La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Auguste Vaillant - 1894

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pibrac
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Guyane française
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Auguste Vaillant - 1894   Lun 14 Déc 2009 - 20:30

Exécution de l'anarchiste Auguste Vaillant,le 5 Février 1894.
Reprenez-moi si je me trompe,mais n'est-ce pas Louis Deibler avec son "huit-reflets"???
Je viens d'éditer mon message car il s'agit d'Anatole,autant pour moi!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1238
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   Lun 14 Déc 2009 - 23:06

C'est bien Louis, et non Anatole, qui a exécuté Vaillant ! Smile

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Pibrac
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Guyane française
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   Lun 14 Déc 2009 - 23:08

Merci pour la précision,j'avais un doute!!!
Il y a donc une petite erreur dans la liste des "clients" d'Anatole,postée je crois par BoisdeJustice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1238
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   Lun 14 Déc 2009 - 23:25

Que non pas !!!

Anatole était bien présent pour l'exécution de Vaillant, mais en tant qu'adjoint de seconde classe, et non de chef. Il est possible que l'un des aides qui soutient le condamné ne soit autre que le futur grand bourreau...

La liste de Bois de Justice, loin d'être erronée, recense l'intégralité des condamnés à la mort desquels Anatole Deibler a participé, c'est à dire 395 au total, et 299 en tant que chef depuis 1899.

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Pibrac
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Guyane française
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   Lun 14 Déc 2009 - 23:37

Sywan a écrit:
Que non pas !!!

Anatole était bien présent pour l'exécution de Vaillant, mais en tant qu'adjoint de seconde classe, et non de chef. Il est possible que l'un des aides qui soutient le condamné ne soit autre que le futur grand bourreau...

La liste de Bois de Justice, loin d'être erronée, recense l'intégralité des condamnés à la mort desquels Anatole Deibler a participé, c'est à dire 395 au total, et 299 en tant que chef depuis 1899.

Regrettable confusion de ma part!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2455
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   Sam 23 Juil 2011 - 23:53

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5472507/f1.image.r=guillotine.langFR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   Jeu 23 Fév 2012 - 10:38


Le 9 décembre 1893, Auguste VAILLANT jette une bombe en plein hémicycle de l'Assemblée Nationale




Petit Journal Illustré du 23 décembre 1893


Auguste VAILLANT





Photo : Site de Sylvain/Nemo






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   Jeu 12 Avr 2012 - 14:41


J’ai reçu cette très belle image



Exécution d’Auguste Vaillant


http://anarcoefemerides.balearweb.net/post/108188

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtane
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 916
Age : 62
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   Mer 7 Nov 2012 - 20:07



Exécution d'Auguste VAILLANT : La toilette du condamné



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Sarah Bernhardt et Auguste Vaillant   Jeu 9 Mai 2013 - 15:01


Sarah Bernhardt et Auguste Vaillant
-----=-----

« La dernière exécution à laquelle j'assistai fut celle de Vaillant, l'anarchiste. C'était un homme énergique et doux, aux idées très avancées, mais pas beaucoup plus avancées que ceux qui, depuis, montèrent au pouvoir.

» Il me demandait très souvent des places pour mon théâtre, qui était alors la Renaissance, étant trop pauvre pour se donner le luxe des arts. Ah ! la pauvreté ! Quelle triste conseillère ! Et qu'il faudrait être doux à ceux qui souffrent de la misère.

» Un jour, Vaillant vint me voir dans ma loge. Je jouais Lorenzaccio (1). « Ah ! me dit-il, ce Florentin était un anarchiste comme moi ; mais il a tué le tyran, et non la tyrannie ! Ce n'est pas ainsi que moi je procéderai. » Quelques jours après, il jetait une bombe dans un endroit public : la Chambre des députés (2). Le pauvre fut moins habile que le Florentin qu'il semblait mépriser, car il ne tua personne et ne fit de tort réel qu'à son parti.

» J'avais dit qu'on me prévînt du jour de son exécution. Et le soir, au théâtre, un ami vint me dire que l'exécution serait pour le lendemain lundi, à sept heures du matin.

» Je partis après le théâtre et me rendis rue Merlin, au coin de la rue de la Roquette. Les rues étaient encore très animées, car c'était le Dimanche gras. On chantait, on riait, on dansait un peu partout. J'attendis toute la nuit. Je n'avais pu obtenir d'aller dans la prison. Je restai assise au balcon du premier étage que j'avais loué. La nuit glaciale et brumeuse m'enveloppait de sa tristesse. Je ne sentais pas le froid, car mon sang courait rapide dans mes veines. Les heures poussaient lentement les heures qui sonnaient dans le lointain : l'heure est morte ! vive l'heure ! Et j'entendais un bruit vague, étouffé, de pas, de chuchotements, de bois qui craque sourdement. Je ne me rendis compte de ce qu'étaient ces bruits étranges et mystérieux que lorsque l'aube me permit d'apercevoir l'échafaud dressé.

» Un homme vint éteindre les réverbères qui éclairaient la petite place de la Roquette. Un ciel anémique étendit sa pâle lumière au-dessus de nous. La foule s'était peu à peu amassée, mais restait en groupe compact. Les rues étaient barrées. De temps en temps, un homme indifférent et pressé écartait la foule, présentait une carte à un officier de paix, et disparaissait sous le porche de la prison. C'était un journaliste. J'en comptai plus de dix. Puis, tout à coup, les gardes de Paris, doublés pour la circonstance, car on craignait un coup de main des anarchistes, se rangèrent le long du triste piédestal.

» Sur un signal, les sabres furent mis au clair et la porte de la prison s'ouvrit. Vaillant parut, pâle, énergique et brave. Il cria d'une voix mâle et assurée : « Vive l'anarchie ! » Pas un cri ne répondit au sien. Il fut saisi, renversé sur la planche. Le couperet tomba avec un bruit ouaté. Le corps bascula. En une seconde l'échafaud fut démoli, la place balayée, les rues débarrées ; et la foule se rua sur la place, regardant par terre, cherchant une goutte de sang introuvable, humant, le nez en l'air, l'odeur du drame qui venait de se dérouler.

» Des femmes, des enfants, des hommes âgés, tout cela grouillait sur cette petite place où venait d'expirer un homme dans la plus angoissante des agonies. Un homme qui s'était fait l'apôtre de cette populace. Un homme qui réclamait pour cette gent grouillante toutes les libertés, tous les privilèges, tous les droits !

» Voilée, méconnaissable, je m'étais, au bras d'un ami, mêlée à la foule, et j'étais écœurée, désespérée : pas un mot de reconnaissance pour cet homme... Pas un murmure de vengeance... Pas une révolte... J'avais envie de crier : « Mais, tas de brutes ! baisez donc les pierres que le sang de ce pauvre fou a rougies à cause de vous ! pour vous ! croyant en vous ! » Mais je fus devancée par un voyou qui cria : « Demandez... demandez les derniers moments de Vaillant ! Demandez... demandez les détails!... Demandez ...demandez... »

» Oh ! Pauvre Vaillant ! Son corps décapité roulait vers Clamart. Et la foule, pour laquelle il avait pleuré, crié, expiré, s'égrenait lentement, nonchalante et ennuyée. Pauvre Vaillant ! il avait cependant de folles, mais généreuses idées ! »


(1) Vaillant ayant été guillotiné le 5 février 1894, il est impossible qu'il ait discuté avec Sarah Bernardt de Lorenzaccio, créé le 3 décembre 1896. Mais même si l'histoire est inventée, elle n'en est pas moins belle, et éclaire d'un jour intéressant le contexte politique dans lequel est créé Lorenzaccio, en pleine fièvre anarchiste.

(2) Le 9 décembre 1893.

Texte extrait de Ma double vie, mémoires de Sarah Bernardt - Charpentier et Fasquelle, 1907 - p.539. Pour accéder à l’ouvrage, clic ici :
http://ia700402.us.archive.org/19/items/madoublevie00bern/madoublevie00bern.pdf

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Auguste Vaillant jeune - Exécution   Jeu 9 Mai 2013 - 17:12




Auguste Vaillant jeune





L'exécution d'Auguste Vaillant

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Exécution d'Auguste Vaillant   Jeu 9 Mai 2013 - 20:19

Belle trouvaille que cette photo de la Roquette, Mme l'Administrateuse
Bien respectueusement
Revenir en haut Aller en bas
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   Ven 10 Mai 2013 - 2:07

La photo represente l'execution de Pierre Elysee Vaillat a Lons-le-Saulnier en 1897.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Une grooosse erreur   Ven 10 Mai 2013 - 9:17

Une grooosse erreur en effet, cher Pierrepoint ! Merci de l'avoir corrigée.

La photo piégeuse se trouve sur cette page :

http://erwandekeramoal.canalblog.com/archives/p60-10.html

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   Ven 10 Mai 2013 - 10:25

Adelayde a écrit:
Une grooosse erreur en effet, cher Pierrepoint ! Merci de l'avoir corrigée.

La photo piégeuse se trouve sur cette page :

http://erwandekeramoal.canalblog.com/archives/p60-10.html
Je vous remercie de vos remerciements, chère Mme l'Administrateuse...mais Boisdejustice pourrait en prendre ombrage, car c'est lui qui a découvert le poteau rose Smile
En tous cas, l'intitulé du blog est des plus plaisants !!!
Bonne journée sunny
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   Ven 10 Mai 2013 - 10:47

Mea-culpa, Boisdejustice... Embarassed

pierrepoint a écrit:
En tous cas, l'intitulé du blog est des plus plaisants !!!sunny

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Chambre des députés - la bombe de Vaillant   Mer 15 Mai 2013 - 14:29




La bombe d'Auguste Vaillant (reconstituée)

Source : archives de la Préfecture de police

Le 9 décembre 1893, Auguste Vaillant lance, depuis la tribune de la Chambre des députés, une bombe qui ne blessera - légèrement - qu’un député. Il déclare que son objectif n'était pas de tuer, mais de blesser. La réaction des députés ne se fait pas attendre : dès le 12 décembre, ils votent la première des lois dites "scélérates" qui visent particulièrement la presse anarchiste, la réduisant au silence.

Auguste Vaillant, 33 ans, sera condamné à mort et guillotiné le 5 février 1894.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Reconstitution de l'attentat   Dim 28 Juil 2013 - 15:41




Reconstitution de l'attentat - Illustration parue dans Le Petit Parisien.

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Rapport sur l'exécution d'Auguste Vaillant   Ven 11 Juil 2014 - 15:18

Rapport du chef de service de la Sûreté sur l’exécution d’Auguste Vaillant - 5 février 1894










Source : Archives de la préfecture de police de Paris

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Le testament d'Auguste Vaillant   Mer 24 Sep 2014 - 14:34

Le testament d'Auguste Vaillant






Source : Archives de la Préfecture de Police

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colt91
Bourreau de village


Nombre de messages : 56
Age : 69
Localisation : Vallée de Chevreuse (Sud Essonne)
Emploi : Ecrivain, journaliste, Expert judiciaire
Date d'inscription : 17/04/2015

MessageSujet: Sidonie, fille de Auguste Vaillant   Sam 30 Mai 2015 - 12:04

Bonjour à tous,

Je suis à la recherche d'un renseignement.

Après l'exécution d'Auguste Vaillant, sa fille prénommée Sidonie, alors âgée d'une dizaine d'années, a été élevée par Sébastien Faure, selon les dernières volontés de Vaillant.

Vers 1915/1920, elle aurait épousé un personnage célèbre, homme de lettres et membre de la légion d'Honneur (selon le terme de l'époque).

Je suis à la recherche du nom de cet homme...

Merci par avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Auguste Vaillant - 1894   

Revenir en haut Aller en bas
 
Auguste Vaillant - 1894
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Auguste Vaillant - 1894
» L’abbé Bruneau - 1894
» Emile Henry - 1894
» Auguste-Louis Chaumet - bourreau du bagne en Guyane
» Pierre-Auguste Polydor dit "Coq-Gris" - 1912.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT-
Sauter vers: