La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie-Anne Trélat - Marie André - 1815

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
niavlys1980
Bourreau de village


Nombre de messages : 79
Age : 37
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Marie-Anne Trélat - Marie André - 1815   Dim 4 Sep 2011 - 17:31

Bonjour,

Une double exécution à Chaumont, trouvée aujourd'hui : celle de Marie Anne TRELAT et Marie ANDRE, le 24 juin 1815. Elles avaient été condamnées pour infanticide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Marie-Anne Trélat - Marie André - 1815   Dim 4 Sep 2011 - 23:59

http://ccrh.revues.org/index3032.html
Citation :
Les condamnations et les peines s’adoucissent avec le temps…

17L’article 302 du Code pénal de 1810 condamne à la peine de mort « tout coupable d’infanticide ». Sauf disqualification en homicide par imprudence ou suppression de part, le jury ne peut que condamner à mort ou acquitter, puisque le Code pénal napoléonien n’admet pas les circonstances atténuantes en matière criminelle. Avant 1824, et l’introduction des circonstances atténuantes, sur 14 affaires jugées et 19 inculpations, 10 crimes pour infanticide sont retenus, parmi lesquels 6 sont qualifiés d’homicide par imprudence, entraînant des peines d’emprisonnement. Le jury rend 4 verdicts d’acquittement (dont 3 concernent des accusés poursuivis pour complicité) et 5 de culpabilité. La cour de cassation, ayant retenu le crime d’infanticide et non celui de meurtre sur nouveau-né, rejette les pourvois formés par Marie Anne Trélat et Marie André le 25 mai 1815. Elles sont l’une et l’autre conduites à l’échafaud, dressé sur la place de l’Hôtel de ville de Chaumont, et exécutées le 24 juin 1815. La dernière condamnation, à l’audience du 7 novembre 1823, concerne Delphine Marnat, 25 ans, manouvrière. Sa peine est commuée en 20 années de réclusion. Deux autres condamnations à la peine de mort concernent des complices masculins : Louis Wesetangs (audience du 29 janvier 1815) et Pierre Dechelle (audience du 7 janvier 1816) sont tous deux exécutés sur l’échafaud, après rejet de leur pourvoi respectif.

Il y en avait un paquet d'infanticides à l'époque !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5696
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Marie-Anne Trélat   Lun 5 Sep 2011 - 12:05

Je n'ai rien trouvé pour Marie ANDRE. Seulement ce petit article pour Anne-Marie TRELAT, sur le site des Cahiers du Centre de Recherches Historiques. Un site très intéressant.

"L’emploi de la « violence » pour commettre le crime est retenu contre l’accusée Marie-Anne Trélat, domestique, qui égorge son enfant avec un couteau. Outre des blessures et des contusions, l’enfant porte une plaie à la glotte et une autre plus profonde, pénétrant jusqu’à la poitrine avec ouverture des artères carotides et des jugulaires, faites avec un instrument tranchant. La dernière plaie est recousue avec du fil. L’arrêt rendu le 22 avril 1815 la condamne à la peine de mort." What a Face

L’infanticide devant la cour d’assises de la Haute-Marne au XIXe siècle - Simone Geoffroy-Poisson (§32)
http://ccrh.revues.org/index3032.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie-Anne Trélat - Marie André - 1815   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie-Anne Trélat - Marie André - 1815
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie-Anne Trélat - Marie André - 1815
» Jean-Marie Van Matt
» la tête de ranucci
» Quand Janson cognait dur
» Réponse à Marie emeric

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: