La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le bourreau de Corse de 1870 à 1875

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Jeu 1 Sep 2011 - 12:25

Je réponds sous le contrôle de notre ami Jourdan, mais il n'y a aucun rapport entre le fait d'être 2° classe à Paris après avoir été adjoint en Corse.Berger était, de plus, le gendre de Roch, ce qui prouve que ce dernier ne pratiquait pas le népotisme...Ce qui est amusant, c'est que ces querelles de préséance semblent être à l'origine de l'équipe Roch/Berger en Algérie, quoiqu'avec des personnes différentes !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Dim 4 Sep 2011 - 18:56

mwamwa1966 a écrit:
Bonsoir,mwamwa1966 !
La mise à l'écart quasi-systématique de Berger par Louis Deibler provient, à mon sens, du fait que ledit Berger espérait bien succéder à Nicolas Roch lors du décès de ce dernier, puisqu'il était plus ancien que Louis Deibler dans l'équipe Heidenreich, prédécesseur de Roch.C'est Deibler (1° classe) qui fut choisi, Berger n'étant que de 2° classe.
Pourquoi ??? Jourdan a peut-être des lumières... Berger avait été adjoint en Corse...est-ce la raison ?


Bonjour,
Une question encore : vous dites que la raison pour laquelle Berger n'avait pas été choisi pour remplacer Roch était qu'il était deuxième classe.
Voulez-vous dire qu'il était toujours deuxième classe parce qu'il était adjoint en Corse ?
En quoi cela influait-il sur son statut dans la hiérarchie ?
Bonsoir, mwamwa1966 !
La réponse à votre question sur les mauvaises relations Deibler (père)/Berger se trouve, comme je le pensais, dans le blog de notre ami Jourdan,accessible via son profil du forum.C'est un post en date du 18/06/2009, intitulé "Querelles de famille".
Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
mwamwa1966
Aide confirmé


Nombre de messages : 46
Age : 51
Date d'inscription : 21/07/2010

MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Lun 5 Sep 2011 - 11:11

Bonjour,
concernant Berger et "sa" guillotine, j'ai encore quelques questions :
est-ce lorsqu'il était aide-bourreau en Corse que Berger perfectionna sa guillotine ?
Et au fait, quels perfectionnements apporta-t-il à son "instrument"?
Merci par avance pour vos toujours judicieux renseignements !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Lun 5 Sep 2011 - 18:51

mwamwa1966 a écrit:
Bonjour,
concernant Berger et "sa" guillotine, j'ai encore quelques questions :
est-ce lorsqu'il était aide-bourreau en Corse que Berger perfectionna sa guillotine ?
Et au fait, quels perfectionnements apporta-t-il à son "instrument"?
Merci par avance pour vos toujours judicieux renseignements !
Pour l'aspect technique, si vous lisez l'anglais, le site de notre ami Boisdejustice est incontournable Idea
Sinon, faites une recherche sur Google, mais il y a boire et à manger dans les résultats...
En ce qui concerne Berger proprement dit, on fit appel à lui au tout début de 1872 à cause de sa profession d'ébéniste, car la Commune avait détruit les deux machines en cours de construction et il fallait les remplacer.Il fut donc transféré de Corse pour ce travail, puis ensuite nommé adjoint de 2° classe le 06/04/1872, en même temps qu'Etienne, dans l'équipe de N. Roch, où L. Deibler était 1° adjoint.(Source : J. Delarue)
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Mar 6 Sep 2011 - 4:16

D'apres la majorite des documents historiques Leon Berger construisit la guillotine d'Algerie vers 1868 (avec Desmoret). Je ne suis pas sur qu'elle etait destinee a l'Algerie pour commencer (L'executeur d'Agen a ete mentionne comme le client original de cette guillotine et Jourdan ecrit qu'elle etait destinee a une execution en Corse)
Le decret "Cremieux" du 25 Novembre 1870 qui abolit les executeurs regionnaux et l'echafaud ordonne aussi que 2 nouvelles guillotines "établies sur le modèle adopté en Algérie, seront construites et entretenues à Paris". Leon Berger aurait ete embauche pour construire ces guillotines. Les machines detruites pendant La Commune etaient peut-etre ces nouvelles guillotines en cour de construction ou bien l'ancienne guillotine utilisee a Paris avant 1870. Les deux hypotheses ont ete proposees.
En tout cas le nouveau modele de guillotine - le modele Algerien "ameliore" - fut utilise pour la premiere fois le 13 Novembre 1871 au Mans. Jourdan pourra peut-etre ajouter quelques precisions?

La nouvelle guillotine "Berger" est completement differente du modele 1792 qui la precede, on ne peut pas simplement parler de "perfectionnements": La pince a ressorts et le levier de declenchement, les amortisseurs, le systeme de verouillage de la lunette, le mouton a roulettes, la bascule a roulettes, la bassine en zinc, le patin en forme de croix pour permettre le montage directement au sol, les jambes de force en metal, l'apport de jambes de force laterales, les charnieres et les joints boulonnes pour faciliter le montage et demontage... etc.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
mwamwa1966
Aide confirmé


Nombre de messages : 46
Age : 51
Date d'inscription : 21/07/2010

MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Mar 6 Sep 2011 - 10:52

Merci pour ces réponses et ces précisions.
Autres questions (pardonnez mon ignorance) :
Avant la suppression des bourreaux régionaux, il existait une guillotine par région ?
Au total, combien y avait-il d'équipes de bourreaux en région ?
Si oui, que sont-elles devenues ?
Merci encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Mar 6 Sep 2011 - 12:11

mwamwa1966 a écrit:
Merci pour ces réponses et ces précisions.
Autres questions (pardonnez mon ignorance) :
Avant la suppression des bourreaux régionaux, il existait une guillotine par région ?
Au total, combien y avait-il d'équipes de bourreaux en région ?
Si oui, que sont-elles devenues ?
Merci encore...
Bonjour, mwamwa1966 !
Ne vous excusez pas pour votre ignorance, nous avons tous plus à apprendre qu'à enseigner... study
Les réponses que vous cherchez se trouvent en quasi-totalité dans la somme de Jacques Delarue,"Le Métier de Bourreau", dont je vous recommande vivement la lecture ! On le trouve sans difficulté sur Internet, je viens de le voir sur Abebooks , compter dans les 15 € .
Bonnes recherches !
Revenir en haut Aller en bas
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Mar 6 Sep 2011 - 14:22

Guillotine 1792, dite "Schmidt":



Guillotine 1871, dite "Berger":

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
mwamwa1966
Aide confirmé


Nombre de messages : 46
Age : 51
Date d'inscription : 21/07/2010

MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Mer 30 Nov 2011 - 9:20

Bonjour,
une nouvelle question à soumettre à votre sagacité : le décret créùmieux de 1870 stipule que concernant la charge de bourreau provincial, il ne concerne pas la Corse et l'Algérie.
En 1875, la Corse entre dans le droit commun.
Connaissez-vous le texte de droit par lequel cette état de droit est modifié?
Si oui, ou puis-je en trouver le texte exact ?
Merci par avance (je suis sûr que vous avez la réponse à cette question...!)
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
niavlys1980
Bourreau de village


Nombre de messages : 79
Age : 37
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Le bourreau de Corse   Mer 30 Nov 2011 - 9:31


2012-07-11 par Adelayde


Dernière édition par niavlys1980 le Jeu 5 Juil 2012 - 0:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Mer 30 Nov 2011 - 9:44

Bonjour, niavlys1980 !
Merci pour ce décret...texte des plus anachroniques, puisque le poste d'exécuteur pour la Corse était vacant depuis 1873...!
Pensait-on à le réactiver ? Que vous en semble ? Les lumières de Jourdan seraient bienvenues Idea
Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Jourdan coupe tête
Bourreau départemental
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Mer 30 Nov 2011 - 14:38



La rue où habitait le bourreau de Bastia

Les postes d’exécuteur et d’exécuteur-adjoint de la Corse n’ont jamais été vacants et ont été occupés jusqu’en octobre 1875.
L’exécuteur en place, depuis 1853, était Louis Henry Desmorets. Il fut placé en disponibilité, en septembre 1874, et remplacé par Désiré Herman, ancien exécuteur de Riom (Puy-de-dôme) dont le poste avait été supprimé par le décret du 1er janvier 1871. Il se retira à Nîmes où il mourut en 1889.
Son adjoint depuis 1863, Alphonse-Léon Berger, fut rappelé en urgence à Paris (où on avait besoin de ses talents), en juillet 1871, et remplacé par Georges Canhy dit Bornacini, ancien exécuteur adjoint à Aix-en-Provence.
Pendant tout le temps de leur exercice, Herman et Bornacini n’eurent à procéder à aucune exécution. Ils quittèrent la Corse en 1875. Le premier se retira définitivement du métier pour revenir à Riom. Le second, par contre, continua sa carrière en Algérie, où il fut adjoint jusqu’en 1884. Après avoir été destitué suite à son comportement lors d’une exécution, il y fut à nouveau renvoyé, en octobre 1886. Il n’y resta que peu de temps, rentra en France et mourut à Aix au début de l’année 1889. Ses descendants habitent encore la région.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdebourreaux.blogspot.com/
mwamwa1966
Aide confirmé


Nombre de messages : 46
Age : 51
Date d'inscription : 21/07/2010

MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   Jeu 1 Déc 2011 - 23:04

Comme toujours réponse ultra précise.
Merci mille fois.
A propos, je n'ai pas vérifié directement mais il semblerait que le musée de Bastia détienne un couperet de guillotine.
Cela peut vous intéresser.
Merci encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bourreau de Corse de 1870 à 1875   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bourreau de Corse de 1870 à 1875
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le bourreau de Corse de 1870 à 1875
» Bourreau corse victime de sa propre veuve ?
» Flamby : de la Corse au continent
» Paroles de bourreau - Le Monde Magazine
» Petit - premier bourreau en Nouvelle-Calédonie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: CES MESSIEURS DU PETIT MATIN-
Sauter vers: