La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Grand jeu concours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Grand jeu concours   Jeu 7 Juil 2011 - 9:28

Avec la montre et le soleil, pas besoin de la boussole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Grand jeu concours   Jeu 7 Juil 2011 - 17:28

Ma grand-mère savait, à dix quinze minutes près, l'heure qu'il était en observant l'ombre projetée d'un bâton tenu verticalement sur le sol. Je lui ai demandé cent fois de m'expliquer, elle me l'a expliqué cent fois mais je n'ai toujours pas compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grand jeu concours   Jeu 7 Juil 2011 - 20:05

Benny a écrit:
Avec la montre et le soleil, pas besoin de la boussole.

Et une langue pour se faire des amis... ou "taster" !... Ben mon "cochon" (Eh ! C'est une illustration toute empreinte de sympathie, hein ?) ! T'en as du bol d'oeuvrer dans ce secteur et dans ce métier Very Happy !... A 14 ans je révais d'être pilote de formule I... QQ années plus tard, lorsque mon palais s'est fait tout naturellement au nectar dégoulinants sous tes cieux... C'est vigneron que je rêvais d'être !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grand jeu concours   Sam 16 Juil 2011 - 22:04

voilà michel ...... comment au fait ?????
salut mon vieux!!!!!!





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grand jeu concours   Sam 16 Juil 2011 - 22:12

Ben... si je savais me servir de l'informatique comme toi....

Salut mon poto !

J'espère que tu es remis de tes émotions commémoratives ( Eh ! Ta naissance vaut largement le coup de bluff du 14-07 Very Happy ... coup d'envoi de la ) et que les vacances sont bonnes.


Dernière édition par michel-j le Sam 16 Juil 2011 - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: C'est Michel Houdart !!!   Dim 17 Juil 2011 - 18:55


Vendredi 27 septembre 1991

Le célèbre gangster Michel Houdart au centre d'un subtil imbroglio juridique franco-belge

Condamné à mort «montois» rejugé à Douai

La prise d'otages de Châtelineau, il y a neuf ans, soumise à un autre jury. À Paris, la cour de cassation n'a pas clairement statué sur sa compétence.

En décembre 1984, la cour d'assises du Hainaut condamnait à la peine de mort Michel Houdart, un repris de justice français âgé de 32 ans, impliqué dans le hold-up avec prise d'otages commis le 22 décembre 1982 à la poste de Châtelineau. Deux complices, Willy Debarge, 31 ans, un policier véreux de Charleroi, et Isabelle Costa, 22 ans, de Gilly, devaient écoper de vingt ans de travaux forcés. Quelques mois plus tard, un second procès devait aboutir à la condamnation des autres membres de la bande, tous de nationalité française, interpellés dans leur pays et finalement jugés à Nanterre. Parmi les «gros bras» condamnés: Francis Bindewald, 41 ans, qui écopa de 13 ans de réclusion, tout comme Jean-Pol Pietri, un autre truand notoire, et Bernard Madeleine, 61 ans, redouté dans le milieu français, qui s'entendit condamner à 15 ans. Il s'agissait de l'un des premiers hold-up avec prises d'otages. La bande, dont deux membres étaient déguisés en policiers, était allée «enlever» le sous-percepteur à son domicile et avait séquestré sa famille durant quatre heures et demie avant de pouvoir neutraliser les facteurs qui arrivaient prendre leur service à la poste et finalement se faire ouvrir les coffres-forts.

Ils raflèrent ainsi plus de 17 millions avant de libérer leurs otages.

L'enquête ouverte par le parquet de Charleroi allait aboutir très rapidement grâce à une incroyable bévue commise par Bindewald. Grand seigneur, il avait voulu payer une boisson qu'il avait consommée à la cantine de la poste, avait dès lors jeté un billet de banque sur une table voisine et... oublié au même endroit son portefeuille qui contenait ses pièces d'identité.

Démantèlement de la bande, procès et affaire terminée donc?

Non, car Houdart parvint à s'évader de la prison de Verviers où il purgeait sa condamnation commuée en détention à vie, et à rejoindre la France où il se fit reprendre pour d'autres faits.

Pas question pour la France, bien entendu, de renvoyer volontairement l'un de ses ressortissants dans les prisons belges, pas plus que de lui faire purger sur place la peine infligéee à Mons, aucun accord formel de ce genre n'existant entre les deux voisins. Restaient deux formules: laisser Houdart couler des jours heureux ou l'expulser vers un pays étranger qui, lui, accepterait de l'extrader vers la Belgique.

Une double impossibilité (morale pour la première, technique pour la seconde) incita finalement la Belgique à délivrer un second mandat d'arrêt à charge de Houdart pour les faits de Châtelineau, à dénoncer ces derniers à la France et à demander qu'un second procès soit donc organisé.

On le devine, Michel Houdart et ses défenseurs ne l'ont pas entendu de cette oreille et ont immédiatement qualifié cette procédure d'illégale, arguant que l'on ne pouvait juger une seconde fois un inculpé pour les mêmes faits. L'affaire a même été portée devant la Cour française de cassation... qui a prudemment décidé de joindre l'incident au fond.

Douai jugera de sa compétence...

Michel Houdart est cité à comparaître devant cette cour d'assises le 14 octobre prochain à 14 heures.

Le conseiller à la cour d'appel de Mons Jean-Claude Lacroix (à l'époque juge d'instruction à Charleroi) et l'adjudant-chef de la BSR Marc Houssier (aujourd'hui retraité), ont été cités comme témoins. Le sous-percepteur de la poste de Châtelineau et son épouse se sont déjà (re)constitués partie civile et l'on s'attend à ce que la Régie des postes fasse de même, la plus grosse partie du butin n'ayant jamais été retrouvée...

OLIVIER COLLOT

http://www.123people.fr/ext/frm?ti=person%20finder&search_term=michel%20houdart&search_country=FR&st=person%20finder&target_url=http%3A%2F%2Farchives.lesoir.be%2Fle-celebre-gangster-michel-houdart-au-centre-d-un-subti_t-19910927-Z04FYY.html&section=bing&wrt_id=291
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grand jeu concours   Lun 18 Juil 2011 - 9:21

bien joué adelayde,avec le nom de la prison c'était moins compliqué
vois avec michelj pour le cadeau ......
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Grand jeu concours   Lun 18 Juil 2011 - 10:37

Le Photographe a écrit:
bien joué adelayde,avec le nom de la prison c'était moins compliqué
vois avec michelj pour le cadeau ......

Le nom de la prison a facilité les recherches mais il m'a quand même fallu deux bonnes heures pour trouver la solution !
Une excellente énigme Photographe, une bien coriace comme je les aime. study

Michel, je réfléchis pour le cadeau avant de vous contacter. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1522
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Grand jeu concours   Lun 18 Juil 2011 - 12:51

Au fait, petite question, Michel: vous ne faites plus l'objet de poursuites (tant en France qu'en Belgique) aujourd'hui?

Sinon, à vous exposer ainsi sur un forum public vous risqueriez des problèmes, si la police vous retrouvait.

En tout cas chapeau pour "la belle". Comment aviez-vous pratiqué une ouverture dans le toit en zinc?

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Grand jeu concours   Lun 18 Juil 2011 - 12:54

michel-j a écrit:
Very Happy
Un regroupement de 3 de ces articles a été effectué par l'ancien commissaire de la BRB (ou BRI ??... Désolé Georges !), G. Moreas, sur son excellent site du journal Le Monde (que je recommande à tous... ce très grand policier n'étant ni un fanfaron avide de médailles ou de prébendes, ni un va-t-en guerre, pas plus qu'un écrivain -excellent- pontifiant)... Il saluait la disparition de Bernard Madeleine sous le titre "Le beau mec est mort dans son lit".
[...]
Si l'explication détaillée du déroulement des faits intéresse des assidus du forum, je puis la livrer sans problème... tel que dans le fragment auto-biographique toujours en souffrance d'achêvement Very Happy ... Question "manipulation" des faits à des fins répressives, il sera loisible à chacun d'apprécier la célèbre phrase de La Fontaine; "Selon que vous soyez misérable ou puissant, la justice de cour vous rendra noir ou blanc"... Même plus la peine de chercher pourquoi les Anars ont choisi cette couleur pour leur drapeau ! Very Happy
Cher Michel,

Mes recherches d'hier m'ont conduit sur ce site du Monde
http://moreas.blog.lemonde.fr/category/actualite/page/4/
mais je n'ai pas su comment trouver l'article vous concernant. pale

En récompense de ma perspicacité, je vous demande deux cadeaux :
1) l'explication détaillée du déroulement des faits ;
2) de reprendre le fragment autobiographique en souffrance d'achèvement et... de vous mettre dare-dare au boulot pour finaliser votre projet.
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grand jeu concours   Lun 18 Juil 2011 - 18:58

Un répit de qq minutes Very Happy

Sur le site de Georges, Adelayde, en bas de page il y a un moteur de recherche. Vous tapez "Le beau mec est mort de vieillesse" (désolé pour l'erreur). Le site est par ailleurs très intéressant et il développe une foule de sujets... De plus, son rédacteur est vraiment un mec bien... Un "Beau mec" version flic... respectable parce ne s'étant jamais trouvé dans l'attente fébrile de médailles ou de prébendes... et, au demeurant, un excellent auteur et scénariste.
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Grand jeu concours   Lun 18 Juil 2011 - 21:07


Merci Michel ! Je préfère cet article à celui que j'ai posté hier.

Le beau mec est mort de vieillesse

C’était il y a quelques jours, dans le service de gériatrie d’un hôpital parisien. Sans être le parangon de la série de France 2, c’était vraiment un beau mec, à l’ancienne, capable du pire comme du meilleur. Quand j’ai débarqué en PJ, dans le petit monde du banditisme, les anciens m’ont rebattu les oreilles des exploits de extrait-image-le-deuxieme-souffle.1301126910.jpgMonsieur Madeleine, comme disaient les flics qui avaient lu Victor Hugo (si si, y en avait !).

Bernard Madeleine est né après la Première Guerre mondiale, à Le Fresne-Camilly, dans le Calvados. Je ne connais pas ses états de service durant « la suivante », mais dans son livre, Monsieur Madeleine, aux éditions du Rocher (écrit sous la pression amicale d'Alphonse Boudard et préfacé par José Giovanni), il raconte que s'il a commis un hold-up, après la débâcle de l'armée française, c'était pour se payer le voyage vers Londres, via l'Algérie, où il comptait rejoindre De gaulle (archives Le Parisien ). James Sarazin dans Dossier M... comme milieu (Éd. Alain Moreau) est moins musical. Pour lui, Madeleine a commencé sa carrière en se livrant à de petits cambriolages, comme la plupart des truands, puis son activité s'est recentrée sur les escroqueries « aux faux policiers ». Faut dire que les cartes bleu-blanc-rouge circulaient pas mal, à cette époque. Une chose est sûre, il a fini par se faire coincer : dix ans de travaux forcés.

Pour un jeune homme qui avait passé une partie de sa jeunesse au bagne pour enfants, l'addition a dû paraître salée.

Aussi, en 1960, on peut imaginer qu'il avait une revanche à prendre sur la société. Il se spécialise alors dans les agressions à main armée, et, avec sa bande, se livre à une série de braquages, certains plutôt violents. Les policiers en recensent une quinzaine, dont neuf où il est directement mis en cause. Et une demi-douzaine de blessés parmi les victimes.

Ses lieutenants sont les frères Noël qui, lors de leur arrestation, seront trouvés en possession d'un important lot de diamants provenant d'un fabuleux hold-up commis à Milan, en Italie.

Madeleine est arrêté en juin 1964, à Soulac, en Gironde, au Whisky à gogo, bar où il sirote un verre avec deux de ses complices. Pour les flics de l'antigang, c'est une belle prise. Ils comparent Madeleine à Pierre Loutrel, dit Pierrot le fou ou à Émile Buisson, l'ennemi public n°1 des années cinquante. Jugé en 1968, il prend perpète.

José Giovanni, qui a été un proche de Madeleine avant de se reconvertir dans l'écriture et le cinéma, se serait inspiré du personnage pour écrire Le deuxième souffle, livre qui a été adapté par deux fois au cinéma. Dans le premier, Lino Ventura était Gustave Minda, dit Gu. Et Paul Meurisse interprète celui qui le traque, l'énigmatique commissaire Blot.

C'est un autre ancien truand, Michel Houdart, qu'un procureur avait surnommé « le Robin du Bois de St-Amand », qui m'a informé de la mort de Madeleine. Même s'ils n'étaient pas de la même génération, tous deux ont eu un passé commun.

« À 64 balais, Bernard remonte au braquage sur une affaire que j'avais montée, me dit Michel Houdart, parce que, entre le gang pressenti pour le taper et moi, le courant ne passait pas vraiment... Le chef en était l'un de ses autres fils spirituels... Du coup, le Vieux a décidé de remonter sur le tas après avoir vu un flic en service m'apporter de fausses plaques d'immatriculation... »

C'était à la poste de Châtelineau, en décembre 1982. L'un des premiers hold-up avec prise d'otages commis en Belgique. Les braqueurs enlèvent le directeur et séquestrent sa famille le temps de se faire ouvrir les coffres-forts. Un butin équivalant à plusieurs centaines de milliers d'euros.

Mais le coup se termine mal, du moins pour les truands. Le grain de sable. L'un des leurs, Francis Bindewald, grand seigneur, mais pied-nickelé, avait tenu à régler la boisson qu'il avait consommée à la cantine de la poste - et il oublie son portefeuille. Rapidement, une demi-douzaine de personnes se retrouvent sous les verrous. Madeleine écope de 15 ans, le policier véreux en prend 20, quant à Michel Houdart, il est condamné à mort.

Pourtant, Madeleine aurait pu passer au travers, car ses amis l'avaient poussé à s’exiler en Amérique du Sud avec son butin. Pensant qu'il était bien trop connu des poulagas pour ne pas être suspecté. Ce qui était vrai. Il a refusé, pour ne pas abandonner sa vieille mère.

L'affaire n'est pas close pour autant. Non seulement Houdart réussit à s'évader, mais la justice belge, qui s'était un peu emmêlée les pinceaux dans la procédure frontalière, se trouve plongée dans un imbroglio juridique invraisemblable.

Nouveau procès en 1991, en France cette fois. Bernard Madeleine, qui a purgé sa peine (remises comprises), vient témoigner. Il a alors 70 ans (46 en prison). Beau mec, jusqu'au bout des ongles, il fait un numéro de flûtiste devant le jury et endosse l'entière responsabilité du braquage. Il déclare : « Je suis de la vieille école. Celle qui ne tuait pas, qui ne blessait pas, et qui ne citait jamais les noms des camarades... ». Quant à Michel Houdart, en réponse aux témoins qui le chargeaient, il répond : « Je conteste certains faits, mais je respecte l'homme et la femme qui viennent de témoigner. Car ce sont les victimes. » (citations Lesoir.be).

Il a pris cinq ans. Ce qui est quand même mieux que la peine de mort. Il m'a dit : « Je suis un rebelle, un révolté, un emmerdeur... comme tu voudras... mais je n'ai pas du tout l'âme d'un truand oulivre-madeleine.1301125096.jpg d'un arnaqueur... Exactement comme Bernard Madeleine, d'où notre estime réciproque... »

Je laisse à chacun le soin d'apprécier... ou de juger. On a tellement pris l'habitude ces temps-ci des jugements à l'emporte-pièce... Quant à moi, je fais partie de cette génération de flics qui n'avaient pas d'ennemis, mais uniquement des adversaires. Et lorsqu'un délinquant a purgé sa peine, je crois qu'il a le droit au même respect qu'un autre. Et même plus qu'un autre, s'il choisit le droit chemin. Car c'est plus difficile pour lui.


http://moreas.blog.lemonde.fr/2011/03/26/le-beau-mec-est-mort-de-vieillesse/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grand jeu concours   Lun 18 Juil 2011 - 21:19

Georges possède une très belle plume... Vous avez certainement vu des films ou des séries télévisées dont il a écrit le scénario. Mais je vous invite aussi à lire ses livres car il est un véritable conteur, de la veine des plus grands... pas un vendeur de morale à 2 balles... Et lorsqu'il parle de respect possible entr flics et malfrats, il a parfaitement raison... à ceci prêt que peu comprennent que ce sentiment n'existe pas à sens unique.
Revenir en haut Aller en bas
Elie Köpter
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 87
Localisation : bretagne
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Grand jeu concours   Mar 19 Juil 2011 - 11:00

Merci à tous deux pour ces récits passionnants !
Je ne poste pas mais je lis ardemment !
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Grand jeu concours   Mar 19 Juil 2011 - 22:08

Cher Michel,

Vous pourriez, comme Napoléon, dire : "Quel roman que ma vie ! ". Votre histoire est extraordinaire, ce serait bien d'en tirer un livre et un film. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand jeu concours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand jeu concours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Grand ménage d'automne
» Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité
» UN GRAND BONJOUR D'UNE petiteBOU
» Pont sur le grand canyon
» Grand spectacle du chanteur Idir à New York

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: