-
Sauter vers: