La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pierre Lagree fusillé en 1916

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 60
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Pierre Lagree fusillé en 1916   Jeu 3 Mar 2011 - 20:18

Voici un CAM qui ne figure ni sur le Palmares 1871-1977 ni sur la liste des gracies... Fut-il fusille en 1916 a Rennes?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Pierre Lagree, execute en 1916?   Jeu 3 Mar 2011 - 21:43

Bonjour Bois de Justice,

Pierre Lagree a été fusillé le 21 août 1916 : un article de cinq lignes tout en bas de la cinquième colonne.
Le Petit Parisien 22/08/1916 (Numéro 14442)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k565899t/f3.r=lagree.langFR

Le Petit Parisien 25/07/1916 (Numéro 14414)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5658713/f2.r=lagree.langFR




Dernière édition par Adelayde le Jeu 3 Mar 2011 - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Pierre Lagree, execute en 1916?   Jeu 3 Mar 2011 - 22:30

Indépendamment de la qualité des accusés (civils ou militaires), je pensais que les crimes de droit commun étaient jugés devant les Cours d'assises, les crimes touchant à la raison d'État devant les Conseils de guerre, les Cours martiales... et que les condamnés à mort était, selon la nature du crime, soit guillotinés (droit commun), soit fusillés (raison d'État)

Voici l'article du 25 juillet en format texte


AU CONSEIL DE GUERRE DE RENNES

Un jeune soldat accusé de quatre assassinat
Rennes, 24 juillet.

Devant le conseil de guerre de la région comparaît aujourd'hui le jeune soldat Pierre Lagrée, auteur de quatre assassinats et de deux tentatives de meurtre
Rappelons les faits
Le 2 décembre 1915, un jeune soldat du 1er colonial nommé Edouard Bitel, dont le père est bijoutier à Jugon (Côtes-du-Nord), disparaissait du cantonnement de sa compagnie, détachée à Fermanville (Manche). Deux jours auprès, son corps ensanglanté était découvert dans un champ. L'assassin l'avait dépouillé de son porte-monnaie et de son portefeuille.
Pierre Lagrée, camarade de Bitel, fut le premier à reconnaître le cadavre et à donner son identité.. Une information fut ouverte et on apprit de Lagrée qu'il devait dîner avec Bitel le soir de sa disparition dans un cabaret situé à quelques mètres de l'endroit où le cadavre avait été découvert. Lagrée déclara avoir vainement attendu Bitel et était parti à sa recherche. A l'annonce de sa mort il manifesta une grande affliction et se fit l'actif collaborateur de l'information.
Un mois après, le village des Avarieux-en-Quessoy, dans les Côtes-du-Nord, était le théâtre d'une horrible tragédie. Trois personnes étaient trouvées égorgées et leurs cadavres essaimés dans les champs. C'étaient ceux d'une dame Mouvieux, âgée de trente-quatre ans, femme d'un cultivateur mobilisé, et de ses deux enfants, une fillette de huit ans et un petit garçon de quatre ans.
Au nombre des assistants à la veillée funèbre, on remarqua un jeune soldat venu en permission pour les fêtes du premier de l'an. C'était ce même Lagrée qui, déjà, s'était trouvé mêlé à la mort tragique du soldat Bitel.
L'enquête, ouverte et rapidement menée par la brigade mobile de Rennes, ne tarda pas à démontrer que l'assassin du Quessoy n'était autre que Pierre Lagrée. Arrêté à Fermanville, où il était revenu, sa permission expirée, Lagrée, après quelques vagues hésitations, finit par avouer son triple forfait : quelque temps après, il était également amené à se reconnaître l'auteur du meurtre du soldat Bitel.
Pierre Lagrée n'a pas encore vingt ans il est né au Quessoy, le 20 novembre 1896. Au début de la guerre, il était à New-York.
Le vol fut le mobile de ses crimes il voulait se procurer l'argent nécessaire pour déserter et retourner en Amérique.
Le Petit Parisien a relaté ces jours derniers que Lagrée, tentant de s'évader de la prison militaire de Rennes, avait grièvement blessé deux de ses gardiens.
M° Dily, bâtonnier de l'Ordre des avocats, a assumé la défense de l'accusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 60
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Lagree fusillé en 1916   Ven 4 Mar 2011 - 5:54

Merci pour ces informations. Une triste histoire celle du soldat Legree...

Difficile de comprendre pourquoi certains soldats-assassins furent guillotines des 1912 alors que d'autres comme Lagree furent fusilles pour des crimes relevant de la guillotine.
Tissot & Nolot furent guillotines pour assassinat en 1912
Vignau & Patte furent guillotines pour assassinat en 1923
Mais Legree a ete fusille pour assassinat en 1916?


Dernière édition par Boisdejustice le Ven 4 Mar 2011 - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
jihem
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 54
Localisation : annecy, haute savoie
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: Pierre Lagree fusillé en 1916   Ven 4 Mar 2011 - 10:43

Question de contexte ? Ou de classification juridique ? (quoiqu'en temps de guerre, on puisse comprendre la fusillade pour un soldat, alors qu'en temps de paix, son crime de droit commun est passible de la justice civile ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 60
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Lagree fusillé en 1916   Ven 4 Mar 2011 - 16:05

Peut-etre... mais comment expliquer Saumureau fusille en 1920 apres la guerre?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
jihem
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 54
Localisation : annecy, haute savoie
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: Pierre Lagree fusillé en 1916   Ven 4 Mar 2011 - 17:29

Il faudrait qu'un juriste pénal éclaire le débat, (ou un historien du droit ?), mais on peut emettre ceci : les militaires relevaient de la justice militaire, donc, laquelle prenait le pas sur la justice civile, puisque ces conseils, composés de juges militaires, jugeaient et condamnaient tous les délits, y compris ceux de droit commun.
Les condamnations pouvaient donc aller jusqu'au verdict de mort.
Quels étaient, par contre, les termes de l'article du code militaire quant au moyen d'exécution ? Je pencherai pour une similitude (tout condamné à mort aura la tête tranchée), mais peut être avec une latitude permettant d'opter pour la tradition militaire, qu'est la fusillade ??? Question peut etre plus pratique que juridique, l'armée n'aimant pas particulièrement la publicité quand cela touche à ses ouailles, fussent elles des brebis galeuses, éviter la guillotine permettait de ne pas mettre sur la place publique certains cas... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Pierre Lagree, execute en 1916?   Ven 4 Mar 2011 - 18:10

Nolot et Tissot*, tous deux militaires, ont été condamnés à mort par un conseil de guerre pour un crime de droit commun et guillotinés en 1912.

Les militaires coupables de crimes de droit commun étaient peut-être fusillés en temps de guerre et guillotinés en temps de paix. Si oui, pourquoi ? Ce serait bien d'avoir l'avis d'un spécialiste.

*http://guillotine.voila.net/Palmares1871_1977.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Pierre Lagree, execute en 1916?   Ven 4 Mar 2011 - 19:41

René Saumureau a été condamné à mort pour avoir tenté d'assassiner son sergent. Le coupable et la victime étaient tous deux militaires, c'est peut-être pourquoi Saumureau a été fusillé plutôt que guillotiné ? Ce n'est qu'une hypothèse mais j'aimerais savoir pourquoi la guillotine dans certains cas et la fusillade dans d'autres.

http://ouestfrance.cd-script.fr/opdf/1920/01/04/49/1920-01-04_49_01.PDF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jihem
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 54
Localisation : annecy, haute savoie
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: Pierre Lagree fusillé en 1916   Sam 5 Mar 2011 - 10:25

Une réponse trouvée sur "guillotine.voila.net" :

"En 1912, décision est prise : les militaires en dehors du service sont exécutés par la guillotine au lieu de la fusillade. Tisseau et Nolot, Patte et Vignau en feront les frais. Une décision similaire sera reprise le 13 mars 1940 : les militaires ou assimilés condamnés à mort par un tribunal pour crime de droit commun, et les civils condamnés par un tribunal militaire pour un crime qui ne relève pas de l'atteinte à la Sûreté de l'Etat, seront guillotinés."



Cela semble-t-il cadrer avec les affaires connues ? Oui, si l'on considère le "en dehors du service" comme le moment ou le crime est commis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Pierre Lagree, execute en 1916?   Sam 5 Mar 2011 - 12:44

Bravo Jihem

Votre réponse permet de comprendre. Bien qu'ayant été jugé après 1912, Samureau a été fusillé parce qu'il était en service lorsqu'il a commis son crime (tentative d'assassinat de son sergent), de même que Pierre Lagree (soldat en temps de guerre). En tout état de cause, Nolot et Tissot, eux, n'étaient pas en service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pierre Lagree fusillé en 1916   Sam 5 Mar 2011 - 14:37

C'est la loi du 30-12-1911. Ce sujet a déjà été évoqué ici en avril 2010 : http://guillotine.cultureforum.net/t1129-deux-soldats-guillotines?highlight=soldats
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pierre Lagree fusillé en 1916   Sam 5 Mar 2011 - 15:06

Extrait du site CAIRN :

http://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2002-1-page-51.htm


« À la fin de l’année 1909 deux soldats, Michel et Graby, assassinent dans le train de Paris à Melun une dame âgée, la veuve Gouïn, afin de la dévaliser, puis jettent le corps sur la voie. Ils sont arrêtés et condamnés à la peine capitale par le conseil de guerre, mais la peine est commuée afin d’éviter à de jeunes militaires d’exécuter eux-mêmes deux de leurs anciens camarades (1). L’émotion suscitée par cette affaire et son extrême médiatisation par la presse à grand tirage se propagent jusqu’à la sentence, dont la commutation est perçue comme une dangereuse manifestation du laxisme rampant. Aussi lorsque deux soldats, Nolot et Tisseau, tuent en octobre 1911 une vieille fermière près de La Flèche pour la voler, la réaction est immédiate. Une loi adoptée le 30 décembre 1911 maintient le peloton d’exécution pour les crimes militaires mais elle transfère en temps de paix la besogne de la mise à mort pour les crimes de droit commun à des spécialistes, les bourreaux, et à un instrument, l’échafaud. »

(1) Les règlements prescrivent en effet que le peloton d’exécution est composé des troupes de la même unité que le condamné.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre Lagree fusillé en 1916   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Lagree fusillé en 1916
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre Lagree fusillé en 1916
» La Carlingue - Pierre Bonny, Henri Lafont... 1944
» CITATION....L ABBE PIERRE
» Fusillés et non pas guillotinés
» Pierre Carrot - vous connaissez ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: