La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La première femme avocat en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5709
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: La première femme avocat en France   Dim 23 Jan 2011 - 17:31


En cours d'Histoire du Droit, j'ai appris que la première femme avocat s'appelait Mademoiselle Chauvin. Intéressée, j'ai cherché à en savoir plus et j'ai découvert qu'elle n'était pas la première...
Le mot « étudiante » n’existe pas à la fin du dix-neuvième siècle. Enfin, pas dans le sens où nous l’entendons aujourd’hui. Une étudiante à l’époque est celle qui couche avec un étudiant, elle n’étudie rien. L’année scolaire 1884-1885 fut marquée par l’arrivée de la roumaine Sarmiza Bilescu en Faculté de Droit. Le Conseil de Faculté fut appelé à statuer pour savoir si elle pouvait ou non assister aux cours. L’autorisation fut accordée, mais pas à l’unanimité. Peu importe, c’est donc accompagnée d’un chaperon (sa mère ou son mari) qu’elle s’installera sur les bancs de la faculté. Première licenciée en Droit en 1887, elle obtiendra sa thèse en 1890 (De la condition légale de la mère).
Qu’en est-il de la française Jeanne Chauvin ?
Difficile de ne pas parler de Mademoiselle Chauvin. Elle a été reconnue comme étant la première femme avocat en France. Mais la réalité est tout autre...
Elle obtiendra sa thèse en 1892 : Des professions accessibles aux femmes en Droit Romain et en Droit Français, qu’elle passera dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne. Docteur en droit, elle ne peut ni plaider, ni prêter serment puisqu’elle ne jouit pas de droits politiques.
Jeanne Chauvin va donc demander, le 24 novembre 1897, son inscription au Barreau de Paris devant la Première Chambre de la Cour d’appel de Paris. Dans un arrêt du 30 novembre 1897, la Cour déclara la requête de Jeanne Chauvin irrecevable. Il ne lui reste alors que la voie parlementaire.
C’est ainsi que le 30 juin 1899, on devait débattre à la Chambre des députés de la proposition de loi déposée par René Viviani et plusieurs collègues avocats, ayant pour objet de permettre aux femmes d’exercer la profession au nom du « principe de l’égalité d’accès à la profession d’avocat, à égalité de diplôme ». Deux ans de discussion avant qu’une loi entre en vigueur. Les arguments « contre » étaient intéressants : certains craignaient que ce soit la fin de toute une ère, voire de la famille bourgeoise, et qu’il faudrait penser à supprimer la présomption de paternité (si, si). De nombreuses caricatures peignaient avec effroi un monde où les femmes exerceraient tous les métiers masculins en corset et porte-jarretelles et où les hommes, réduits à leur caleçon et maillot de corps, se retrouveraient avec la préparation de la nourriture et l’emmaillotage des bébés... C’était le début de la fin en quelque sorte.
Cela dit, la loi passa le 1er décembre 1900. Mais ce ne fut pas Jeanne Chauvin qui prêta serment la première.
Madame Petit, première femme-avocat.
C’est un nom français me direz-vous, effectivement. Dans certains livres ils osent même dire qu’ils ne connaissent pas le prénom de cette illustre oubliée de l’Histoire. Alors, j’ai cherché, et j’ai trouvé : Olga. Une russe. Il paraît que plus d’un tiers des étudiantes inscrites à l’université de Paris de 1905 à 1913 sont étrangères. Il y avait tant de femmes de l’Est en France (notamment de Pologne, Russie, Roumanie) qu’elles suffirent à alimenter une « Revue de femmes russes » (1896-1897). Donc Olga Petit prêta serment le 6 décembre 1900, soit 24 heures après la promulgation à L’Officiel de la loi. Un avocat présent et journaliste au Figaro fit l’éloge dans son article du 6 décembre 1900 à la discrétion, à l’élégance de la robe de Madame Petit, qu’elle avait confectionnée elle-même, et à son émotion compréhensible quand elle prononça d’une « voix légèrement étranglée par l‘émotion » le « je le jure ».
Jeanne Chauvin prêtera serment le 19 décembre 1900. Si elle ne fut pas la première femme avocat (il paraît que ce serait dans un souci de patriotisme purement français qu'on a affirmé le contraire), ce fut elle qui eut le courage et le mérite de se battre pour obtenir le droit d'exercer cette profession.

*Le mot « avocate » n’existe que depuis 1999.

http://www.esraonline.com/index.php?pagination=view_article&id=1144

JEANNE CHAUVIN


Jeanne Chauvin (1862-1926), première femme avocate inscrite au barreau de Paris, prêtant serment, en 1900.
Lithographie de L. Sabattier. B.N.F. RV-319005 © Roger-Viollet

Jeanne Chauvin (1862-1926) est la première femme avocate française. En 1897, pourvue de tous les diplômes requis, elle se présente à la Cour d’Appel de Paris pour prêter le serment d’avocat. Au début refusée, au motif que la loi n’autorise pas les femmes à exercer la profession d’avocat, « exercice viril » par excellence…
Après 3ans d'attente, par l'initiative de Poincaré et Viviani, une loi soit votée le 1er décembre 1900 permettant aux femmes d’accéder au barreau. C'est ainsi que Jeanne Chauvin prête serment le 7 décembre 1900. Cette loi suscitera une réaction misogyne importante aussi bien au Palais que dans le public. Les choses ont bien évolué puisque près de la moitié des effectifs des barreaux est aujourd'hui représentée par des femmes.
http://histoiredesfemmes.centerblog.net/1631997-Jeanne-chauvin


OLGA PETIT



Il y a 110 ans, le 6 Décembre 1900, Olga Petit (1870 - 1965) née Scheïna Léa Balachowsky à Korson (Russie) (aujourd'hui Korsun-Shevchenkovskiy (Ukraine)) le 16 Mars 1870, alors agée de 30 ans, devenait la première femme à prêter serment et entrer dans la Profession d'avocat.
Elle avait soutenue une thèse en droit ayant pour titre : "La loi et l'ordonnance dans les États qui ne connaissent pas la séparation des pouvoirs législatif et exécutif" (Paris - Ed. Arthur Rousseau 1901, 234 pages).
Cette prestation de serment d'une femme avait été rendu possible par la promulgation de la Loi n°1900-1201 du 1 Décembre 1900 ayant pour objet de permettre aux femmes munies des diplômes de licencié en droit de prêter le serment d'avocat et d'exercer cette profession.
Son mari, Eugène Petit (1871 - 1938), était également avocat, journaliste politique, puis Secrétaire Général de la Présidence de la République en 1920 et Maître des requêtes au Conseil d’État à compter de 1921.
13 Jours plus tard, le 19 Décembre 1900, Jeanne Chauvin (1862 - 1926) suivait les pas d'Olga Petit devenant la deuxième femme à entrer dans le Profession d'avocat.
Le 22 Décembre 1922, parmi les 8 membres fondateurs de l'UJA de Paris figurait une femme : Madeleine Taupain (1894 - 1974) qui avait prêté serment le 25 Janvier 1922.
http://www.uja.fr/6-Decembre-1900-il-y-a-110-ans-Olga-Petit-etait-la-premiere-femme-a-preter-serment_a809.


Dernière édition par Adelayde le Jeu 17 Mar 2011 - 13:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La première femme avocat en France   Dim 23 Jan 2011 - 18:24

Très intéressant.
Chauvinisme français, peut-être bien. De même chauvinisme parisien, qui revendique la première femme plaidant aux assisses comme appartenant au barreau de Paris, oubliant la province.
Il semble que la loi n'interdisait pas aux femmes d'exercer la profession d'avocat mais ne les mentionnaient pas dans ses textes. Certains juristes estimaient justement à l'époque que puisque la loi ne les mentionnaient pas rien ne s'opposaient à leur entrée dans cette profession.
Revenir en haut Aller en bas
 
La première femme avocat en France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anne Hidalgo: première femme maire de Paris
» Claire MEROUZE première femme sur Rafale
» ouverture boutique en ligne et première commande?
» Cherche expert comptable et avocat (ou juriste)
» Combien coûtera votre entreprise la première année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: