La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Bastide Jausion et Colard - L'affaire Fualdès -1818

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Bastide Jausion et Colard - L'affaire Fualdès -1818   Mer 20 Juil 2011 - 11:34

L’Affaire Fualdès est une affaire judiciaire qui défraya la chronique judiciaire de 1817 à 1818 dans la France de la Restauration et n’a cessé par la suite de susciter les passions. En effet, l’ancien procureur impérial Fualdès a été égorgé dans la nuit du 19 au 20 mars 1817 à Rodez, puis son corps fut jeté dans les eaux de l’Aveyron.
C’est la France tout entière, puis l’Europe et même l’Amérique qui bientôt se passionnent pour cette énigme de province appelée à devenir une des plus célèbres affaires judiciaires du 19ème siècle.


Antoine Bernardin Fualdès est né à Mur-de-Barrez en Aveyron dans le Rouergue vers 1761. Issu d'une famille de robe, il vient tout juste de terminer ses études quand éclate la révolution. Jacobin modéré, il connaîtra sa première heure de gloire défendant le général Custine dont il parviendra à prouver l'innocence, mais non à éviter l'exécution. Il participera également à la défense de Charlotte Corday.

Nommé dans la magistrature après le 18 Brumaire, il revient en 1811 à Rodez où il exerce les fonctions de procureur impérial. Bonapartiste affirmé, il connaît la disgrâce avec l'avènement de Louis XVIII, un éphémère retour en poste avec les Cent-Jours avant de prendre sa retraite sous la Restauration.

Le 19 mars 1817, il est sauvagement assassiné dans des conditions mystérieuses et son corps est retrouvé flottant dans l'Aveyron. Cet assassinat serait l'œuvre des Chevaliers de la Foi. Parmi les thèses soulevées, celle de la vengeance politique semble la plus probable : les royalistes se seraient vengés du procureur Fualdès qui avait eu une part importante dans l'échec du complot de Rodez en 1814.

L'enquête et le procès qui suivront donneront lieu à la célèbre Affaire Fualdès, qui eut un énorme retentissement à travers toute la France et l'Europe en raison des circonstances sordides de l'assassinat, de l'obscurité de l'affaire liée aux conditions politiques troublées des débuts de la Restauration et du début de l'essor de la presse nationale.

Les circonstances du meurtre

Dans la nuit du 19 mars 1817, dans Rodez endormie, Antoine Bernardin Fualdès, ancien procureur impérial du département de l'Aveyron est sauvagement assassiné au son d’un orgue de Barbarie, destiné à couvrir ses cris.

L’enquête ne traîne pas, et bien qu’elle ait révélé les conditions particulièrement atroces dans lesquelles a été commis ce meurtre et qui frappèrent les imaginations (la victime ayant été pratiquement saignée à blanc), elle ne fait pourtant pas totalement la lumière, malgré les lourdes condamnations qui suivirent, sur les véritables coupables et leurs mobiles.

Les soupçons se portent vite sur les habitants de la maison Bancal, une maison malfamée sise rue des Hebdomadiers, non loin de la demeure de Fualdès, et les responsables sont recherchés dans l’entourage immédiat du magistrat : l’agent de change Jausion, Bastide-Gramont, beau-frère et filleul de la victime, Collard, locataire des Bancal, le contrebandier Boch, la femme Bancal et sa fille Marianne, Bax, Anne Benoit, blanchisseuse, Missionier, son amant, et Bousquier, tous furent accusés de lui avoir tendu un guet-apens.

Il apparaît très vite que le vol ne constitue pas le mobile du crime. Une histoire antérieure, où plane l’ombre d’un infanticide qui aurait été commis par Jausion en 1809 et aurait été étouffé par amitié par Fualdès, s’est imposée comme un mobile plus acceptable que la somme modique qui lui est dérobée.

Le côté sordide du meurtre, la faiblesse des mobiles, les zones d’ombres non élucidées, l’implication des élites, font que toute la ville, et la France, bruit de rumeurs à tel point qu’on a pu parler de « l’incroyable épidémie d’affabulations » alimentée par la « curieuse personnalité » mythomane de Clarisse Manson, témoin par éclipse du meurtre.

Le procès dure du 19 mars 1817 au 12 septembre de la même année. Le verdict est à la hauteur de la cruauté du crime : quatre condamnations à mort, deux à perpétuité, un an pour Bousquier, Marianne Bancal sera acquittée.

Pour autant, l’affaire ne s’arrête pas là. Les esprits étaient tellement surchauffés par cette parodie de procès où les élites royalistes ont fait corps pour faire condamner les accusés qu’un vice de forme imputable aux greffiers est allégué pour faire annuler et dépayser le procès à Albi, et c’est en Cour d’assises du Tarn qu’est rejugée l’affaire à partir du 25 mars 1818.

Au cours de ce second procès, la fameuse Clarisse Manson, « témoin » fascinant et séduisant, déconcerte le public par son passage incessant d’une logique individuelle (elle n’a rien vu de ce meurtre) à une logique sociale (Clarisse répond alors à ce qu’on attend d’elle, elle remplit le rôle qu’on veut lui donner, elle s’y conforme).

Lorsqu’elle nie, elle s’exclut du jeu, devient par là même déviante et soupçonnable. Pour la logique sociale dominante, qu’exprime l’opinion, Clarisse ne peut pas ne pas avoir été chez Bancal au moment du crime : donc elle avoue. Mais en fait, sans doute n’y était-elle pas : donc elle nie, à titre personnel. Exigences sociales et spécificités individuelles vont se combiner pour élaborer une alchimie instable, finalement déconcertante bien que profondément concertée.

Le repentir spectaculaire de certains soi-disant complices ajoute à la confusion, mais la sentence de la peine capitale est confirmée pour Bastide, Jausion, et Colard qui sont exécutés le 3 juin 1818. Bax et la Bancal voient leur peine commuée à perpétuité.

L'affaire Fualdès frappa si fort ses contemporains, que l'on trouve de nombreuses mentions d'elle dans les ouvrages des plus grands auteurs des 19ème et 20ème  siècles.
Honoré de Balzac : La Muse du département, Une Ténébreuse affaire, Le Curé de village, Les employés, L'Interdiction.
Victor Hugo : Les Misérables.

Source : Wikipédia

Dessin du procès Fualdès auteur : Lambert





Source : Wikipédia


http://gallica.bnf.fr/Search?ArianeWireIndex=index&p=1&lang=FR&q=fuald%C3%A8s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Antoine Bernardin FUALDES   Mer 20 Juil 2011 - 19:10

Un excellent article Gaëtane queen

Quelques esquisses de Théodore Géricault pour illustrer cette bien ténébreuse affaire




L’enlèvement de Fualdès





Les assassins transportent le corps de Fualdès





La translation du cadavre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 55
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Bastide Jausion et Colard - L'affaire Fualdès -1818   Jeu 19 Juil 2012 - 13:40

A la fin des années 70, je me souviens d'un fascicule intitulé "Paris Jour" qui était paru et qui relatait l'affaire dans les moindres détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: La complainte de Fualdès   Lun 19 Nov 2012 - 14:41



La complainte de Fualdès - adaptation pour le piano par M. H. Colet, 1848

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: L'Heure du crime   Ven 15 Mai 2015 - 18:41

Dans son émission d'aujourd'hui, Jacques Pradel revient sur la plus grande affaire judiciaire du XIXème siècle : l'assassinat, en mars 1817 de l'ancien procureur impérial Fualdès :

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-affaire-fualdes-7778373239

Bonne écoute !    queen

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pilayrou
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 56
Localisation : Bretagne
Emploi : HS
Date d'inscription : 14/03/2011

MessageSujet: Re: Bastide Jausion et Colard - L'affaire Fualdès -1818   Lun 18 Mai 2015 - 11:03

4ème page : l'affaire Louis XVII liée à l'affaire Fualdés ?

http://louisxvii.chez.com/Files/62_cr19980516.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Bastide Jausion et Colard - L'affaire Fualdès -1818   Mar 24 Jan 2017 - 13:55

Hondelatte raconte l’assassinat de Fualdès :

http://www.europe1.fr/emissions/hondelatte-raconte/hondelatte-raconte-lassassinat-de-fualdes-2955958

Bonne écoute !     queen

**************




Clarisse Manson, témoin

*******



Bernard-Charles Bastide, accusé

*******



Joseph Jausion, accusé

*******



Autres accusés

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt


Dernière édition par Adelayde le Dim 20 Aoû 2017 - 16:27, édité 1 fois (Raison : Réinsertion des images effacées. :()
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Bastide Jausion et Colard - L'affaire Fualdès -1818   Ven 9 Juin 2017 - 12:34



Clarisse Manson, témoin






Bernard-Charles Bastide, accusé






Joseph Jausion, accusé





Autres accusés

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coupenet
Aide non qualifié


Nombre de messages : 12
Age : 73
Localisation : beziers
Emploi : retraite
Date d'inscription : 26/01/2013

MessageSujet: Fualdes   Sam 10 Juin 2017 - 10:44

Adelayde a écrit:


Clarisse Manson, témoin






Bernard-Charles Bastide, accusé






Joseph Jausion, accusé





Autres accusés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: L’affaire Antoine Bernardin Fualdès   Jeu 15 Juin 2017 - 18:38

Jacques Pradel revient sur cette ténébreuse affaire :

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-affaire-antoine-bernardin-fualdes-7788967073

Bonne écoute ! queen

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Bastide Jausion et Colard - L'affaire Fualdès -1818   Dim 20 Aoû 2017 - 16:41



Le corps d'Antoine-Bernardin Fualdès


*******




La maison Bancal

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bastide Jausion et Colard - L'affaire Fualdès -1818   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bastide Jausion et Colard - L'affaire Fualdès -1818
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» étrange affaire à la CFTC
» démarrer son affaire
» Déclaration chiffre d'affaire et frais de port
» 20 - vous pensez avoir affaire à un acheteur verreux qui veut payer avec paypal !
» L'affaire Dutroux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: