La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les parricides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Lun 17 Déc 2007 - 14:00

SYWAN, LES AUTRES PARICIDES EXÉCUTÉS APRÈS DELAFET N'ONT DONC PAS SUBI LE RITUEL PARICIDE. C'EST DONC PROBABLEMENT UN TEXTE DE LOI OU DECRET- LOI QUI A ABOLI CE RITUEL.

EN CONNAISSEZ-VOUS LA DATE ?


Dernière édition par mercattore le Mar 2 Nov 2010 - 8:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1231
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Lun 17 Déc 2007 - 14:34

C'est une loi qui date d'avril 1958, si je ne me trompe (il faudra que je vérifie).
Cependant, la chose restait appliquée - même si un peu différemment - au Maghreb : Fernand Meyssonnier l'a raconté (et me l'a confirmé par la suite) que les deux derniers parricides ont eu la tête tranchée alors qu'on leur avait bandé les yeux avec un voile noir.

_________________
"C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut. C'est par l'élixir de Sapho que ma pensée s'accélère. Les lèvres se tachent, les taches deviennent mise en garde. C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Lun 17 Déc 2007 - 15:02

SYWWAN,

SI UNE LOI EST PARUE EN 1958, IL EST ALORS POSSIBLE QUE LES EXÉCUTEURS DE PARACIDES DANS LES COURS DE PRISONS AIENT ENCORE APPLIQUÉ LE RITUEL, LA DISCRÉTION ÉTANT SOUVENT DE MISE SUR LA PROCÉDURE (EXCÉCUTEURS PEU BAVARDS OU PAS, PROCÈS VERBAUX D'ÉXÉCUTIONS ACCESSIBLES ? ETC.) L'AURAIT ON SU SI UN RITUEL AVAIT ÉTÉ APPLIQUÉ À L'INTÉRIEUR D'UNE PRISON ?

IL EST VRAI QUE LA SYMBOLYQUE DU RITUEL TROUVAIT SURTOUT SA JUSTIFICATION DANS L'EXÉCUTION PUBLIQUE.


Dernière édition par mercattore le Lun 30 Aoû 2010 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1231
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Lun 17 Déc 2007 - 15:45

Je me fie aux évocations faites par des témoins : Maurice Cieutat qui a assisté à l'exécution de Gabriel Bernard n'en parle pas. Les mémoires d'Obrecht n'en font pas mention.
Il faut mentionner une autre particularité de la loi pour les parricides : devant l'échafaud, un huissier lit l'acte de condamnation. Quand il a fini, les aides retirent le voile et basculent le condamné.
Là aussi, inutile de le faire en privé.
Non, sérieusement, je pense qu'avec Delafet, le cérémonial millénaire a pris fin en France métropolitaine.

_________________
"C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut. C'est par l'élixir de Sapho que ma pensée s'accélère. Les lèvres se tachent, les taches deviennent mise en garde. C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Lun 17 Déc 2007 - 20:20

D'accord. Effectivement, plus rien n'a donc indiqué que le «cérémonial paricide» ait continué après cette l'exécution.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Mar 18 Déc 2007 - 15:08

Je relève dans une étude sur les parricides : Article 59 - Le complice d'un parricide (même s'il n'a aucun lien de parenté avec la victime) est déclaré PARRICIDE.

- Entre 1825 et 1832, sur 13 parricides condamnés au supplice, seuls 3 subiront l'amputation de la main droite et ce en 1831 ou 1832, anticipant donc la loi du 28-4-1832 supprimant la dite amputation.

-Ci-dessus : Livre à lire sur les parricides, que je n'ai pas lu mais que je vais me procurer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Mer 19 Déc 2007 - 0:54

Ah, oui, c'est vrai Dédé, il y a eu des des femmes, je n'y pensais pas, habitué à ce que ce soit surtout des hommes qui soient concernés.

C'est très intéréssant que vous ayez posté ce texte que je vais lire très attentivement.

Ces cas de parricides femmes suivis d'exécution doivent être rares, je me demande si le XXème siécle en a connus ?

Le dernier cas dans le gers date quand même de près de 200 ans, c'est donc sous Charles X, juste avant l'arrivée de Louis Philippe, cela fait «une paie», comme on dit.

Merci, et à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Mer 19 Déc 2007 - 2:02


"Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère..." Un film réalisé par René Allio

Un cas de pariccide, auteur d'un triple assassinat en 1835, en Normandie.

Le philosophe Michel Foucault avait ressorti ce dramatique événement en publiant un livre sur ce sujet.

Ce film est tiré du livre de Foucault portant ce titre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Mer 19 Déc 2007 - 2:10

http://www.critikat.com/article1540.html

- POUR EN SAVOIR UN PEU PLUS SUR LE FILM ET CE DRAMATIQUE ÉVÉNEMENT.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Mer 19 Déc 2007 - 4:27

Sywan a écrit:
Les parricides d'Anatole Deibler


- 11 octobre 1923, Privas, Louis Sapet (mais comme ce sont ses parents adoptifs, il ne subit pas le rituel) (p,m).

Pourtant, dans le code pénal, tout au moins au XIXème siècle, (Il faudrait voir s'il avait été modifié ultérieurement pour ce qui va suivre) un assassin qui avait tué un ou deux de ses parents adoptifs était considéré comme «parricide» et était guillotiné dans les formes d 'exécution pour parricide.
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1231
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Mer 19 Déc 2007 - 10:29

Non, en fait, les femmes parricides exécutées ne sont pas si rares puisque les criminelles s'attaquent en général aux membres de leurs familles : parents, époux, enfants.
Précisons que le 24 janvier 1887, la dernière femme exécutée en public, Georgette Thomas, était une parricide qui avait fait brûler vive sa mère dans la cheminée.
Dédé mentionne que la suivante fut Elisabeth Ducourneau, 54 ans plus tard, et qu'elle fut aussi une parricide.
Mercattore, travailleriez-vous sur un dossier consacré uniquement à ceux qui tuent leurs parents ?
Vous devriez vous pencher sur le cas des adolescents de notre temps, qui rêvent tous un jour de supprimer leurs géniteurs (pour cause de scooter confisqué, de punition "pas de sortie avec tes copains samedi soir")...

_________________
"C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut. C'est par l'élixir de Sapho que ma pensée s'accélère. Les lèvres se tachent, les taches deviennent mise en garde. C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Mer 19 Déc 2007 - 12:27

Bonjour Dédé, Bonjour Sywan,

C'est tout bon pour les renseignement que vous m'avez indiqués.

Je ne travaille pas spécialement sur le sujet parricide mais disons qu'il est l'un des sujets que je suis avec le plus d'attention, peut être parce qu'il a fait l'objet d'assez peu d'études alors qu'il a été plus courant qu'on ne l'a dit (voir les études récentes), de nombreux cas de mort par crime parricide étant " camouflés" par toutes sortes de subtilités.



D'autre part, je suis d'accord avex vous Sywan, qu'existe chez un nombre non négligable de jeunes le désir (inconscient, souvent) de passer à l'acte.


Dernière édition par mercattore le Mar 2 Nov 2010 - 8:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Mer 19 Déc 2007 - 18:00

Mais Dédé, vous êtes « L'Encyclopédia Universalis » des parricides.

Super bravo pour vos articles. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Exécution de Delafet (suite)   Jeu 20 Déc 2007 - 12:51

Je me demande pourquoi Delafet a été exécuté dans la cour de la prison (selon l'article que Dédé a posté) et non à l'extérieur de celle-ci ?

Avez-vous une réponse
?


Dernière édition par mercattore le Mar 2 Nov 2010 - 8:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1231
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Jeu 20 Déc 2007 - 13:49

En fait, Bordeaux présente un schéma particulier : ce n'est pas dans LA cour de la prison à proprement parler qu'on procédait aux exécutions publiques, mais dans une cour commune, séparant les bâtiments du palais de justice à gauche en entrant, et de la prison, à droite. Le lieu était habituellement clos par une grosse porte surmontée de tourelles. A l'occasion d'une exécution, cette porte demeurait ouverte. Les spectateurs s'installaient contre les murs. Le condamné arrivait depuis un long couloir, puis longeait le bâtiment de la prison, et ce n'est qu'en franchissant le dernier angle qu'il voyait enfin la guillotine.
Je pense que la configuration des lieux a joué un rôle dans cette façon de procéder. La rue de la prison est un peu étroite et trop passante pour permettre de la barrer, et la maison d'arrêt étant en plein centre-ville, exécuter sur une place voisine équivaudrait à monter la machine, au XXe siècle, sur l'une des places les plus populaires de Bordeaux.
Le cas reste quand même à étudier, c'est assez intéressant.

_________________
"C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut. C'est par l'élixir de Sapho que ma pensée s'accélère. Les lèvres se tachent, les taches deviennent mise en garde. C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Jeu 20 Déc 2007 - 15:23

Sywan, ne pensez-vous pas qu'au 19ème siècle les exécutions à Bordeaux se faisaient plus publiqement, par exemple comme vous dites, sur une grande place ? Le sait-on ?
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1231
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Jeu 20 Déc 2007 - 16:04

Jusqu'en 1858, on décapita à Bordeaux place d'Aquitaine (actuelle place de la Victoire), laquelle est à l'époque l'une des sorties de la ville ; après dix-sept ans d'interruption, la guillotine reprit du service en 1875 place du Repos, ainsi nommée car elle se trouvait à l'entrée du cimetière, assez proche de la prison, mais isolée à cause de la nécropole. Cinq têtes tombèrent là, jusqu'au 20 octobre 1891.
Nouvelle interruption : la guillotine ne revient dans la capitale d'Aquitaine qu'en 1918, pour le parricide Ménesplier, lequel subit le châtiment suprême dans la cour commune au palais de justice et à la prison.

_________________
"C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut. C'est par l'élixir de Sapho que ma pensée s'accélère. Les lèvres se tachent, les taches deviennent mise en garde. C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Jeu 20 Déc 2007 - 16:34

Donc on peut dire qu'au fur et à mesure que le temps passe les lieux d'exécution à bordeaux sont de moins en moins exposés au regard.

A. SUR UNE PLACE.

B. VERS LE CIMETIÈRE, DONC PLUS ISOLÉ.

C. DANS LA COUR, PORTES OUVERTES, MAIS ENCORE PLUS REFERMÉ QUE LES AUTRES.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé...   Sam 22 Déc 2007 - 2:21

mercattore a écrit:



Un cas de pariccide, auteur d'un triple assassinat en 1835, en Normandie.

Le philosophe Michel Foucault avait ressorti ce dramatique événement en publiant un livre sur ce sujet.

Ce film est tiré du livre de Foucault portant ce titre.


Condamné à la peine de mort, Pierre Rivière ne fut pas exécuté, le Roi ayant commué sa peine en réclusion à perpétuité.

Il se pendit dans sa cellule, en 1840.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Code pénal des parricides en 1791   Dim 23 Déc 2007 - 3:03

Selon le Code pénal de 1791, les condamnés à mort pour parricide et pour uxoricide seront conduits au lieu de l'exécution et revêtus d’une chemise rouge en cas d’assassinat ou d'empoisonnement, la peine devant être exemplaire.

Les parricides auront également la tête et le visage voilés d’une étoffe noire qui ne seront découverts qu’au moment de l’exécution, ce crime étant considéré comme plus grave. Les condamnés seront d’abord exposés puis exécutés sur la place publique de la ville où le jury a été convoqué.

L’exposition consiste, pour le condamné, à avoir au-dessus de sa tête un écriteau sur lequel sont indiqués en gros caractères ses noms, sa profession, son domicile, la cause de sa condamnation et le jugement rendu contre lui.

La peine de mort, quant à elle, consiste dans la simple privation de la vie, aucune torture n’étant admise. Le condamné à mort a la tête tranchée.

___________________________________

° UXORICIDE = Assassinat d'une femme par son mari ou inversement.


Dernière édition par le Sam 19 Jan 2008 - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les parricides   Ven 11 Jan 2008 - 3:49

Sywan a écrit:
Les parricides d'Anatole Deibler

- 19 octobre 1900, St-Gaudens, Etienne Portes (m)
- 02 mai 1901, Toulouse, Jean Allières (m et fils)
- 6 août 1909, Paris, Henri Duchemin (m)
- 24 septembre 1910, St-Dié, Adrien Pierrel (ne subit pas, sans explication, le rituel parricide) (m)
- 8 décembre 1911, Le Mans, Henri Hamet (p)
- 22 octobre 1913, Toulouse, Louis Albus (p, m)
- 17 avril 1915, Versailles, André Martin (p, m)
- 25 juillet 1917, Paris, Léon Spoetler (p)
- 20 mai 1922, Rennes, Fernand Lagadec (p)
- 11 octobre 1923, Privas, Louis Sapet (mais comme ce sont ses parents adoptifs, il ne subit pas le rituel) (p,m)
- 22 mars 1928, Epinal, Paul Valence (m)
- 20 mai 1928, Périgueux, André Bellier (p,m)
- 9 juin 1933, Reims, Xavier Cornet (p)
- 23 novembre 1933, Bordeaux, Pierre Delafet (gm, m, femme, oncle, ses deux enfants)
Delafet est le dernier à subir le rituel en France.


- Comment se fait-il que le parricide jean Allières ne porte pas le voile noir lors de son exécution ? C'est visible sur un cliché que j'ai vu.
Revenir en haut Aller en bas
marini
Bourreau de village


Nombre de messages : 94
Age : 67
Localisation : Lot et Garonne
Emploi : Avocat
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Exécution des parricides   Mar 22 Jan 2008 - 20:35

J'ai lu pas mal de choses dans le site sur les parricides, mais je ne les retrouve plus.

J'ouvre donc un sujet spécifique sur cette question.

En examinant les exécutions du Lot et Garonne recensée par dédédu77, je remarque que Madame Catherine Dubois, exécutée le 30 juillet 1816 a eu la main droite tranchée avant que le couperet s'abatte sur sa nuque, ce qui ne fut pas le cas de Antoine Miquel exécutée le 26 avril 1820 au même endroit.

Le bourreau avait-il une latitude à cet égard ou l'arrêt de condamnation fixait-il lui-même cette peine (ridiculement) complémentaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Mar 22 Jan 2008 - 20:42

Bonsoir, Marini,

Il y a des posts sur les parricides mais ils se trouvent malheureusement sur le topic LANDRU.
Revenir en haut Aller en bas
marini
Bourreau de village


Nombre de messages : 94
Age : 67
Localisation : Lot et Garonne
Emploi : Avocat
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Les parricides   Mar 22 Jan 2008 - 21:19

J'essaierai bien de les "rapatrier" dans la bonne rubrique,mais je ne sais pas comment faire.

Bonsoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Mar 22 Jan 2008 - 22:32

Il y a également un topic "Amputation de la main" initié par HalifaxGibbet, dans LES CONDAMNÉS À MORT.

Utiliser la touche Recherche pour trouver ce sujet : Taper Parricides.

Pour un transfert je ne sais si c'est possible, il faut en référer à Sywann, administrateur et fondateur du site.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les parricides   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les parricides
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: