La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les parricides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
HalifaxGibbet
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 40
Localisation : Canada
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Procés d'amputation de la main et guillotine pour parricides   Ven 5 Jan 2007 - 13:07

In at least one of the execution reports people have listed on the forum, there was talk of parricides getting their right hand chopped off before being guillotined. I think they stopped this sometime in the mid-1800s?

Cutting off someone's hand is a messy (not to mention cruel) business, especially when one then has to tie the person up, shove them onto the bascule, and do away with their head as well. So, I was wondering just how such a thing would work from a practical standpoint. Did they just cut off the hand, tie the person up, and go about the execution as usual? Or did the missing hand cause problems when it came to tying the 'client' up?

-

Y-a-t'il donc personne qui peut préciser?

Peut-être un traduction pour les non-anglophones va aider?

Dans au moins un de rapports d'exécution les personnes ont énuméré sur le forum, les parricides ont eu leur main droite coupée avant d'être guillotinés. Je pense qu'on a arrêté ceci dans le millieu des années 1800s

Découpant la main de quelqu'un doit être (pour ne pas mentionner cruel) un affaire malpropre, particulièrement quand il faut après attacher la personne, le pousser sur la bascule, et en suite enlèver leur tête.. Ainsi, je me demandais comment une telle chose fonctionnerait d'un point de vue pratique. Ont-ils découpé la main, puis attaché la personne, et abordé l'exécution comme d'habitude ? Ou la main absente a-t-elle posé des problèmes quand elle est venue à attacher le 'client'?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HalifaxGibbet
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 40
Localisation : Canada
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Ven 12 Jan 2007 - 15:25

Personne ne s'ait, alors? Ou est-ce que c'est parce-ques vous êtes peu disposés de faire un commentaire sur ce sujet plûtot lugubre? Comme si ce forum ne l'était pas aussi...

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 285
Age : 61
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: amputation des parricides   Ven 12 Jan 2007 - 18:11

Hello Halifax Gibbet.

Je serais tres heureux d'intervenir en anglais, mais je ne sais pas si tout le monde comprend sur le forum.
J'ai lu que lorsqu'on executait un(e) parricide, apres avoir tranche la main "qui tenait l'arme du crime", on enfilait aussitot le moignon dans un petit sac de son que l'on attachait serre, pour stopper les jets de sang. Bien sur que tout ca etait surement tres moche (very messy indeed!), et le pire, c'est que c'est Bonaparte qui a reintroduit cette coutume barbare, puisque les supplices ompliquant la peine de mort avaient ete tous ramenes a la decapitation par la guillotine. Je n'ai jamais lu de details sur les conditions de l'execution elle-meme dans de tels cas, mais je suppose que lorsqu'on vient de vous trancher la main avec une hachette devant vos propres yeux, on ne doit pas etre tres arrogant et surtout , je suppose qu'il doit y avoir un choc. Je pense aussi que les bourreaux ne devaient pas trainer et probablement maintenir le condamne sur la planche, comme on le voit dans les photos de l'execution de Weidmann.
J'ai peu de doute quant au fait que l'on ne reponde pas a cette question sur la base qu'elle serait morbide : is it some kind of dark english humor...

Sur ce, je voudrais adresser mes voeux a l'ensemble du forum, et pour Halifax Gibbet, a Happy New Year.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HalifaxGibbet
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 40
Localisation : Canada
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Sam 13 Jan 2007 - 0:13

Henri a écrit:
J'ai lu que lorsqu'on executait un(e) parricide, apres avoir tranche la main "qui tenait l'arme du crime", on enfilait aussitot le moignon dans un petit sac de son que l'on attachait serre, pour stopper les jets de sang.

Ah, le fameux sac de son! Il y a de tout les grandeurs - bonne pour la tête et bonne pour la main!

Si je me souviens, on faisait une blague à propos de notre célèbre premier exécuteur, Sanson, en disant qu'il était 'sans son' car il en utilisait tellement lors des suplices.

Merci bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bernard weis
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 71
Localisation : chili
Emploi : armurier...
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Les parricides   Mar 24 Juil 2007 - 21:03

Bonjour les amis......

-Lors de la Convention, "la céremonie" (aller pieds-nus à l'echafaud, en chemise, avec un voile noir sur la tête) fut abolie.... ...Jusqu'a la loi de 1810 qui la rétablit...... Et ce, .... Jusqu'au 28 avril 1832, où, cette fois, elle fut definitivement abolie par Louis Philippe.....

-On peut aussi signaler que...
--Le 12 mai 1802, fut retabli le marquage (La Fletrissure) au fer rougi, jus-qu'au 7 octobre 1832.......

--Quant aux articles, je pense que notre juriste Olivier, doit certainement avoir toutes les précisions....

-Mes amitiés à tous....
--Bernard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 27
Emploi : Juriste
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Mer 25 Juil 2007 - 2:57

Bonjour à tous,

Hélas je n'ai pas la réponse. Il faudrait consulter un Code de Justice Criminelle (l'ancêtre napoléonien du Code Pénal "actuel").

Il me semble néanmoins que l'amputation de la main parricide et les rituels (chemise rouge, voile sur le visage,...) datent d'USAGES d'ancien régimes, de type droit criminel médiéval, et donc non codifiés par des textes d'époque napoléonienne (mais je peux me tromper).

En effet le Code Pénal (d'avant la loi d'octobre 1981 abolissant la peine de mort) disposait seulement que : "Tout condamné à mort aura la tête tranchée" (ancien article 12 du CP) et RIEN D'AUTRE.

Les articles 13, 14, 15, 16 et 17 fixaient les modalités d'application (personnes autorisées à assister à l'exécution, inhumation du supplicié, etc...), mais ne codifiaient en rien cet usage d'ancien régime (d'ailleurs tombé en désuétude et supprimé de facto avant la loi d'abolition de le peine de mort d'octobre 1981).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1233
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Mer 25 Juil 2007 - 9:52

La particularité du parricide vient du fait que dans les anciens temps, le père avait droit de vie ou de mort sur ses enfants. Alors, celui qui osait tuer son ou ses ascendants commettait le plus irrespectueux des actes. Le visage voilé, c'est simplement pour interdire au parricide de voir le soleil au moment de sa mort (ca a l'air bête, mais rappelons que ces idées remontent à l'Antiquité). Si on en croit d'anciens écrits, le parricide était, tout d'abord, enfermé dans un sac cousu en compagnie d'un coq, d'un serpent, d'un chat et d'un singe. Ensuite, le sac était jeté dans une rivière : je vous laisse imaginer la fin.

Enfin bref, avec l'arrivée de la guillotine, on n'a pas cessé de voiler la face des parricides, et c'est sous Anatole Deibler qu'on a vu pour la dernière fois ce "cérémonial" un peu pompeux, lors de l'exécution de Delafet en 1933. A l'époque, c'était l'article 13 du Code pénal qui régissait cette procédure.
L'abolition des interdictions publiques a fait tomber le rituel parricide aux oubliettes (il n'est fait aucune mention des pieds nus et du voile noir dans un livre pour les parricides postérieurs à 1939).
Cependant, en Algérie, la tradition fut encore un peu respectée jusqu'à la dernière mise à mort d'un parricide en 1952. Les bourreaux locaux se contentaient de bander les yeux du condamné avec un morceau de tissu noir.
L'abolition pure et simple du rituel entourant le châtiment des parricides fut aboli en 1958 (en avril, si mes souvenirs sont exacts).

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Sam 15 Déc 2007 - 19:30

Exécution du parricide Henri-georges DUCHEMIN Le 6-08-1909, devant la prison de la Santé, Bd Arago, par Anatole Deibler


2012-04-04-2 par Adelayde

Assassinat de sa mère pour la voler.

Il est allé à la guillotine pieds nus et portait un voile noir sur sa tête.

C'était la première exécution se déroulant Bd Arago.

Anatole Deibler portait pour la premiere fois un chapeau melon en tant qu'exécuteur, à la place du traditionnel haut-de-forme.[/b]


Dernière édition par mercattore le Dim 9 Mar 2008 - 16:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Duchemin (suite)   Dim 16 Déc 2007 - 1:12



2012-04-04-1 par Adelayde

5 août 1909 : Boulevard Arago. Un début d'attroupement commence à se former pour l'exécution du parricide Henri-Georges DUCHEMIN.

On aperçoit, au devant de l'attroupement, un cordon de police empêchant l'accès au plus près du lieu d'exécution.

En observant avec attention le cliché on distingue, sur son son bord droit, une partie d'une vespasienne qui existe toujours devant le mur de la prison ( la seule survivante de Paris, comme précisé dans un post antérieur). Deux de ses jambages sont apparents.


« LES MARRONNIERS SUR LA DROITE EMPÊCHENT DE VOIR LE MUR DE LA PRISON ».

____________________

DUCHEMIN figure sur les «CARNETS D'EXÉCUTION» d'Anatole Deibler sous la numérotation 125-29.
____________________



2012-04-04-3 par Adelayde


5 août 1909. Attroupement de curieux devant le 60, rue de le Folie-Regnault, attendant la sortie de la guillotine pour l'exécution du parricide DUCHEMIN, bd Arago.
Crédit photographique pour les clichés DUCHEMIN : Maurice Branger/RogerViolet.
Utilisation du cliché permise aux sites internet sans but commercial à condition d'indiquer le crédit photographique.


Dernière édition par mercattore le Sam 4 Oct 2008 - 8:54, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 13:32

Bonjour Dédé,

Excellent votre lien, je vous en remercie. Wink

Ce sujet m'intéresse spécialement, toute info, même infime, à me transmettre si vous trouvez encore.

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1233
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 19:20

Ben alors Mercattore ?

J'ai raconté l'affaire Duchemin dans les Grandes Affaires Criminelles de Paris !!!
A quoi ça sert que Ducros, il se décarcasse ?

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 19:26

Oh, super, DÉDÉ !

Duchemin était en plus torse nu et le voile noir des parricides lui descendait jusqu'à la taille d'après l'article. Précisions très intéréssantes.

Je cherche d'autres exemples d'exécutions de paricide à Paris, à la ROQUETTE, barrière SAINT-JACQUES et Bd ARAGO.

Pour Arago, je crois que c'est la seule exécution de paricide.

C'est bien ce que je pensais : Les spectateurs ne voyaient rien, vu les barrages et haies de forces de l'ordre présentes, comme dans beaucoup d'exécutions.


Smile


Dernière édition par mercattore le Dim 9 Mar 2008 - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1233
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 19:38

Le 25 juillet 1917, Léon Spoetler, assassin de son père avec deux autres bandits, est exécuté avec le cérémonial parricide. C'est lui le dernier parricide exécuté ainsi à Paris.
Il n'y eut plus d'exécution de parricide dans la capitale durant 33 ans. Le dernier parricide guillotiné à Paris fut donc Gabriel Bernard le 5 octobre 1950.
Il n'existe pas de précisions, en France, qu'on ait continué à infliger le voile et les pieds nus aux parricides durant les exécutions privées, probable que cela n'était plus nécessaire, pourtant, c'est resté dans la loi jusqu'en 1958.

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 19:41

Bonjour SYWANN,

Ben, oui, heu...Je vais acheter le bouquin, je savais pas qu'il était paru (Hou... hou...), pour me rattraper, j'ai un "truc" assez rare à vous communiquer prochainement, je pense que cela vous intéréssera pas mal.
bom
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1233
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 19:48

Rappelons qu'est considéré parricide celui qui tue ses parents ou ses grands-parents.

Les parricides de Louis Deibler :
- 19 mai 1879, Agen, Pierre Laprade (m, p, gm)
- 10 septembre 1879, St-Rambert, Jean Chambes (p)
- 17 septembre 1880, Angoulême, Jules Isaac-Huort (gm)
- 31 mars 1882, Versailles, Pierre Lantz (p)
- 29 juin 1882, Laon, Soissons (m)
- 12 octobre 1883, Lyon, Benoît Gonnachon (p)
- 12 avril 1884, Douai, Henri Masquelin (m)
- 16 août 1884, Montbrison, Paul Berthaud (gp)
- 18 août 1884, Tulle, Pierre Gironde (p)
- 22 janvier 1885, Bayeux, Jules Lamoureux (m, tenta p)
- 28 septembre 1885, Riom, Jean Trincard (m)
- 24 janvier 1887, Romorantin, Georgette et Sylvain Thomas (m)
- 16 juin 1887, Amiens, Gaussuin (m)
- 23 décembre 1887, Laon, Gaston Pollet (gm)
- 12 mars 1892, Le Mans, Magloire Emonet (gm gp)
- 3 octobre 1893, Albi, Emile Veyrios (p)
- 19 avril 1894, Dijon, Auguste Laureau (m, femme, voisine)

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"


Dernière édition par le Dim 16 Déc 2007 - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 19:50

SYWANN,

DONC, DEUX parricides exécutés publiquement Bd Arago entre 1909 et 1939. Cest bien cela. Le troisiéme, exécution non publique.

Merci pour ces précieux renseignements.


Dernière édition par mercattore le Dim 9 Mar 2008 - 16:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 19:52

Sywan a écrit:
Ben alors Mercattore ?

J'ai raconté l'affaire Duchemin dans les Grandes Affaires Criminelles de Paris !!!
A quoi ça sert que Ducros, il se décarcasse ?
Mon cher Sylvain ! Au contraire, tu devrais être enchanté d'avoir réactivé des "passions deibleiriennes" grâce à ce forum ! De toute façon, ça n'empêchera personne de se procurer les GAC de Paris, à commencer par ton serviteur Cool
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 19:56

SYWANN,

IL Y A AUSSI LE PARRICIDE QUI "TRUCIDE" UN PARENT MAIS AUSSI LE PARICIDE QUI EN TUE DEUX. PÈRE ET MÈRE PAR EXEMPLE. ON PEUT FAIRE UN DISTINGUO DANS LES CRIMES DE PARRICIDE.


Dernière édition par mercattore le Dim 9 Mar 2008 - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1233
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 19:56

Les parricides d'Anatole Deibler

- 19 octobre 1900, St-Gaudens, Etienne Portes (m)
- 02 mai 1901, Toulouse, Jean Allières (m et fils)
- 6 août 1909, Paris, Henri Duchemin (m)
- 24 septembre 1910, St-Dié, Adrien Pierrel (ne subit pas, sans explication, le rituel parricide) (m)
- 8 décembre 1911, Le Mans, Henri Hamet (p)
- 22 octobre 1913, Toulouse, Louis Albus (p, m)
- 17 avril 1915, Versailles, André Martin (p, m)
- 25 juillet 1917, Paris, Léon Spoetler (p)
- 20 mai 1922, Rennes, Fernand Lagadec (p)
- 11 octobre 1923, Privas, Louis Sapet (mais comme ce sont ses parents adoptifs, il ne subit pas le rituel) (p,m)
- 22 mars 1928, Epinal, Paul Valence (m)
- 20 mai 1928, Périgueux, André Bellier (p,m)
- 9 juin 1933, Reims, Xavier Cornet (p)
- 23 novembre 1933, Bordeaux, Pierre Delafet (gm, m, femme, oncle, ses deux enfants)
Delafet est le dernier à subir le rituel en France.

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"


Dernière édition par le Dim 16 Déc 2007 - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1233
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 19:58

Très juste : attendez cinq minutes, je vais refaire mes listes...

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 19:58

mercattore a écrit:
Oh, super, DÉDÉ !

Duchemin était en plus torse nu et le voile noir des paricides lui descendait jusqu'à la taille d'après l'article. Précisions très intéréssantes.

Je cherche d'autres exemples d'exécutions de paricide à Paris, à la ROQUETTE, barrière SAINT-JACQUES et Bd ARAGO.

Pour Arago, je crois que c'est la seule exécution de paricide.

C'est bien ce que je pensais : Les spectateurs ne voyaient rien, vu les barrages et haies de forces de l'ordre présentes, comme dans beaucoup d'exécutions.


Smile
Merci, mercattore, d'avoir rectifié mon erreur précédente sur ce chapitre !
Ma seule excuse :"Tout le monde peut se tromper, comme le disait le hérisson en descendant de dessus la brosse à habits !"
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 20:05

BONSOIR, pierrepoint,

Moi-même je fais des bourdes, plus souvent qu'à mon tour. Je vous absous cher pierrepoint.
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1233
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 20:14

Pour Nicolas Roch (je manque de détails sur pas mal d'exécutions, mais là, c'est sûr)

- 25 mars 1873, Laon, Guiard (m)
- 9 avril 1873, Melun, Napoléon Sévin (m + tenta p)
- 5 août 1873, Lyon, Jules Seringer (m, beau-p, demi-sœur)
- 2 août 1875, Bordeaux, Jean Fradon (tenta m, femme)
- 18 mars 1878, Evreux, Emmanuel Louchard (m)

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1233
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 20:28

Pour Desfourneaux
- 8 janvier 1941, Bordeaux, Elisabeth Ducourneau (m, mari)
- 11 juillet 1942, Melun, Guy Charmeux (gm)
- 25 mai 1946, Foix, Roger Mathe (gm)
- 12 décembre 1946, Epinal, André Geny (gm, gp)
- 13 janvier 1947, Bourges, Jean-Baptiste Raffault (m)
- 21 octobre 1949, Lons-le-Saunier, Georges Blondey (p, voisin)
- 5 octobre 1950, Paris, Gabriel Bernard (p)

Pour Obrecht
- 21 juin 1960, Bordeaux, René Pons (m)

Pons est le dernier parricide guillotiné en France

Dernière condamnation à mort d'un parricide :
- André Vegnaduzzi, le 9 mai 1969, à Nancy (p, m)

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les parricides   Dim 16 Déc 2007 - 20:47

SYWANN et DÉDÉ, vous êtes une mine d'or... Super renseignements.
Chapeau! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les parricides   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les parricides
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: