La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Peine de mort aux Etats-Unis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Benoit
Aide non qualifié


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Vive la Veuve !   Mer 3 Mai 2006 - 13:44

un condammé américain a mis plus d'1 heure et demi à mourrir.
Finalement, je pense que nous pourrions conseiller à nos amis outre-atlantique une autre forme d'exécution...

Finalement, à vouloir tout faire propre, beau, civilisé, on se prend les pieds dans le tapis.


le copier/colller
mercredi 3 mai 2006, 10h15
Plus d'une heure et demie pour une exécution: le débat sur la mort par injection relancé aux Etats-Unis

LUCASVILLE, Ohio (AP) - L'exécution d'un homme par injection a pris près d'une heure et demie mardi dans l'Ohio, une durée particulièrement longue qui va alimenter le débat sur cette méthode de mise à mort, de plus en plus contestée aux Etats-Unis.

Le huitième amendement à la Constitution américaine interdit les "châtiments cruels et exceptionnels".

Dans plusieurs états, dont l'Ohio, la Floride et la Californie, des recours judiciaires ont été déposés contre l'injection létale, considérée "cruelle et exceptionnelle" par les demandeurs. En Caroline du Nord, la procédure a dû être modifiée pour une exécution le mois dernier: un électro-encéphalogramme mesurait le degré de conscience du condamné tandis qu'une équipe médicale se tenait prête à intervenir en cas de besoin.

Ce n'était pas le cas mardi au Centre correctionnel de l'Ohio du Sud, pour l'exécution de Joseph Lewis Clark, 57 ans.

La procédure veut que deux voies intraveineuses soient installées, une dans chaque bras. Après avoir placé une aiguille dans le bras gauche de M. Clark, l'équipe d'exécution a cherché une veine dans le bras droit pendant environ 25mn, en vain. A un moment, un membre de l'équipe a essayé de planter une aiguille dans la jambe droite, en vain également.

Lorsque l'injection a commencé, uniquement par la voie du bras gauche, Joseph Clark a levé la tête et a dit "ça marche pas". Des responsables pénitentiaires ont ensuite expliqué que sa veine avait éclaté.

Après l'intervention du condamné à mort, le rideau a été tiré sur la vitre derrière laquelle les témoins regardaient l'exécution. Ils ont pu entendre Joseph Clark gémir et grogner. Le rideau a été rouvert 40 minutes plus tard, à 11h17. Le condamné avait les yeux fermés. Il a soulevé la tête plusieurs fois et a respiré profondément avant de s'étendre, sans vie. Le décès a été prononcé à 11h26.

Le directeur de la prison Terry Collins a avancé que le passé de toxicomane de M. Clark pouvait expliquer la difficulté de l'équipe à trouver une veine. Il a assuré que le déroulement de l'exécution serait examiné.

Joseph Lewis Clark avait été condamné à mort en 1984 pour une série d'attaques à main armée. Il avait tué un employé de supérette puis, le lendemain, un employé de station-service. Il avait été arrêté trois jours plus tard, après avoir blessé par balles un homme qui retirait de l'argent à un distributeur de billets.

Le gouvernement fédéral a recours aux injections létales, ainsi que 37 des 38 états américains où la peine capitale est en vigueur -le Nebraska utilise encore la chaise électrique.

D'après les associations anti-peine de mort, des batailles judiciaires sont engagées contre la procédure d'injection dans au moins 14 états américains. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 45
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: USA: Execute with french guillotine!   Jeu 4 Mai 2006 - 12:23

Bilan: Une exécution inutilement cruelle et un argument supplémentaire pour les abolitionnistes.

J'ajoute que les USA réussissent à cumuler deux peines: la prison à vie et la mort. En effet, le condamné a été exécuté après 22 ans passés à attendre sa mort. Sans parler du cérémonial proprement dit qui, même lorsque tout se passe normalement est long et laisse tout le temps au condamné pour angoisser.

Au moins avec la guillotine l'exécution proprement dite était instantanée et n'intervenait que quelques petits mois après le verdict, ce qui était déjà bien long.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit
Aide non qualifié


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Le 28 juin 2006 - Quintuple exécutions   Mer 28 Juin 2006 - 2:35

Aujourd'hui le 28 juin 2006 les messieurs
Sedley Alley
William Glenn Rogers
David Ivy
Charles Rice
Paul Reid
devraient payer leur dette dans l'état du Tenesse.

http://www.commercialappeal.com/mca/midsouth_news/article/0,1426,MCA_1497_4787080,00.html

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Mer 28 Juin 2006 - 4:57

Malheureusement tous ont ete gracies ou leurs executions ont ete remises a plus tard. Les deux derniers etaient encore en doute jusqu'a hier mais un juge a delaye l'une et le gouverneur a delaye l'autre aujourd'hui.

Mais par contre le Texas a execute Angel Maturino Resendiz ce soir pour quinze meurtres commis au long des voies ferrees aux travers des Etats Unis. C'est le treizieme execute au Texas cette annee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Benoit
Aide non qualifié


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Mer 28 Juin 2006 - 12:17

Oups!!
C'est compliqué la justice américaine.
J'avais lu que la justice du Tenessee voulait reggrouper les éxécutions pour faire baisser les coûts!!!!
(Un prix de gros pour l'exécuteur?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Mer 28 Juin 2006 - 15:51

En effet, la justice americaine donne trop de recours ce qui delaye les executions de quinze a vingt ans...

Si des nouveaux faits sont introduits un juge peut recommander une enquete supplementaire, par exemple sur la cruaute de la mise a mort par injection ce qui ajoute un delai supplementaire. Puisque la moitie des juges americains sont contre la peine de mort, ils n'hesitent pas a ordonner de telles enquetes qui doivent alors etre contre-mandees par une cour superieure avant que l'execution puisse continuer.

Dans le cas d'un des condamnes du Tennessee le gouverneur a remis l'execution pour attendre les resultats d'une analyze du DNA, qui ne pouvait pas se faire quand il fut condamne a mort en 1986, mais qui pourrait maintenant disculper le meurtrier (Bien qu'il ait avoue en 1986 avoir commis le crime...)

C'est un vrai cirque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Benoit
Aide non qualifié


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Mer 28 Juin 2006 - 17:31

Tu m'as l'air d'être très au courant, tu habites là-bas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Mer 28 Juin 2006 - 18:16

Comme le dit ma "Localisation" et mon Francais affreux j'habite en effet aux USA et je suis americain.

Or more precisely on the East Coast near Washington. I used to live near Huntsville, Texas where the "Walls" unit is located and all the executions take place.

This is where the final scene in the movie "The life of David Gale" takes place, if you have seem it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1233
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Mer 28 Juin 2006 - 19:06

Don't underestimate yourself, Boisdejustice ! Your French is way better than you think !

Tssss ! That man got the knack to build guillotines, and he would like to speak French like one of our old and decrepit Académiciens ! But they're the last to speak correctly our language...

And as you're not old or senile enough to wet your pants and pretend THAT is just a state of mind, like them, you CAN'T use French words perfectly. After all, we don't !
The important thing is "Can we perfectly understand what you mean ?"

The answer is yes, and your phrases are always constructed. You're bilinguist.

Even Benoît fooled himself !

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Mer 28 Juin 2006 - 21:07

Merci, Sylvain, pour le compliment.

Jadis, je parlais parfaitment le Francais et ca m'enerve beaucoup d'avoir tant de mal a l'ecrire maintenant... De temps en temps je decouvre des fautes de grammaire ou d'orthographe dans mes messages que je n'aurais jamais faites a l'age de 15 ans et je me demande combien j'en fait sans meme m'en rendre compte... Le temps et les terminaisons des verbes me donnent des maux de tete.

Ma belle soeur, qui est Francaise, me dit que j'ai aussi un accent americain tres prononce... Quelle insulte! Ca me faisait toujours rigoler quand j'entendais un americain parler Francais il y a une vingtaine d'annees et maintenant j'en suis la moi-meme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Elie Köpter
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 87
Localisation : bretagne
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Mer 28 Juin 2006 - 21:29

Pour Bois de Justice :
Tu sais, il ne faut pas t'énerver quant à ton niveau en langue de Molière. J'aimerais tellement écrire aussi bien en anglais que tu écris en français. Quant aux accents, il y a déjà une telle diversité dans notre pays entre le nord, le sud, l'est et l'ouest...Alors un accent chantant anglo-saxon a tout autant de charme qu'un accent guttural breton (là où j'habite :-) ou un accent ensoleillé du midi (sud de la France).
Et puis si tu savais le nombre de français qui commettent des fautes d'orthographe ou de grammaire...
Alors je dis encore bravo pour cet effort de parler aussi correctement dans notre langue.

:cheers:

Pour Sywan
Chez Free on peut créer des pages perso certes, mais sans pub. Il serait sûrement possible d'avoir une URL du type : http//:guillotine.free.fr.
Non en fait c'est complètement stupide ce que je dis, le mot GUILLOTINE n'est pas compatible avec le mot FREE...
Désolé Sywan, laisse tomber
clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Jeu 29 Juin 2006 - 15:06

Merci Elie,

Malheureusement la langue de Moliere etait ma language natale il y a vingt-cinq ans et c'est difficile d'admettre que je la parle si mal maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Elie Köpter
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 87
Localisation : bretagne
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Jeu 29 Juin 2006 - 18:13

Ah d'accord, je comprends mieux.
Mais rassure-toi, cela est tout à fait normal. J'ai une amie anglaise qui, elle aussi vit maintenant en France depuis 20 ans. Elle dit elle-même qu'elle a perdu beaucoup quant à sa langue d'origine. Tu es dans un univers anglo-saxon, c'est tout à fait légitime que tu en sois imprégné au point d'être devenu un vrai américain. Mais comme tu n'as pas trop l'occasion de dialoguer souvent (j'imagine) dans ta langue maternelle, il y a des réflexes qui se perdent, c'est sûr! Par contre, avec un peu de pratique ça reviendrait très rapidement. C'est comme le vélo, ça ne se perd pas !

Il te faudrait un petit come back to the roots !
Le fait de venir de temps en temps chez Sywan te permet de repratiquer, et comme je te l'ai dit, il y a un sacré paquet de gens en France qui parle terriblement mal !!!!


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Peine de mort aux Etats-Unis   Mer 3 Déc 2008 - 22:00

Bonsoir
je vous propose un lien assez fabuleux à mon avis concernant les éxécutions aux Etats-Unis depuis 1976
On peut y trouver une fiche détaillée de pratiquement toutes les éxécutions depuis Gilmore
http://www.clarkprosecutor.org/html/death/usexecute.htm
de préférence pour anglophones confirmés
@ tchao
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Mer 3 Déc 2008 - 23:12

Le Photographe a écrit:


de préférence pour anglophones confirmés

VIVE LE FRANÇAIS. bounce
NON, MAIS !
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur Bill
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 180
Age : 62
Localisation : Paris
Emploi : Journaliste
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: US capital punishment   Mer 3 Déc 2008 - 23:21

Le Photographe a écrit:
Bonsoir
je vous propose un lien assez fabuleux à mon avis concernant les éxécutions aux Etats-Unis depuis 1976
On peut y trouver une fiche détaillée de pratiquement toutes les éxécutions depuis Gilmore
http://www.clarkprosecutor.org/html/death/usexecute.htm
de préférence pour anglophones confirmés
@ tchao

Bonsoir Monsieur le Photographe

C'est effectivement un très bon site de synthèse sur la question !

Ps : Cher Mercattore, pas de panique , on peut aider lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Mer 3 Déc 2008 - 23:55

Bonsoir Mercattore,
Voici la page traduite au français avec le babelfish:

http://es.babelfish.yahoo.com/translate_url?doit=done&tt=url&intl=1&fr=bf-home&trurl=http%3A%2F%2Fwww.clarkprosecutor.org%2Fhtml%2Fdeath%2Fusexecute.htm&lp=en_fr&btnTrUrl=Traducir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud
Aide non qualifié


Nombre de messages : 11
Age : 44
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: executions aux USA   Jeu 4 Déc 2008 - 0:17

Bonsoir,

Pour compléter le sujet commencé par le Photographe, un autre site sur les exécutions aux USA de 1608 à nos jours.
Sorry pour Mercattore !!!
Bonne soirée.
[/url]http://www.deathpenaltyinfo.org/executions-us-1608-2002-espy-file
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud
Aide non qualifié


Nombre de messages : 11
Age : 44
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Jeu 4 Déc 2008 - 0:23

Cette fois avec le lien qui marche

http://www.deathpenaltyinfo.org/executions-us-1608-2002-espy-file
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 45
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Jeu 4 Déc 2008 - 13:06

Une question qui me tarabuste: dans les états ou plusieurs modes opératoire sont prévus, qui décide du mode d'exécution? Est-ce le condamné?

Je vois qu'Old Sparky continue de servir aux USA puisqu'elle a été utilisée cet été.

Berk! No

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Jeu 4 Déc 2008 - 15:00

Je crois qu'il n'y a plus d'etat qui emploie leur ancienne metode d'execution pour les nouvelles condamnations, par contre tous les condamnes a mort dont la date de condamnation precede la date d'adoption de l'injection letale dans cet etat ont le droit de choisir leur mode d'execution.

Ca varie d'etat en etat

http://www.deathpenaltyinfo.org/methods-execution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Monsieur Bill
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 180
Age : 62
Localisation : Paris
Emploi : Journaliste
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: La dernière exécution publique aux USA kentucky 1936   Jeu 4 Déc 2008 - 17:13

http://www.geocities.com/lastpublichang/

http://en.wikipedia.org/wiki/Rainey_Bethea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Jeu 4 Déc 2008 - 19:02

Javier a écrit:
Bonsoir Mercattore,
Voici la page traduite au français avec le babelfish:

http://es.babelfish.yahoo.com/translate_url?doit=done&tt=url&intl=1&fr=bf-home&trurl=http%3A%2F%2Fwww.clarkprosecutor.org%2Fhtml%2Fdeath%2usexecute.htm&lp=en_fr&btnTrUrl=Traducir
/
Un grand merci Very Happy à JAVIER et à BILL, pour leur précieuse aide. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur Bill
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 180
Age : 62
Localisation : Paris
Emploi : Journaliste
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   Jeu 4 Déc 2008 - 19:20

mercattore a écrit:
Javier a écrit:
Bonsoir Mercattore,
Voici la page traduite au français avec le babelfish:

http://es.babelfish.yahoo.com/translate_url?doit=done&tt=url&intl=1&fr=bf-home&trurl=http%3A%2F%2Fwww.clarkprosecutor.org%2Fhtml%2Fdeath%2usexecute.htm&lp=en_fr&btnTrUrl=Traducir
/
Un grand merci Very Happy à JAVIER et à BILL, pour leur précieuse aide. sunny

Toujours prêt, comme les scouts, cher Mercattore lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus_Pibrac
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 647
Age : 50
Localisation : Italie, Venise
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Dernière exécution publique aux Etats-Unis   Jeu 1 Jan 2009 - 23:25

Les américains ont aboli les exécutions publiques en 1936 après la pendaison d'un M. Rainey Bethea le 14 aou^t 1936 à Owensboro au Kentucky.

Celle-ci se serait quasi transformée en kermesse avec hot dogs et pop-corn, des photographes se plaignant de ne pas avoir de champ, pickpockets à gogo, etc ... Shocked Shocked

En plus le shériff qui, selon la loi de l'époque dans cet état, devait procéder à l'ouverture de la trappe, était une dame, Florence Thompson qui se fit remplacer par un volontaire pas trop sérieux, un certain Arthur Hash, qui arriva tellement rond sur l'échafaud qu'il ne comprit pas quand le bourreau lui donna l'ordre d'ouvrir et qu'un autre assistant dut tirer sur le levier.

Il faut préciser que Mme Thompson encore 5 mois auparavant était mère au foyer avec 4 enfants. Elle fut nommée shériff pour remplacer son mari mort en avril 1936, les autorités voulant l'aider et se préoccupant surtout de lui assurer un travail.

Le bourreau par contre, M. Phil Hanna, un fermier prospère de l'Illinois bien qu'exerçant en tant qu'amateur volontaire, était un praticien très expérimenté dans l'art de bien pendre son prochain. Souvent appelé par les shériffs et marshals pour les aider. Cette exécution fut sa 70ème.

Fait particulier: il souffrait d'algophobie, i.e. une terreur de la douleur What a Face . Ses premiers mots au patient étaient toujours: "Je suis là pour vous aider". Laughing Ce qu'il faisait d'ailleurs. Donnant le choix entre une cagoule blanche et une cagoule noire Cool Cool ...

http://www.geocities.com/lastpublichang/

Citation :

In 1910, the Kentucky General Assembly enacted Section 1137 of the Kentucky Statutes, which provided that all death sentences would thereafter be implemented by electrocution. The first prisoner to be electrocuted in Kentucky was Jim Buckner, a black man who had been convicted of murder in Marion County. Buckner died at Eddyville on July 8, 1911. In the ten years from the time electrocution was first instituted in 1910 until 1920, when a new rape law took effect, a total of thirty-two prisoners had been electrocuted at Eddyville; five of these were for rape, while twenty-seven were for murder.

In 1920, Will Lockett, raped a nine-year-old white girl who lived in Lexington. Although Lockett was convicted and sentenced to die by electrocution, many Kentuckians, especially those living in Lexington, believed the sentence was too lenient. The public outrage at this crime prompted the Kentucky General Assembly to amend the 1910 death penalty statute whereby juries had the option of sentencing a rapist to hang in the county seat. The new rape statute, even more peculiar than its predecessor, still permitted a penalty of from ten to twenty years imprisonment, or death, in the discretion of the jury. Will Lockett was electrocuted on March 11, 1920, and the same year, the Kentucky General Assembly amended Section 1137 by adding at the end of the law the following two sentences:

Except in cases where the accused has been adjudged to suffer a death sentence for the crime of rape or attempted rape, in which event sentence shall be executed by hanging the condemned in the county in which the crime was committed. The sentence shall be executed by the sheriff of the county.

This law took effect although the Governor of Kentucky neither approved nor disapproved of the bill. Interestingly, the new law did not specify whether the sentence of hanging should be implemented publicly or privately, just that it had to be done in the county seat where the crime was committed. Some judges surmised that the legislature had intended the hangings to be public, while others ordered the hangings to be carried out privately. Following the enactment of this law, nine men were hanged for the crime of rape, eight of which involved blacks who raped white women. The only hanging of a white man, that of Willie DeBoe, was imposed after he raped a pregnant white woman.

The first two, Ray Ross and Ed Harris, were hanged in Lexington. Perhaps the citizens of Lexington, whose outrage at the crime committed by Will Lockett prompted the new law, were anxious to see it take effect. On April 3, 1924, Ray Ross, a twenty-five-year-old black man, raped nine-year-old Willie May Young in Lexington. He was tried on October 16, 1924, and sentenced to die. The execution took place in Lexington on August 28, 1925, but was conducted privately. The Fayette Circuit Court Judge ordered that the hanging take place in an enclosure and limited admittance to 100 persons. Ed Harris raped and murdered thirty-year-old Mrs. Margaret Bryant on January 19, 1926, at a Lexington horse farm. Harris was convicted on February 2, 1926, and was hanged privately on March 5, 1926.

Although the first two hangings were conducted privately, the third and fourth hangings, those of Bunyan Fleming and Nathan Bard in Madisonville, provided the first public spectacle. On the evening of April 7, 1926, Bunyan Fleming and Nathan Bard brutally raped Nell C. Breithaupt, in Hopkins County. They were tried in two separate trials and sentenced to die. Fleming was convicted on April 27, 1927, and Bard was convicted on April 28, 1927. On November 25, 1927, the two were publicly hanged in Madisonville, in the order in which the jury had convicted them, Fleming first, then Bard.

The fifth hanging under the 1920 rape law, that of Sam Jennings, was publicly conducted on June 17, 1932, in Hardinsburg, for the rape of twenty-three-year-old Mabel Downs. The rape occurred on October 6, 1930, and Jennings was convicted, less than three weeks later, on October 24, 1930. The evidence used to convict Sam Jennings was suspect. At one point in the trial, a defense attorney asked Mabel Downs, "Do you understand that when a man assaults you and throws you down on the ground he has committed rape?" Mabel Downs replied, "I suppose so; that is what I understood." A physician's examination of the victim produced little evidence of injury, but the young Mabel Downs positively identified Jennings as her assailant.

The sixth hanging was that of Willard T. DeBoe, the only white man to be hanged under the rape law. DeBoe was convicted of raping a pregnant woman, thirty-two-year-old Mrs. Marjorie Johnson. He was convicted on July 19, 1934, and was hanged in the tiny community of Smithland on April 19, 1935. Although the general public was not permitted to witness the DeBoe hanging, some 1,500 people were present.

Rainey Bethea was the seventh person to be hanged under the rape law. The sentence was carried out on August 14, 1936. Interestingly, Bethea was the last person to be publicly executed in America, but the press coverage portrayed these hangings, particularly the Bethea hanging, as carnival-like events, both disgraceful and uncivilized. The press attention was of such magnitude that the last two hangings in Kentucky, of John Montjoy and Harold Van Venison in Covington, were conducted privately.


Citation :

THE HANGMAN

George Phillip Hanna was born, at Epworth, White County, Illinois, on September 16, 1873, the son of George L. and Mary J. Hanna. Epworth is a tiny community located a few miles south of the City of Carmi. Hanna was born in a house that was built by his great grandfather John Hanna, a pioneer of the community of Epworth and a wealthy landowner. He continued to live in this house throughout his life. He had one brother, Harry, and a sister. After his wealthy father died, he and his brother inherited the enormous farm, which consisted of over 2,000 acres of prime farmland. He married late in life to Martha Crebbs (Lichtenberger), the daughter of Charles and Mary Lichtenberger.

Although he was a farmer, he was one of the wealthiest landowners in White County, Illinois. Known for his generosity, he was not thought to be selfish with his wealth. Some describe him as religious in philosophy but not in practice. He was known to drink often, and although he was no drunkard, he would impair his faculties.

Phil Hanna suffered from algophobia, a psychological condition which is characterized by a morbid, irrational fear of pain. Ironically, while he would himself supervise the hanging of a man, he could not bear to watch someone slaughter a chicken. He turned his head in another direction because he did not want to watch the chicken suffer. Supervising the hangings caused him to become a "nervous wreck" for several days each time he returned home.

When Hanna was only twenty-two years old, he witnessed his first hanging, that of Fred Beheme at McCleansburg, Illinois, in 1896. The officials who conducted this execution were so inexperienced that the hanging became an accidental exercise in brutality. Deeply troubled by what he had seen, Hanna was moved to learn more about the proper manner to conduct a hanging. He read various materials and studied the subject until he became an expert. He began to officiate at hangings, directing the authorities how to proceed. Although Hanna never requested to officiate at any hanging, he was widely known for his skills, and local sheriffs and other officials across the country often requested his assistance prior to an execution.

The execution of Rainey Bethea was Hanna's seventieth hanging.

Hanna never accepted payment for conducting the hangings. He fancied his services as a contribution to humanity. He never himself pulled the trigger of the trap doors which sent a man to his death; this responsibility he left to the local law enforcement officials who were charged with the legal duty to carry out the death sentence. In all of his various executions, Hanna only requested that he be given the weapon which was used to commit the crime. He collected pistols and other weapons which had been used to commit murders and robberies.

Hanna followed a certain protocol with the prisoner. When he arrived at the site of an execution, he visited the condemned person and announced, "I am here to help you." Hanna told people that he hoped to spare the individual some misery. He sometimes counseled the prisoners, assuring them their death would be painless. He went to great lengths to see that the subject's last request was fulfilled.

Hanna seemed to enjoy his notoriety, but said he disliked being called "the hangman."

It is noteworthy that he officiated at each of the five hangings which were conducted publicly in Kentucky under the rape law, the first of which was not actually implemented until 1927. The Bethea hanging was the last public execution, which was conducted in 1936.

Besides the hanging in Daviess County, Hanna supervised the double hangings of Nathan Bard and Bunyon Fleming, two blacks who were hanged in Madisonville for rape on November 25, 1927. He also supervised the hanging of Sam Jennings, conducted in Hardinsburg, Breckinridge County, Kentucky, on June 17, 1932, as well as the hanging of Willard T. DeBoe in Smithland, Livingston County, Kentucky, on April 19, 1935.

The equipment Hanna carried with him in his many travels was designed to conform with his desire to minimize cruelty. The hoods which were placed over the head of each prisoner were sewn by his wife. The prisoner was given his choice of colors, black or white.

Concluding that he could better perform his art using his own equipment, Hanna later built a portable scaffold, which was disassembled and re-erected. Over fifteen feet tall, the scaffold was first used at a hanging of a black man in Murphysboro, Illinois, some twenty-one years prior to the Bethea hanging.

The trap door Hanna used in his hangings was acquired from another hanging. Weighing some 200 to 300 pounds, the trap consisted of a metal frame which supported two heavy metal doors hinged at both sides of the frame. The trigger which operated this device was a long narrow handle which was attached to the metal frame. The trigger was locked with a padlock until shortly before an execution. When the trigger was sprung, a metal support which held the two doors together was released, and the doors fell downward, parting in the middle. After the trap had been used in several executions, Hanna asked Buck Reynolds, a resident of Epworth who was a welder and a machinist known for his mechanical skills, to make some mechanical alterations to the trap door. At one point, the two doors were welded together so that they formed only one door which dropped on one side. Hanna usually took two ropes and various sandbags with him to the hangings. The sandbags were tied to the rope and dropped through the trap during experimental runs at operating the device.

Because Hanna believed that causing a man to wait for the drop was itself cruel, he had a prearranged signal for the man who pulled the trigger. As soon as Hanna had adjusted the noose around the condemned man's neck, Hanna nodded his head and then the local law enforcement officer in charge pulled the trigger.

Although he claimed to be a humanitarian, Hanna's hangings were far from perfect. Indeed, some of them were brutal. During one of the hangings, the rope broke. This occurred at the execution of James Johnson on March 26, 1920, at Popular Bluff, Missouri. The condemned man fell to the ground and was severely injured. An embarrassed Hanna quickly descended the steps to the base of the scaffold, where he picked up Johnson and carried him to the floor of the scaffold. There, Johnson stated, "Hurry up, boys, and get me out of my misery." After that day, Hanna always brought two ropes to a hanging and tested the ropes for their strength.

One of Hanna's most unusual experiences was hanging one of his neighbors, Frank Lawhorn, who died on April 5, 1921, in White County. Lawhorn had been convicted of murder.

Hanna once witnessed an electrocution. When he looked at the chair, he exclaimed, "What a contraption!" After the electrocution, he noted that when the current was turned on, the body lunged forward in the chair. Hanna expressed concern that the straps might break. Concluding that electrocutions were less humane than hangings, he never wanted to witness another electrocution.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peine de mort aux Etats-Unis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peine de mort aux Etats-Unis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Peine de mort en Thaïlande -Siam
» Peine de mort en Corée du Nord
» Peine de mort en Palestine
» Peine de mort au Maroc
» La peine de mort en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: DEATH PENALTY, PENA DI MORTE, TODESSTRAFE, etc...-
Sauter vers: