La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bêtisier police et gendarmerie - les perles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Bêtisier police et gendarmerie - les perles   Lun 29 Nov 2010 - 17:13

Les perles de la Police

Un procès-verbal doit être un document parfaitement lisible et surtout clair afin que les magistrats puissent se faire une opinion précise des faits. Du moins, en théorie parce que dans la pratique...
Parfois dans l'empressement, dans le stress, de petites coquilles s'y glissent de manière non intentionnelle. Loin de vouloir nous moquer des policiers, qui parfois s'expriment dans une langue qui n'est pas la leur, voici quelques perles, qui ont d'ailleurs été publiées dans une revue interne de la police.
============================================================================

-« Les deux trous de balle étaient parfaitement groupés ensemble.

- Selon ses dires l'homme est mort vers 16h35.

- Le trou de balle était si gros que nous avons pu y mettre deux doigts...

Le motif du vol était le meurtre.

- Il rédigea lui-même par écrit son témoignage oral.

- Ses papiers, même s'ils étaient faux, étaient parfaitement en règle.

- Pour finir, l'interpellé avoua le vol ainsi que quelques autres meurtres.

Quand nous lui avons demandé de s'expliquer, l'homme a souri comme un coupable.

- Ses explications ne nous paraissant pas très claires, nous avons sommé l'homme de parler français sous peine d'amende.

- Ayant perdu les deux bras, le conducteur faisait de grands signes pour attirer l'attention des autres automobilistes.

- Toutes les entrées de la femme étant verrouillées, les deux cambrioleurs la pénétrèrent par le devant.

- Le récidiviste n'avait jamais rien eu à se reprocher.

- Le mur avançait à grand pas vers le véhicule.

- La disparition de l'enfant a été signalée par ses parents dès son retour.

- Personne n'ayant donné les ordres nécessaires, il n'était pas difficile d'y obéir.

- Soudain, la voiture recula pour mieux avancer.

- Le pendu est mort noyé.

- Le cadavre ne semblait pas en possession de toutes ses facultés.

- Arrêté par les enquêteurs, le voleur les a menacés d'appeler la police.

- Il est à noter que les deux véhicules sont entrés en collision l'un avec l'autre exactement le même jour.

- Le plaignant, visiblement en état d'ébriété, prétendait s'appeler Jésus et signa le formulaire d'une croix.

- Si les policiers n'étaient pas intervenus, le viol n'aurait sûrement jamais eu lieu.

- L'homme qui était aussi sourd que son épouse, ne semblait pas s'entendre très bien avec elle.

- Nous avons donc pu constater qu'il n'y avait rien à constater.

- Ses explications étaient si embrouillées que nous avons dû le relâcher, faute d'avoir la preuve que nous pouvions comprendre ses explications.

- C'est la pluie qui empêcha le policier de s'apercevoir qu'il neigeait.

- Pendant tout l'interrogatoire, l'homme n'a cessé de nous dévisager avec ses propres yeux.

- Maîtrisé par nos soins, l'homme s'est enfui à toutes jambes, malgré sa jambe artificielle qui s'était décrochée.

- Les neufs coups de couteau sur le cou et le visage de la victime laissaient croire à une mort qui n'était pas naturelle.

- La tête ne lui tenait plus que par la peau du derrière.

- Le coup porté à bout portant lui a enfoncé la moitié des dents dans les oreilles.

- Le défunt a formellement reconnu son agresseur.

- Mort sur le coup, l'homme avait déjà été victime d'un accident identique l'an dernier.

- Percé de plusieurs balles, le cadavre flottait quand même dans la rivière.

- La victime, blessée à une jambe, est venue jusqu'à l'auto patrouille en copulant sur une jambe.

- Comme il devait être pris en charge au plus vite par un asile d'aliénés, il a été conduit au poste de police.

- Après avoir enfilé deux sens interdits, l'homme s'en est pris à la conductrice.

- L'homme a juste eu le temps de déposer sa plainte sur le bureau avant de s'écrouler devant nos yeux qui n'ont rien compris.

- N'ayant pu abuser de la jeune femme, il la viola sauvagement.

- Si la fenêtre du bureau n'avait pas été ouverte, elle aurait été fermée, ce qui lui aurait permis de s'enfuir…

- N'écoutant que son courage, la policière fut obligée de battre en retraite.

- L'accident qui avait provoqué sa mort était bien un accident mortel.

- Pour sortir, il est clair que l'homme avait d'abord dû entrer.

- Ivre au milieu de la rue principale du village, l'homme nous a traités de sales flics, ignorant que nous étions des agents de police.

- L'infraction fut constatée par la police deux jours avant qu'elle n'ait lieu.

- Dès que l'homme fut abattu, nous avons pu procéder à son interrogatoire.

- Le suspect s'est alors décidé à passer aux aveux sans même qu'on ait à le frapper.

- Très gravement brûlée, elle s'est éteinte pendant son transport à l'hôpital ».



Dernière édition par Adelayde le Jeu 26 Juil 2012 - 10:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1520
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Bêtisier police et gendarmerie - les perles   Lun 29 Nov 2010 - 18:05

Merci Adelayde. Il y en a quelques unes qui valent leur pesant de cacahuètes. Laughing

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: D'autres perles policières et gendarmesques   Lun 10 Sep 2012 - 16:06

D'autres perles policières et gendarmesques ! lol!

• Âgé de 92 ans, l'homme avait encore l'air d'un jeune adolescent...

• Après identification, le corps fut rendu à sa famille dont personne n'a pu retrouver la trace.

• Arrêté par les gendarmes le voleur les a menacés d'appeler la police.

• Assis dans sa voiture l'homme faisait mine d'attendre l'autobus.

• Aucun dégât n'est à déplorer à l'exception de la seule et unique victime

• Avec un taux d'alcool de 3,2g, le sang de l'homme était comme une bouteille.

• Aveugle de naissance, la femme n'avait rien vu venir...

• Bien que nous étions 5 à ceinturer l'homme, celui-ci réussit à s'enfuir sans difficulté.

• Bizarrement, la collision entre les deux véhicules avait bien eu lieu au même endroit, ce qui attira notre attention.

• C'est alors que le suspect a eu l'audace de s'endormir pendant que nous l'interrogions.

• C'est en urinant que l'homme se blessa aux yeux.

• C'est en voulant sortir ses papiers que l'homme se rendit compte qu'il était bien mort.

• Cinq des trois suspects ont été relâchés...

• Comme d'habitude, le chien avait sauté sa maîtresse avant de divaguer.

• Contrairement à ce qu'il prétend, nous n'avons jamais abusé de violences sur l'homme, puisque quelques claques n'ont jamais été des violences chez un délinquant...

• Dans ce conflit, le rôle des forces de l'ordure a été déterminant...

• De deux choses l'une, c'était soit notre version, soit la sienne, mais c'était la nôtre bien sûr.

• Dès l'ouverture du magasin, les portes avaient été solidement verrouillées.

• Elle avait réussi à prouver qu'elle n'avait pas pu tuer son amant en se tuant juste avant lui.

• Elle prétendait être encore vierge mais son casier judiciaire disait le contraire puisqu'elle prostituait.

• Face à face avec son adversaire, l'homme le prit en traître par derrière...

• Force est de constater que le concubin de la femme était bien son mari...

• Grièvement blessé, la vitrine s'effondra en morceaux...

• Il avait le tort de n'être pas de nationalité française...

• Il est probable que la suicidée a été lâchement assassinée.

• Il était cloué sur son lit d'hôpital par deux coups de couteau au bras.

• Il habitait en chair et en os à son domicile.

• Il quitta la gendarmerie avec l'air innocent de quelqu'un qui n'a pas la conscience tranquille.

• Il s'était servi du cric de sa voiture pour lui donner gentiment plusieurs coups à la tête.

• Interrogé par nos soins, l'homme a alors menacé de nous répondre si on l'interrogeait...

• Ivre au milieu de la rue principale du village, l'homme nous a traité de "sales flics", ignorant que nous étions des gendarmes.

• J'ai entendu un coup de feu et j'ai vu un type qui sortait comme une balle...

• Jusqu'au bout, l'homme répondit aimablement à toutes les questions par un grand silence.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Bêtisier police et gendarmerie - les perles   Lun 10 Sep 2012 - 16:11

Quelques unes encore...

• La carrosserie était toute maculée de superbes rayures qui ne la rendaient pas belle à voir.

• La chasse étant fermée à cette époque, il l'ouvrit lui-même tout seul.

• La femme a vraisemblablement été étranglée par son assassin...

• La femme ayant été décapitée, il nous a été impossible jusqu'à présent de mettre un nom sur son visage.

• La femme essayait de cacher son identité derrière ses larmes...

• La gendarmerie étant fermée le dimanche, le meurtrier dut attendre le lundi pour venir tout avouer.

• La Gendarmerie n'étant pas encore un hôpital psychiatrique, nous avons dû renvoyer le malade chez lui.

• La mer était sa terre natale...

• La neige s'était mise à tomber pour essayer de cacher l'objet du délit.

• La pauvre femme fut hospitalisée après avoir reçu les injures nécessaires.

• La pièce d'identité présentée par l'homme prouvait sans aucun doute qu'il était coupable.

• La S.D.F. fut incapable de nous donner une adresse valable.

• L'assassinat avait donc bien le crime pour seule et unique raison.

• Le cadavre de l'homme qui nous a été présenté correspondait bien à la description de la femme qui avait été vue par les différents témoins.

• Le cambrioleur portait sur son visage sournois les traces de sa culpabilité.

• Le camion que nous avons inspecté transportait 30 porcs munis de leurs femmes.

• Le choc fut sans gravité même s'il fallut déplorer deux morts...

• Le complice des deux voleurs était sans doute le troisième...

• Le conflit entre la police et la gendarmerie étant ce qu'il est, l'enquête ne put aboutir.

• Le corps fut retrouvé dans le congélateur encore chaud.

• Le coupable proclamait son innocence que comme tous les menteurs du monde.

• Le défunt confirma que son meurtrier avait bien agi seul.

• Le forcené épaula son fusil de chasse et tua les pneus de la voiture à coups de chevrotine.

• Le fusil à pompe était muni de quatre pneus lisses...

• Le garçon de café était une femme...

• Le grave préjudice subi par le conducteur avait été estimé à : 0 Franc.

• Le logement de fonction du gendarme était trop exigu pour être habité...

• Le manouche habitait une caravane tirée par sa femme...

• Le mari semblait plus honnête de 50% que sa femme...

• Le marteau utilisé était en bois sauf qu'il était en fer.

• Le militaire appréhendé était en fait curé d'une paroisse de la région.

• Le policier put frapper son agresseur à la tête sans difficulté, son arme étant parfaitement réglementaire.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1520
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Bêtisier police et gendarmerie - les perles   Lun 10 Sep 2012 - 19:32

Citation :
Le camion que nous avons inspecté transportait 30 porcs munis de leurs femmes.

Laughing

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Bêtisier police et gendarmerie - les perles   Lun 10 Sep 2012 - 21:08


Ma préférée :
Citation :
Le défunt confirma que son meurtrier avait bien agi seul
lol!

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Bêtisier police et gendarmerie - les perles   Jeu 27 Sep 2012 - 15:56


Quelques perles supplémentaires... lol!

• Le prévenu a attendu d'avoir fini son repas pour commencer une grève de la faim.

• Le susnommé refusa catégoriquement de nous dire son nom.

• Le suspect étant sans domicile fixe, les policiers purent le cueillir quand il sortit enfin de chez lui

• Le suspect nous a alors menacés en fronçant les sourcils...

• Le trio des voleurs était composé de quatre hommes d'origine africaine...

• Le vélo déambulait seul avec une alcoolémie non autorisée.

• Les chaussures de l'accidenté étaient aussi bien habillées que lui.

• Les recherches ont permis de retrouver rapidement les 5 cadavres des 2 disparus.

• Les trois africains soupçonnés d'avoir trempé dans l'affaire ont tous été blanchis par l'enquête qui a suivi.

• Les trois balles étaient groupées dans l'œil gauche qui semblait ne plus rien voir...

• L'homme a déposé sa plainte sur le bureau avant de s'envoler devant nos yeux qui n'ont rien compris.

• L'homme a menacé l'adjudant que si on le prenait sur ce ton, lui aussi le prendrait sur ce ton.

• L'homme a refusé de reconnaître qu'il avait menti en affirmant qu'il était mort.

• L'homme accepta volontiers de nous suivre contre son gré.

• L'homme attendait l'autobus d'un œil suspect...

• L'homme avait essayé de cacher l'arme dans ses bottes, malheureusement pour lui, il s'agissait d'un fusil dont la longueur dépassait.

• L'homme avait tenté de forcer toutes les issues de la femme sans parvenir à s'y introduire.

• L'homme était assez lucide pour constater qu'il n'avait plus toute sa lucidité.

• L'homme n'avait rien voulu nous avouer, si ce n'est deux ou trois petits crimes sans importance.

• L'homme ne semblait pas avoir prévu son meurtre avec préméditation...

• L'homme niant toute culpabilité, nous l'avons arrêté. Le suspect s'est alors décide à passer des aveux complets pour nous prouver qu'il n'était pour rien dans cette affaire.

• L'homme nous déclara qu'il avait effectivement frappé son adversaire avec la manivelle mais en faisant bien attention à ne pas lui faire mal.

• L'homme nous parla de son affaire qui n'était pas bien grosse au début mais qu'il avait réussi à faire grossir grâce à son épouse...

• L'homme nous raconta toute la vérité qui n'était qu'un tissu de mensonges.

• L'homme qui avait dérobé les miches s'en prit ensuite à celles de la boulangère...

• L'homme refusa de nous présenter ses papiers qu'il n'avait pas...

• L'homme rentrait tranquillement chez lui sans s'apercevoir qu'il était mort.

• L'homme répondit verbalement qu'il ne répondrait que par écrit.

• L'homme s'est pendu après s'être tranché la gorge.

• L'homme s'était donc noyé par pendaison...

• L'homme s'était terré comme un vulgaire lapin...

• L'homme sortit de son pantalon un engin avec lequel il frappa violemment l'inspecteur à la bouche.

• L'homme, qui était aussi sourd que son épouse, ne semblait pas s'entendre très bien avec elle.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Perles policières et gendarmesques, suite et fin...   Mer 7 Nov 2012 - 16:34


Perles policières et gendarmesques, suite et... fin.

lol!
• L'individu a réussi à sortir de ses menottes par la porte de derrière.

• Maîtrisé par nos soins l'homme s'est enfui à toutes jambes...

• Malgré ses 4 frères et sœurs, le jeune homme était fils unique.

• Malgré son mariage et ses quatre enfants, l'homme vivait comme un veuf éploré...

• N'ayant pas été reconnu coupable de cette agression, le suspect a été gardé en détention jusqu'à ce qu'il avoue son agression.

• Ne s'étant pas arrêtée au stop, la voiture accéléra brusquement au moment du freinage.

• N'écoutant que son courage, la brigade fut obligée de battre en retraite.

• Non seulement la mère n'est pas morte comme le prétendent ses enfants, mais il a même été prouvé qu'elle est en vie.

• Nous avons enregistré sa plainte en sachant déjà que nous ne ferions absolument rien.

• Nous avons été obligés de constater le décès avant que le mort nous décrive son agresseur.

• Nous avons pu constater qu'il n'y avait rien à constater.

• On ignore les raisons qui ont poussé le désespéré à se faire assassiner...

• Ouvrant le coffre du véhicule, nous y avons trouvé uniquement du vide...

• Personne ne connaît l'identité de la victime qui vivait depuis près de dix ans dans le village et se nomme Jean Pierre Pelprat.

• Quand le contrevenant a crié : « Espèce de gros con ! », dans son dos, le brigadier de service a aussitôt cru se reconnaître et a
verbalisé.

• Raide mort, nous l'avons quand même eu vivant...

• Sa tête étant fêlée, son sang coulait sur lui en vagues gigantesques...

• Sans aucune preuve matérielle valable, nous avons eu le regret de devoir le relâcher vers de nouveaux délits.

• Sans se démonter, l'homme démonta l'arme devant nous.

• Seule l'autopsie pourra dire si l'homme est encore vivant...

• Seuls quelques dégâts matériels furent notés sur le cadavre...

• Si nos gendarmes n'étaient pas intervenus, le viol n'aurait sûrement jamais eut lieu...

• S'il avait encore eu sa tête, il n'aurait eu aucun mal à décliner son identité.

• S'il n'avait pas obtempéré immédiatement, l'homme n'aurait sans doute pas obtempéré.

• Son alibi ayant pu être vérifié, nous avons été obligés de constater que le suspect ne pouvait être présent à l'heure dite sur les lieux du vol qu'il avait commis.

• Son crâne défoncé parlait pour elle...

• Sous couvert d'anonymat, tous ses crimes étaient signés.

• Toute la brigade ne fut pas assez nombreuse pour être assez.

• Toutes les entrées de la femme étant verrouillées, les deux cambrioleurs la pénétrèrent par le toit.

• Trop sourd pour nous entendre, l'homme avait fini par devenir aveugle.

• Un violent coup sur la tête semblait indiquer une mort naturelle...

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bêtisier police et gendarmerie - les perles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bêtisier police et gendarmerie - les perles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bêtisier police et gendarmerie - les perles
» Soucis pour la signature du livre de police (depot-vente)
» Police partout, justice nulle part ?
» Le musée de la Préfecture de police
» gendarmerie du teil(07)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: TOUT CE QUE VOUS VOULEZ-
Sauter vers: