La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1274
Age : 35
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Mer 5 Mar 2014 - 0:51

Il faut se rendre au cimetière où les guillotinés ont été enterrés, et demander à l'employé pour consulter les registres, en lui indiquant la date d'inhumation. Il devrait pouvoir vous renseigner sur l'emplacement en question.
Mais souvent, le carré des suppliciés n'était autre qu'une fosse dans une allée du cimetière... Donc, vous ne verrez pas grand chose. Smile

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Mer 5 Mar 2014 - 20:11

mitchou34 a écrit:
Merci Pierrepoint,j'espère que Philandru,notre éminent expert es cimetières vous entendra.
Pour répondre à Benny,je précise que mon propos concerne les  sépultures des victimes de guillotinés et non celles des guillotinés.Bref,et pour imager mon sujet,est-il encore possible de retrouver les tombes des victimes de Delanoé,Gabillard,des frères Pollet,des chauffeurs de la Drome,de Grand,de Verdière etc...etc...
Bonsoir, mitchou34 !
Si vous voulez que philandru se penche sur votre problème, il vous revient de lui envoyer un MP  sunny ...
Par contre, comme j'ai vu que vous aviez cité Delanoë comme l'un de vos assassins favoris  affraid , que ledit Delanoë est un des fleurons de l'histoire criminelle récente de la Manche, où j'habite, je veux bien enquêter sur le lieu de sépulture de ses victimes, je ne garantis pas le résultat.
Et, pour le même prix, je me livrerai à une recherche similaire pour les sieurs Polidor, Courcault, Duchemin, Laisné et Baudain, clients du Grand Anatole, et de Jules-Henri pour ce qui est des deux derniers  Wink 
Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Delanoe   Jeu 6 Mar 2014 - 19:05

Parlez-vous de l'actuel maire de Paris ou d'un de ses aieux ?
Je n'avais jamais entendu parler d'un assassin Delanoé.
Je croyais que le maire Delanoé était rouergat (je ne suis pas certain que Pibrac lui ait coupé le chef. Lui a-t'on coupé autre chose).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Jeu 6 Mar 2014 - 19:36

Titus_Pibrac a écrit:
Parlez-vous de l'actuel maire de Paris ou d'un de ses aieux ?
Je n'avais jamais entendu parler d'un assassin Delanoé.
Je croyais que le maire Delanoé était rouergat (je ne suis pas certain que Pibrac lui ait coupé le chef. Lui a-t'on coupé autre chose).
Bonsoir, Titus_Pibrac   
Vos remarques ne manquent pas d'intérêt  Cool ...mais je suis au regret de vous décevoir, car il existe fort bien un assassin Delanoë, qui, flanqué de sa bobonne - et voilà qui exclut d'office l'actuel maire de Paris - ne faisait pas les choses à moitié dans le joli village normand du Grand-Celland, puisqu'il pratiquèrent de conserve et simultanément un parricide sur la personne de beau-papa, puis un infanticide en pendant leur fillette pour lui éviter de cafter le premier fait d'armes  affraid Tout ceci se passait en Novembre 1932...je vous passe les détails, mais le Grand Anatole mit bon ordre à toute cette gabegie en Juin 1933, devant la prison de Coutances, par le biais d'une mécanique bien connue des habitués de ce forum.
Par contre, une question subsiste : pourquoi donc mitchou34 place Delanoë, relativement peu connu,
en n°1 de son hit-parade personnel, et ce avant la bande à Pollet et les Chauffeurs de la Drôme  Question 
Bonne soirée  sunny
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Jeu 6 Mar 2014 - 19:41

Merci Pierrepoint.
C'est une histoire triste que celle de ce Delanoé normand.

[Moi qui ne connaissait que le ruthénois devenu maire de Paris - digne héritier de Mgr Affre dans la série des grands rouergats parisiens.]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Jeu 6 Mar 2014 - 19:45

Et bien autant pour moi.
Le Delanoé maire de Paris n'est rouergat que de passage (et donc n'est pas né à Rodez).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bertrand_Delano%C3%AB#Origines_familiales.2C_enfance_et_vie_priv.C3.A9e

Sa famille est originaire de Saint-Malo, ce qui nous rapproche du Delanoé du Grand-Cellans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitchou34
Exécuteur cantonal


Nombre de messages : 152
Age : 62
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: inhumation,tombes,sépultures des victimes   Jeu 6 Mar 2014 - 21:49

Bonsoir Pierrepoint,
Bien entendu,rechercher des victimes de guillotinés dans nos cimetières peut s'avérer une entreprise hasardeuse,ce n'est certes pas gagné mais je pense que c'est raisonnablement jouable.
La presse de l'époque qui s' émouvait à juste titre de la cruauté des crimes et de l'émotion considérable que cela engendrait dans la population,ne manquait pas de relater l'enterrement des victimes et je pense que c'est par ce biais que l'on peut localiser les cimetières où reposent ces victimes.
Par exemple,il me souvient avoir vu sur le forum les photos des obsèques,à Moirax dans le Lot-et-Garonne, des 6 victimes de Delafet en 1932 .Je pense que ces malheureux reposent encore aujourd'hui dans le cimetière de ce village et que leur tombeau peut-être retrouvé assez aisément.
Bonne chance à vous si vous voulez vous atteler à cette tache et il est vrai qu'il y a à faire dans votre contrée.

PS:je ne place pas Delanoé,loin s'en faut, dans mon Panthéon personnel,criminellement parlant,même si son double
crime m'a profondément horrifié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5716
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Inhumation de Pierre Momble   Sam 17 Mai 2014 - 15:12

Nous trouvons dans Le Peuple Français à propos de l'exécution de Pierre Momble, les détails suivans sur le cimetière d'Ivry, où sont déposes les suppliciés :

« Au fond du cimetière parisien d'Ivry, on aperçoit un vaste enclos un peu moins étendu que le premier. Dans celui-là, pas un monument funèbre, pas un arbre, pas un cyprès.
Sur un des côtés seulement, quelques rangées de tombes surmontées de croix en bois noir. Cela s'appelle le Champ-de-navets.

» C'est là, dans ce second cimetière, que sont inhumés les criminels dont le couteau de la guillotine a tranché la tête.

» Une partie de cette nécropole, celle ou se remarquent les croix de bois, est réservée aux fous qui meurent à l'hôpital de Bicêtre. Au fond, tout à fait au fond, sont ensevelis les suppliciés.

» Les assassins à côté des fous !

» Le sol est inculte, raboteux, bossué, couvert de hautes herbes, et rien n'indique que là reposent les grands révoltés de la société ; les fosses dans lesquelles on les a jetés n'ont laissé à la surface du terrain qu'une sorte de bourrelet sur lequel les plantes sauvages poussent.

» Voici comment on procède à l'inhumation du supplicié :

» On commence, ce qui est de tradition, par déposer la tête sur le bord de la fosse puis on enlève au cadavre les entraves qu'il avait aux jambes, les cordes dont ses poignets étaient ; serrés on le place tout habillé dans la bière.

» Et la tête ? Oh ! la tête ; eh bien ! on la met entre les jambes du mort. - Ceci est encore une tradition.

» Mais pourquoi les décapités dorment-ils dans leur fosse du Champ-de-navets avec leur tête coupée entre les jambes ? Demandez à la tradition. »


Journal des débats politiques et littéraires, 11 août 1869

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
(Note du forum:Adelayde, notre administratrice, est décédée le 1er mars 2018 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 36
Localisation : Bretagne
Emploi : Commerce
Date d'inscription : 27/03/2014

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Sam 17 Mai 2014 - 18:15

Oui pourquoi la tête entre les jambes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tof1
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 52
Localisation : MONTPELLIER
Emploi : transport routier
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Sam 17 Mai 2014 - 18:39

On réduit les dimensions:le bois coûte cher... Arrow Arrow 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5716
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Sam 17 Mai 2014 - 18:40

Je me suis aussi posé cette question, Pier. Le rituel d'inhumation des condamnés semble être destiné à les châtier au delà de la mort. pale 

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
(Note du forum:Adelayde, notre administratrice, est décédée le 1er mars 2018 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1274
Age : 35
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Dim 18 Mai 2014 - 2:46

Je tiens l'information d'un ancien exécuteur "bénévole"...

La tête entre les jambes serait une invention journalistique.

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
pier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 36
Localisation : Bretagne
Emploi : Commerce
Date d'inscription : 27/03/2014

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Dim 18 Mai 2014 - 7:14

Adelayde a écrit:
Je me suis aussi posé cette question, Pier. Le rituel d'inhumation des condamnés semble être destiné à les châtier au delà de la mort. pale 

Même au delà de la mort les hommes ne respectraient pas le repos des âmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 36
Localisation : Bretagne
Emploi : Commerce
Date d'inscription : 27/03/2014

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Dim 18 Mai 2014 - 7:18

Nemo a écrit:
Je tiens l'information d'un ancien exécuteur "bénévole"...

La tête entre les jambes serait une invention journalistique.

Vraiment ? C'est peut être une tradition "piqué" aux romains je vais chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 36
Localisation : Bretagne
Emploi : Commerce
Date d'inscription : 27/03/2014

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Dim 18 Mai 2014 - 7:20

tof1 a écrit:
On réduit les dimensions:le bois coûte cher... Arrow Arrow 

Pourquoi pas... Razz 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colt91
Bourreau de village


Nombre de messages : 56
Age : 70
Localisation : Vallée de Chevreuse (Sud Essonne)
Emploi : Ecrivain, journaliste, Expert judiciaire
Date d'inscription : 17/04/2015

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Sam 9 Mai 2015 - 19:31

Invité a écrit:
M. Landru, l'inhumation d'Emile Henry n'a été qu'un simulacre, son corps ayant été transporté à la Faculté de médecine de Paris. Sa mère a demandé la délivrance de son corps trop tardivement et ce denier lui a été remis probablement amputé de divers organes et "raffistolé" par des éléments provenant d'autres décédés. Voir ce post: http://guillotine.cultureforum.net/les-condamnes-a-mort-f2/les-guillotines-et-la-faculte-de-medecine-de-paris-t974.htm

Ses restes ont été inhumés au cimetière de Brévannes (aujourd'hui Limeil-Brévannes, Val-de-Marne), commune de la résidence de sa mère. Voici une source afférente (issue d'un livre publié aux Editions Libertaires) :
http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article4365

En ce qui concerne Troppmann des sources mentionnent qu'il a été inhumé au carré du cimetière Montparnasse, d'autres au cimetière parisien d'Ivry-sur-Seine, comme vous le mentionnez ! Georges Grison, dans son livre Souvenirs de la place de la Roquette le situe à Ivry (donc dans le petit et premier cimetière, vu la date d'exécution).

On peut remarquer également que les rapports sur les inhumations des condamnés à Ivry étaient curieusement signés du commissaire de Gentilly, commune indépendante d'Ivry mais dont la commune actuelle du kremlin-Bicêtre faisait partie. La limite de cette commune, détachée de Gentilly en 1896, borde d'ailleurs aujourd'hui le cimetière d'Ivry parisien sur sa partie Est. Mais pourquoi n'était-ce pas le commissaire d'Ivry qui établissait les rapports sur les exécutions ?

A noter que pour la première fois depuis les inhumations de guillotinés, ALBERT Antoine-Joseph fut le premier à être mis en bière avant l'inhumation, le 25-10-1877 (Grison le mentionne). Cette amélioration de la décence fut probablement dû au commissaire de police de Gentilly qui s'offusquait, dans une lettre adressée à l'administration (à propos de l'inhumation de BILLOIR) d'un manque de sépulture pour les condamnés.




Billoir ayant été exécuté le 26-04-1877, on s'explique mal la date du 16 sur cette lettre. Emotion ?

Voir la lettre complète :
                                                                   http://www.criminocorpus.cnrs.fr/expositions/consultation.php?visiter&id=38&image&idimg=407&zoom=1.

Je crois pouvoir répondre à cette question. C'est en fait une question de compétences territoriales.
La partie où se trouvait le carré des suppliciés ne se trouvait plus sur Ivry, mais sur le Kremlin-Bicêtre.

Or, à cette époque il n'y avait pas encore de commissaire de police en charge de cette commune. Le KB était administrativement rattaché, au plan police, au commissariat de Gentilly. Du reste, il l'était encore vers la fin des années 70, ce qui n'est plus le cas maintenant puisque le KB a son propre commissariat depuis le début des années 80.

Le commissaire d'Ivry aurait effectivement pu établir le procès-verbal, il était officier de police judiciaire au même titre que son collègue de Gentilly, mais seulement en cas de remplacement motivé et autorisation du parquet et du cabinet du préfet de police.

Dans le cas contraire, l'acte aurait été frappé de nullité au motif d'incompétence territoriale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Surahki
Condamné à mort
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 29
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Quelle inhumation pour les condamnés ?   Lun 20 Fév 2017 - 10:53

Bonjour,

Je me posais une question suite à une scène que j'ai vue il y a quelques temps dans un téléfilm : en France, que faisait-on des corps des condamnés à la guillotine ? Avaient-ils droit à une inhumation dans une tombe nominative dans un cimetière, étaient-ils mis en terre dans un cimetière spécifique, à la fosse commune... ?
J'imagine que la situation a pu évoluer au fil du temps, je me pose la question essentiellement pour la période de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coupe-Coupe
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 244
Age : 65
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Lun 20 Fév 2017 - 14:09

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fouche
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Mar 21 Fév 2017 - 19:34

La famille du supplicié avait le droit de réclamer le corps à charge pour elle de l'inhumer "sans le moindre appareil"; c'est à dire sans monument funéraire.

Ceux qui n'étaient pas réclamés étaient souvent remis à la faculté de médecine, et servaient de sujet d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giorgio
Condamné à mort
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 40
Date d'inscription : 07/07/2017

MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   Sam 15 Juil 2017 - 1:36

Invité a écrit:
Bonjour,


A Paris, au cimetière du sud, dit « du Montparnasse », 14ème arrondissement, il a existé jusqu'en 1882 * une tranchée pour inhumer les condamnés exécutés (dictionnaire Hillairet, mais une autre source, sûrement plus fiable, celle de Sylvain Larue, indique qu'à partir de 1874, une tranchée avait été établie au nouveau cimetière d'Ivry-sur-Seine pour inhumer ces exécutés.

Il reste une trace au cimetière du Montparnasse de cet endroit particulier, c'est une colonne tronquée où sont inscrits les noms des quatre sergents de la Rochelle exécutés le 21-09-1821, en place de Grève, à Paris, par le bourreau Henri Samson. Ils avaient d'abord été inhumés au cimetière Sainte-Catherine (13ème arrdt, bd Saint-Marcel ) mais après la fermeture de celui-ci leurs restes furent transférés au cimetière du Montparnasse.)

Les quatre sergents avaient été guillotinés pour conspiration contre le roi, faisant partie des « Carbonari », mouvement qui luttait pour le départ du roi ( charbonniers, en français ).

En souvenir d'eux : leurs noms : Goubin - Bories - Pommier - Raoulx -

Il me semble qu'ensuite c'est le cimetière de Thiais ( Val de Marne ) qui a pris la suite de celui d'Ivry, mais rien n'est moins sûr.

La tranchée  des suppliciés à Montparnasse se trouvait donc dans les parages de la colonne des quatre sergents, en lisière EST de la 8ème division actuelle.

Si je comprends bien, on localise le carré des suppliciés de Montparnasse par la présence de la colonne des quatre sergents ?

Mais l'élévation de la colonne résultant d'une réhabilitation, les a t-on vraiment ré-inhumés dans le carré des suppliciés de Montparnasse après les grandes translations des cimetières parisiens ?
(déjà comment les a t-on reconnus ?)

J'aurais dit que tout le monde avait été balancé dans les catacombes de la place Denfert.

Du coup me confirmez vous la localisation du carré des suppliciés de Montparnasse au niveau de l'actuelle division 8, et sinon quelqu'un sait-il précisément ou ce trouvait le carré ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Inhumation, tombes, sépultures des suppliciés
» Tombes de Buffet et Bontems - 1972
» Les Dieux sont tombés sur la tête!!!
» la pluie tombe et le vent souffle
» Idir en deuil !Sa maman, Mme Cheriet Chabha est décédée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: