La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La fin du dernier repas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: La fin du dernier repas   Sam 24 Sep 2011 - 23:13

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2011/09/24/le-texas-abolit-la-tradition-du-dernier-repas-des-condamnes-a-mort_1577515_3222.html

Ex Le Monde du 24 Septembre 2011:

Le Texas, qui pratique le tiers des exécutions aux Etats-Unis, a mis fin à la tradition qui permettait aux condamnés à mort de choisir leur "dernier repas", après que le dernier exécuté en date a commandé un dîner plus que conséquent.

Lawrence Russell Brewer, un membre du Ku Klux Klan, a été exécuté, mercredi, pour avoir tué un Noir. L'exécution a eu lieu le même jour que celle de Troy Davis en Géorgie. Davis a été reconnu coupable du meurtre d'un policier mais a toujours clamé son innocence. Peu avant son exécution, Troy Davis a refusé son droit à réclamer un dernier repas et s'est contenté du menu ordinaire de la prison : cheeseburger, pommes de terre, haricots, cookies et jus de fruit.

POULET FRIT, FAJITAS ET UNE LIVRE DE GLACE

Brewer, lui, a fait dans la surenchère. Il a demandé deux steaks de poulet frit, un triple cheeseburger au bacon, une livre de porc au barbecue, trois fajitas, un bol de gombos frits, une pizza à la viande, une livre de glace et une plaque de chocolat au beurre de cacahuète avec des éclats de cacahuètes. Le repas, servi "dans des proportions plus raisonnables" selon les autorités pénitentiaires du Texas, a finalement été refusé par le détenu.

"C'est extrêmement inconvenant de donner un tel privilège à une personne condamnée à mort", s'est ensuite plaint le sénateur John Whitmire, opposé de longue date à cette tradition. "Maintenant, ça suffit", a-t-il écrit dans une lettre, réclamant qu'il soit "mis fin immédiatement à cette pratique". Brad Livingston, directeur du département de la justice pénale du Texas, a jugé "fondés" les arguments du sénateur et décidé de mettre fin "immédiatement à ce type d'arrangements". Désormais, les condamnés à mort "recevront le même repas que les autres détenus".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
byrdo
Aide non qualifié


Nombre de messages : 12
Age : 33
Date d'inscription : 18/10/2011

MessageSujet: Re: La fin du dernier repas   Jeu 20 Oct 2011 - 13:30

J'ai bien mangé, j'ai bien bu, j'ai la peau du ventre bien tendu.
Pas très diététique le dernier repas demandé. Il aurait pu demander une cuisine raffinée, plutôt que du fast food.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1522
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: La fin du dernier repas   Jeu 20 Oct 2011 - 14:55

A sa décharge il a sans doute demandé ce qu'il connaissait de mieux. On ne peut pas demander à avoir ce que l'on imagine pas...

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
byrdo
Aide non qualifié


Nombre de messages : 12
Age : 33
Date d'inscription : 18/10/2011

MessageSujet: Re: La fin du dernier repas   Jeu 20 Oct 2011 - 16:31

Effectivement.

Et puis rien n'empêche de prendre du plaisir avec de la nourriture bien riche et grasse. Je pense qu'il n'avait plus à s'inquiéter pour son cholestérol.

Je sors du sujet, mais : je me demande si la tradition de la dernière cigarette est toujours d'actualité.

Si une exécution avait lieu aujourd'hui dans une prison française, le condamné pourrait-il en griller une dernière ? Une prison est-elle considérée comme un lieu public (même si l'accès est très restreint dans le sens des entrées que dans le sens des sorties) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: La fin du dernier repas   Jeu 20 Oct 2011 - 20:27

Je pense que les prisonniers peuvent fumer dans la cour des prisons, lieux où se déroulaient les exécutions capitales lorsqu’elles ont cessé d’être publiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: La fin du dernier repas   Jeu 20 Oct 2011 - 20:33

Du genre adossé à la bécane fumant sa cigarette ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: La fin du dernier repas   Jeu 20 Oct 2011 - 20:59

michel-j a écrit:
pour ce que j'en ai entendu évoquer; jadis le futur supplicié se voyait proposé la dernière cigarette devant le greffe, avant la "toilette"; saucissonnage et échancrure du col. Par la suite -sans doute un client trop remuant aux yeux de l'officiant en chef- la dernière cigarette, si elle était acceptée, était collée au bec du condamné. Il n'avait pas vraiment le loisir de la terminer... "
C'est tout à fait exact, Michel.

michel-j a écrit:
S'il faut en croire la "légende", un gardien de la Santé s'était constitué une petite collection de "dernière clope de..."
Je n'ai pense qu'il doit s'agir d'une légende. Si quelqu'un en sait plus à ce sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: La fin du dernier repas   Ven 21 Oct 2011 - 0:44

michel-j a écrit:
pour ce que j'en ai entendu évoquer; jadis le futur supplicié se voyait proposé la dernière cigarette devant le greffe, avant la "toilette"; saucissonnage et échancrure du col. Par la suite -sans doute un client trop remuant aux yeux de l'officiant en chef- la dernière cigarette, si elle était acceptée, était collée au bec du condamné. Il n'avait pas vraiment le loisir de la terminer... S'il faut en croire la "légende", un gardien de la Santé s'était constitué une petite collection de "dernière clope de..."
Il y a une collection de "dernière pipe de", la pipe du condamné étant brisée lorsqu’il apprend que sa grâce a été rejetée (d'où l'expression "casser sa pipe").
http://guillotine.cultureforum.net/t1742-les-pipes-des-condamnes-a-mort?highlight=pipes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brossman
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 49
Localisation : ------------ Photo de la carte professionnelle d’André OBRECHT, en hommage au dernier grand exécuteur français --------------------------
Date d'inscription : 21/10/2011

MessageSujet: Re: La fin du dernier repas   Lun 31 Oct 2011 - 14:38

Citation :
Le Texas, qui pratique le tiers des exécutions aux Etats-Unis, a mis fin à la tradition qui permettait aux condamnés à mort de choisir leur "dernier repas", après que le dernier exécuté en date a commandé un dîner plus que conséquent.

Pour en revenir au sujet initial, il est aussi possible que la prise d’un repas trop conséquent avant l’exécution et donc une digestion difficile
rendent moins efficace l’action des produits létaux injectés au condamné.

Citation :
"C'est extrêmement inconvenant de donner un tel privilège à une personne condamnée à mort", s'est ensuite plaint le sénateur John Whitmire
Réflexion d’une totale idiotie,
comme si un individu que l’on va envoyer ad patres dans les heures ou les minutes qui suivent pouvait être considéré comme un "privilégié".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: La fin du dernier repas   Lun 31 Oct 2011 - 15:37

Benny a écrit:

Il y a une collection de "dernière pipe de", la pipe du condamné étant brisée lorsqu’il apprend que sa grâce a été rejetée (d'où l'expression "casser sa pipe").
http://guillotine.cultureforum.net/t1742-les-pipes-des-condamnes-a-mort?highlight=pipes

On trouve l'expression « casser sa pipe » dès le XVIIe siècle, dans les mazarinades, dans le sens de « se mettre en colère », « avoir un accès de colère ».
Par glissement sémantique inexpliqué à ce jour, on est passé de cette première acception à une seconde, seule aujourd'hui admise : « mourir ». En ce sens, on retrouve l'expression ancienne employée sous le premier empire durant les guerres napoléoniennes. Sur les champs de bataille de l’époque, les médecins militaires (majors) ne disposaient pas du matériel nécessaire pour anesthésier le soldat avant de l'amputer. Pour résoudre ce problème, on avait trouvé une bien maigre solution. Il s’agissait de donner une pipe en terre cuite au patient qu’il place entre ses dents, pour éviter que ce dernier ne crie. Dans le cas où le médecin échouait lors de l’opération et que le soldat succombait, il lâchait alors la pipe qu’il tenait entre ses mâchoires, et celle-ci tombait en se brisant.

http://fr.wiktionary.org/wiki/casser_sa_pipe

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

C’est dans La Verdure dorée que Tristan Derème a écrit : « La gloire éclôt, jaunit, se fripe Et s’effeuille de l’aube au soir, Et j’aime mieux ma pipe Que renifler son encensoir. » Une belle origine a été donnée, un temps, à cette expression. Un acteur du boulevard, Mercier, connaissait un grand succès dans une pièce où il tenait le rôle du fameux marin Jean Bart. Il avait l’habitude de fumer la pipe pour faire « plus vrai », chacun connaissant le brûle-gueule que tout homme de mer se doit d’avoir à la bouche. Un soir, la belle pipe de Mercier lui tomba des lèvres et se cassa. L’acteur venait de s’affaisser sur scène. La pipe était cassée et l’acteur était mort. Il semble pourtant bien établi que l’expression ait été connue du temps de Mazarin. En 1649, une mazarinade parlait en effet de casser sa pipe avec le sens de casser son tuyau, c’est-à-dire de mourir. Casser sa pipe, c’est effectivement rompre « le tuyau » par où passe la vie !

http://www.historia.fr/web/expressions/casser-sa-pipe-21-10-2010-45339
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin du dernier repas   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin du dernier repas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fin du dernier repas
» Le verre de rhum, le café et la cigarette
» primes de repas et temps de repas
» Temps de repas
» INDEMNITES REPAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: DEATH PENALTY, PENA DI MORTE, TODESSTRAFE, etc...-
Sauter vers: