La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le rétablissement des travaux forcés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

travaux forcés
Pour réprimer ?
50%
 50% [ 2 ]
Pour restructurer un maximum de délinquants ?
50%
 50% [ 2 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   Mer 19 Oct 2011 - 10:01

Il existe actuellement des peines de TIG (travaux d'Intérêt Général), en général courtes.
Personnellement, et c'est un débat un peu différent, j'étais pour le remplacement du service militaire par un service civil : pions, aide aux associations, etc ... Ça aurait fait prendre conscience de la réalité à beaucoup de jeunes et auraient pu les sortir de leurs citées.
Concernant les TIG, faire nettoyer les murs à un graffeur peut lui faire prendre conscience des conséquences de ses actes. La peine a un lien avec l'acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
byrdo
Aide non qualifié


Nombre de messages : 12
Age : 33
Date d'inscription : 18/10/2011

MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   Mer 19 Oct 2011 - 14:03



"1) punir par vengeance, en accordant au mot "peine" son sens de souffrance ?
2) Récupérer la partie (importante) de délinquants destructurés avant que la pègre ne les inclut à ses effectifs en assurant sa formation criminelle ?"


Je pense que le travail forcé doit permettre un peu de ces deux occurences.

1 --> Il faut à la fois que le délinquant puisse, durant sa peine de prison (3 mois, 6 mois, 1 an), être en "peine", faire des tâches difficiles, finir une journée en sueur et avec un bon mal de dos, soumis aux ordres d'un contremaitre. Je ne dis pas que ces travaux doivent pousser les détenus jusqu'à la mort, comme ce fût le cas dans les bagnes de Cayenne, mais au moins subir les souffrances de n'importe quel ouvrier, de chantier, agricole, qui travaille dans des conditions difficiles (climat, charges lourdes, horaires contraignants, ordre à suivre rigoureusement), sur une durée de temps journalière commune à ce qu'un tel ouvrier endure de nos jours.

Le but n'étend pas de les tuer à la tâche, mais de leur inculquer des valeurs de travail, de rigueur, de discipline, de travail en équipe. Je pense que ce type d'activité serait beaucoup plus formatrice que (attention, je vais citer des choses qui vont peut-être piquer aux yeux de ceux qui connaissent les réelles activités du milieu carcéral, activités qui ne sont peut-être pas celles que je présume) faire du sport, aller à la promenade dans le cour, ou regarder le foot sur les chaînes payantes.

Pour moi, il est important qu'ils ressortent fatigués et avec l'envie de ne plus y revenir, plutôt qu'en forme, l'esprit tranquille, et la réputation de caïd qui a fait de la prison auprès de ses petits camarades.


2 --> Apprendre un savoir faire par l'intermédiaire de ces activités de labeur, associé à une réelle volonté du délinquants de revenir dans le droit chemin, peut permettre à sa sortie de détention, de l'orienter vers une vie honnête et travailleuse, plutôt qu'une vie oisive, et dont les revenus sont basés le traffic ou le vol.

Evidemment, ça ne retire en rien le fait que la pègre a des moyens convaincants de faire revenir les brebis égarés (argent facile, temps libre), mais l'honnêteté de quelqu'un ne s'achète pas, et je pense que ceux qui auront la réelle envie de s'en sortir le pourront.



Concernant les TIG, j'ai toujours trouvé ces sanctions sans effet.
J'illustre : j'ai connu des personnes dans mon collège (il y a une quinzaine d'années), qui se sont souvent retrouvés à devoir effectué des TIG, suite à leur comportement délictueux. Quand ils se retrouvent à devoir nettoyer des murs ou balayer les rues le matin, et qu'on leur paye des tours de karting ou des stages de voile l'après-midi, je trouve ça honteux !! Et vu les sanctions, je peux vous assurez que les délinquants prenaient effectivement les juges et les policiers pour des "bouffons"

Quand je pense que mes parents n'avaient pas les moyens de me payer de telles activités, si j'avais su à l'époque qu'en explosant un abribus et en étant interpellé, j'aurais droit à de telles activités en échange de quelques travaux, je n'aurais pas hésité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   Mer 19 Oct 2011 - 18:50

Bonsoir à toute l'équipe !
Ce débat est fort intéressant et de très bonne tenue... Very Happy ...!
Par contre, est-il à sa place dans le chapitre "Ces messieurs du petit matin" Question J'en doute...

Adelayde, Carnifex, qu'en pensez-vous ?
Pour moi, sa place est dans le chapitre général "La Veuve".J'aurais pu le déplacer, mais j'ai eu des scrupules... pale
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5696
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   Mer 19 Oct 2011 - 19:19

Bien vu, Pierrepoint. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1509
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   Mer 19 Oct 2011 - 19:44

Bonsoir Pierrepoint et toute l'équipe.

je vous avoue que je ne sais pas trop où placer ce sujet, mais cela n'a sans doute pas grande importance.

Ce débat est très intéressant, mais notre ami Michel-j a un tel débit que j'ai du mal à tout intégrer. Embarassed


Pour en revenir au sujet, je suis partisan du travail, non pas pour punir, mais pour rééduquer (ou plutôt préparer la réinsertion), apprendre à des jeunes ce que c'est que le travail, que l'on peut y prendre goût.

J'en conviens c'est certainement très difficile. A mon sens de deux choses l'une: soit on part sur la base du volontariat (avec comme "récompense" non pas de l'argent mais une remise de peine) , soit sur l'obligation (avec comme seule récompense ce que les autres ne pourraient avoir qu'en travaillant, comme une amélioration des conditions de vie: télé, bouffe, droit de faire du sport, etc...).

La 2ème raison du travail "obligatoire" est très certainement économique: permettre par la valeur ajoutée du travail pénitentiaire un allègement des impôts du contribuable.



Pour en revenir aux peines afflictives, je voudrais évoquer les peines infamantes. Pour bon nombre de petits caïds faire un séjour en prison constitue un cap qui lui permettra de "monter en grade" vis à vis de ses petits copains.

La réclusion agit alors non plus comme une épreuve infamante, mais comme un rite dont on est fier.

J'ai vu une fois une émission TV sur une prison assez spéciale des USA où le directeur avait imaginé un moyen pour que ses pensionnaires ( condamnés à de petites peines) ne trouvent pas à se vanter de leur séjour à la sortie.

Ainsi, il avait fait peindre toutes les cellules en rose et les détenus portaient également des tenues roses, ce qui cassait un peu l'image virile de durs à cuire qu'ils espéraient montrer par la suite.

Les distractions étaient interdites. Les détenus n'avaient que la lecture de la Bible (je crois) pour s'occuper.

De ce fait les détenus devenaient très désireux de sortir de ce qui leur paraissait véritablement un enfer: pas de billard, pas de foot, pas de TV ni de salle de sport.

Pour obtenir ces distractions les détenus devaient d'une part se tenir à carreau durant leur détention, d'autre part être volontaire pour travailler.

Bilan de l'affaire: les volontaires pour travailler étaient légions. Et surtout: à la sortie personne n'était assez dingue pour y retourner.


Ce n'est peut-être pas politiquement correct, je n'en sais rien. Mais j'ai trouvé que la logique de ce pénitencier n'était pas idiote et pouvait aboutir au résultat escompté: ne plus revoir revenir ces petits délinquants.

Bien entendu, pour les grands criminels cela est une autre affaire.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   Mer 19 Oct 2011 - 21:33

pierrepoint a écrit:
Par contre, est-il à sa place dans le chapitre "Ces messieurs du petit matin" Question J'en doute...
Ils ne se lèvent pas à l'aube, les forçats ?
Ils sont bien des messieurs du petit matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
byrdo
Aide non qualifié


Nombre de messages : 12
Age : 33
Date d'inscription : 18/10/2011

MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   Jeu 20 Oct 2011 - 13:25

@CARNIFLEX : l'idée de pratiquer des peines infamantes est selon moi bonne, afin d'éviter que les petits délinquants ne ressortent d'entre les murs avec une réputation de caïd.

Mais en France, l'idée même d'humilier un tant soit peu les détenus, mêmes si cela relève plus de la moquerie que de la soumission à de la souffrance, est mal vue, à cause de tout un tas d'associations et d'officines droitdelhommiste, composées d'une poignée de gens plus avides d'argent et d'exposition médiatique, qu'animés d'une réelle fibre morale, et qui semblent apparemment avoir plus de poids que la volonté politique d'hommes qui ont été élu par le plus grand nombre.


Mais je vous suis totalement sur cette voie, si on casse l'image virile de la racaille, et qu'on hôte les loisirs, en tout cas pour les courtes peines, on ne donnera pas envie au petit délinquants d'y retourner.

Concernant les longues incarcérations, ces pratiques pourraient créer plus de monstres que ce qu'elle en ferait disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   Jeu 20 Oct 2011 - 13:57

Le systeme carceral en question c'est celui de Joe Arpaio, Sheriff elu de Maricopa County en Arizona.
A cause d'un manque de cellules pour les delinquants qui menait a des reductions de peine mandatoires, il a fait construire une prison de tentes dans le desert a cote de la prison du county. Un grand signe neon visible de l'autoroute adjacente indique comme un motel "We have plenty of Vacancies" (Nous avons des places libres).
Les tentes n'ont pas d'air conditionne malgre les temperatures de plus de 50 degres en ete. Les uniformes et calecons distribues par l'administration sont roses. Il n'y a pas de tabac ou de cafe dans le camp et il y a seulement des emissions religieuses ou educatives sur la tele. De meme pour les livres. Les radios jouent des operas et de la musique classique. Le taux de recidivisme dans Maricopa County est tombe dramatiquement depuis ces mesures et la plupart des detenus s'inscrivent a tous les activites civiques possibles pour sortir du camp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1509
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   Jeu 20 Oct 2011 - 15:01

Je ne sais pas pourquoi, mais cela me donne envie de rire.

J'imagine nos petits caïds habillés en rose et obligés d'écouter de la musique classique plutôt que du rap, se battant pour être inscrits sur la liste des corvées afin d'obtenir une amélioration de leur séjour. What a Face

Je gage qu'on ne doit pas se vanter d'y avoir fait un séjour. clown

Je me demande comment cela fonctionne aux USA pour qu'un directeur de prison (le shérif ici) puisse modifier à ce point le règlement intérieur.

En France cela ne serait pas possible.


_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5696
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   Jeu 20 Oct 2011 - 17:41

Les travaux forcés, êtes-vous
1) Contre ;
2) Pour, en vue de réprimer ;
3) Pour, en vue de restructurer un maximum de délinquants.


Cette formulation aurait permis de connaître le nombre de participants opposés au rétablissement des travaux forcés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5696
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   Jeu 20 Oct 2011 - 18:09

Je pense qu'en ne tenant pas compte des participants qui sont opposés au rétablissement des travaux forcés, on se prive d'une information importante mais ce n'est qu'un point de vue. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rétablissement des travaux forcés.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rétablissement des travaux forcés.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Repos forcés
» Prestataire de services - travaux de secrétariat
» travaux sur la RN76
» Prompt rétablissement
» TRAVAUX EN COURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: