La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Poètes, vos papiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Sam 29 Oct 2011 - 8:47

Je ne vous expédierai pas le contenu d'un ouvrage dédié à ses oeuvres, Adelayde, mais je m'associe de tout coeur à l'hommage. Rares sont les poètes qui ont pu atteindre une telle maîtrise de leur art... dans la simplicité des mots qui, en l'occurence, étaient aussi celle de l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Sam 29 Oct 2011 - 10:07

Ah, Brassens, Quel Poéte! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Jeu 3 Nov 2011 - 23:02

Soleil d'automne


Un beau soleil d'automne
Enveloppe de ses fils dorés
Tous ces arbres qui frissonnent,
D'une écharpe mordorée.

Bijoux aux multiples facettes,
Féerie aux divines couleurs,
Ces feuilles sont une palette,
Que l'artiste met en valeur.

C'est l'été de la saint-Martin !
Les oiseaux sifflent dans les branches
Tant d'amour, que par ce beau matin,
Tous ensemble, ils s'endimanchent.

Pas un nuage dans ce ciel bleu
Ne ternira un bonheur tout neuf
La vie sourit aux amoureux,
Comme au poussin sorti de l'oeuf.

Automne, merveilleuse saison,
Tu pousses les portes de l'hiver,
En laissant entrer dans la maison,
Une pluie d'amour en prière.


Annie ROBERT (2008)

Soleil d'automne





Photo prise le 30 octobre 2011 Altitude 750m (Club de marche)

Gaëtane sunny Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1526
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Ven 4 Nov 2011 - 12:47

Il allait pleuvoir, non?

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Ven 4 Nov 2011 - 13:25



CARNIFEX a écrit:
Il allait pleuvoir, non?


Chose curieuse, malgré ce ciel menaçant, il n' est pas tombé une seule goutte de pluie Shocked Il faisait très

doux 16° . Le soleil a joué à cache-cache avec ces gros nuages tout au long de l'après-midi, ce qui nous a

permis de rallonger la rando et de faire de belles photos Cool sunny


La photo a été prise vers 17H, heure d'hiver. C'était superbe ! Very Happy

Gaëtane Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Ven 11 Nov 2011 - 8:04


Rêves et tourmente


Être là, dans un trou, blotti contre un talus
Sous la grêle effroyable et folle des obus !
Être là ! Ne pouvoir partir ! Sentir l'immense
Souffle lugubre et froid de la mort en démence
Passer sur votre tête et faire frissonner
Le corps que l'on essaie en vain de dominer !


Être là ! Ecouter sous l'horrible rafale
Monter, autour de vous, rauque et profond, le râle
Des blessés appelant sans espoir au secours !
Être là ! Se baisser en attendant toujours
La fin de cette sombre et rouge tuerie,
Et s'étonner, tremblant, qu'on sente encor la vie
Circuler dans le sang qui fait bondir le coeur,
Sous la peau où ruisselle une étrange sueur !

Et puis quand le silence a recouvert la plaine,
Quand la nuit lentement c'est refaite sereine,
Aller, la gorge sèche, enlever les blessés,
Reconnaître les morts l'un sur l'autre entassés,
Et la tâche accomplie, les yeux levés au ciel sans voiles,
Interroger, farouche et calme, les étoiles !...


Fernand Carrier, l'Ombre étoilée


La bataille de Verdun 1916


http://www.youtube.com/watch?v=vvWQwb43sXg








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Ven 11 Nov 2011 - 10:29

Un grand merçi, Gaëtane.   sunny
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: L'enterrement de verlaine   Mar 13 Déc 2011 - 16:21

L'enterrement de Verlaine

http://www.youtube.com/watch?v=DIKf2ZJbWNM

Le revois-tu mon âme, ce Boul' Mich' d'autrefois
Et dont le plus beau jour fut un jour de beau froid.
Dieu s'ouvrit-il jamais une voie aussi pure
Au convoi d'un grand mort suivi de miniatures.

Tous les grognards - petits - de Verlaine étaient là,
Toussotant, frissonnant, glissant sur le verglas,
Mais qui suivaient ce mort et la désespérance,
Morte enfin, du Premier Rossignol de la France.

Ou plutôt du second François de Montcorbier,
Voici belle lurette en fut le vrai premier
N'importe, Lélian, je vous suivrai toujours !
Premier, second, vous seul. En ce plus froid des jours.

N'importe ! Je suivrai toujours, l'âme enivrée
Ah ! Folle d'une espérance désespérée
Montesquiou-Fezensac et Bibi la Purée
Vos deux gardes du corps, entre tous moi dernier.

Georges Brassens - Poème de Paul Fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Dim 18 Déc 2011 - 20:25

Le matin des étrennes


Ah ! quel beau matin, que ce matin des étrennes !
Chacun , pendant la nuit, avait rêvé des siennes
Dans quel songe étrange où l'on voyait joujoux,
Bonbons habillés d'or, étincelants bijoux,
Tourbillonner, danser une danse sonore,
Puis fuir sous les rideaux, puis reparaître encore !

On s'éveillait matin, on se levait joyeux ,
La lèvre affriandée, en se frottant les yeux ...
On allait, les cheveux emmêlés sur la tête,
Les yeux tout rayonnants, comme aux grands jours de fête,
Et les petits pieds nus effleurant le plancher,
Aux portes des parents tout doucement toucher ...

On entrait ! ...puis alors les souhaits ... en chemise,
Les baisers répétés, et la gaieté permise !


Arthur Rimbaud

















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Jeu 19 Jan 2012 - 21:21



En hiver la terre pleure


En hiver la terre pleure ;
Le soleil froid, pâle et doux,
Vient tard, et part de bonne heure,
Ennuyé du rendez-vous.

Leurs idylles sont moroses.
- Soleil ! aimons ! - Essayons.
O terre, où donc sont tes roses ?
- Astre, où donc sont tes rayons ?

Il prend un prétexte, grêle,
Vent, nuage noir ou blanc,
Et dit : - C'est la nuit, ma belle ! -
Et la fait en s'en allant ;

Comme un amant qui retire
Chaque jour son coeur du noeud,
Et, ne sachant plus que dire,
S'en va le plus tôt qu'il peut.


Victor HUGO (1802-1885)
(Recueil : Les quatre vents de l'esprit)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Dim 12 Fév 2012 - 20:34

Nuit de neige


La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d'un bois.

Plus de chansons dans l'air, sous nos pieds plus de chaumes.
L'hiver s'est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l'horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu'elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s'empresse à nous quitter.

Et froids tombent sur nous les rayons qu'elle darde,
Fantastiques lueurs qu'elle s'en va semant ;
Et la neige s'éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n'ayant plus l'asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur oeil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu'au jour la nuit qui ne vient pas.


Guy de MAUPASSANT (1850-1893)









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Recueillement   Sam 3 Mar 2012 - 12:26

Recueillement

Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille.
Tu réclamais le Soir ; il descend ; le voici :
Une atmosphère obscure enveloppe la ville,
Aux uns portant la paix, aux autres le souci.

Pendant que des mortels la multitude vile,
Sous le fouet du Plaisir, ce bourreau sans merci,
Va cueillir des remords dans la fête servile,
Ma Douleur, donne-moi la main ; viens par ici,

Loin d'eux. Vois se pencher les défuntes Années,
Sur les balcons du ciel, en robes surannées ;
Surgir du fond des eaux le Regret souriant ;

Le Soleil moribond s'endormir sous une arche,
Et, comme un long linceul traînant à l'Orient,
Entends, ma chère, entends la douce Nuit qui marche.

Charles Baudelaire - Les Fleurs du mal (1857)





_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Lun 5 Mar 2012 - 21:26



L’ombre des anges


Je traverserai les villes
J’emporterai ta voix
J’irai chercher le feu dans le ciel
Et le vent dans nos voiles

Quand l’ombre des nuages
Démasquera nos souffles
Nous volerons sereins
Par les chemins du sort

Et nos songes en fuite
Eviteront les gouffres
Pour balayer ensuite
Les traces de nos morts

Je traverserai les villes
J’emporterai ta voix
J’irai chercher le feu dans le ciel
Et le vent dans nos voiles

Une étoile se repose
Dès qu’un ange s’endort…


Isaac Lerutan, 2009




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: A Mireille, dite "Petit Verglas"   Lun 5 Mar 2012 - 23:29


A Mireille, dite "Petit Verglas"


http://www.youtube.com/watch?v=zlc2fDVmoGc

Ne tremblez pas, mais je dois le dire elle fut assassinée au couteau par
un fichu mauvais garçon, dans sa chambre, là-bas derrière le Panthéon,
rue Descartes, où mourut Paul Verlaine.

Oh ! oui, je l'ai bien aimée ma petite "Petit Verglas" à moi si bonne
et si douce et si triste. Pourquoi sa tristesse ? Je ne l'avais pas
deviné, je ne pouvais pas le deviner.

Non, je l'ai su après. Tu me l'avais caché que ton père était mort sur
l'échafaud, Petit Verglas ! J'aurais bien dû le comprendre à tes sourires.

J'aurais dû le deviner à tes petits yeux, battus de sang, à ton bleu
regard indéfinissable, papillotant et plein de retenue.

Et moi qui avais toujours l'air de te dire " Mademoiselle, voulez-vous
partager ma statue ? " Ah ! J'aurais dû comprendre à tes sourires, tes
yeux bleus battus et plein de retenue.

Et je t'appelais comme ça, le Petit Verglas, que c'est bête un poète !
Oh ! petite chair transie ! Moi, je l'ai su après que ton père était mort ainsi...

Pardonne-moi, Petit Verglas. Volez, les anges !

Paroles: Paul Fort - Récit : Georges Brassens

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 62
Localisation : Paris
Emploi : journaliste indépendant
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: interlude musical   Mar 6 Mar 2012 - 13:05

En hommage à toutes les charmantes dames qui illuminent ce forum et, au premier chef à Adelayde et à Gaetane, cette chanson :

http://www.youtube.com/watch?v=jCya1yiFFP4&feature=related

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Mar 6 Mar 2012 - 13:19

Quelle belle voix !

Merci Bill sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Mar 6 Mar 2012 - 16:06

Je ne connaissais pas, c'est très beau... Merci Bill ! sunny

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Sam 24 Mar 2012 - 8:36

Le condamné à mort de Jean GENET (1942)


Sur mon cou sans armure et sans haine, mon cou
Que ma main plus légère et grave qu’une veuve
Effleure sous mon col, sans que ton cœur s’émeuve,
Laisse tes dents poser leur sourire de loup.

Ô viens mon beau soleil, ô viens ma nuit d’Espagne,
Arrive dans mes yeux qui seront morts demain.
Arrive, ouvre ma porte, apporte-moi ta main,
Mène-moi loin d’ici battre notre campagne.

Le ciel peut s’éveiller, les étoiles fleurir,
Ni les fleurs soupirer, et des prés l’herbe noire
Accueillir la rosée où le matin va boire,
Le clocher peut sonner : moi seul je vais mourir.

Ô viens mon ciel de rose, ô ma corbeille blonde !
Visite dans sa nuit ton condamné à mort.
Arrache-toi la chair, tue, escalade, mords,
Mais viens ! Pose ta joue contre ma tête ronde.

Nous n’avions pas fini de nous parler d’amour.
Nous n’avions pas fini de fumer nos gitanes.
On peut se demander pourquoi les cours condamnent
Un assassin si beau qu’il fait pâlir le jour.

Amour viens sur ma bouche ! Amour ouvre tes portes !
Traverse les couloirs, descends, marche léger,
Vole dans l’escalier, plus souple qu’un berger,
Plus soutenu par l’air qu’un vol de feuilles mortes.

Ô Traverse les murs ; s’il le faut marche au bord
Des toits, des océans ; couvre-toi de lumière,
Use de la menace, use de la prière,
Mais viens, ô ma frégate, une heure avant ma mort.



http://www.youtube.com/watch?v=_eR_CYAEheU


http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Genet




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Sam 28 Avr 2012 - 20:44


Stances


Que l'homme est bien, durant sa vie,
Un parfait miroir de douleurs,
Dès qu'il respire, il pleure, il crie
Et semble prévoir ses malheurs.

Dans l'enfance toujours des pleurs,
Un pédant porteur de tristesse,
Des livres de toutes couleurs,
Des châtiments de toute espèce.

L'ardente et fougueuse jeunesse
Le met encore en pire état.
Des créanciers, une maîtresse
Le tourmentent comme un forçat.

Dans l'âge mûr, autre combat,
L'ambition le sollicite.
Richesses, dignités, éclat,
Soins de famille, tout l'agite.

Vieux, on le méprise, on l'évite.
Mauvaise humeur, infirmité.
Toux, gravelle, goutte, pituite,
Assiègent sa caducité.

Pour comble de calamité,
Un directeur s'en rend le maître.
Il meurt enfin, peu regretté.
C'était bien la peine de naître !


Jean-Baptiste ROUSSEAU (1671-1741)












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Sam 2 Juin 2012 - 21:02


Larme


Loin des oiseaux, des troupeaux, des villageoises,
Je buvais, accroupi dans quelque bruyère
Entourée de tendres bois de noisetiers,
Par un brouillard d'après-midi tiède et vert.

Que pouvais-je boire dans cette jeune Oise,
Ormeaux sans voix, gazon sans fleurs, ciel couvert.
Que tirais-je à la gourde de colocase ?
Quelque liqueur d'or, fade et qui fait suer.

Tel, j'eusse été mauvaise enseigne d'auberge.
Puis l'orage changea le ciel, jusqu'au soir.
Ce furent des pays noirs, des lacs, des perches,
Des colonnades sous la nuit bleue, des gares.

L'eau des bois se perdait sur des sables vierges,
Le vent, du ciel, jetait des glaçons aux mares...
Or ! tel qu'un pêcheur d'or ou de coquillages,
Dire que je n'ai pas eu souci de boire !


Arthur RIMBAUD



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Lun 9 Juil 2012 - 20:36

Le relais



En voyage, on s’arrête, on descend de voiture,
Puis entre deux maisons on passe à l’aventure,
Des chevaux, de la route et des fouets étourdi,
L’oeil fatigué de voir et le corps engourdi.

Et voici tout à coup, silencieuse et verte,
Une vallée humide et de lilas couverte,
Un ruisseau qui murmure entre les peupliers,
Et la route et le bruit sont bien vite oubliés !

On se couche dans l’herbe et l’on s’écoute vivre,
De l’odeur du foin vert à loisir on s’enivre,
Et sans penser à rien on regarde les cieux…
Hélas ! Une voix crie : “En voiture, messieurs !”


Gérard de Nerval, Odelettes




Joli ruisseau des montagnes vosgiennes






Photo prise le 24 juin 2012












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Lun 9 Juil 2012 - 22:10

Wink Je ne connaissais pas celui-ci, Gaëtane. Sympa avec la photo rafraichissante...
Revenir en haut Aller en bas
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Lun 16 Juil 2012 - 21:50

A Aurore


La nature est tout ce qu’on voit,
Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.
Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,
Tout ce que l’on sent en soi-même.

Elle est belle pour qui la voit,
Elle est bonne à celui qui l’aime,
Elle est juste quand on y croit
Et qu’on la respecte en soi-même.

Regarde le ciel, il te voit,
Embrasse la terre, elle t’aime.
La vérité c’est ce qu’on croit
En la nature c’est toi-même.


George SAND











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Ven 3 Aoû 2012 - 11:15

A Paris, en été, les soirs sont étouffants ..



A Paris, en été, les soirs sont étouffants.
Et moi, noir promeneur qu’évitent les enfants,
Qui fuis la joie et fais, en flânant, bien des lieues,
Je m’en vais, ces jours-là, vers les tristes banlieues.

Je prends quelque ruelle où pousse le gazon
Et dont un mur tournant est le seul horizon.
Je me plais dans ces lieux déserts où le pied sonne,
Où je suis presque sûr de ne croiser personne.

Au-dessus des enclos les tilleuls sentent bon ;
Et sur le plâtre frais sont écrits au charbon
Les noms entrelacés de Victoire et d’Eugène,
Populaire et naïf monument, que ne gêne

Pas du tout le croquis odieux qu’à côté
A tracé gauchement, d’un fusain effronté,
En passant après eux, la débauche impubère.
Et, quand s’allume au loin le premier réverbère,

Je gagne la grand’ rue, où je puis encor voir
Des boutiquiers prenant le frais sur le trottoir,
Tandis que, pour montrer un peu ses formes grasses,
Avec son prétendu, leur fille joue aux grâces.


François Coppée, Promenades et Intérieurs



Et voici une petite image rafraîchissante de la forêt vosgienne (hiver 2010)... Very Happy Wink
















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   Lun 20 Aoû 2012 - 21:04

Amitié


Je connais un petit ange
Lequel n'a jamais mouillé
Sa blanche robe à la fange
Dont notre monde est souillé.

C'est lui qui donne le change
Au pauvre coeur dépouillé
Que l'amour, vautour étrange,
D'un bec cruel a fouillé.

Cet ange, qui vous ressemble,
Sous son aile nous rassemble
C'est la divine Amitié.

Son regard est doux et calme ;
Il m'offre sa chaste palme...
En voulez-vous la moitié ?


Louis-Honoré Fréchette (1839-1908)

Recueil : Oiseaux de neige.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Honor%C3%A9_Fr%C3%A9chette



L'amitié, même virtuelle, apporte à chacun de nous une grande joie et comble la solitude de nos coeurs

Gaëtane sunny sunny








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poètes, vos papiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poètes, vos papiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un poème de Musset sur la Veuve
» Question organisation papiers
» papiers à fournir
» Le metier plus de renseignement
» recherche du stage 140h dea

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: