La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aspects politiques du procès Weidmann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1522
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Ven 15 Oct 2010 - 21:00

Hippoclite a écrit:
J'ai 110 ans

Hippoclite a écrit:
"Désolé, mais ce site n'accepte pas les utilisateurs âgés de plus de 99 ans"

Voilà ce qui est écrit lorsque l'on tente de s'inscrire avec un âge aussi avancé que le mien. Je n'ai pas 120 ans et demi, quel rapport avec ma date d'inscription que j'ai choisie arbitrairement ? Telle qu'elle est renseignée sur mon profil, je serais âgé de 20 ans...
Par ailleurs, si j'ai choisi cette date c'est parce que sur internet nul ne peut me questionner sur mon âge ; c'est le seul endroit où je peux le cacher, même si cela ne m'empêche pas de faire partie de la liste des supercentenaires.

110 ans? Shocked

Vous êtes Français?

Sur la liste des supercentenaires vivant en France il n'y a que 5 hommes de plus de 108 ans et le plus âgé a 109 ans...scratch

http://fr.wikipedia.org/wiki/Supercentenaire#Doyen_des_Fran.C3.A7ais

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Sam 16 Oct 2010 - 10:17

Adelayde a écrit:
Bonsoir Hippoclite,

« Désolé, mais ce site n'accepte pas les utilisateurs âgés de plus de 99 ans »
On lit parfois des conn... sur des sites fort intéressants par ailleurs. il ne faut pas en tenir compte. Les années d’âge supérieures à 100 sont parfois systématiquement zappées, c’est la raison pour laquelle je vous ai vieilli de 10 ans. Mea culpa…

« Sur internet nul ne peut me questionner sur mon âge ; c'est le seul endroit où je peux le cacher »
En écrivant vous-même que vous aviez 110 ans, vous n’avez pas caché votre âge et vous avez eu raison.

Vos observations et vos témoignages seront bienvenus.

NB : Philibert Jean-Pierre Parnasse, le doyen des Français, n’est âgé que de 109 ans puisqu’il est né le 6 mai 1901.
http://guadeloupe.rfo.fr/infos/actualites/societe-un-guadeloupeen-doyen-des-francais_15503.html

Merci de considérer, d'après mon orthographe, que je suis français, vraiment, cela me flatte (cela fait 62 ans que je viens régulièrement dans le sud de la France, notamment chez mes arrière-arrière-petits enfants) mais n'étant point français, je ne suis pas répertorié dans la liste des supercentenaires français.
Revenir en haut Aller en bas
hdesmorest
Bourreau départemental


Nombre de messages : 237
Age : 106
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Sam 16 Oct 2010 - 10:30

Vous devez être le seul supercentenaire au monde à écrire aussi bien, que ce soit au niveau de l' expression, de la syntaxe, de l'orthographe, etc... Wink
Et en plus, vos connaissances en informatique sont loin d' être négligeables Very Happy



Dernière édition par hdesmorest le Sam 16 Oct 2010 - 14:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Sam 16 Oct 2010 - 12:29

CARNIFEX a écrit:
Hippoclite a écrit:
J'ai 110 ans

Hippoclite a écrit:
"Désolé, mais ce site n'accepte pas les utilisateurs âgés de plus de 99 ans"

Voilà ce qui est écrit lorsque l'on tente de s'inscrire avec un âge aussi avancé que le mien. Je n'ai pas 120 ans et demi, quel rapport avec ma date d'inscription que j'ai choisie arbitrairement ? Telle qu'elle est renseignée sur mon profil, je serais âgé de 20 ans...
Par ailleurs, si j'ai choisi cette date c'est parce que sur internet nul ne peut me questionner sur mon âge ; c'est le seul endroit où je peux le cacher, même si cela ne m'empêche pas de faire partie de la liste des supercentenaires.

110 ans? Shocked

Vous êtes Français?

Sur la liste des supercentenaires vivant en France il n'y a que 5 hommes de plus de 108 ans et le plus âgé a 109 ans...scratch

http://fr.wikipedia.org/wiki/Supercentenaire#Doyen_des_Fran.C3.A7ais

Regardez mon précédent commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Sam 16 Oct 2010 - 12:34

hdesmorest a écrit:
Vous devez être le seul supercentenaire au monde à écrire aussi bien, que ce soit au niveau de l' expression, de la syntaxe, de l'orthographe, etc... Wink
Et en plus, vos connaissances en informatique sont loin d' être négligeables Very Happy

Vous connaissez beaucoup de supercentenaires ? Certes, je dois le concéder : je suis une des rares personnes à avoir une syntaxe plutôt bonne, pour mon âge, de même que beaucoup de connaissances en informatique, mais à mon âge, et mon invalidité qui s'accroît, l'ordinateur est un bon moyen de se divertir tout en restant chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: ASPECTS POLITIQUES DU PROCES WEIDMANN   Sam 16 Oct 2010 - 14:33


Cher Hippoclite,

Si on vous titille tant - moi la première - c'est parce que vous êtes, quelque part, « hors norme ». Un monsieur de 110 ans tout clair d’intelligence et de vivacité dans la communication, c’est réellement ex-tra-or-di-naire et ça interpelle.
Que vous ayez 10, 30, 50, 70, 90, 110 ou… 120 ans est sans importance parce que vos posts sont pleins d’intérêt.

J’espère vous lire à propos d’autres affaires ! Smile sunny Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Vous avez raison.   Sam 16 Oct 2010 - 14:59

Adelayde a écrit:

Cher Hippoclite,

Si on vous titille tant - moi la première - c'est parce que vous êtes, quelque part, « hors norme ». Un monsieur de 110 ans tout clair d’intelligence et de vivacité dans la communication, c’est réellement ex-tra-or-di-naire et ça interpelle.
Que vous ayez 10, 30, 50, 70, 90, 110 ou… 120 ans est sans importance parce que vos posts sont pleins d’intérêt.

J’espère vous lire à propos d’autres affaires ! Smile sunny Smile

Cessez de faire mon éloge, à force de rougir je vais noircir (cela dit vous n'avez point tort).
Parlons un peu de vous, qui êtes apparemment une femme. Que faites-vous sur un site aussi macabre ?
Revenir en haut Aller en bas
multicoupe
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 60
Localisation : METZ
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Dim 17 Oct 2010 - 10:20

bonjour à tous,

Je fréquente ce site depuis environ 2 ans et je le trouve de grande qualité.
Très intéressé par l'affaire WEIDMANN, je suis tombé par hasard sur un site en Néerlandais bourré de photographies sur l'affaire Weidmann, ( La celle saint cloud, photos de la villa, cadavre, reconstitution des faits, photos exceptionnelles du procès...
J'ai également pu trouver sur ce site des photos des affaires Landru, Petiot, Soeurs Papin.
il doit y en avoir beaucoup d'autres.
Le seul problème s'il en est c'est qu'il est en Néerlandais pour la recherche mots clefs cela peut être compliqué.
D'autre part je ne sais pas comment importer les photos sur votre site.
Voici l'adresse qui vous mène directement au menu recherche.

http://pallas.cegesoma.be/pls/opac/plsp.getplsdjour àoc?lan=N&htdoc=general/opac.htm

Bonne visite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
multicoupe
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 60
Localisation : METZ
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Dim 17 Oct 2010 - 11:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: ASPECTS POLITIQUES DU PROCES WEIDMANN   Dim 17 Oct 2010 - 16:14

Bonjour Multicoupe,

En sélectionnant "Weidmann" et en cochant les cases : "Alles (gecombineerd)" et "Alle documenttypes", on devrait voir l'ensemble des photos de l'affaire. Je n'ai trouvé que celle-ci.




Pouvez-vous communiquer les liens qui permettent de voir l'ensemble des photos Weidmann ainsi que celles des affaires Landru, Petiot, soeurs Papin etc.

Merci.



Dernière édition par Adelayde le Ven 4 Fév 2011 - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
multicoupe
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 60
Localisation : METZ
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Dim 17 Oct 2010 - 16:54

En fait en tapant Weidmann dans le moteur de recherche on accede à deux pages avec 55 photos.
Par ce mode de recherche il faut les visualiser 1 par 1.
on y voit 33 photos du procès assez fantastiques le reste page 2 consacrées à la reconstitution à la villa de la celle saint cloud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Dim 17 Oct 2010 - 19:18

multicoupe a écrit:
En fait en tapant Weidmann dans le moteur de recherche on accede à deux pages avec 55 photos.
Par ce mode de recherche il faut les visualiser 1 par 1.
on y voit 33 photos du procès assez fantastiques le reste page 2 consacrées à la reconstitution à la villa de la celle saint cloud.

Bravo à vous. Cependant je n'en ai trouvé que 3. Comment obtenir le reste ?
Ps : comment avez-vous pu dénicher ce site étranger ?
Revenir en haut Aller en bas
multicoupe
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 60
Localisation : METZ
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Dim 17 Oct 2010 - 19:59

Merci et félicitation à vous pour cette magnifique photo que vous avez publiée.
Je suis un peu photographe moi même.
Comme je l'ai expliqué avec une recherche sur ce site que je trouve exceptionnel sur le mot WEIDMANN
vous allez arriver sur une série de photo matérialisée par un petit appareil photo ( en tout 55 ).
il faut les visualiser une par une.
je cherche un autre moyen de les visualiser autrement.
bien cordialement à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Dim 17 Oct 2010 - 20:01

multicoupe a écrit:
Merci et félicitation à vous pour cette magnifique photo que vous avez publiée.
Je suis un peu photographe moi même.
Comme je l'ai expliqué avec une recherche sur ce site que je trouve exceptionnel sur le mot WEIDMANN
vous allez arriver sur une série de photo matérialisée par un petit appareil photo ( en tout 55 ).
il faut les visualiser une par une.
je cherche un autre moyen de les visualiser autrement.
bien cordialement à vous.

Oui, je viens tout juste d'y parvenir. C'est phénoménal toutes ces photographies inédites pour ma part. Bravo pour vos recherches. Cependant je ne comprends pas pourquoi ces photographies sont répertoriées dans un site étranger... Tout de même, cette affaire est française !
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: ASPECTS POLITIQUES DU PROCES WEIDMANN   Dim 17 Oct 2010 - 21:27

Bonsoir Multicoupe,
Ça marche ! Plein de mercis pour cette magnifique découverte sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
multicoupe
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 60
Localisation : METZ
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Weidmann au tribunal   Lun 18 Oct 2010 - 19:42

Vous allez dire que j'insiste mais bon je suis fan!!!!!!

ça sent le roussi...


Après le verdict


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Lun 18 Oct 2010 - 19:44

[quote="multicoupe"]Vous allez dire que j'insiste mais bon je suis fan!!!!!!
ça sent le roussi...
Multicoupe, je souhaiterais savoir comment vous avez découvert ce site.
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5708
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Exécution Weidmann   Lun 18 Oct 2010 - 23:51

J'espère que cette vidéo n'a pas déjà été postée.

http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&videoid=2022945279

Les photos de l'exécution du bel Eugen sont les toutes dernières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
multicoupe
Aide confirmé
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 60
Localisation : METZ
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Mar 19 Oct 2010 - 8:51

Pour répondre à HYPPOCLITE je suis tombé sur ce site un peu par hasard en faisant des recherches sur WEIDMANN sur GOOGLE.
C'est un site d'archives entre autre photographiques.
J'ai été très étonné de voir qu'à l'époque on pouvait photographier à loisir lors des procès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Mar 19 Oct 2010 - 10:02

multicoupe a écrit:
Pour répondre à HYPPOCLITE je suis tombé sur ce site un peu par hasard en faisant des recherches sur WEIDMANN sur GOOGLE.
C'est un site d'archives entre autre photographiques.
J'ai été très étonné de voir qu'à l'époque on pouvait photographier à loisir lors des procès.
Cela est vrai, moi aussi j'en suis le premier étonné. Dommage cependant que le procès n'ait pas été filmé. On aurait pu entendre les voix des accusés et savoir si Weidmann parlait français (il est allemand).
Par contre, les badauds n'ont pas hésité à filmer l'exécution (2 vidéos médiocres) mais le seul problème c'est qu'apparemment personne n'a photographié ou filmé le plus intéressant : la chute de la tête. Il y avait bien pourtant des dizaines et des dizaines de gens tout autour de la guillotine : ils ont bien vu ce que je souhaiterais voir, après tout, c'est une exécution publique à laquelle aurait même participé Christopher LEE (acteur).
Revenir en haut Aller en bas
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Jeu 21 Oct 2010 - 12:47

La dernière personne dans la vie de Weidmann



Source : Le lien cegesoma de multicoupe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2470
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   Jeu 11 Nov 2010 - 10:40

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ARFALZ
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 60
Localisation : PAYS DE LOIRE
Emploi : Direction Ressources Humaines
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: Traduction de l'article sur le présence de Christopher LEE    Sam 20 Nov 2010 - 1:02

Quelque part en cette photo, parmi la foule des témoignages pour ce qui seraient utilisation publique finale de la guillotine, est un jeune jeune homme anglais appelé Christopher Lee. La future légende temporaire était 17 années où il a vu Weidmann perdre son quart de pinte.

Lee rendait visite à un ami à Paris au moment où on lui a annoncé que les appels de Weidmann avaient été épuisés et que son exécution était d'avoir lieu immédiatement. Procédure standard avant que la punition capitale finie en France en 1981 ait été que le prisonnier a été réveillé pendant le début de la matinée le jour après que toutes possibilités de clémence ou d' acquitemental aient été menées. Il était au courant que sans la possibilité de sursis, son exécution devait être effectuée immédiatement. À ce moment-là tous les autres ont su qu'il allait laisser la prison un peu moins plus grande qu'il était quand il est entré. Condamné était l'heure donnée de prier avec un prêtre, a offert une dernière cigarette et puis cependant beaucoup decoups de rhum qu'il pourrait encaisser (traitement de heckuva pour une gueule de bois huh ?). Ses mains ont été liées, puis promptement escorté à la guillotine et fixé dans l'appareil. Dès que son col a été emprisonné dans la lunette la lame est tombée, accordant le moment rare pour que la victime sente la panique ou l'inquiétude au sujet d'être tué dans un mon bien sanglant.

Lee et son ami ont entendu que l'exécution de Weidmann était imminente, ainsi ils sont allés à Versailles la voir se produire. Quelque part en cette photo vous regardez le futur compte Dooku, et Saruman, et Dracula, et Rasputin, et Manchu de Fu, et seigneur Summerisle, et monstre de Frankenstein, et la maman, et Francisco Scaramanga, et Dr. Catheter, et ce nazi de 1941, etc. observant la dernière décapitation de guillotine qu'ils laissent Jean Q. (?) voir une execution publique. C'est comme cette photo de la procession funéraire d'Abraham Lincoln à New York City et si vous observez soigneusement vous pouvez voir la six-et-un-moitié Teddy Roosevelt an l'observer d'un guichet au-dessus de la rue. Je n'ai aucune idée où exactement Lee et son ami sont censés être à dans celui-ci cependant (je n'ai fait le lien seulement après que Lee ait mentionné être à l'exécution pendant une entrevue) mais ObiWan506 des Forums du Conseil de Jedi chez TheForce.net a trouvé cet emplacement possible :



Et si ce n'était pas assez sauvage (cependant manière morbide) assez déjà : il y a de métrage de film de cette exécution ! Elle est l'un des deux seuls films cinématographiques connus montrant une décapiation réelle. Mais elle est… assez dure. J'ai dû mentionner cela bien que 'cela a marqué techniquement l'acteur et la 1 ère approche de Christopher Lee dans un film d'horreur si nous pourrions le trouver quelque part dans lui : - P

Quoi qu'il en soit, j'ai vraiment voulu mettre ce point hors de l'action avec tous les autres fans de Christopher Lee qui pourraient la trouver. Il est toujours été l'un de mes acteurs préférés mêmes et le genre de vie qu'il a vécu (des mois après avoir vu Lee accompli par Weidmann et quelques amis sont partis furtivement en Finlande et on offert leurs services contre l'invasion soviétique dans la guerre , puis il a travaille pour l'intelligence britannique dans la deuxième guerre mondiale), on ne peut seulement que l' envier. Qu'il soit fort et fait toujours le genre de travail qu'il aime à l'âge 83 inspire vraiment. Après avoir fait beaucoup de recherches je n'avais pas trouvé où n'importe qui d'autre avait remonté Lee et les photos de l'exécution de Weidmann, ainsi si c'est vraiment une contribution originale à la mystique de Christopher Lee - dans cependant une modeste proportion - elle viendra en tant que point supplémentaire et je serai énormément heurexu de l'avoir fait, en toute humilité.

Ainsi j'ai dû éditer en raison de cela, et de ceci : si vous comprenez, basé sur Qu'est ce que peu limité d'information est venu à votre rencontre au sujet de l'épisode III de Star Wars : Vengeance du Sith, que se passe-t-il dans cette scène…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ARFALZ
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 60
Localisation : PAYS DE LOIRE
Emploi : Direction Ressources Humaines
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: Texte en Anglais que j'ai traduit   Sam 20 Nov 2010 - 10:17

La dernière exécution publique en France : La vie et les temps d'Eugène Weidmann1
La France, Anno 1939
En tant que l'introduction laissez-moi expliquent mon titre et comment je suis devenu intéressé par le curieux
cas de l'Eugène national allemand Weidmann (1908-1939), la dernière personne à être publiquement
accompli en France, à Versailles aucune moins, à deux pas du château célèbre de Louis XIV, le 17 juin, 1939, just months before la manifestation de la deuxième guerre mondiale. Pour les dix dernières années ou ainsi moi
avaient travaillé à un livre concernant les intellectuels publics de gauche français pendant les années 1930. Quelques uns
les années reculent, alors qu'à Paris sur sabbatique, sur mon voyage régulier de week-end aux timbres-poste aux. de marché d'air ouvert (où elles vendent également des cartes postales, par ailleurs) dans le cour Marigny, juste outre du
Champs Elysées, j'ai découvert non seulement un timbre rare du paquebot iconique « Normandie » mais
également une cachette des cartes postales de l'expo de Paris en 1937-38. Ce qui a attrapé mon oeil était une suite de
photos dépeignant le fastueux, pour ne pas dire les pavillons voyants et et férocement agressifs de l'Allemagne nazie et de l'Union Soviétique, se tenant face à face, pour ainsi dire, sur le Champ de Mars,
ironiquement, comme s'elles faisaient face enlevé les uns contre les autres dans une grand-que-vie, combat épique à la mort (qui, naturellement, elles étaient, bien que peu d'observateurs l'aient réalisé alors). Ces deux pavillons nationaux ont retenu parfaitement la tension entre deux idéologies rivales qui ont annoncé le contrat à terme selon les millions de croyants qui ont soutenu eux (et plusieurs de leurs adversaires
1 il était Eugen né Michael Friedrich Weidmann à Francfort, Allemagne, le 5 février, 1908.
Il est entré vers le bas dans l'histoire en tant que « Eugène » Weidmann, aucun doute parce qu'il a fait sa « carrière » en France, et j'ai choisi de maintenir l'orthographe française de son prénom.
2
aussi bien) ; ils étaient un symbole parfait de la guerre idéologique de la laquelle je parlais dans le mon
le livre et celui ont eu des intellectuels de chaque tonalité idéologique dans le quart latin ainsi travaillée.
En attendant, les démocraties occidentales étaient dupantes et gaspillantes le temps précieux de se préparer au
inévitable ; par la plupart de guerre de comptes était à ce jour inévitable. Vieux maréchal Foch de la Première Guerre Mondiale
la renommée serait bientôt juste prouvé : il avait dit dès le début que le Traité de paix de Versailles était moins comme un diktat annonçant un française de paix et plutôt « une trêve de vingt ans. » Comme le faisait l'économiste célèbre John Maynard Keynes remarquable alors, toute la Versailles devait créer les conditions pour une autre guerre ou partie deux du premier.
Puis, alors que je lisais sur l'expo, j'ai à plusieurs reprises trouvé le nom de Weidmann,
qui allégué travaill au pavillon allemand comme guide touristique ; c'était là qu'il a censément traité en ami un ou plusieurs de ses victimes, qu'il a alors enlevées et a tuées, de style exécution, dans la paix et apaise à lui a loué la villa suburbaine. Intéressant, le lien possible de Weidmann avec l'expo n'a été jamais justifié, mais il est sûr de supposer qu'il, aussi, était un visiteur et, aucun doute, a eu l'abondance de l'opportunité de classer la foule pour toutes les victimes potentielles. Personnellement, I
vraiment doute que Weidmann a eu beaucoup d'heure laissée plus de dans son jour occupé pour travailler n'importe où, pas
avec sa vie sociale occupée et efforts frénétiques de proposer un régime magique qui le ferait
riche. En tout cas, le cachet de Weidmann donne ce long public longtemps retardé et de six mois
fantaisie une strie des parts surnaturelles et et presque monstrueuses de l'expo de
le cours semblent justifier le quolibet célèbre « Après moi le déluge de Madame de Pompadour ! » Cinquante-deux nations ont accueilli environ trois cents pavillons nationaux, qui ont ensemble reçu plus de trente
million (Colombani 97) de visiteurs des quatre coins de la planète s'est assemblé dont à la ville
Allumez pour apprécier la partie pour tant que elle a duré, suçant chaque de dernière minute du spectacle, comme s'elles ont vu l'écriture sur la paroi et ont su à leurs coeurs qu'il n'y aurait pas encore 3
fête à Paris de cette grandeur pour très, temps très long. L'essai ultérieur de l'assassin en série allemand et l'exécution de public ont alimenté la fascination du public français avec toutes les choses connectées à l'expo et, tout comme l'essai d'O.J. Simpson de carnivalesque en Californie au début des années 90 (mais
longtemps avant l'avènement de la télévision !), captivé la nation, donnant autre chose de personnes pour parler que l'espérance de la guerre avec l'Allemagne. Grâce à son sensationnel et divertissement
la valeur, l'essai a prolongé l'effet magique de l'expo pendant une année ou ainsi mais, naturellement, il peut également voir pendant qu'un « héraut de la violence pour venir » (Cobb 24). À beaucoup, Weidmann est devenu un symbole
du régime nazi barbare, un vampire Teutonic sur le desserré à Paris, constamment sur le vagabondage pour de nouvelles victimes, sien cas qu'une fable sortes allemandes « pour ce que la des guerre-machine faisait (ferait)
en travers de l'Europe » (déambulateur 104).
D'ailleurs, Weidmann a servi de catalyseur à la création littéraire. Scores de bien connus (et pas
) les intellectuels et les auteurs français tellement bien connus, pour une raison ou des autres, feutre ont obligé à
commentaire directement sur l'hommage de cas ou de salaire à lui délégué, pour ainsi dire, en comprenant de la mention de elle (simple ou oblique) dans leur travail : Colette, Georges Bernanos, J. - P. Sartre, Albert Camus, Jean Genet, et Michel Tournier, pour appeler seulement le plus bien connu. Tous
est parvenu à rendre hommage à Weidmann, tôt ou tard, sous une forme ou une autre. Colette a limé des rapports sur l'essai pour Paris-Soir, et ces pièces étaient par la suite publiées dans ses oeuvres Complètes sous le titre évocateur Monstres. En dépit du titre salace, Colette a essayé réellement de rétablir de l'humanité au « monstre, » pour comprendre comment la personne wellbehaved, détachée, et manifestement sensible de ceci à toutes fins utiles qui est apparue avant que la cour pourrait
commettez les crimes pour lesquels il s'est tenu accusé.
4
Sartre mentionne Weidmann dans le premier versement de son L'Âge de Raison nouveau épique (1945),
quel héros, Mathieu, se sentant franchement malade à un autre bulletin d'informations de la guerre civile espagnole ensanglantée, ne peut pas faire face aux titres dans le journal, et tourne la page pour trouver seulement encore une autre histoire regaling le public avec les détails sordides du cas de Weidmann : « l'affaire de sur de du nouveau
Weidmann » (Sartre 141), il note avec la démission et a déposé le journal.
Camus travaillait à L'Étranger à la même heure Weidmann est allé à la guillotine,
ce qui la fait plausible (ou au moins tentante) de suggérer que son exécution turbulente ait inspiré le protagoniste Meursault du roman, à la veille de son exécution, « au jour De [s] du qu'il y ait beaucoup de spectateurs le de souhaiter sur l'exécution et les qu'ils [l] ' avec accueillent des cris de haine » (Camus, L'Étranger 195). En effet, dans le sien la La postérieure Guillotine (1947) Camus de sur de Réflexions d'essai a dénoncé « la couverture de presse insipide de l'exécution à Paris-Soir » (déambulateur 107).
Le témoignage de Jean Genet dans Notre-Dame-DES-Fleurs est bien plus explicite, pour ne pas indiquer le graphique :
« Heures vous d'une édition de cinq de dans d'apparut de Weidmann, La tête emmaillotée de bandelettes
blessé d'aviateur de blanchiments, de religieuse et de bis, seigles de les de dans de tombé, Notre-Dame-DES Fleurs de fut connu le nom d'où de celui d'à de pareil d'un jour de septembre » (Genet 9). Écrivant de la position avantageuse de 1942, Genet fait contempler à son protagoniste l'inoubliable et largement circulé
photo de Weidmann (qui Genet maintenu sur la paroi de sa propre cellule de prison, par ailleurs) dans
ce qui l'assassin en série allemand blessé (blessé pendant son arrestation récente) regarde chaque peu
l'aviateur militaire héroïque qui a juste survécu un mauvais krach, et lit dans lui la sorte de
rhétorique mystérieuse qui a soutenu la perception du public de Weidmann en tant que membre d'a
Colonne d'Allemand cinquième ; cependant, elle ne peut pas très bien cacher le fait que Genet identifie avec ceci
Allemand énigmatique mais toujours tellement charismatique, qui a tué très le même bourgeois qui a eu
5
banni lui de la société française. En son plus défunt Journal du Voleur nouveau autobiographique (1949), Genet mentionne de nouveau la photo célèbre (Genet, inscrivez du voleur 159-160).
En protagoniste de Le Roi des Aulnes (1970) Michel Tournier démontre la même sorte de
l'identification étroite avec l'assassin comme Person autobiographique de Genet et lui ressemble tellement que son compagnon, Madame Eugénie, est convaincu qu'ils d'une certaine manière doivent être des frères : « Mamans
liberté conditionnelle, sur le frère de votre de dirait ! Vous c'est de Mais, Monsieur Tiffauges, le fait d'à de démarcheur c'est vous !  » (Tournier 190). À lui, Weidmann a agi à l'extérieur ses propres fantasmes de vengeance contre la société par une
qui (juste comme les caractères de Genet), pour des raisons indépendantes de sa volonté, avait été rejeté par elle.
Le romancier catholique Bernanos, en conclusion, essaye de réconcilier cette société avec Weidmann
nature tombée. Ne sommes-nous pas tous les pécheurs, et est-ce que Weidmann, dans son « abandon surnaturel » (Bernanos 186-187), ne mérite pas notre pitié et non notre jugement ? Bernanos a écrit une lettre mobile à
le criminel, mais elle reste peu clair si le retour de Weidmann à l'église catholique de quelque façon était lié à lui.
L'accusé lui-même a écrit un mémoire, le soi-disant fard à joues de cahier, partie dont a survécu
et a été publié par son avocat de la défense, Renée Jardin-Birnie, qui était plus tard elle-même
condamné à la mort pour la collaboration pendant la deuxième guerre mondiale. Correctement ou incorrectement, le cas a jugé
l'attention de la nation l'un ou l'autre parce que l'imagination humaine avait toujours transporté un courant de retour morbide ou peut-être parce que la situation en France, pendant les années finales de la paix, était bien plus désagréable
que nos plus mauvais cauchemars et personnes a en général eu besoin d'une prise pour leurs frustrations et
réclamations, ce qui l'appel français un « soupape » (littéralement une « soupape d'échappement pour la vapeur "). Dans un article 1947 dans le combat a intitulé des « plongeurs de L'utilité du fait, » le romancier et le critique Roger Grenier ont examiné ce qu'il appelé « goût dépravé du public, » mais note qu'il néanmoins a une certaine utilité, à savoir, pour distraire le grand public des calamités importantes, pour ainsi dire, et pour concentrer son attention sur 6
juste un cas totemic, comme si la punition des crimes d'une personne pourrait d'une certaine manière racheter tous les crimes qui vont normalement impunis, particulièrement au cours des périodes d'instabilité sociale extrême et de douleur répandue telles que la guerre » (déambulateur 120). Comme David H. Walker écrit dans le sien
étude d'inauguration sur la relation préoccupante entre les plongeurs de fait et l'histoire : « les plongeurs vulgaires d'un fait peuvent servir de cette façon à tracer la mentalité d'une ère et une société dans la crise (déambulateur 121). Utilisant l'affaire de Weidmann comme étude de cas, le déambulateur juxtapose l'affaire pénale et
glissez vers la deuxième guerre mondiale, indiquant comment les deux ont coexisté, pour ainsi dire, et ont pris des tours saisissant
les titres et concurrence pour l'attention de public.
Rétrospectivement, l'affaire de Weidmann souligne l'évasion française, aussi bien que la France
réticence compréhensible de faire face à la réalité et de regarder à l'extérieur et reconnaître les nuages qui étaient
recueillant sur l'horizon, nuages de guerre qui ont orthographié l'extrémité définitive de cette bulle nostalgique de grandeur nationale connue sous le nom d'époque de belle, qui a été perforé une fois pour toutes par Panzer d'Hitler au printemps de 1940. L'expo a fourni à une nation lasse un délai si nécessaire
du présent (qui était baissant, pour ne pas dire plus) et pour rêver moins d'un compliqué
contrat à terme où la France pourrait vivre dans la paix avec son voisin belligérant en travers du Rhin, heureusement
ignorant des cancers coulant dans l'organisation européenne. Le gouvernement de front populaire était
imploser toute l'agression fasciste de moment était sur l'augmentation en dehors de la France. L'Italie avait annexé
L'Armée de l'Air de l'Ethiopie en 1936 et du Göring avait juste effacé le village Basque de Guernica au printemps de 1937. Rayonnez la chanson de la période de Ventura « Tout va bien, le besoin que bien documenté des personnes de moqueries de marquis de La de Madame » de vivre dans la cécité et les captures les émotions du grand public pendant l'expo et sa conséquence. Si on est né un « marquis, » une chose est à coup sûr, et c'est que la plupart des personnes ne reconnaissent pas promptement l'évident. Sur la surface, Weidmann n'a rien
pour faire avec mon livre, vraiment, mais avec ses captures de cas l'humeur nationale pendant les années 1930 parfaitement,
7
créant tout ce qui était erroné en France et engouement donc d'intellectuels français de gauche justifiés le' avec l'Union Soviétique, par exemple. C'est assez raison pourquoi l'affaire de Weidmann
mérite plus que juste une note de bas de page dans les livres d'histoire ; et quel meilleur lieu de rendez-vous pour présenter ceci
le sujet inhabituel que l'Européen étudie la conférence !
J'ai déjà esquissé le contexte historique contre lequel l'histoire de Weidmann s'est jouée
à l'extérieur. En dessous de moi discuterai ce français atavique Germanophobia, sur l'augmentation pendant les années 1930 de affaiblissement,
naturellement mené aux allégations d'un complot nazi de récolter la confusion et le chaos en France par l'envoi
Weidmann, un assassin payé comme si il étaient, un terroriste de fait, en travers du Rhin. I, pour un, restent sceptique en raison de la personnalité très particulière du tueur condamné, qui plutôt
rappelle un un caractère hors de Dostoevsky ou Hamsun ou, plus près de maison, Gide. Je veux dire,
Weidmann est droit hors de Les Faux-Monnayeurs (1925) ou de cavernes du Vatican (1914) de Les. Qui
était-il, vraiment ? Assassin en série fol ? Provocateur d'agent et agent secret allemand extraordinaire ?
Chacun des deux ? Les occasions sont que nous ne saurons à coup sûr jamais parce que tellement plusieurs des faits de base sont toujours inconnus ou controversés.
L'affaire pénale
Mercredi 8 novembre 1937, à la La Voulzie, la villa dans le style de normand de manoir de faux il
loué dans la banlieue parisienne snob du Saint-Nuage, Eugène Allemand-né de 29 ans Weidmann
cédé à la police après offre de la résistance féroce, pendant laquelle plusieurs piqûres avaient été mises le feu, blessant un dirigeant et perforant l'autre chapeau de chapeau feutré. Il a été plus tard chargé de
six comptes de homicide au premier degré. Weidmann n'avait pas été délicat mais avait assassiné
aléatoirement : « un chauffeur de taxi, un représentant de commerce minable, un demi-mondaine » (Cobb 146),
notamment, et avait maintenu leurs affaires personnelles maigres comme trophées. Selon
8
les dirigeants frappants, il s'est avéré que Weidmann s'est laissé retenir, entrant dans la maison où
la police attendait dehors, et alors a détenu la police par résister à une arrestation assez longtemps pour qu'un complice possible échappe à la maison, alimentant des rumeurs d'une conspiration allemande. La police a eu
aucune idée à quel Weidmann a ressemblé, et lui ne pourraient avoir continué à marcher, pour ne jamais renvoyer la maison, maintenant
que sa couverture avait été enflée ;. « Dans la gueule du loup de jeté de Pourquoi Weidmann s'est-IL ? » demandé des juges de investigation (Colombani 174). La fabrication d'une course pour elle, cependant, pourrait avoir
exposé quelqu'un intérieur plus important que lui si la police était entrée, car elles étaient sûres de faire tôt ou tard. Weidmann plus tard a raillé qu'il avait caché un bandit américain
(Colombani 176). « Pendant les semaines en avant, Weidmann a confondu la police par sa nonchalance,
admettant à un meurtre après des autres, y compris un ou deux qu'il ne pourrait pas très bien avoir
commis pour des raisons logistiques. Pourquoi n'a-t-il pas dit toute la vérité ? Et pourquoi il est entré dans le sien
maison ce jour fatidique ? Pour protéger quelqu'un et protéger de ce fait également sa famille dans le nazi
L'Allemagne qui pourrait avoir été exposé aux représailles ? Ou parce que tous les assassins en série, à une certaine remarque,
voulez être attrapé et appréciez leurs quinze minutes de renommée dans les feux de la rampe ? L'un ou l'autre de manière, police
ont été déroutés par son attitude bizarre. D'ici peu, il leur est devenu clair qu'ils avaient affaire avec un vrai Dr. Jekyll et M. Hyde, un jeune homme sensible et cultivé qui ont su le sien
Goethe et Schiller par coeur, capable de la préoccupation extrême pour une victime dans un moment seulement à
tuez-en passant le dans le prochain sans tellement en tant que maniement de la batte d'un oeil. Par exemple, après étranglement de sa première victime, du jeune professeur américain Jean de Koven de ballet de New York City, et alors
l'enterrant dans la cave, il en passant fumé une autre cigarette et a alors pris son petit somme habituel d'après-midi.
La question du motif a occupé une partie principale de la défense pendant l'essai long un mois.
Pourquoi a-t-elle fait la mise à mort de Weidmann ? À quelle extrémité ? Dans quel but ? Tout au long de, Weidmann a refusé à
9
défendez-vous ou offrez n'importe quelle explication de ses actes. Il a semblé inconscient au numéro de
les meurtres ont attribué à lui, un numéro qui a continué l'élevage ; il a promptement admis mais a finalement goupillé
le blâme pour au moins un meurtre sur un de ses complices qui se sont tenus d'essai avec lui. En bref, il était un mystère, ses actions incompréhensibles. Les occasions sont que nous ne saurons jamais les réponses
à toutes nos questions. Pourquoi, nous ne savons même avec aucune certitude le nombre de ses complices ou victimes, d'ailleurs.
Première hypothèse : Weidmann était dans lui pour l'argent. Il a eu a toujours voulu réussir à la vie
et gagnez beaucoup d'argent et indiquez finalement sa mère, qu'il a vénérée en tant qu'une fait un saint, ce qui
il était capable de ; cependant, se sentant a frustré par les confins de son petit très ordinaire
existence bourgeoise, il n'était pas au-dessus de prendre quelques raccourcis. En tant que fugitif en France, il
inventé un complot donquichottesque après des autres : création d'une chaîne des salons de beauté ; établissement en tant que parraineur dans l'industrie du divertissement ; ou enlevant les femmes étrangères riches et se maintenir
elles pour la rançon ; c'était exactement pareil pour lui, tant que il est devenu riche. Avec son se précipiter
de bons regards et anglais fluide, il a été lié pour attirer l'oeil de plus d'une dame étrangère
Paris de visite et peut-être recherche de l'idylle dans la ville de la lumière. Quelle honte que son histoire
n'a pas eu une fin de conte de fées ! Cependant, Weidmann n'a récolté aucune récompense pour ses efforts ; par tous les comptes, son butin était pitoyable. La vérité de la substance est qu'il a gâché chaque travail unique. Non un kidnapping unique établi selon les la prévisions, et l'argent qu'il a trouvé dans ses victimes'
la possession n'a jamais dépassé $100 dans la monnaie d'aujourd'hui. La vérité de la substance est ce Weidmann
était un voleur simple. Il a été désorganisé dans la négociation et le tueur le plus malheureux pour marcher
rues de Paris dans un temps très long.
10
Mais supposant que la motivation principale de Weidmann était argent, pourquoi il a dû tuer le sien
victimes ? Lorsqu'on l'a largement cru qu'il a tué pour couvrir ses voies, pour ainsi dire, parce qu'il a paniqué et a dû cacher un kidnapping bousillé. Le problème avec cette théorie est celui
celui et la seule victime de séquestration, le danseur classique américain, ont été tués immédiatement, bien avant
toutes les notes de rançon ont été envoyées à la famille et la police est devenue impliquée. Toutes autres victimes étaient
revêtu d'une robe, Weidmann les invitant à un site éloigné où il les a alors tuées avec une piqûre mise le feu
d'à courte portée à l'arrière de la tête. Il n'y a aucune question avec laquelle Weidmann a assassiné
préméditation froide ; il a su condamné bien ce qu'il faisait tout au long de. Cependant, elle est
tout à fait possible qu'il a su à son coeur qu'il était tout pour le rien et que son régime grand était
bondissez pour échouer, mais il néanmoins feutre obligé pour suivre.
Deuxième hypothèse : Weidmann était « simplement » aliéné et tué pour des éruptions. Mais Weidmann a vécu
dans la société presque sans incident et a eu les qualifications sociales mieux que moyennes. D'autre part, n'importe qui qui tue tellement facilement sans raison apparente doit être moins que sain d'esprit, ainsi moi trouvent ceci
deuxième hypothèse portant en appel extrêmement. Maintenant, pour battre des accusations criminelles un accusé doit être
indiqué pour être cliniquement aliéné et pour n'avoir aucun contrôle de ses actions (Colombani 210).
la défense sortirait de sa manière d'arguer du fait que Weidmann était le produit typique d'un 19ème siècle comme l'amalgame du milieu, du moment historique, et des gènes (Colombani 207). Pourquoi, sien
physiognomie atypique même prouvée il. Les médecins d'Allemand qui l'avaient examiné en tant qu'adolescent
était arrivé à la même conclusion : « Psychopathique de constitution d'Une, dispositions d'avec
endogènes de criminelles. Milieu de fils de parité de causé de Préjudice. Tare des tombes de héréditaires. Douteuse de corrigé d'être d'à d'aptitude » (Colombani 211). Selon elles, Weidmann a indiqué pas plus peu que dix
signes physiques d'une personnalité anormale (Colombani 208), y compris son écriture maladroite,
confirmant une pathologie criminelle qui l'a effectivement condamné pour aller bien à un psychopathe de carrière.
11
Sur la réflexion, cependant, ce droit positivistic de jargon hors de Taine et de Comte me frappe en tant que fumisterie. Oui, à toutes fins pratiques, était Weidmann ce que nous typiquement appellerions « fou, »
mais ce n'est pas de dire qu'il était cliniquement aliéné dans le sens qu'il n'était pas responsable de ses actions.
Pour exposer sur son état mental il pourrait être utile re-de mettre dans un contexte sa personnalité et
faites quelques comparaisons. Comme un chercheur de la littérature par s'exerçant moi suis immédiatement rappelé a
numéro du détachement de refroidissement de caractères littéraires du lequel d'autres et actes insensés
la violence sont d'une manière extravagante réminiscente de Weidmann, dont la strie Dostoevskian était péniblement évidente
à tout autour de lui. Je suis particulièrement rappelé Lafcadio de Gide, qui lance un pauvre homme outre d'un train juste parce qu'il senti comme elle ou le lieutenant Glahn du Hamsun norvégien de Prix Nobel, qui
a jeté la chaussure de son amant dans l'eau pendant un voyage de canotage parce qu'il ne pourrait pas résister à un tel
idée irrationnelle. Weidmann, aussi, semble hanté par le caractère arbitraire séduisant du gratuit d'acte.
Une fois demandé s'il avait eu l'intention de tuer une de ses quelques cibles qui se sont échappées pour raconter l'histoire et
apparemment n'a pas même su qu'il était dans n'importe quel danger jusqu'à après, quand il a lu environ
le cas dans les journaux, Weidmann a raillé : « Sait-sur des jamais ? »
Troisième hypothèse : Weidmann était sur une mission secrète pour ses maîtres à Berlin. Grandir dedans
L'Allemagne, il avait eu plusieurs rodages avec la loi, le débarquant en prison, d'où il a rencontré deux
ses futurs complices. Sur son déblocage, après avoir été détenu et être puis contre toute attente sorti par le Gestapo (juste comme trois de ses complices, l'un d'entre eux était juif, assez intéressant [48]), Weidmann a fait son chemin vers Paris, franchissant la frontière franco-allemande fortement gardée
Dieu sait, de nouveau le remplissage répand qu'il était sur un certain genre de mission officielle à organiser
ce que nous aujourd'hui appellerions des attaques terroristes sur le sol français. L'Allemagne et l'Italie étaient tous deux fortement
12
impliqué dans la soi-disant conspiration de droite extrême de veste imperméable (Colombani 48), qui était
se démêler toujours car Weidmann a été arrêté, ainsi elle ne serait pas forcé pour croire qu'elles pourraient également considérer une autre stratégie asymétrique comportant une approche plus discrète, commande leur
subordonnés à l'étranger pour engager le meurtre et à les saboter plus ou moins au hasard, quelque chose s'affaiblir
moral public en France. Sur son arrivée à Paris en décembre 1936 (Colombani 84),
Weidmann a réuni à ses amis de prison, et ensemble ils ont commencé prévoir leur premier
coup. Il s'est mélangé à plusieurs des milliers de réfugiés allemands qui avaient cherché le refuge à Paris
mais faisait attention très à ne pas devenir impliqué avec tous les groupes de gauche d'émigré et de ce fait
attirez une attention non désirée de la police (Colombani 165).
Tout l'entretien des restes d'une conspiration de nazi conjecturent, bien que, parce que nous manquons de la preuve solide à
faites à toutes les demandes quelconques. Selon la plupart des historiens (Cobb, Weber, Colombani),
Weidmann n'a pas été politiquement motivé de quelque façon ; cependant, il mérite d'être mentionné cela
les historiens n'ont pas regardé son cas en profondeur et ne le mentionnent pas seulement dans le dépassement ; leurs commentaires
contredisez-vous également fréquemment et allez souvent à l'encontre les faits.
Tout au long de, Weidmann a maintenu que son objectif avait été de créer des affaires légitimes mais
qu'il avait eu besoin d'argent pour obtenir a commencé, par conséquent l'idée d'un kidnapping occasionnel d'augmenter
capitaux si nécessaires. En tant qu'adolescent aventureux, Weidmann avait passé deux ans au Canada
avant d'être expulsée, et elle était en Amérique du Nord en laquelle il était devenu fasciné par des histoires
les journaux au sujet des bandits américains célèbres. Manifestement, son recommander de réussir a eu toujours
corrompu par un penchant pour le mal. Dans l'analyse finale, la « affaire Weidmann » aucun doute doit être classé comme suite d'actes irréguliers commis par un psychopathe amoral et complaisant, mais
Le saccage meurtrier de Weidmann néanmoins demeure aussi incompréhensible que les jeunes
Le suicide de Werther ou gratuit de l'acte de Lafcadio.
13
Conclusion
Eugène Weidmann guillotined pendant le début de la matinée du 17 juin 1939, à Versailles, dans
rue en dehors du Saint Pierre, de même que la coutume. Son complice, Roger million a eu sa mort
le jugement a permuté à la vie en prison quelques jours seulement avant son exécution programmée. Selon tous
les comptes, Weidmann sont allés à sa mort courageusement, jamais le prisonnier modèle poli,
conclusion de la force dans la foi catholique de son enfance. En raison du bourreau en chef
l'inexpérience, le jugement a été effectuée dans la proche-lumière du jour, le rendant possible au groupe de
photographes présents pour enregistrer cette occasion pathétique pour la postérité. Le maître précédent de
les cérémonies (en France il transporte les oeuvres aux sonorités sinistre de hautes de DES de maître de titre), Anatole Deibler, étaient juste mortes d'une course massive à la station de métro du Saint-Nuage, pas loin de cette villa maintenant infâme où Weidmann avait commis tellement plusieurs de ses meurtres insensés.
Le deuxième au commandement de Deibler, Henri Desfournaux, évidemment n'a pas encore eu la routine
nécessaire d'effectuer une exécution impeccable. En conséquence, le monde a été traité à un pot-pourri des images, chacun plus macabre que celui avant, et même un film grenu de huit-mm
(disponible sur l'Internet, la courtoisie de Youtube), enregistrant l'événement. À son crédit, principal
Ministre Daladier immédiatement décidé pour arrêter toutes les exécutions publiques. Dès lors la guillotine effectuerait son travail effroyable à l'intérieur des parois de prison. Ainsi, dans l'histoire de l'abolition de la peine de mort en France, l'exécution de Weidmann joue un certain rôle, mais ce n'était pas jusqu'en 1981 que la peine de mort a été supprimée en France par le Président socialiste nouvellement élu François
Mitterrand. Et, au cas où vous vous demanderiez, oui, la maison des horreurs en Saint-Nuage étiez finalement démolis, juste comme la maison de Jeffrey Dahmer condamné d'assassin en série à Milwaukee, le Wisconsin, mais 14
ceci ne s'est pas produit jusqu'à cinquante ans après, quand les propriétaires sont enfin parvenus à trouver
acheteur confiant ignorant de son passé sinistre qui a démoli la première fois la maison pour établir un neuf
et seulement alors entendu parler un certain Eugène Weidmann (Colombani 242).
15
Bibliographie
Bernanos, Georges. « Lettre de Georges Bernanos à Maître Jardin-Birnie. Correspondance De
Georges Bernanos, II, combat versent la La Liberté. Paris : Plon, 1971.
Camus, Albert. L'Étranger. Paris : Éditions Gallimard, 1957.
___. Guillotine de La de sur de Réflexions. Paris : Éditions Gallimard, 1947.
Cobb, Richard. Paris et ailleurs. Londres : John Murray, 2004.
Colette. Complètes d'oeuvres. vol. 3, Paris : Gallimard, Bibliothéque de la Pléiade, 1991.
Colombani, Roger. L'Affaire Weidmannn. Temps élégants du d'Au d'allemand d'un dérive de Sanglante de La
Populaire avant. Paris : Albin Michel, 1989.
F. Tennyson Jesse. Commentaires sur Caïn. New York : Collier Books, 1964.
Ferracci-Porri, Michel. Ténèbres de beaux. Paris : Éditions Normant, 2008.
Genet, Jean. Notre-Dame-DES-Fleurs. Paris : Gallimard, Éditions Folio, 1948.
___. Journal du Voleur. Paris : Gallimard, Éditions Folio, 1949.
Recherches sur le crime final. Eugen Weidmann,
Diable beau. Casebook de meurtre, no. 106.
Jardin-Birnie, Renée. D'Eugène Weidmannn de Le Cahier Rouge. Paris : Gallimard, 1968.
___. Pas du Proscrit de Les. Paris : Nouvelles Éditions Latines.
Sartre, Jean-Paul. L'Âge de Raison. Paris : Gallimard, Éditions Folio, 1945.
Tournier, Michel. Le Roi des Aulnes. Paris : Gallimard, Éditions Folio, 1970.
Déambulateur, auteurs de David H. Modern French et les plongeurs de Fait de `.' Oxford et Washington DC :
Berg, 1995.
Weber, Eugen. DES Années Trente de la France de La. Paris : Fayard, 1995.
Wilson, Colin et Damon Williams, eds. Le livre gigantesque du crime illustré : A
Histoire photographique. Londres : Agent de police et Robinson, 2002.
16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aspects politiques du procès Weidmann   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aspects politiques du procès Weidmann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Aspects politiques du procès Weidmann
» Le procès de la main coupée
» procès contre la Banque du Canada gagné par le peuple canadien
» Vidéo de l'execution d'Eugene Weidmann
» Revue de Presse de l'or et de l'argent / les indispensables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: