La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le dépôt de la guillotine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 45
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Mar 16 Nov 2010 - 12:25

Merci pour vos retours d'expérience ARFALZ. Smile

Il faudra que je me penche sur ce système un de ces jours...

Bonne journée.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ARFALZ
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 59
Localisation : PAYS DE LOIRE
Emploi : Direction Ressources Humaines
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: de rien   Mar 16 Nov 2010 - 12:45

De rien CARNIFEX. sur vôtre IPHONE, vous pouvez télécharger DRAGON SEARCH (gratuit)....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Mar 16 Nov 2010 - 14:03

C'est surtout un bis repetita de problèmes de canaux carpiens qui me poussent vers ce type de logitiel... mais pour le moment, les impératifs financiers passent avant les impératifs physiques. En tout cas, je suivrai tout particulièrement vos posts en la matière.
Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
ARFALZ
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 59
Localisation : PAYS DE LOIRE
Emploi : Direction Ressources Humaines
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: Michel-j   Mar 16 Nov 2010 - 15:36

Je vous signale michel-j que la version 10 se trouve encore en vente (je l'ai vu à 47 euros et franchement, même si la 11 est plus évolué en commande du PC, la version 10 est déjà très bien).

Pour le syndrome du canal carpien, l'électrothérapie antalgique donne de bons résultats Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Sam 20 Nov 2010 - 12:18

17 juin 1939. Dernière exécution publique (Weidmann).

Les exécutions publiques sont supprimées. Elles se dérouleront désormais à l'intérieur d'un établissement pénitentiaire.

Décret du 24 juin 1939.


Seules seront admises à assister à l'exécution les personnes indiquées ci-après :
1° — Le président de la cour d'assises ou, à défaut, un magistrat désigné par le premier président;

2° — L'officier du ministère public désigné par le procureur général;

3° — Un juge du tribunal d'exécution;

4° — Le greffier de la cour d'assises ou, à défaut un greffier du tribunal du lieu d'exécution;

5° — Les défenseurs du condamné;

6° — Un ministre du culte;

7° — Le directeur de l'établissement pénitentiaire;

8° — Le commissaire de police et, s'il y a lieu, les agents de la force publique requis par le procureur général ou le procureur de la République;

9° — Le médecin de la prison ou, à son défaut, un médecin désigné par le procureur de la Répubique.
Revenir en haut Aller en bas
ARFALZ
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 59
Localisation : PAYS DE LOIRE
Emploi : Direction Ressources Humaines
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: bonjour Mercattore   Sam 20 Nov 2010 - 14:24

Et merci encore Mercattore pour es efforts que vous faîtes pour nous faire partager vos connaissances. Je vais abuser de votre gentillesse, mais une question m'interpelle: la liste des gens que vous décrivez étaient présents au réveil du condamné, mais l'accompagnaient ils jusqu'au pied de la guillotine?

Il me semble que certains avocats ne voulaient pas assiter à cette horreur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Sam 20 Nov 2010 - 15:12

Il y a sur ce forum des personnes plus qualifiées que moi sur ce sujet. Elles apporteront des précisions ou des rectifications si elles le désirent.
Les avocats pouvaient accompagner leur client jusqu'à quelques mètres de la guillotine, mais au pied, non. Effectivement, il eut des avocats qui n'assistèrent pas leur client à l'exécution, sensibilité trop forte sans doute, mais on sait que tous les protogonistes assistant à une exécution étaient en général très mal à l'aise.
Je ne me souviens plus où, mais j'avais mentionné un post où était indiqué le premier avocat qui, pour la première fois, pour la ville de Paris, avait accompagné son client lors d'un exécution publique (boulevard Arago, mais à quelle date ? A rechercher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Sam 20 Nov 2010 - 18:21

Pour ce que j'en sais lors des exécutions internes à la prison de Douai, deux tentures noires étaient tendues devant la double porte vitrée de la "cour d'honneur"... donnant sur le petit perron en bas des marches duquel était installée la "bécane"... Moins de dix seconde s'écoulaient entre la chute du couperet et le franchissement de ces dais... en deçà desquels restaient les âmes sensibles. C'est à dire que les avocats conservaient en dernière image de leur client sa disparition entre les tentures, et le bruit de la chute du couteau.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Mer 13 Avr 2011 - 13:23

Aujourd'hui : LÀ ÉTAIT LA VEUVE. Où plutôt les Veuves.

Revenir en haut Aller en bas
Benny
Monsieur de Paris


Nombre de messages : 532
Age : 46
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Mer 13 Avr 2011 - 13:46

Étrange qu'elles aient été stockées dans des lieux privés, comme si elles appartenaient à l'exécuteur.
A voir plutôt comme une voiture de fonction qu'on laisse chez soi, en fait.
Peu sécurisé à première vues, ces locaux. pas un seul anarchiste qui aie voulu les détruire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Mer 13 Avr 2011 - 13:53

Le petit immeuble de 1 étage a remplacé le hangar.
Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 45
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Jeu 14 Avr 2011 - 13:05

Benny a écrit:
Étrange qu'elles aient été stockées dans des lieux privés, comme si elles appartenaient à l'exécuteur.
A voir plutôt comme une voiture de fonction qu'on laisse chez soi, en fait.
Peu sécurisé à première vues, ces locaux. pas un seul anarchiste qui aie voulu les détruire ?

En fait, l'Etat voulait ainsi se démarquer de cette machine infamante, en abandonnant à l'exécuteur le soin de sa garde et de son entretien.

Je ne crois pas avoir lu des tentatives anarchistes contre la machine, mais plutôt contre l'exécuteur, particulièrement durant la guerre d'Algérie où Obrecht (l'exécuteur d'alors) avait été agressé dans la rue pour sa fonction.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 45
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Dim 24 Juil 2011 - 18:24

Citation :
Le petit rentier de la rue Billancourt...
Laughing

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2436
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Lun 25 Juil 2011 - 19:05

http://www.carnavalet.paris.fr/fr/collections/remise-de-la-guillotine-60-rue-de-la-folie-regnault
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tsasapala
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 54
Localisation : Marche - L'Italie dans une Region!
Emploi : zoologiste
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Lun 24 Oct 2011 - 16:10


Le garage aujourd'hui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5649
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Remise de la guillotine – 60, rue de la Folie-Reignault   Mer 30 Mai 2012 - 15:26


Remise de la guillotine – 60, rue de la Folie-Reignault



Emmanuel Marie Joseph Pottier, 1901 - Tirage sur papier albuminé 13 cm x 17,5 cm - Ph 9641

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2436
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Mer 30 Mai 2012 - 19:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: A propos des six guillotines de M. Deibler   Lun 16 Juil 2012 - 19:33

Bonjour, Wink

A propos des six guillotines de M. Deibler, voici un deuxième article sur ce sujet. Voir page 1 de ce topic le premier article du quotidien Le Gaulois.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Surprise, les pays auxquels elles étaient destinées diffèrent singulièrement du premier article.

Transcription.

Quotidien Le Figaro, 12 août 1890.
Source : gallica.bnf.fr

LE SEXTUOR DE M. DEIBLER

Il y a bientôt trois mois, alors que tout le monde parlait de la fameuse expérience d'exécution électrique qu'allaient faire les Américains, j'ai dit ce que je pensais sur cette innovation. Bien que la croyant beaucoup mieux préparée qu'elle ne l'était en réalité, je disais qu'à aucun des points de vue visés, propreté, sûreté, humanité, elle ne me paraissait préférable à la guillotine. Le résultat m'a donné amplement raison. Le patient a souffert atrocement, on a eu toutes les peines du monde à ne pas le manquer, et on a fini par le cuire de la façon la plus répugnante qu'on puisse imaginer.

« Parions qu'au bout de quelques expériences, les Américains, gens pratiques, s'empresseront d'y renoncer », disais-je en terminant. C'est déjà chose faite et les philanthropes qui voyaient en rêve la machine électrique installée à la Roquette peuvent en faire leur deuil. Je crois, du reste, que l'administration française ne se faisait pas, elle non plus, grande illusion sur le mode d'exécution tant prôné, car elle n'a pas attendu le résultat des expériences pour affirmer sa volonté de conserver le système ancien. La preuve, c'est qu'elle vient de faire fabriquer six nouvelles guillotines. Vous avez bien lu six, une demi-douzaine complète. Pour qui tous ces instruments? Pour les colonies.

Voilà déjà longtemps, en effet, que nos Français d'outre-mer demandent avec instance d'être traités sur le même pied que ceux de la mère-patrie. On s'est rendu à leur désir. Ils ont des tribunaux, ils ont des bureaux de poste, ils ont des députés et des sénateurs, on va leur donner des guillotines.
C'était urgent, du reste. Vous souvenez-vous qu'on s'est plaint de la mauvaise réussite des exécutions en Algérie ? Raseneuf, l'exécuteur — qui, soit dit en passant, est le beau-père de M. Deibler — s'est justifié du reproche de maladresse en démontrant que son instrument, construit sur un modèle démodé, vieux, usé, fourbu, ne vibrait plus sous l'archet... pardon! sous le déclic. Il était de toute justice de lui en envoyer un neuf et, pendant qu'on y était, on en a fait faire pour ses collègues.

C'est dans la remise des bois de justice que les ateliers ont été installés. Très curieuse déjà par elle-même, cette remise. Elle est située rue de la Folie-Regnault, presque à l'angle du passage du même nom. C'est une construction bizarre, n'ayant qu'un rez-de-chaussée très haut, surmonté d'un toit en V renversé, comme on en voit beaucoup en Normandie. Le sommet est très élevé, l'angle du pignon très aigu, de sorte qu'on se demande de loin si le bâtiment a été construit pour une chapelle, un théâtre ou un pigeonnier. Cela tient des trois en effet.

A la façade, point de fenêtre rien qu'une porte peinte en brun et ornée d'une serrure solide une serrure de prison. Ce magasin ne contient d'habitude que les deux guillotines, celle qui sert à Paris et l'autre, un peu plus petite, que l'on transporte en province. C'est celle-là que M. Roch avait baptisée du nom charmant de Bijou c'est celle-là, dis-je, a servi de modèle.

Les deux entrepreneurs ont été M. Heurtelou pour la menuiserie et Briasson pour la ferrure. Mais c'est M. Deibler lui-même qui a dirigé les travaux. Il était là du matin au soir, surveillant, examinant, critiquant, donnant aux ouvriers les indications nécessaires pour ce travail qui leur était naturellement peu familier. Il y consacrait tellement sa vie qu'on ne le voyait presque plus à son domicile, 3, rue Vicq-d'Azir. Si vous alliez le demander, la concierge vous répondrait
— M. Deibler ne reçoit pas !…
— ???
— Non. D'abord, il n'est pas ici. Il est à sa campagne. Si vous avez quelque chose à lui faire dire ou à lui demander, il faut écrire. Vous me remettrez la lettre et je me chargerai de la lui faire parvenir.

Et, pendant qu'on croyait M. Deibler nonchalamment couché, nouveau Tityre, à l'ombre d'un hêtre sub termine fagi, ou bien encore occupé à planter des choux et à semer des radis roses, il dressait des montants, ajustait des lunettes, équilibrait des bascules et essayait des couperets. Sous son habile direction tout cela a pris figure et bientôt M. Deibler s'est vu en possession de six jolies petites « Louisettes » d'aspect aussi séduisant pour lui que leur maman, le Bijou. Un sextuor qu'il a fait ranger sur une seule file et dont, en virtuose consommer il a expérimenté le jeu. Il paraît que c'était merveilleux de réussite, à regretter de ne pouvoir faire qu'une répétition, au lieu d'une représentation « pour de vrai ».

Inutile de dire que, malgré toutes les précautions prises, la nouvelle de la mystérieuse besogne avait transpiré dans le quartier. Lorsque M. Deibler était là, lui qui n'aime pas qu'on marche dans ses plates-bandes, il prenait bien soin de fermerà double tour la porte de « sa campagne ».
Mais aussitôt qu'il avait le dos tourné et que les ouvriers entr'ouvraient la porte pour prendre un peu d'air, immédiatement une tête curieuse se glissait dans l'interstice, inconsciente du péril auquel elle s'exposait. Voyez-vous en |effet les ouvriers pris de vertige à la vue de ces apparitions fugitives et dressant une des lunettes au ras de la porte entrebâillée.
Brrr…
C'est comme cela qu'on a été, malgré M.Deibler, au courant jour par jour des progrès de la construction et qu'on sait que, depuis huit jours, les six guillotines sont toutes prêtes.

D'après ce que j'ai pu savoir, il y en a une pour l'Algérie, une pour Tunis, une pour le Tonkin, une pour la Cochinchine et une pour le Sénégal. A qui est destinée la sixième ? Il m'a été impossible de le découvrir. Selon les uns, elle serait pour la Martinique, selon les autres pour le Dahomey simple façon de montrer au farouche roi nègre que nous savons couper les têtes plus proprement que lui. Il y a même des gens qui prétendent qu'elle a été commandée pour la Suède, où l'on décapite à la hache et où on veut essayer un procédé moins barbare et plus facile. En réalité, je crois qu'elle ira tout simplement en Corse, afin d'éviter, le cas échéant, des formalités, des difficultés et des dépenses comme il y en a eu pour l'exécution de Rocchini.

Quoi qu'il en soit, les six machines sont là, toutes montées, et je vous assure que c'est un spectacle qui vaut la peine d'être vu. Seulement, il faut se presser, car elles doivent partir d'un jour à l'autre, et rares maintenant seront les favorisés qui pourront jouir du coup d'œil imposant que présente le sextuor de M. Deibler.

Georges Grison.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Récapitulons :

Georges Grison :

- L'Algérie
- La Cochinchine *
- Le Sénégal
- Le Tonkin *
- Tunis
- ?


X :

- Cayenne
- L'Indochine *
- Saint-Laurent-du-Maroni
- Saint-Pierre et Miquelon
- Tahiti
- Le Tonkin *


Il n'y a que deux pays communs aux deux journalistes, le Tonkin * et l'Indochine * (Cochinchine) .
Alors ? Grison me semble quand même un journaliste plus éclairé que X sur la guillotine, il s'y est intéressé de façon assidue, a écrit un bouquin sur les exécutions, mais...?





Revenir en haut Aller en bas
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Mer 18 Juil 2012 - 0:29

Grison indique deux destinations qui n'ont jamais recu une guillotine du nouveau modele:

- La Tunisie etait desservie par le bourreau d'Alger avec sa guillotine. Elle n'a jamais eut sa propre guillotine.

- La photo connue de l'execution de Birama Kande en 1899 au Senegal montre une guillotine type 1792, dix ans apres la construction des six machines de Mr Deibler.

- La guillotine d'Algerie etait deja en service en 1870 d'apres le decret Cremieux. Elle est restee en service jusqu'a la fin de la guerre d'Algerie. La deuxieme guillotine d'Algerie n'est arrivee qu'en 1958. Rasseneux a ete congedie apres l'execution ratee dont il parle et Lapeyre a pris sa place et a continue a utiliser la meme guillotine qui n'avait que 20 ans en 1889.

Par contre les six destinations de la liste de X ont toutes eu une guillotine du type Berger... et 5 les ont a ce jour. Seule la guillotine de Cayenne a disparu. La liste de X est beaucoup plus vraisemblable.

La recherche de Grison est tres suspecte:
La guillotine de Suede fut livree en 1903 et fut construite par Deschamps en meme temps que celle de la Nouvelle Caledonie.
La meme guillotine etait utilisee a Paris et en province.
Le "bijou" n'a jamais existe c'est une legende.
Les deux guillotines de la Folie Regnault etaient identiques.
Heurteloup a construit les guillotines dans ses ateliers. Seuls l'assemblage et les essais ont ete fait dans le garage de la Folie Regnault.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Mer 18 Juil 2012 - 11:17

Wink Ce Georges Grison n'est donc pas fiable ! Twisted Evil On se demande où il prenait ses sources ?
A se demander s'il n'inventait pas ses écrits ?
Merci pour ces renseignements, Boisdejustice.
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5649
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Mer 18 Juil 2012 - 16:15

Faire la part du vrai et du faux n'est pas toujours évident pour les non spécialistes. Merci de nous faire partager vos connaissances, Boisdejustice. sunny

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Jeu 19 Juil 2012 - 1:30

Je pense que Jourdan a des informations plus fiable que les miennes sur le sujet.

Voici une correspondance échangée entre l'administration de St Pierre et Miquelon et son autorité de tutelle, la dépêche n° 368 du 13 octobre 1890 du Sous-secrétaire d’Etat de la Marine et des Colonies au Gouverneur précise :
Comme suite à ma dépêche du 18 novembre dernier (1889) vous annonçant l’achat et l’envoi d’une guillotine, j’ai l’honneur de vous informer que les membres de la commission des Recettes coloniales, qui ont procédé à l’examen et à la réception des bois de justice, ont paru craindre qu’en raison de la délicatesse de certains de leurs organes, le montage et le maniement de ces appareils ne donnent lieu à de cruels mécomptes, si on ne les accompagnait d’indications précises sur la manière de les faire fonctionner.
Ils ont par suite émis l’avis qu’il était indispensable de faire suivre chacun de ces instruments d’une légende explicative.
Je vous envoie ci-inclus un exemplaire de cette instruction, rédigée par M. l’Ingénieur Corradi, qui a été plus particulièrement chargé de suivre les détails de la recette des guillotines, achetées récemment pour les colonies.

Cette depeche indique sans aucun doute que la guillotine exposee a St Pierre et Miquelon a ete commandee apres l'execution de Neel et faisait partie de ce groupe de six guillotines "achetées récemment pour les colonies".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2436
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Maison-couperet   Sam 6 Oct 2012 - 9:13

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fausta
Condamné à mort


Nombre de messages : 1
Age : 45
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Jeu 5 Déc 2013 - 12:53

Bonjour,

Savez-vous quand la guillotine a quitté la rue de la Folie-Regnault?

Merci!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tof1
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 51
Localisation : MONTPELLIER
Emploi : transport routier
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   Jeu 5 Déc 2013 - 13:08


Bonjour et bienvenue ici!!


Tiré de la première page:


"Les Bois de Justice furent entreposes a la Prison de Fresnes de 1978 a 1981."


Avant cette date aucune idée mais vous serez bientôt éclairé!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le dépôt de la guillotine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dépôt de la guillotine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» The guillotine from Kiev Museum of the War
» La guillotine du Caveau des oubliettes
» Les réactions des condamnés face à la guillotine
» Guillotine ayant exécuté Louis XVI ?
» La guillotine à Angers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LA VEUVE-
Sauter vers: