La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Régime de détention des condamnés à mort

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1279
Age : 35
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Jeu 11 Déc 2008 - 11:30

Non, non.

Apparemment, s'il avait refusé de signer, on se contentait de son empreinte digitale trempée dans l'encre...

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
fouche
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Lun 15 Déc 2008 - 21:39

Une anecdote à ce sujet: Les avocats de Philippe MAURICE, qui aurait vraisemblablement été exécuté si GISCARD D'ESTAING avait été réelu en 1981, avaient prévu, comme manoeuvre désespérée pour éviter l'exécution, de s'opposer à la levée d'écrou, au besoin en saisissant la Cour de Cassation, en invoquant le fait que leur client, qui purgeait déjà une peine de réclusion à perpétuité au moment de sa condamnation, ne pouvait légalement être libéré.

En réalité, je crois que c'était le bourreau qui s'occupait de ces formalités de levée d'écrou, et non le condamné lui même. Mais ce point mériterait d'être vérifié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Exécutions américaines   Mar 16 Déc 2008 - 10:54

Cela fait penser aux exécutions à la fin du procès de Nuremberg en 1946.

Les américains - qui s'occupaient des hautes oeuvres - allèrent chercher l'un après l'autre les chefs nazis condamnés à la potence, leur lisant leur arre^t de mort au pied de l'échafaud et leur demandant de confirmer leur identité.

Un ou deux qui furent assez agacés pour ne pas répondre.

http://www.foothilltech.org/rgeib/english/orwell/primary_sources/nuremberg.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Mar 16 Déc 2008 - 15:27

fouche a écrit:
Une anecdote à ce sujet: Les avocats de Philippe MAURICE, qui aurait vraisemblablement été exécuté si GISCARD D'ESTAING avait été réelu en 1981, avaient prévu, comme manoeuvre désespérée pour éviter l'exécution, de s'opposer à la levée d'écrou, au besoin en saisissant la Cour de Cassation, en invoquant le fait que leur client, qui purgeait déjà une peine de réclusion à perpétuité au moment de sa condamnation, ne pouvait légalement être libéré.

En réalité, je crois que c'était le bourreau qui s'occupait de ces formalités de levée d'écrou, et non le condamné lui même. Mais ce point mériterait d'être vérifié.
Bonjour à toute l'équipe !
Fouché, vous avez raison : Ai vu il y a quelques années une exposition sur les grands procès criminels de Versailles au Musée Lambinet de cette même ville où figuraient les fac-similés des documents officiels relatifs au procès et à l'exécution de Landru.En particulier, la dernière mention du
registre d'écrou exposé était :" Remis à l'Exécuteur en Chef des Arrêts Criminels le 25 février 1922 à 6h03 ", et le greffier avait ajouté A. Deibler,
Anatole ayant signé en dessous.Ce fait m'a marqué car c'était la première fois que je voyais la signature dudit Anatole pale
Les originaux de ces documents seraient archivés à la Maison d'Arrêt de Bois-d'Arcy depuis la désaffectation de la prison Saint-Pierre de Versailles;
Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Ananke
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 64
Localisation : Braine l'Alleud - Belgique
Emploi : Commissaire de Police à la retraite
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Rhum et cigarette   Mer 3 Juin 2009 - 13:44

Quelqu'un sait-il d'où vient cette coutume - habitude ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.delcampe.net/page/seller_sales/language,F,nickname,mi
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Ven 5 Juin 2009 - 21:05

Ananke a écrit:
Quelqu'un sait-il d'où vient cette coutume - habitude ?
Bonsoir, confrère !
J'ai remis le nez dans ma bibliothèque, hélas incomplète study !
Aucune trace de ce rituel avant le " décret Crémieux " de 1871.
Si un de nos membres a sous la main les mémoires de Mr. Claude ou celles de l'Abbé Crozes, nous pourrions y voir plus clair sur ce qui se pratiquait à Paris.
En tous cas, l'usage semble avéré à la fin du XIX° siècle;
Vous tiendrais au courant
Revenir en haut Aller en bas
Jourdan coupe tête
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Ven 5 Juin 2009 - 22:27

L’habitude de donner à boire à un condamné doit être très ancienne. Je viens de publier sur mon blog le compte rendu de l’exécution de la marquise de Brinvilliers qui fut décapitée le 17 juillet 1676. Avant le départ pour l’échafaud, le confesseur note : " Le bourreau me dit qu'il faisait porter une bouteille de vin afin qu'on lui en donnât si elle en avait besoin. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdebourreaux.blogspot.com/
Jeffdu59
Bourreau de village


Nombre de messages : 64
Age : 48
Localisation : Valenciennes
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Sam 6 Juin 2009 - 8:42

Bonjour à tous !!

Cette "coutume"existe aussiau USA avec le dernier repas du condamné.

Bonne journée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Sam 6 Juin 2009 - 21:55

Il existait en France, en Italie et en Espagne (et je suppose dans pas mal d'autres pays européens) des confréries religieuses qui s'occupaient d'aider les détenus et notamment les condamnés.

La coutume voulait de leur servir un dernier repas terreste ici-bas avant qu'ils ne partent dans un monde réputé meilleur. Ce repas pouvait e^tre soit à l'intérieur de la prison avant l'exécution, soit en route vers l'échafaud, parfois symbolique et limité à 3 petits morceaux de pain (ce qu'on donne à Enguerrand de Marigny sur le chemin de Monftaucon selon Maurice Druon dans les Rois Maudits.

On peut penser que cette tradition ait été dévastée sous la révolution et son entreprise de déchristianisation.

Peut-e^tre le verre de rhum était devenu une habitude parisienne ? (J'ai compris que c'est l'administration pénitentiaire qui s'occupait de ces fournitures...).

En tout cas cela est absent du livre de Totor Hugo (Le dernier jour,,,) et ce rituel est probablement en sommeil de la révolution au Second Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Dim 7 Juin 2009 - 10:31

Jourdan coupe tête a écrit:
L’habitude de donner à boire à un condamné doit être très ancienne. Je viens de publier sur mon blog le compte rendu de l’exécution de la marquise de Brinvilliers qui fut décapitée le 17 juillet 1676. Avant le départ pour l’échafaud, le confesseur note : " Le bourreau me dit qu'il faisait porter une bouteille de vin afin qu'on lui en donnât si elle en avait besoin. "
Bonjour à toute l'équipe !
Cette coutume existait aussi en Grande-Bretagne : La belle Ruth Ellis, qui fut proprement " encravatée " par le grand Albert le 13/07/1955 à la prison londonienne d'Holloway, avait bénéficié d'un petit remontant pale !
Pour les anglophones : http://www.capitalpunishmentuk.org/ruth.html
Et, pour les amateurs de sensations fortes, le lien indiqué ci-dessus donne accès au rapport d'autopsie de la pauvre enfant, où il est mentionné une odeur de cognac affraid What a Face !
Bon dimanche quand même Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Dim 7 Juin 2009 - 10:38

niavlys a écrit:
Le mieux reste donc de se procurer des récits d'exécutions ayant eu lieu avant la 3ème République Very Happy
Bonjour, niavlys !
Au début de la 3° République, certaines exécutions, en province particulièrement, avaient lieu assez loin des prisons ( Aillières à Toulouse, mais il y en a certainement eu d'autres ).Le condamné était-il " prémédiqué " au greffe de la prison ou dans le fourgon ?
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Dim 7 Juin 2009 - 10:40

On imagine mal le petit verre de rhum (ou de cognac) sous la révolution (il aurait fallu garder des barils de rhum ... Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing ) ou sous le IIIème Reich (un camion citerne de schnapps ... Laughing Laughing Laughing Laughing ). Ni à la Loubianka sous Staline d'ailleurs (un réservoir de vodka) ou sous Mao . Ces époques totalitaires n'ont pas du donner dans ces remontants ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Dim 7 Juin 2009 - 15:49

Merci, niavlys !
Selon le Palmarès, il s'agit de la triple exécution du 27/01/1868 à Marseille.
Donc, contrairement à ce que je pensais, l'usage est antérieur au décret Crémieux...
Bon après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Dim 7 Juin 2009 - 19:01

C'est bien ce que je pense, i.e. l'usage est ressorti sous Napoléon III.

Sans doute dans les dernières années de Louis-Philippe si on en croit l'exécution de Lacenaire interprété par Daniel Auteuil (cf. dernier repas qui est un festin)... Wink Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Dim 7 Juin 2009 - 19:14

Titus_Pibrac a écrit:
C'est bien ce que je pense, i.e. l'usage est ressorti sous Napoléon III.

Sans doute dans les dernières années de Louis-Philippe si on en croit l'exécution de Lacenaire interprété par Daniel Auteuil (cf. dernier repas qui est un festin)... Wink Wink Wink
Bonsoir, Titus !
Lacenaire devait être un cas exceptionnel, en plus, dans un film ( Et celui auquel vous faites allusion est excellent ! ), il est permis de violer un peu l'histoire, comme l'écrivait A. Dumas lol!
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Dim 7 Juin 2009 - 21:46

Le film était très bon - belle interprétation.


Balzac (dont un oncle avait rencontré de près la veuve) raconte une quasi-exécution dans Vautrin (Splendeurs et misères des courtisanes) où Vautrin échange la gra^ce d'un de ses anciens compagnons de bagne que Charlot - Sanson - est venu chercher au greffe - mais on n'évoque pas le verre de rhum ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Mar 9 Juin 2009 - 23:20

En lisant la fin d'Allibaud, l'aumonier lui propose avant le supplice un verre de vin ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe de Gouge
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 65
Localisation : USA
Emploi : comptabilité
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Ven 19 Juin 2009 - 3:15

L'usage doit remonter au temps des Anciens. Les Romains offraient du vin aigre aux crucifiés. Ce n'était pas le vinaigre que nous connaissons, mais du vin neuf, fait tout récemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 284
Age : 62
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Le vin des crucifies   Sam 20 Juin 2009 - 12:55

Bonjour Olympe.

Concernant le vin offert aux crucifies, je ne connais qu'un exemple, celui de Jesus, a qui un garde present au supplice tend au bout de sa lance, une eponge trempee dans du vinaigre, ou du vin de deuxieme choix selon les traductions...
Dans les "Sources"du livre "L'homme qui devint Dieu" ecrit par Gerald Messadie en 1988, l'auteur precise que ce vinaigre etait probablement additionne d'une drogue, myrrhe ou noix de galle (page 289 lignes 14 a 16}.Ces deux produits auraient induit l'inconscience du crucifie, le faisant passer pour mort au yeux des soldats, qui omirent de lui briser les tibias ainsi que le voulait la coutume du temps.
C'est donc un Jesus inconscient qui aurait ete descendu de la croix, car la these de Messadie est que le Christ survecu a la crucifixion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Mer 24 Juin 2009 - 17:45

Pour le Christ, selon les Evangiles un centurion, Saint-Longinus, lui a percé le flanc avec la Sainte-Lance (retrouvée ensuite lors de la Première Croisade à Antioche) pour recueillir ensuite son sang dans le Sacré Saint-Graal.

On ne brisait pas systématiquement les jambes des condamnés - c'était une mesure de gra^ce en fait, un peu comme d'étrangler un condamné au bu^cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Bourreau départemental


Nombre de messages : 284
Age : 62
Localisation : Cambridge UK
Emploi : vacataire/temporaire/artiste
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Longinus.   Mer 24 Juin 2009 - 18:53

Bonjour Titus.

Je connaisssais le nom de Longinus et la legende autour de la Sainte Lance. l'ecrivain et ancien membre des services secrets britanniques Trevor Ravenscroft a ecrit un bouquin sur cette relique, qui interessa vivement les nazis, du fait d'un pouvoir extraordinaire attribue au possesseur de cette lance. La relique en question, qui fait partie d'un tresor viennois, ne semble pas etre particulierement representative de l'armement des legionnairres romains. Ce n'est pas par exemple un pilum, mais surtout, ce fer de lance, brise, et dont les deux parties sont attachee avec une gaine d'argent, possede en son milieu un clou... supposee etre l'un de ceux utilises pour crucifier Jesus1
On appelle aussi parfois cet objet "lance de Maurice".
Tout cela est plein de points d'interrogation....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 51
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Dim 28 Juin 2009 - 22:14

Il vaut mieux jeter un voile pieux sur l'origine et l'authenticité des reliques anciennes Wink Wink Wink Wink .

D'ailleurs cela a toujours été un sujet d'embarras pour l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 67
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Courage des condamnés.   Jeu 21 Jan 2010 - 15:01

Finalement, quand je lis la plupart des compte-rendus, j'ai l'impression que la très grande majorité des condamnés mouraient courageusement.

Même Joseph Vacher (cité comme un "lâche", finalement, ne résista guère. Par on ne sait quelle idée fixe, il refusa seulement de marcher vers son supplice et se laissa porter, sans pour autant se débattre.

A quoi peut-on attribuer cela? A l'orgueil? Ou à la "tétanie"? Parce que marcher vers la guillotine, c'était quand même "quelque chose"!

Et même contre trois hommes, un désespéré chargé d'adrénaline décidé à gagner quelques minutes pouvait compliquer les choses, non?

_______________

Delarue signale d'ailleurs qu'à partir du moment où le condamné est livré au bourreau et à ses aides, il "leur appartient" et plus personne ne peut, en principe, les assister.

Il raconte aussi une situation, au XIXe siècle, d'un condamné qui a obtenu un répit de 24 heures, le bourreau étant âgé et diminué et son assistant pas très costaud. Ce condamné s'est enroulé les jambes dans une marche de l'échafaud, et il fut impossible aux deux hommes de le faire grimper. la foule qui huait d'abord le condamné, peut à peu, "changea de camp" devant cette agonie interminable. On le ramena dans sa cellule jusqu'au lendemain, lorsqu'un exécuteur venant d'un département voisin assura la tâche. Mais à aucun moment, une assistance ne fut fournie aux deux bourreaux défaillants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Jeu 21 Jan 2010 - 15:37

Cela fait penser à l'affaire Montcharmont, mais là, le condamné s'est débattu comme un beau diable, au point que l'exécution a été remise au lendemain aussi. Il ne m'étonnerait pas que ce fusse la même exécution.

Quant à l'assistance que pouvait avoir le condamné après sa remise à l'exécuteur, celle du prêtre se faisait pratiquement jusqu'à l'échafaud, comme vous le savez.
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1279
Age : 35
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   Jeu 21 Jan 2010 - 15:39

Mercattore, je pense que c'est bel et bien de l'affaire Montcharmont que Benjamin parle. Je ne vois pas d'autre cas historique regroupant toutes ces précisions pour faire ajourner une exécution.

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Régime de détention des condamnés à mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Régime de détention des condamnés à mort
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Régime de détention des condamnés à mort
» Condamnés à mort actuellement en vie
» Les condamnés à mort, les guillotinés de la Révolution
» Pour Javier, des condamnés à mort en Espagne
» Un condamné à mort s'est échappé - film de Bresson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: