La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Florence Rey-Audry Maupin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
petite lucarne
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 38
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Mer 7 Oct 2009 - 16:10

Un grand merci pour cette information. Je vais mettre ce livre dans ma liste de lecture.

Il y a aussi Karim Achaoui qui est passé de l'autre côté et a participé à l'évasion de son client.

Dans le cas des avocates de Mesrine et de Maurice c'est évidemment plus romantique.

Par contre, je crois qu'il est très rare qu'un avocat ou ex-avocat critique publiquement son client ou fasse des déclarations qui peuvent le gêner. En particulier, le soupçon que Florence Rey se soit "laissée récupérer" (dixit son avocate) se révèle apparemment sans fondement. C'est anecdotique, mais c'est amusant à relever au moment où le communiqué assez élogieux de l'administration pénitentiaire semble plutôt donner raison aux avocats de Florence Rey. Leurs arguments et le portrait qu'ils avaient dressé d'elle paraissent confirmés par son comportement durant sa détention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Mer 14 Oct 2009 - 9:52

mercattore a écrit:
Citation :
petite lucarne a écrit :

Y' a-t-il des cas connus d’avocates qui seraient tombées amoureuses de leur client, qui l’auraient fait évader, comme dans un roman de gare ?…

Bonjour,
Si mes souvenirs sont bons, une avocate de Mesrine (là, je sèche sur le nom) avait procuré à ce dernier un flingue pour son évasion de la Santé avec Besse.
Elle devait avoir un petit penchant pour lui, à moins que sa motivation était l'argent, mais la première hypothèse me parait séduisante.
Bonjour à toute l'équipe !!
Dans un registre similaire, M° Isabelle Coutant-Peyre, avocate de Carlos (Illich Ramirez Sanchez ), et ancienne collaboratrice de Vergès, a épousé son client en prison après sa condamnation à perpétuité pour attentats terroristes... Rolling Eyes
Beaucoup plus plaisant, mais sans doute moins médiatisé, car un peu pig pig pig ...!!!
Aller sur Google, taper " avocate parloir écrouves ", vous en apprendrez de belles Laughing
Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Mer 14 Oct 2009 - 12:38

Je me souviens d ecette affaire qui m'avait bien fait rire. What a Face

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petite lucarne
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 38
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Jeu 22 Oct 2009 - 18:59

Effectivement c'est cocasse Very Happy

Toujours dans la même veine croustillante, l'avocat de Mata Hari était également son amant (il paraît qu'il a essayé de faire croire qu'elle attendait un enfant de lui pour retarder l'exécution).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petite lucarne
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 38
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Lun 26 Oct 2009 - 12:06

Je viens de finir les coeurs autonomes de David Foenkinos.

Sur le principe, j'étais réservé sur le mélange des genres entre le récit d'un fait divers et la fiction. La fiction peut-elle s'approprier des histoires aussi récentes ? Peut-elle jouer ainsi avec la vie des coupables et des victimes ? Il peut apparaître un peu facile, voire racoleur, de se servir d'un drame connu de tous pour faire un succès de librairie assuré. La manière dont Philippe Besson a traité l'affaire Villemin est un exemple de ces dérives.

Mais les coeurs autonomes sont une excellente surprise. Foenkinos évite l'écueil du plaidoyer. Il ne prend pas parti. Il livre un portrait nuancé et très pudique de Florence Rey et d'Audry Maupin. Pas de pathos déplacé, mais la sensation d'une grande justesse entre la description implacable des faits et la finesse de l'analyse psychologique. Il s'en dégage une sympathie pour le jeune couple, mais celle-ci ne sombre jamais dans la complaisance. Il évite avec soin les clichés dont on a entouré l'affaire pour se focaliser sur la description minutieuse et subtile de la passion qui unit les protagonistes dans leur dérive. Le style est plein de retenue et Florence Rey et Audry Maupin ne sont même jamais cités par leur nom (au point que l'on pourrait lire le livre sans savoir que c'est un fait divers réel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petite lucarne
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 38
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Mar 27 Oct 2009 - 17:22

À l'opposé, du portrait esquissé par petites touches par Foenkinos, la bande dessinée "les damnés de Nanterre" de Chantal Montellier provoque la gêne (même si lorsque je l'avais lue à sa sortie, j'avais été enthousiasmé...). Elle ne parvient pas, me semble-t-il, à éviter les travers auxquels s'expose un auteur qui s'attaque à un fait divers brûlant et encore bien réel dans la tête du public.

Certes les graphismes sombres nourris de références à l'expressionnisme allemand des années 30 et à toute une imagerie anarchiste et communiste sont impressionnants et collent bien à la vision très politique que Montellier a de l'affaire Rey Maupin. Mais, justement, la mise en perspective historique est un peu lourde. Elle se sert habilement des zones d'ombres de l'affaire pour donner corps à sa théorie du grand complot et réinscrire la fusillade de la Nation dans une longue histoire d'affrontement dont elle est le dernier avatar (Pour elle le jeune couple d'anarchiste aurait été victime d'une manipulation policière). Les frontières se brouillent au point que l'on peut se demander si l'on est bien dans un récit ou dans un cours d'histoire de l'extrême gauche ou dans un tract. Sans doute ce brouillage des frontières est-il voulu. Mais l'on est en droit de se demander s'il n'y a pas là, sous le prétexte de prendre le parti de Florence Rey, une tentative de récupération.



Le procédé flirte avec les limites de la déontologie avec cette lettre "signée" par Florence Rey qui apparaît comme une sorte de profession de foi. Ce qui est assez pervers est que l'on reconnaît dans ce texte des morceaux de lettres authentiques de Florence Rey parues dans la presse et sorties de leur contexte pour composer une fausse déclaration qui, mise dans sa bouche par Montellier, accrédite la vision qu'elle a de l'affaire et confirme les résultats de l'enquête menée par son personnage principal qui est journaliste:



En relisant la bande dessinée, il m'a semblé qu'elle versait parfois dans le voyeurisme et le mauvais goût, ce qui ne m'avait pas choqué au départ. Je vous laisse juger:



Il ne faut pas oublier qu'au moment où paraît cette bande dessinée Florence Rey est toujours en prison. Quelques années seulement se sont écoulées depuis le procès. L'on peut se poser la question du respect pour les familles des victimes et par exemple des enfants du chauffeur de taxi qui doivent se reconstruire lorsque l'on voit ces planches:





Cet ouvrage soulève donc des réserves. La littérature peut-elle librement s'emparer de l'histoire des gens ? N'y a-t-il pas un délai nécessaire ? L'auteur peut-il reconstruire la réalité judiciaire à sa guise avec son imagination? Ces questions mériteraient un post et se poseront à nouveau lorsque sortira le film annoncé sur les bébés congelés..


Dernière édition par petite lucarne le Mar 3 Nov 2009 - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Mar 27 Oct 2009 - 19:15

Tout est une question d'éthique. Fondamentalement, il n'existe aucune loi interdisant de relater un fait divers dans un livre... sauf s'il comporte des mentions relevant du secret de l'instruction. C'est pour cette raison que c'est souvent au lendemain d'un procès que pareils ouvrages paraissent, pour éviter une comparution en justice pour avoir divulgué des faits devant rester secrets.

Après, c'est à chacun de voir pour la discrétion. Normalement, les affaires datant de moins de 100 ans devraient être racontées avec les initiales des protagonistes, afin de protéger leur droit à l'oubli. On réduit souvent ce délai à 60 ans, au vu de l'espérance de vie moyenne : il est souvent probable que les principaux acteurs d'un crime survenu six décennies auparavant ne soient plus de ce monde.

Mais la surmédiatision des faits divers a changé la donne. Ainsi, dans le cas de procès très récents ou d'affaires excessivement célèbres (donc qui sont aisément trouvables sur Internet), je ne connais que peu d'auteurs qui ont la délicatesse de taire le patronyme du meurtrier.

Même moi, je le confesse, ne m'encombre pas tout le temps de ce genre de sentiments. Ainsi, dans le cadre du livre "Les Grandes Affaires Criminelles de Seine-et-Marne", les quatre derniers cas, jugés entre 2000 et 2007, portent les nom des accusés en toutes lettres, alors que pour celles du Tarn-et-Garonne, je m'en suis abstenu car leur crime a été bien moins médiatisé...

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
petite lucarne
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 38
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Sam 31 Oct 2009 - 10:17

Merci Sywan pour ces précisions.

J'ai l'impression qu'il y a une grande différence entre des écrits romanesques inspirés plus ou moins librement de faits divers réels et des textes d'historiens ou de journalistes qui les présentent et les étudient en prétendant à une certaine objectivité (même s'il y a toujours une part de subjectivité

Autant la publication d'articles, de reportages, de témoignages ou de livres d'enquête sur des affaires récentes ne me dérange pas, même quand ils donnent des noms, autant j'ai un problème avec les romans qui ajoutent une part d'imagination et de subjectivité difficile à déceler.

Mais c'est vrai il s'agit avant tout d'une question d'éthique personnelle de l'auteur. Parfois ces livres sont bien faits, parfois non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint Denis
Aide confirmé


Nombre de messages : 43
Age : 41
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Mer 13 Jan 2010 - 19:13

Certains faits divers incarnent une génération ou une période de la vie. C'est difficile de s'imaginer le choc qu'a représenter cette photo pour une génération. Florence Rey est le symbole de la rebellion. Elle est l'image de l'adolescence révoltée et du nihilisme des années 90. Beaucoup de gens à l'époque se reconnaissaient dans sa révolte et se sont identifiés à elle. Il paraît même que des gens se promenaient avec des t-shirts avec sa photo. Mais c'est peut-être une légende.

Ca fait bizarre de savoir qu'elle est libre, qu'elle a 34 ans... et a fait des études de comptable en entreprise... On se rend compte alors que le temps a passé et que soudain l'adolescence est loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-annees-sans-futur.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Mer 13 Jan 2010 - 19:34

Sywan a écrit:


Après, c'est à chacun de voir pour la discrétion. Normalement, les affaires datant de moins de 100 ans devraient être racontées avec les initiales des protagonistes, afin de protéger leur droit à l'oubli. On réduit souvent ce délai à 60 ans, au vu de l'espérance de vie moyenne

Cela ne doit pas être le cas pour ceux qui ont été exécutés suite à leur crime, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Mer 13 Jan 2010 - 19:50

Non, en effet, sauf pour mon premier ouvrage, où je me suis contenté de marquer l'initiale J. pour l'affaire des frères Javelot, je me suis toujours appliqué à écrire les noms des CAM exécutés en toutes lettres.

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
petite lucarne
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 38
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Ven 15 Jan 2010 - 15:04

Citation :
Il paraît même que des gens se promenaient avec des t-shirts avec sa photo. Mais c'est peut-être une légende.


Ce n'est pas une légende. Dans un journal de l'époque, on rapporte qu'un jeune qui portait un de ces t-shirts a même été arrêté et interrogé par la police. Il ne faut sans doute pas surestimer l'ampleur de ce mouvement qui exprime moins un soutien qu'un désir de provocation.

Toutefois, aujourd'hui il y a encore des gens pour se revendiquer d'elle. Par exemple, le groupe punk The Kills ne manque jamais de la citer comme modèle.

Jean-Michel Dumay note dans Le Monde au début du procès :

« Sa promotion au rang de symbole d'une jeunesse rebelle et révoltée l'agacerait profondément »

Ses avocats ont confirmé dans leurs plaidoiries à quel point elle refusait et ne comprenait pas cette médiatisation. «Florence se bat depuis le début pour ne pas être une héroïne. Elle ne veut pas être un exemple.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint Denis
Aide confirmé


Nombre de messages : 43
Age : 41
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Dim 17 Jan 2010 - 14:43

Impossible d'oublier la lueur de révolte dans ses yeux pour ceux qui avaient 15-20 ans à cette époque. Cette insoumission jusque devant les flics qui l'interrogeaient.

Au procès elle n'a pas vraiment assumé son engagement. Mais elle n'avait pas trop le choix. Et puis refuser de s'exprimer c'était encore une attitude rebelle. Une manière de refuser le jeu.

Elle avait pas besoin de parler. Elle était la révolte que ressentait toute la jeunesse quand on s'est pris sa photo dans la tronche.

L'anarchie avait trouvé son visage.

On apprenait de ses nouvelles indirectement par la presse. Ses moindres phrases étaient rapportées, disséquées comme pour une princesse... une princesse de l'anarchie. Je me souviens des émissions que lui dédiait Jean-Paul Bourre... Toute une époque. Sa photo est entrée dans la légende. Elle était un signe de ralliement. Avec des potes on voulait lui écrire.

En apprenant sa libération avec deux mois de retard, j'ai pris 15 ans dans la gueule. J'ai vu repasser mes 20 ans comme un plat de nouille pas fraiche un lendemain de beuverie. Smells Like Teen Spirits.

On a grandi avec elle. On peut mesurer. Elle est sortie en cachette de son cachot. Les temps ont changé et c'est pas brillant. Plus de no future, l'époque est aux Yuppies triomphants. So long madone électrique. "travailler plus pour gagner plus". C'est sur I pod dématérialisés qu'on écoute le disque de Noirs Dez emblématique de l'époque "j'attrape la rage".

On a même failli être frustré du dernier épisode et ne jamais apprendre sa libération. Peut-être que c'est le signe que ce qu'elle incarne est révolu. Elle est ensevelie dans le passé avec nos rêves d'adolescents. Elle nous regarde comme un fantôme depuis nos vingt ans.



Dernière édition par Saint Denis le Lun 16 Aoû 2010 - 11:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-annees-sans-futur.over-blog.com/
petite lucarne
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 38
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Lun 18 Jan 2010 - 16:56

On peut s'interroger sur cet étrange engouement qui fait qu'une criminelle devient un symbole, qui plus est, contre son gré, ce qui est aussi déplacé par rapport aux faits que lourd à porter pour une jeune femme de 19 ans.

Le paradoxe de cette médiatisation est qu'elle touche une détenue qui fuit la presse et ne veut pas qu'on parle d'elle. À l'emprisonnement s'ajoute l'enfermement dans une image de rebelle et dans un statut d'icône.

Citation :
An unflattering mugshot of her, issued by the police after her arrest, briefly turned her into a kind of folk-heroine among the disaffected element of French youth. She appeared on T-shirts and posters. (The Independent, Saturday, 28 September, 1998)

Ce traitement médiatique en dit moins sur les faits et sur leurs auteurs que sur l'imaginaire du public et des journalistes qui les reçoivent. A un moment, le fait divers entre en résonnance avec quelque chose qui le dépasse et qui fait que soudain il apparaît important aux yeux d'un grand nombre de personnes. Une machine fantasmatique se met en marche qui frise souvent le détournement et la récupération.

Si l'on en croit Patricia Tourancheau (journaliste à Libération qui a suivi l'affaire), beaucoup « d'admirateurs » tentaient d'envoyer des lettres à Florence Rey en prison (et cherchaient à avoir son adresse notamment par les journalistes). Mais à l'opposé les parents des 2 jeunes gens recevaient des appels anonymes et des menaces de mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 66
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Mer 20 Jan 2010 - 10:33

Bonjour, c'est ma première intervention ici.

Je lis ci dessus: (à propos de Patrick Henry)

La réflexion de son employeur m'a ému. Celui-ci avait bravé des centaines de lettres de menace en embauchant malgré tout Patrick HENRY pour lui donner sa chance et le considérer comme un citoyen à part entière.

Aujourd'hui il s'estime trahi et indiquait très justement (avec une émotion visible) que Patrick HENRY continuait de tuer des enfants en vendant de la drogue...et qu'il n'avait pas changé.


Il faut quand même préciser que ce "brave homme" se faisait une spécialité d'embaucher des condamnés en libération conditionnelle, "fixés" chez lui faute de quoi ils retournaient en prison si les conditions de cette mesure d'élargissement n'étaient pas strictement respectées.

Seulement il les payait le strict minimum. Patrick Henry touchait à peine plus que le SMIC, alors qu'il avait une qualification d'ingénieur en informatique. (info révélée à l'époque par l'hebdo Marianne)

Autre détail. Ce n'est pas de la cocaïne qu'il tentait de faire passer, mais du haschich (je précise, mais à mes yeux ce détail n'atténue pas sa responsabilité)

_____________________

Bien entendu, ces éléments n'exonèrent nullement Patrick Henry de ses fautes. Il est, parait-il, particulièrement haï en prison d'une part parce que les tueurs d'enfants, on ne les y aime pas beaucoup, d'autre part parce que sa conduite a obéré des chances de libérations anticipées de types qui se seraient sans doute bien mieux conduits.

Pour les droits d'auteur que des grands criminels touchent, parfois considérables. Il y aurait un moyen d'éviter le scandale, c'est de les verser soit aux parties civiles, soit à un fond d'indemnisation des victimes. Il n'est en effet pas aberrant qu'un homme tente de s'expliquer; ce qui l'est, c'est qu'un assassin profite de ses crimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
britte
Aide non qualifié


Nombre de messages : 15
Age : 51
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Ven 26 Mar 2010 - 22:08

Il me semble avoir lu qu'aucune de ses balles n'avait atteint une victime
on peut donc hésiter à la qualifier de tueuse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benjamin
Exécuteur régional
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 66
Localisation : meaux / Belém (Brésil)
Emploi : libre comme l'air!
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Sam 27 Mar 2010 - 8:20

britte a écrit:
Il me semble avoir lu qu'aucune de ses balles n'avait atteint une victime
on peut donc hésiter à la qualifier de tueuse!

Tueuse par destination! que je sache elle savait très bien ce qu'il adviendrait des hommes qu'elle attirait.
Cela dit qu'elle soit assassin ou pas, c'est une authentique criminelle et comme je l'ai écrit ci dessus je comprends fort bien le besoin de s'expliquer sur le cheminement qui l'a menée là... cela peut même être un des éléments du processus de réhabilitation vis à vis de la société ou de soi même. Mais de là à faire de la thune avec ce bouquin... non, je ne peux pas comprendre ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bagnedeguyane.fr
britte
Aide non qualifié


Nombre de messages : 15
Age : 51
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Ven 9 Avr 2010 - 18:26

Mais elle n'attirait pas les gens, vous confondez, et puis le livre n'est pas d'elle.
Cela dit je ne suis pas une admiratrice de la personne de Florence Rey, je dis juste qu'elle a payé sa dette à la société et qu'on peut la laisser puisqu'elle semble discrète et ne revendique rien du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Ven 9 Avr 2010 - 19:54

britte a écrit:
Mais elle n'attirait pas les gens, vous confondez, et puis le livre n'est pas d'elle.

Benjamin confond probablement avec Valérie Subra (années 80) qui effectivement servait d'appât pour attirer des hommes qui étaient ensuite tués. Un film avait été tiré de cette affaire, "L'appât", mais je ne me souviens plus du nom du réalisateur.


Dernière édition par mercattore le Sam 10 Avr 2010 - 7:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
fouche
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 48
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Sam 10 Avr 2010 - 4:21

Je suis d'accord avec vous Mercattore.

Le film "L'Appat", sorti il y a une quinzaine d'années, est de Bertrand Tavernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petite lucarne
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 38
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Dim 11 Avr 2010 - 12:43

Oui l'Appat de Tavernier avec Marie Gillain dans le rôle de Valérie Subra.

Valérie Subra se faisait inviter par de riches hommes d'affaires puis se débrouillait pour laisser la porte ouverte pour faire entrer ses complices qui tuaient le client. Ils étaient tous mineurs au moment des faits. Valérie Subra (et ses deux complices) ont été condamnés à la perpétuité.

Parmi les crimes féminins les femmes qui jouent les appâts occupent une place à part puisqu'elles se servent de leur féminité comme d'une arme. Elles éveillent un imaginaire de la féminité perverse et tentatrice comme en atteste également l'engouement autour d'Amanda Knox en Italie. Lorsque les journalistes s'attardent sur le "visage de madone" de Valérie Subra sa beauté signe son caractère diabolique puisqu'elle est l'instrument qui permet le meurtre.

Dans le cas de Florence Rey les représentations de la féminité mises en jeu sont totalement différentes. Ce sont les représentations sociales de la femme vulnérable, amoureuse et soumise à l'homme qui sont mises en avant par la défense. Le caractère féminin est invoqué comme une possible circonstance atténuante ce qui est impossible dans le cas de femmes qui ont servi d'appât, au contraire. Leur beauté vénéneuse est une circonstances aggravante. Si elles suscitent une fascination malsaine, elles ne peuvent espérer s'en servir pour émouvoir et sont souvent plus sévèrement condamnées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Dim 11 Avr 2010 - 13:05

Une info sur Valérie Subra :

Prison avec sursis pour un portable :

La justice condamne un simple geste de solidarité. Une gardienne de prison déjà suspendue de ses fonctions depuis novembre dernier, a été condamnée à un mois de prison avec sursis pour avoir prêté un téléphone portable à une détenue, Valérie Subra. Corinne Moreau, ancienne ouvrière en bijouterie pendant 11 ans, licenciée, est devenue surveillante de prison pour pouvoir élever seule sa fille de 11 ans.

Valérie Subra, la détenue, avait été condamnée, pour « complicité d’assassinats en bandes organisées », à la réclusion criminelle à perpétuité, avec peine incompressible de 16 ans. En 1984, à 18 ans, rêvant d’argent facile, elle avait servi "d’appât" pour séduire des hommes riches et les dépouiller avec son compagnon et un complice, mais pris dans l’engrenage de la violence, ces vols se sont soldés par la mort d’un avocat parisien et d’un commerçant.

Ayant déjà fait 15 années, Valérie Subra vivait dans l’espoir d’une réduction de sa peine. Mais le juge lui a récemment signifié qu’elle ne sortirait pas avant 2 018 quand elle aura 52 ans après avoir passé 34 années en prison. Il n’est pas difficile d’imaginer son désespoir, ni que ce désespoir ait ému sa gardienne. « J’étais mal, stressée, angoissée. Avec aucune perspective de sortie ». « Elle sentait que j’étais prête à mettre fin à mes jours. Grâce à elle, je n’ai pas commis l’irréparable ».

Devant la Cour, les deux femmes sont restées solidaires et dignes, assumant pleinement leurs actes. « J’ai agi librement. J’avais conscience des risques. (…)Il m’a semblé que de lui apporter une aide, c’était plus important que l’interdit ». Pendant un mois, Valérie Subra a passé 173 coups de fil à ses proches dont 42 appels le soir à sa gardienne devenue son amie et qui a ainsi réussi à éviter le pire.

Source :
http://membres.multimania.fr/vdt/vdt/Vdt082/page4_082.htm
Revenir en haut Aller en bas
petite lucarne
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 38
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Dim 11 Avr 2010 - 13:42

Ce geste d'humanité de la surveillante envers la détenue est touchant ainsi que leur solidarité.

Valérie Subra a finalement été libérée en 2001. Dans les articles qui ont parlé d'elle depuis sa libération, le fait qu'elle s'est mariée et a eu un enfant est toujours mis en avant, parfois très lourdement comme dans un livre intitulé si je me souviens "crimes de femmes" ou les femmes criminelles. La maternité de l'ancien appât est évoquée comme si elle était l'assurance qu'elle n'utilisera plus sa féminité à mauvais escient. La maternité de la criminelle est la preuve de son retour à la normalité.

Par ailleurs, personne ne connaît les noms des complices de Valérie Subra. C'est révélateur de la fascination qu'exercent les figures de criminelles au point de monopoliser l'attention médiatique et d'éclipser leurs complices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Dim 11 Avr 2010 - 13:58

L'info n'est pas datée, ce qui pouvait faire croire à son actualité.
je croyais que V. Subra était toujours emprisonnée.
Elle a donc dû faire un peu plus de seize ans de prison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   Dim 11 Avr 2010 - 14:20

Autre chose.
Journal LIBÉRATION.

SOCIÉTÉ 09/06/1999 À 23H16
Peine alourdie dans l'affaire du portable en prison.


Corinne Moreau était gardienne de prison. Jusqu'à ce que la cour de Rennes, hier, la condamne à six mois de prison avec sursis, avec interdiction d'exercer sa profession. Son crime? Avoir offert un téléphone portable à une détenue avec laquelle la gardienne s'était liée d'amitié (Libération du 16 mars). L'amie, c'est Valérie Subra. Une femme de 32 ans, dont l'histoire avait inspiré à Bertrand Tavernier le film l'Appât. Avec des complices, la jeune femme écumait les boîtes de nuit parisiennes, charmait de riches prétendants et les dépouillait. Jusqu'au drame, parfois: deux morts, en 1984. Il y a deux ans, Valérie Subra fut condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine incompressible de seize ans. D'où la rencontre avec Corinne Moreau. Puis les liens. Puis le portable. En mars, le tribunal correctionnel de Rennes avait déjà condamné la gardienne et la détenue, respectivement à un et deux mois de prison avec sursis. La cour d'appel, elle, a été plus sévère. Valérie Subra a depuis décembre été transférée à Nantes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Florence Rey-Audry Maupin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Florence Rey-Audry Maupin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: CRIMES ET AFFAIRES RÉCENTES-
Sauter vers: