La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Robespierre - 1794

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Robespierre - 1794   Mer 18 Mai 2011 - 23:24

Franck Ferrand retrace le vie de Robespierre dans l'émission "Au cœur de l'histoire" du 17 mai.

Bonne écoute!


http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Au-coeur-de-l-histoire/Sons/Robespierre-l-incorruptible-545435/


Dernière édition par Adelayde le Sam 31 Mar 2012 - 18:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poulain
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 53
Localisation : france
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Jeu 19 Mai 2011 - 13:59

et pour compléter:
http://ahrf.revues.org/210

la société des etudes robespierristes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2431
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Jeu 19 Mai 2011 - 15:36

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Robespierre   Lun 30 Mai 2011 - 19:41

Jean Lebrun a consacré son émission "La marche de l'Histoire" du 19 mai dernier à Robespierre. Invité : Jean-Clément Martin, historien.

Bonne écoute !

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/la-marche-de-l-histoire/index.php?id=104739


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Dédicace de Robespierre   Dim 12 Juin 2011 - 17:53

Dédicace de Robespierre - 3 brumaire an II (24 octobre 1793)



Dédicace de Robespierre sur un dictionnaire de 1770





Gros plan sur sa signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Biographie de Robespierre   Sam 18 Juin 2011 - 16:23

Biographie succincte

Né à Arras en1758, décédé à Paris le 28 juillet 1794, Robespierre est issu d’une famille de la petite bourgeoisie. Jeune homme pauvre et doué, il poursuit des études qui le mènent au métier d’avocat. Il est élu député du Tiers Etat aux Etats Généraux après avoir fait une campagne publique.
Représentant de l’extrême gauche démocratique à l’occasion d’une loi électorale censitaire [1] contre laquelle il est l’un des seuls députés de la Constituante à s’élever. Au début de 1791, au club des Jacobins [2], Robespierre est aussi l’un des premiers à se déclarer favorable au suffrage universel.
Adversaire de la déclaration de guerre en 1792, il s’oppose aux Girondins [3] et passe au premier rang de la scène politique avec la chute du roi, le 10 août 1792. Elu député à la Convention, il réclame la déchéance de Louis XVI et devient l’un des chefs de file des Montagnards [4]. Appuyé par les sans-culottes parisiens, il est alors l’un des principaux artisans de la chute des Girondins (juin 1793).
Robespierre institue une religion civique, qui combat l’athéisme, reconnaît l’immortalité de l’âme et enseigne aux Français la haine de la tyrannie et l’amour de la justice. Il est le héros de la fête de l’Être Suprême qui se déroule partout en France le 8 juin 1794.
Il est aussi à l’origine de la loi du 22 prairial an II (10 juin 1794) qui instaure la Grande Terreur, ôtant aux accusés toute possibilité de défense ou de recours.

La mise en accusation

Malgré les victoires révolutionnaires (Fleurus le 26 juin 1794), la situation politique de Robespierre se dégrade très vite. Le Comité de sûreté générale engage la lutte avec le Comité de salut public. Il y est contesté par Billaud-Varenne et Collot d’Herbois. Ses adversaires nouent un complot avec le centre de l’Assemblée. Le 9 thermidor an II (27 juillet 1794) Robespierre est empêché de s’exprimer à la Convention, il est invectivé de toutes parts, il a la gorge serrée, Garnier de l’Aube lui jette « Le sang de Danton t’étouffe ! ». Puis soudain un certain Louchet, tout juste connu s’écrie « Je demande le décret d’accusation contre Robespierre ! » Le silence venu d’un seul coup pèse sur l’Assemblée, quelques députés commencent à applaudir, puis c’est l’ensemble, la proposition est votée à main levée...La cause est entendue. Il est quatre heures de l’après-midi.

L’arrestation

Les gendarmes arrêtent Robespierre, Saint-Just et Couthon [5]. Le jeune frère de Robespierre et Le Bas se joignent volontairement à eux. Pour aller plus vite encore on porte le paralytique Couthon.
Mais la Commune de Paris (souvent plus puissante que la Convention), tenue au courant heure par heure de ce qui se passe à l’Assemblée fait sonner le tocsin, convoque les sections. Les barrières sont fermées, la place de l’Hôtel de Ville se hérisse de piques, l’insurrection n’attend plus qu’un signal que seul Robespierre peut donner.
Pendant ce temps, chaque prisonnier est conduit vers la prison qui lui est assignée. Mais le même scénario se reproduit à chaque fois, dès que le nom de Robespierre est prononcé le geolier refuse de laisser entrer les gendarmes et leur prisonnier. La Commune aura très certainement donné des ordres très précis. Robespierre ne croit pas à l’efficacité d’une émeute pour lui redonner le pouvoir. De plus trop respectueux des lois il préfère passer devant un tribunal. Comme il faut bien aller quelque part, Robespierre propose aux gendarmes de le conduire à la police municipale, en un mot lui ouvrir les portes de la liberté.
Pendant près de deux heures au Quai des Orfèvres il reste indécis, il ne sait pas quoi faire, il n’aime pas beaucoup les gens de la Commune les trouvant trop « immoraux ». Un émissaire de la municipalité vient même lui dire « En te sauvant, tu sauve la liberté ! ». A 9 heures du soir, comme un automate il rejoint l’Hôtel de Ville. Les autres prisonniers libérés par la Commune l’y attendent. Ses doutes le reprennent, Saint-Just le pousse à agir. Faut-il appeler Paris aux armes contre la Convention et sortir ainsi de la légalité ?
Mise au courant des événements, l’Assemblée s’affole. Les troupes de la Commune s’approchent parait-il des Tuileries. Hanriot [6] surnommé par les parisiens « la bourrique à Robespierre » marche sur la Convention, puis sans aucune raison apparente hésite et se retire. Les députés reprennent courage, mettent immédiatement les robespierristes hors la loi, ce qui équivaut à la mort sans procès. On charge Barras de mater l’émeute.
Il est deux heures du matin, les troupes parisiennes sont lassent d’attendre une décision qui ne vient pas. Quand elles entendent la lecture de l’arrêté de la Convention, elles commencent à avoir une furieuse envie d’aller se coucher. Peu de temps après les rangs sont de plus en plus clairsemés.
Barras fait irruption sur la place de l’Hôtel de Ville sans rencontrer beaucoup de résistance, il entre, pénètre dans la pièce où sont réunis Robespierre et ses amis. Des coups de feu éclatent, Le Bas se suicide, Couthon tombe du fauteuil où on l’avait placé, le frère de Robespierre saute par la fenêtre et se brise la cuisse. Maximilien est gravement blessé à la mâchoire. A-t-il voulu se tuer ? Un gendarme a-t-il tiré sur lui ? On ne le saura jamais. Il s’est écroulé, tachant de son sang une feuille de papier où il venait d’apposer les deux premières lettres de son nom.
Ce document toujours visible au musée Carnavalet était l’appel à l’insurrection !

Le procès et l’exécution

A trois heures de l’après-midi les prisonniers sont extraits de la Conciergerie pour être conduits au Tribunal révolutionnaire. L’accusateur public Fouquier-Tinville va requérir contre ses anciens chefs. Pas d’interrogatoire et pas de défense pour les hors la loi. On va simplement faire constater l’identité des accusés par deux personnes de l’assistance.
Quelques heures plus tard tout est fini. L’après-midi du 28 juillet, sous les acclamations de la foule, il est guillotiné place de la Révolution (Place de la Concorde), avec son frère Augustin, Saint-Just, Couthon et dix-sept autres de ses partisans. Les jours suivants, quatre-vingt de ses partisans sont exécutés.
Note : Une partie de ce récit provient du livre « La Révolution Française » d’André Castelot (Librairie Académique Perrin).

°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-

[1] Système électoral dans lequel le droit d’être électeur ou éligible n’est accordé qu’aux citoyens payant un minimum d’impôts.
[2] Société politique qui joua un rôle important pendant la Révolution française de 1789 à la fin de 1794. En janvier 1790, le club prend le nom de Société des amis de la Constitution et tint ses réunions au réfectoire du couvant dominicain des Jacobins situé rue Saint Honoré à Paris. Jusqu’en juin 1791 et avant la fuite du roi, le club rassemblait tous les députés patriotes. Citons parmi ses membres Barnave, La Fayette, Mirabeau, Talleyrand, Sieyès, Petion...
[3] Nom donné à un groupe de députés à la Législative et à la Convention, dont plusieurs membres étaient députés de la Gironde.
[4] Pendant la Révolution française nom donné aux députés qui siégeaient sur les plus hauts bancs (la montagne) de l’Assemblée législative et qui se distinguaient par leurs positions extrémistes. Parmi ceux-ci on retiendra Barras, Collot d’Herbois, Saint Just, Fabre d’Eglantine, Fouché, Marat, Couthon...
[5] Homme politique français né à Orcet en Auvergne en 1755, décédé à Paris en 1794. Conventionnel, membre du Comité de salut public, cet infirme paralysé des jambes forma, avec Robespierre et Saint-Just, le « triumvirat de la Terreur ». C’est lui qui fit voter la loi du 22 prairial an II (10 juin 1794), privant de toute garantie les suspects traduits devant le Tribunal révolutionnaire. Il fut guillotiné avec Robespierre le 10 thermidor an II (28 juillet 1794).
[6] Révolutionnaire français né à Nanterre en 1761, décédé à Paris en 1794. Chef des sans-culottes, il prit part à la journée du 10 Août et aux massacres de septembre 1792 et fut commandant de la Garde nationale en 1793. Il périt sur l’échafaud avec Robespierre et ses amis.
http://www.histoire-en-ligne.com/article.php3?id_article=267

°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-

Les redoutables " Tricoteuses "





Dernière édition par Adelayde le Mar 28 Aoû 2012 - 23:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Ecrit et signature de Robespierre   Mar 28 Juin 2011 - 19:42


Ecrit et signature de Robespierre



« Il n’existe point pour moi de plus douce récompense ni de plus puissant encouragement à remplir des devoirs trop ?????? pour que je puisse les oublier un moment. »
Robespierre

L’écriture de Robespierre était pattes de mouches. J’ai pu déchiffrer ce texte sauf... un mot ! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Mar 28 Juin 2011 - 20:54

Ay! Adelayde!
Un non français va vous le dire?
sacrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Ecrit et signature de Robespierre   Mar 28 Juin 2011 - 22:12

Javier a écrit:
Ay! Adelayde!
Un non français va vous le dire?
sacrés

M E R C I sunny J A V I E R ! ! !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Chacun son tour   Sam 2 Juil 2011 - 23:53

Robespierre en facheuse posture

Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Robespierre   Lun 11 Juil 2011 - 21:41




Dernière édition par Adelayde le Lun 11 Juil 2011 - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Lun 11 Juil 2011 - 22:52

Bonsoir,
Il semble, Adelayde, qu'il s'agit mieux d'une gravure satirique avec le pied : "Robespierre guillotine le bourreau après avoir fait guillotiner toute la France"
Source : http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article2640
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Robespierre   Lun 11 Juil 2011 - 23:56

Bonsoir Javier,

Robespierre est en effet l'exécuteur, pas l'exécuté Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elie Köpter
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 87
Localisation : bretagne
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Mar 12 Juil 2011 - 11:35

Article intéressant Javier. Il nous permet d'apercevoir un pan de la folie révolutionnaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2431
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Mer 27 Juil 2011 - 21:34



Jean Joseph Weerts - The Vision of Robespierre (oil on canvas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 61
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Mer 27 Juil 2011 - 21:52

Une oeuvre magnifique I love you , en voici une autre de Jean Joseph Weerts (1846-1927)


Robespierre et ses amis à l'Hôtel de Ville de Paris dans la nuit du 9 au 10 Thermidor



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Robespierre   Mer 27 Juil 2011 - 22:51


Robespierre par Joseph Boze (1745 - 1826)



Pas mal du tout sur ce portrait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 61
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Jeu 28 Juil 2011 - 8:28


Robespierre a un très beau visage sur ce portrait I love you , dommage qu'il ait connu une bien triste fin





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Jeu 28 Juil 2011 - 9:05

Oui ! Mais il a subi la terreur qu'il avait provoqué. Non ?
Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 45
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Jeu 28 Juil 2011 - 12:59

D'autant plus caustique qu'avant la Révolution il avait fait une intervention publique pour demander l'abolition de la peine de mort. Rolling Eyes

Il faut se méfier des abolitionnistes. clown

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Jeu 28 Juil 2011 - 14:04

Voir en 1981...................Ceux qu'il avait graciés en tant que ministre de la Justice ne sont vraiment pas légion ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Jeu 28 Juil 2011 - 14:26

Tout ça n'empêche pas qu'il ait ses amis dans tout le monde. Mais pas moi, non! Evil or Very Mad

http://www.amis-robespierre.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 45
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Ven 29 Juil 2011 - 13:03

Panoramix a écrit:
Voir en 1981...................Ceux qu'il avait graciés en tant que ministre de la Justice ne sont vraiment pas légion ! affraid

Je ne comprends pas ton post, Panoramix. Tu parles de Badinter ou Robespierre?

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5638
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Robespierre   Ven 29 Juil 2011 - 13:08

Je pense que Panoramix parle de François Mitterand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   Ven 29 Juil 2011 - 13:59

Bien vu, Adelayde c'est bien de François dont je parles !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robespierre - 1794   

Revenir en haut Aller en bas
 
Robespierre - 1794
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Robespierre - 1794
» Antoine Lavoisier - chimiste - 1794
» Discussion autour de la prison :MA Robespierre - REIMS
» Nicolas Blaise - 1794
» Georges-Jacques Danton- 1794

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: