La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La mort violente durant la préhistoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ARFALZ
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 60
Localisation : PAYS DE LOIRE
Emploi : Direction Ressources Humaines
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: La mort violente durant la préhistoire   Lun 8 Nov 2010 - 11:23

Le titre de l'article peut sembler provocateur pourtant, la vision d'un monde basé sur une économie de prédation parfaitement paisible est contredit par les découvertes archéologiques et leur interprétation par des spécialistes de la médecine légale.
Pour mémoire, le paléolithique inférieur débute il y a 3 millions d'années puis vers -300 000 ans, arrive le paléolithique moyen, pour déboucher à -30 000 en sur le paléolithique supérieur. Les grottes de Lascaux, de fonds de Gaumont, de combat à elle et autre merveille période date bien entendu du paléolithique supérieur et sont l'oeuvre de l'homo sapiens sapiens (l'homme sage qui est apparu 200 000 ans et dont nous sommes les descendants) même si les guerres du XXIe siècle ne semblent pas militer pour une totale sagesse.
On a longtemps pensé que le paléolithique avait été quasiment un âge d'or avec peu de conflits et encore moins d'exécution capitale au moins jusqu'au néolithique ou l'apparition de l'agriculture d'une société organisée avait vu l'apparition de violence rituelle. Cette vision idyllique est malheureusement contredite par les connaissances que nous avons aujourd'hui même si certaines interprétations restent très discutées.
Les observations des peuplades non structurées socialement montrent qu’ils se battaient (c’est le cas des amérindiens par exemple et exécutaient leur prisonnier (il y avait quelques exceptions) et pratiquant le scalp qui est attesté bien avant l'irruption de la civilisation occidentale.
Ni brute ni agneau, l’homme préhistorique dans les représentations picturales, les gravures, les tombes montrent que vraisemblablement la mort était parfois donnée volontairement en dehors de tout contexte d'affrontement. Concernant le paléolithique supérieur, on a retrouvé en Moravie (à Dolni Vestonice) une tombe contenant plusieurs corps : on peut bien sûr penser à la concomitance de décès mais le positionnement de la femme et des deux jeunes hommes intriguent les archéologues. L'anthropophagie a même été mise en évidence sur des ossements trouvés en Croatie et datée de -100 000. Dans une grotte de Sicile, la grotte de l’Addaura , près de Palerme on voit neuf personnages debout autour de deux personnages allongés sur le ventre , placés dans une position inconfortable : jambes repliées pieds liées par une corde dont l'extrémité est un noeud coulant enserrant leur gorge.
Il existe d'autres exemples de représentation de violence que les archéologues soupçonnent être des exécutions : on peut certes discuter de savoir s'il s'agit d'exécution sacrificielle ou d'exécution de prisonniers, quelles que soient les motifs qui ont présidé à leur exécution.
La preuve archéologique de violence existe également chez l'homme de Neandertal et de multiples exemples ont été identifiés au néolithique. Cela pose d'ailleurs le problème de l'esclavage et de l'organisation sociale de ces sociétés par définition ne nous ont laissé aucune trace écrite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ARFALZ
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 60
Localisation : PAYS DE LOIRE
Emploi : Direction Ressources Humaines
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: rectification   Lun 8 Nov 2010 - 13:06

Milles excuses: les grottes ornées que je cite sont celles de Lascaux, Font-De-Gaume (peintures polychromes) et Combarelles (gravures) dans le Périgord et plus précisemment, la vallée de la Vézere ... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1522
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: La mort violente durant la préhistoire   Lun 8 Nov 2010 - 19:25

(Je me suis permis de fusionner les sujets)

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 57
Localisation : en Margeride
Emploi : Oui
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Des crânes utilisés comme bols   Jeu 31 Mar 2011 - 20:04

Des crânes sculptés (grossièrement) et utilisés comme bols : rite macabre ? L'affaire est vieille de 14 700 ans et a été classée sans suite, jusqu'à ce que les restes des victimes soient exhumés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 57
Localisation : en Margeride
Emploi : Oui
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Une famille de Neandertal cannibalisée   Sam 2 Avr 2011 - 4:57

L'homme est-il bon ?

Une découverte archéologique confirme qu'à l'époque de Neandertal le cannibalisme existait. Adultes, enfants, tout se tuait, se cuisinait et se dégustait sans vergogne. Cela fait donc longtemps que l'homme est un prédateur pour ses congénères. Il n'en a pas l'exclusivité dans le monde animal, mais le mythe du bon sauvage et de la bonté naturelle de l'homme en prend un coup... de plus.
tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort violente durant la préhistoire   Sam 2 Avr 2011 - 13:15

Bonjour Arnold,

Peut-on se poser la question de bonté ou pas pour ce cannibalisme ? Est-on sûr que les auteurs avaient eu le choix quand ils ont procédé à cet acte ? Il est possible qu'ils ne l'aient pas eu.
Revenir en haut Aller en bas
jihem
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 54
Localisation : annecy, haute savoie
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: La mort violente durant la préhistoire   Sam 2 Avr 2011 - 17:00

Le cannibalisme n'est pas établi de manière formelle, et certainement pas généralisée, pour ce que les archéologues connaissent actuellement. Les paléopathologues notent bien des traces de désarticulation, mais il est possible qu'il s'agisse de traitements post mortems sans que le cannibalisme soit établi.
Pour le cas cité, il peut tout à fait s'agir d'un acte isolé, de conséquences d'une disette; et...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ARFALZ
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 60
Localisation : PAYS DE LOIRE
Emploi : Direction Ressources Humaines
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: PRECISIONS   Dim 3 Avr 2011 - 19:26

Non Jihem, il ne s'agit pas d'un acte isolé: sans inventorier ces cas, il existe un cannibaliste alimentaire (fouilles de la grotte de Fontbréga à Salernes/var ou grotte des Perrats à Agris CHARENTE) reonnaissable entre autres à l'analogie de traitement des restes osseux d'humains et d'animaux (stries, brisures pour extraire la moelle etc..).

Le cannibalisme est bien atesté de manière formelle tant au paléolithique, qu'au mésolithique ou au néolithique...

Mercattore pose une question intéressante sur les motivations de certaines pratiques qui ont pu être nécesaire ou intégrées à un rituel de mise à mort... J'y reviendrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 57
Localisation : en Margeride
Emploi : Oui
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Il y a "bon" et "bon"   Lun 4 Avr 2011 - 3:09

mercattore a écrit:
Peut-on se poser la question de bonté ou pas pour ce cannibalisme ? (...)

C'était une tentative de jeu de mot sur le fait que l'homme est parfois bon à manger...
Une idée chipée à Moebius, dont le titre d'un album était précisément "l'homme est-il bon ?".

Il est évident que les sentiments des hommes préhistoriques ne sont pas connus. Mais on peut aussi dire qu'ils tuaient des bêtes parce qu'ils étaient obligés de le faire (pour se nourrir, entre autres), c'est le lot de toute espèce prédatrice, mais c'est une des seules espèces qui mange ses semblables... Je parle bien d'espèce et pas d'individu, vu qu'on ne sait rien des individus qui ont mangé leurs congénères dans le cas évoqué par le blog.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort violente durant la préhistoire   Lun 4 Avr 2011 - 8:18

Un peu gros, je n'avais pas saisi le jeu de mots. Suis bon à pendre
Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1522
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: La mort violente durant la préhistoire   Lun 4 Avr 2011 - 19:06

Les motivations sont également à examiner.

Certains cas de cannibalisme connus avaient une origine rituelle ou religieuse et n'étaient pas dues à l'appétit de l'anthropophage.

En dévorant son prochain on devenait plus fort car sa personnalité venait s'ajoutait à celle du cannibale.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort violente durant la préhistoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mort violente durant la préhistoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un condamné à mort s'est échappé - film de Bresson
» Passage au point mort avant l''arret
» Ferdinand LIPS est mort...et Brett kebble a été assassiné
» Vivre après la mort de l’euro. Les éditoriaux de Jacques Cheminade
» La mort des gros HYIP est maintenant inévitable.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: DEATH PENALTY, PENA DI MORTE, TODESSTRAFE, etc...-
Sauter vers: